Veuillez patienter...

Grands Immondes de Nurgle

Source : WEB - Malpy : http://malpy.free.fr/, proposé par Shadow ninja.

Démons Majeurs de Nurgle
(Bahk'Guranhi'aghkami)

Autres noms : Seigneur des Pestes, Maîtres des Mouches, Nurgle, Grand Père Nurgle, Grand Sanieux

Bien que leur apparence soit horrible et écoeurante, les Grands Immondes ont une nature grégaire et même sentimentale; ils sont fiers des maladies et des exploits de leurs fidèles. Leurs corps grouillent de minuscules démons, les Nurglings, accrochés à leur chair, léchant les furoncles et se chamaillant pour attirer l'attention de leur maître. Ces minuscules créatures éclosent de pustules dans la Chair du Grand Immonde et sont constamment renouvelés dès qu'ils sont projetés au loin, écrasés voire dévorées par leur maître. Le démon peut vomir un flot de sang, d'asticots, de bave et d'autres saletés putrides qui noie ses victimes dans des ordures contaminées.

Le Grand Immonde est aussi appelé Grand Sanieux ou Marbothrax. Lorsqu'on le désigne sous ce nom, on a bien souvent l'erreur de lui assimiler l'élémental de peste. Le grand Immonde malgré son penchant à s'incarner physiquement afin que tous puissent contempler le visage de Nurgle, est capable de se matérialiser en un vent nauséeux et contagieux pour infecter de ses germes les environs qu'il parcourt.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ces démons majeurs ne sont pas avides de massacre et certainement pas poussés par une motivation morbide. En vérité, les grands sanieux sont motivés par les espoirs qui naissent des surpassements des trivialités de la vie des créatures vivantes. Ils sont énergiques et vocifèrent en permanence, pleins qu'ils sont d'enthousiasme pour l'accomplissement de la tâche qu'ils assument. Leur nature grégaire les conduit à adopter une attitude paternelle et aimante envers leurs suivants, du Champion exalté à l'insignifiant Nurgling, les considérant comme leurs enfants.

Cette combinaison de corruption physique et de force vitale est caractéristique de ces puissants démons. L'expression familiale d'appartenance est d'ailleurs un leitmotiv des sentiments exprimés par tous les serviteurs de Nurgle. C'est d'autant plus évident lorsqu'on est témoin de la venue de la horde insouciante qui compose la suite des Sanieux.

La horde s'organise en une longue procession de chariots et roulottes délabrées qui transportent toutes les pestilences et fléaux des vivants. L'infection régnante se lit dans l'état même des voitures dont les haubans tombent en lambeaux, couverts de pus, les câbles tordus ou brisés, et les ferrures rongées par la rouille. Au sein de la caravane tout n'est qu'empressement et activité car le Sanieux prépare l'odieux spectacle de la vie qu'il destine aux villages, villes ou armées des humains. La horde est comme un cirque dont le thème principal est la vie dans tous ses états et le final, la mort ou, pour certains, les affres d'une vigueur surnaturelle qui les conduira à suivre l'infatigable cohorte sur les voies de la Damnation.

Alors que la caravane approche de sa destination, l'excitation des démons se propage fiévreusement. Les Portepestes font le plein de pestilences et de maladies, comptant les réserves d'infections, le nombre de Nurglings, les autres Portepestes, et éventuellement tout ce qui reste debout assez longtemps pour être compté, ainsi qu'eux-mêmes. Au milieu du bourdonnement intense provoqué par le décompte sans fin des Portepestes, les Nurglings jacassent et piaffent d'impatience comme des petits enfants prêts à participer à une grande fête. Ils se chamaillent et se tordent, ricanent et piaillent, et leur nombre augmente ou diminue en dépit des tentatives des Portepestes pour les compter. Au milieu du brouhaha de cette attente, les Bêtes de Nurgle, pleines d'affection sautent sans retenue de Portepeste en Portepeste, comme des petits chiens excités, dégoulinant de bave poisseuse et les déposant partout sur leur passage.

Le Grand puant s'exprime enfin, et c'est avec une force et une éloquence sans erreur qu'il est le directeur de la troupe qui compose sa horde. Il harangue ses serviteurs de Portepestes, de Nurglings et autres Bêtes, provoquant leur enthousiasme et leur rappelant la délicatesse exquise des célèbres maladies du passé. Il mentionnera au passage l'océan rouge sombre de l'exemplaire déchéance provoquée par la variole pourpre, la fine texture écailleuse et le goût légèrement salé de l'eczéma. Alors que la multitude l'acclamera encore plus, il décrira le scintillement diamantin d'un furoncle jaillissant sur un visage, et la satisfaction finale de son explosion, exposants une cavité miroitante de chairs inflammées.

Physique

Le Grand Immonde ressemble à Nurgle lui-même : immense, vert de peau et boursouflé par les maladies. Pus et sanie s'écoulent de ses furoncles et d'ulcères scintillants sur sa peau lépreuse. Des organes en putréfaction débordent par les plaies de sa peau répugnante.

Profil type

M CC CT F E B I A Dex Cd Int Cl FM Soc
69093773910010898989898901

Alignement

Chaotique

Traits psychologiques

Comme tout démon majeur.

Règles spéciales

Un démon majeur de Nurgle a 7 sorts déterminés aléatoirement – le premier sort généré de n'importe quel niveau sera un sort de Nurgle.

Objets Magiques : Tous les Grands Immondes possèdent 1D6 objets magiques.

Règle spéciale : Au combat, un Grand Sanieux utilise 8 attaques de griffes, une de morsure ou de cornes, et une de coup de patte/écrasement. Si une attaque de morsure est lancée avec succès, la victime sera automatiquement mordue par la langue serpentine du Sanieux, provoquant des dommages de F 4. Les attaquent par griffes et morsures causent des plaies infectées.

Chaque round, les créatures vivantes en contact avec une Grand Immonde doivent tester leur endurance ou être victime de la peste de Nurgle.

Les Grands Immondes se régénèrent de la même façon qu'un Troll (WJRF .229)

Tous les Grands Immondes sont capables de vomir un flot de putréfactions.

Les Sanieux ont 2 points d'armure sur toutes les localisations.

Ces profils peuvent être modifiés par les Attributs du Chaos.

Retour à la liste