Veuillez patienter...

Torpeur mentale

Source : WJDR - Supplément Officiel V2 WJDR - Tome de la Corruption (Le), proposé par Iris Blum.

La vie est une souffrance. Le monde est plein de choses horribles et de créatures qui ne veulent rien de plus que supplicier leur prochain. Un personnage frappé de torpeur mentale dresse ses défenses corporelles jusqu'à ce qu'il ne ressente plus rien du tout. Il ne ressent plus la douleur, mais les sensations agréables lui sont également refusées. Il se montre négligé à l'égard de son corps, le soumettant à des actions et des situations qu'une personne prudente éviterait, ce qui lui vaut des coupures, entailles, brûlures et fractures inutiles. Cependant, le malade ne semble ni s'en apercevoir ni s'en soucier.

Ce trouble mental est subtil et insidieux. Durant le premier mois de la maladie, la victime bénéficie d'un bonus de +10% aux tests d'Endurance, mais est victime d'un malus de -10% aux tests d'Agilité, ceci simulant ses sens émoussés. Il se moque et ignore les situations qui le mettent en danger sur le plan physique. Il doit réussir un test de Force Mentale pour éviter de faire des choses susceptibles de lui nuire, comme ramasser un tison chauffé à blanc à mains nues.

Durant le second mois de la maladie, la torpeur mentale s'aggrave. Le personnage bénéficie d'un bonus supplémentaire de +5% aux tests d'Endurance et d'un malus de -10% en Agilité. Chaque fois qu'il perd 1 point de Blessures, il doit jouer un test de Force Mentale Assez facile (+10%) sous peine de gagner 1 point de Folie. Il devient très dangereux pour lui-même, car il se coupe et se brûle fréquemment pour voir ce que cela fait. Le personnage n'est pas particulièrement morose, mais il ne tire plus aucun plaisir de quoi que ce soit et ne tient généralement pas compte des besoins d'autrui.

Les personnages frappés par ce trouble mental sont souvent recrutés par des généraux peu scrupuleux, répurgateurs et prêtres-guerriers parce qu'ils constituent de parfaits combattants qui montent au combat sans se poser de questions. Les disciples de Slaanesh les détestent tout particulièrement car ils ne ressentent ni plaisir ni douleur au contact de leur divinité. En effet, quand un individu ne ressent rien, les tentations de Slaanesh sont beaucoup moins alléchantes. Si un malade est capturé par un serviteur de Slaanesh, il subira les pires outrages d'un tortionnaire désireux de le voir manifester une réaction physique.

Trouble

Cette folie est considérée comme un trouble majeur.

Retour à la liste