Veuillez patienter...

Bolgasgrad

Source : WJRF - Supplément V1 WJRF - Il y a Quelque Chose de Pourri à Kislev & WJDR - La Reine des Glaces, proposé par Fenryll.

Chargement en cours...

Latitude : 73.91605 | Longitude : 6.22187

Bolgasgrad

Bourg / Petite ville (Pop. inconnue)
Aisée (3)
Translynsk, Kislev.
Auto-subsistance.
Forces inconnues.
Ventes : - / Achats : -

 

C'est une stanitsa (village) de taille relativement importante, à population majoritairement gospodar et qui tire une grande fierté de sa rota de cavaliers ailés (unité militaire de chevalerie). Par tradition, ses boyards (nom des seigneurs kislevites) font preuve d'une intraitable indépendance envers le pouvoir central, tandis qu'une autre tradition veut qu'ils soient très souvent remplacés par de nouveaux représentants nommés par Kislev. Il semble que la plupart du temps, ces représentants adoptent les coutumes locales très rapidement.

En 778 CI, lors de la Grande Guerre contre le Chaos, Bolgasgrad et d'autres communautés bordant la Lynsk sont abandonnées. La bataille de Kislev brisera les forces du Chaos et permettra sa reconquête, mais le passage du Chaos aura laissé des traces.

Cette stanitsa a une particularité : ses problèmes récurrents avec les morts-vivants, intelligents ou non. Sa rota est souvent obligée de traquer toutes sortes de morts sans repos. Officiellement, le temple de Morr est si apprécié que sa réputation éclipse même celle des temples d'Ursun et de Dazh. Ici, tout le monde est convaincu qu'un nécromancien d'un genre ou d'un autre doit se cacher quelque part dans la région, mais au cours des récentes décennies toutes les tentatives faites pour le débusquer se sont soldées par des échecs. En une occasion, un nécromancien a bien été capturé, mais les problèmes n'ont pas cessé pour autant, ce qui tendrait à laisser penser que la véritable cause de cette infestation se dissimule toujours quelque part.


Dans les faits (QCPK V1), Bolgasgrad est une cité libre, possédant ses propres lois. La plupart sont identiques à celle du Tsar. Toutefois les lois protégeant les morts ont été étendues aux morts animés qui gardent la ville et qui assurent d'autres tâches utiles. Les gêner est considéré comme un crime.
Les personnes hostiles à la nécromancie sont invitées à garder leurs remarques pour eux. Aucune loi n'interdit les discussions libres, mais les habitants de Bolgasgrad ont suffisamment subi de sermon de la part de visiteurs.

Il n'y a en ville qu'un seul Temple, c'est celui des Anciens Alliés. Les voyageurs peuvent néanmoins pratiquer leur propre culte en privé. Le temple peut être visité à condition de respecter les restrictions concernant les non-croyants.

Les étrangers ne sont autorisés à séjourner que pendant une semaine durant laquelle ils doivent se présenter quotidiennement à la milice. Prolonger le séjour requiert l'autorisation du prince. Les citoyens sont fiers de leur cité et tiennent à ce qu'elle reste tranquille et propre. Le devoir de la milice est de maintenir la cité telle que les citoyens l'apprécient. Cette dernière a droit à a coopération totale des citoyens aussi bien que des visiteurs.

Bolgasgrad

Retour