Veuillez patienter...

Tor, Dieu du tonnerre et des éclairs (Kislev)

Source : WJDR - Supplément Officiel V2 WJDR - Reine des Glaces (La)

« Dieu du tonnerre et des éclairs (Kislev) »

Si Ursun est le plus vénéré des dieux du Kislev, Tor est le plus omniprésent. Il n'a pas vraiment de culte, ni de jour sacré en particulier, peu de temples, aucun ordre et un seul commandement mais Tor n'a guère besoin de ce genre de choses. Tor fait partie de la vie. Quand le ciel est ébranlé et que la terre tremble, Tor est là. Quand les éclairs déchirent le ciel, quand le tonnerre gronde, quand les vents se mettent à hurler et que la grêle cingle la terre tel un fouet, Tor est là. Il est le tonnerre qui gronde sous les sabots des bêtes et l'éclair des lames d'acier, car Tor est un dieu de la guerre autant qu'un dieu du ciel. Comme l'essentiel de la vie des Kislevites est composé de batailles et de guerres, Tor est un compagnon de tous les instants, et nul porteur de hache ne se jette dans la mêlée sans murmurer une prière à son intention.

Tor est représenté sous la forme d'un puissant guerrier à la mâchoire carrée faisant jouer ses puissants muscles. Il porte une hache gigantesque au manche en bois de chêne et à l'immense lame argentée. C'est cette » arme qu'il abat sur le sol pour créer les éclairs et le tonnerre et pour donner du courage à ses fidèles. Tor est aussi le dieu du courage et celui de la résistance stoïque face aux épreuves, qu'il s'agisse d'essuyer une furieuses tempête ou la charge d'un démon du chaos.

Les guerriers de Tor aiment leur hache et raillent de ceux qui utilisent le marteau, considérant qu'il n'y a aucun intérêt à porter une arme aussi lourde et dépourvue de lame. Les épées courtes et à une main sont également considérées comme des armes inefficaces. Les adorateurs de Tor qui font partie de l'armée sont moins regardants, mais préfèrent malgré tout le sabre à l'épée courte.

Alignement

Neutre

Symboles

Les symboles de Tor sont sa hache, ses éclairs, ou une hache dont le manche est composé d'éclairs. Les adorateurs de Tor portent généralement une hache, grande ou petite, et beaucoup tatouent un éclair stylisé sur le bras qu'ils utilisent pour tenir leur arme ou sur le manche de celle-ci. Il est également courant de tresser ses cheveux ou sa barbe en zigzag. Le métal de Tor est l'argent, dont les Kislevites pensent qu'il naît quand ses éclairs touchent le sol. Les plus dévots attachent des fils d'argent autour de la lame de leur hache ou les tressent dans leur barbe.

Zone d'influence

Tor est vénéré partout où on trouve des orages et où ont lieu des batailles. Come le pays de Kislev ne manque ni des uns, ni des autres, Tor y est omniprésent. Il est particulièrement populaire chez les guerriers, et très rares sont les casernes où l'on ne trouve pas de symbole de Tor gravé bien en évidence.

Temples

Les temples de Tor sont très simples quoi que imposants. Ce sont d'étroites tours de pierre surmontées d'un toit en bois pointu, la plupart du temps érigées au sommet de montagnes isolées. A l'intérieur, on trouve un endroit chaud où dormir, un peu de nourriture ou de boisson, un symbole en forme d'éclair et pas grand-chose d'autre. Les prêtres de passage sont censés y passer un coup de balai, remplir la réserve de bois et faire le plein de la flasque de kvas avant de partir. On trouve nombre de ces temples dans les Montagnes du Bord du Monde, d'aucuns n'ayant pas accueilli de visiteurs depuis des siècles. Certains font office de relais de voyageurs pour ceux qui sont pris en plein blizzard ou pendant une tempête, et l'ironie de la chose n'échappe pas aux adorateurs de Tor qui aiment les orages. Naturellement, même le plus pieux des fils de Tor peut se lasser du mauvais temps quand ses bottes sont remplies d'eau.

Amis & Ennemis

Tor ne s'intéresse qu'à la bataille et quand il n'y en a pas, il passe le temps avec les plus séduisantes araru de Dazh ou s'entraine à fracasser le sol à l'aide de sa hache. Tor n'entretient pas beaucoup de liens avec les autres dieux, non parce qu'il ne les aime pas, mais parce qu'il préfère la solitude. Nombre de ses adorateurs préfèrent aussi la compagnie des guerriers.

Jours sacrés

Tor n'a pas de jour saint. Toutefois, les orages sont sacrés pour lui et ses fidèles se tiennent traditionnellement sous tous les orages, montrant leur admiration pour son pouvoir et sa fureur. On lui dédie des prières de louanges avant et après les batailles, parfois sous forme de cris de guerre.

Conditions requises

Le culte de Tor est ouvert à tous les Humains adultes.
Tor n'a pas vraiment de culte organisé au sens où les habitants de l'Empire l'entendent. Il existe simplement des adorateurs plus dévots que d'autres. Tor a pu leur sauver la vie au combat ou lancer un éclair pour repousser leurs ennemis. Ils aiment peut-être simplement les orages ou sont investis d'un grand courage lorsqu'ils prient. Quelle qu'en soit la raison, ces individus plus pieux nourrissent le culte en décorant leurs quartiers ou leur bouclier de ses symboles, en dirigeant la prière de leurs compagnons d'armes et en accomplissant d'autres tâches similaires. Ils entretiennent également tous les temples qui sont tombés en désuétude. Les plus consciencieux peuvent être considérés comme de « rang » supérieur, mais ils n'ont pas pour autant plus de pouvoir ni d'autorité.

Commandements

Tous les Initiés et les Clercs de Tor doivent se conformer aux commandements suivants :
Ne reste jamais sous un arbre pendant un orage.

Utilisation des sorts

Les prêtres faisant appel à cette divinité se mettent facilement en colère et beaucoup sont attirés vers des lieux élevés, qu'ils s'agisse de montagnes ou de hautes tours.

Les prières faisant appel au tonnerre à la foudre ou à la pluie pourront déclencher de véritables orages.

Compétences

Les Initiés et les Clercs de Tor peuvent choisir l'une des Compétences suivantes chaque fois qu'ils progressent d'un niveau : Commandement (accru), Menaçant, Spécialisation : Armes à deux mains, Valeureux.

Grâces divines

Tout comme Ursun, Tor préfère les actes aux mots. Ceux qui combattent bien et l'impressionnent par leur bravoure et leur force reçoivent sa bénédiction, généralement sous la forme d'un regain d'énergie et de courage au combat.

Retour