Veuillez patienter...

Oniromancien : apprenti

Source : Le Grimoire Le Grimoire - Le Mootland, proposé par Boomerang.

Oniromancien : apprenti

La carrière d'oniromancien : apprenti

Carrière de Base de Lettré.

Le magicien Halfeling - également appelé oniromancien - ne diffère pas énormément de ses autres congénères. Tout comme eux, il raffole des petites tartes sucrées avant d'entamer un repas plus copieux. Ses mains et ses pieds sont tout aussi velus et laineux. Chaussé de sandales, il parcourt les forêts, les rivières et bat la campagne toujours à la recherche des meilleurs composants pour ses futures OMH et ses prochains sorts.

Rondouillard et ventripotent, il est en permanence affublé d'une simple toge de lin finement confectionnée et porte un grand chapeau pointu fortement vissé sur ses deux oreilles. Les grandes poches des ses vêtements laissent entrevoir une quantité impressionnante d'objets plus insolites les uns que les autres même pour ses compagnons habituels. Les magiciens affectionnent une longue barbe dans laquelle ils se prennent parfois les pieds. Seuls peut-être ses yeux trahissent une plus grande profondeur d'âme. Au fond de son regard, on peut percevoir une lueur reflétant ses rêves nocturnes. Toujours très loquace, le magicien de village s'enquiert de tous les petits et grands soucis de son voisinage. Il est souvent considéré comme le sage respecté du village et ses aptitudes de divination sont très souvent sollicitées et appréciées par le peuple. Bienveillant et gentil, il incarne l'exemple à suivre pour tout Halfeling qui veut faire honneur à sa famille. On vient le consulter, parfois depuis très loin, pour tout ce qui peut perturber une bonne digestion et il n'est pas rare qu'un village, ayant la chance d'abriter un magicien, produise des récoltes plus abondantes et de bien meilleure qualité. Son trou se loge au centre du village et abrite tout ce dont il a besoin pour l'exercice de son art. Bien souvent, il ne retrouve plus ses objets perdus quelque part au milieu de ses provisions.

Lorsque Mannslieb est complète et haute dans le ciel, il part et va rejoindre ses collèges magiciens à la Forêt de Saule-Rêve un lieu uniquement réservé aux enchanteurs Halfelings. Une gigantesque table est dressée au milieu d'une clairière consacrée pour l'événement. C'est le moment du grand banquet magique qui dure dit-on plusieurs jours et qui fait saliver le reste du Moot tout entier. Les magiciens profitent de l'occasion pour partager leurs connaissances et découvrir de nouveaux secrets qu'ils testeront dès leur retour.

Mais le chemin à parcourir est long avant d'entrer dans la clairière de Saule-Rêve pour un jeune Halfeling qui veut embrasser la difficile carrière de la magie et décide de devenir un rêveur, un songeur et peut-être plus tard un devin charismatique ou un sage vénéré par tout son peuple. Bien souvent, le petit Halfeling n'a même pas conscience qu'il pourrait accéder au titre de magicien et qu'il recèle en lui toutes les facultés oniriques nécessaires aux rêves et aux songes des enchanteurs.

Il existe un moment privilégié pour la découverte de nouveaux talents mais rares sont ceux qui sont retenus comme apprenti. Lors de la Grande Fête Annuelle des Desserts à la gloire d'Esméralda, chaque village du Moot met les petits plats dans les grands et consacre tout son temps à la réalisation de pâtisseries douces et raffinées. Conteurs, raconteurs, poètes et troubadours animent l'événement et chantent des louanges à la Gardienne du Foyer. Les poètes déclament leurs nouveaux textes et les raconteurs captivent l'attention du public émerveillé. Tous se décarcassent pour donner le meilleur d'eux-mêmes et les demandes en mariage des jeunes soupirants sont nombreuses. Les mères sont fières de leurs bambins et les hommes goûtent à grandes bouffées l'arôme parfumé de la nouvelle récolte de tabac. Au moment le plus opportun, le magicien monte sur l'estrade et sous les lampions fait taire toute l'assistance d'un geste de la main. C'est le seul moment de toute la journée où aucun bruit ne résonne car tout le monde sait que le magicien va peut-être choisir un nouvel apprenti. Les prétendants s'avancent alors la peur au ventre et certains avalent la tarte de la dernière chance pour se donner du courage. Les parents tremblent pour leurs fils et les petits frères et soeurs se cachent sous les jupons de leurs mamans. Le maître magicien, sérieux et solennel, pose une question à chacun des prétendants...

De leur réponse dépendra leur accession au rang d'apprenti. Dans son énigme, le magicien s'arrange toujours pour faire intervenir la notion de rêve. La capacité onirique du prétendant est la première chose que recherche un magicien chez un apprenti. La pureté d'âme étant le meilleur gage pour réaliser de beaux rêves, plus le prétendant aura un imaginaire développé, plus il aura des chances d'être retenu comme nouvel apprenti. L'intelligence et la raison, talent prépondérant de la sorcellerie humaine, ne sont d'aucune utilité pour les rêves prémonitoires d'un magicien Halfeling.

L'apprentissage se déroulera de la manière la plus classique qui soit et le jour où le maître sent que son élève est suffisamment prêt, il réunit tout le village et l'honore officiellement du titre de Rêveur.
Il s'agit d'un des moments les plus touchants de sa vie de magicien; la foule est en liesse et ses parents pleurent à chaudes larmes, la gorge nouée par l'émotion. La fête se termine par le moment le plus important lorsque le maître donne à son élève ses premiers osselets sacrés. Ces petits ossements seront son bien le plus précieux qu'il conservera soigneusement jusqu'à sa mort et qui lui
serviront de support à presque toutes ses actions magiques.

Les apprentis commencent avec 2D4 points de magie.

Restrictions

Cette carrière est accessible uniquement aux Halfelings.

Plan de Carrière

M CC CT F E B I A Dex Cd Int Cl FM Soc
-----+1--+10--+10+10-