Veuillez patienter...

Objets Uniques : Aimant de Berkrag

Source : Création Personnelle, proposé par PAC.

Berkrag, nain respecté d'une petite forteresse perdue dans les montagnes du bout du monde, venait de détruire le campement d'une petite escouade d'orques lorsqu'il trouva cette armure. Elle se trouvait parmi de nombreux objets sans valeur, sans doute amassés par les orques lors de leurs nombreux raids. Comme tout bon nain, il s'empressa de l'enfiler. Elle paraissait extrèmement solide et se portait facilement. Alors qu'il finissait de dévaliser le butin des orques, un chanceux, qui n'avait pas péri sous la hache de Berkrag, se leva et empoigna son arbalète. Le carreau partit quelques secondes plus tard et celui-ci alla rebondir sur la poitrine du nain. Ce dernier leva la tête, il n'y avait personne devant lui. Il se retourna alors, le temps de voir un deuxième carreau sortir de l'arbalète de l'agonisant. Berkrag, après un ultime effort, pour un nain, sauta sur le côté afin d'éviter le carreau. Mais celui-ci changea de trajectoire pour aller lui aussi rebondir sur le torse du nain. A ce moment là, l'orque savait qu'il était inutile de résister, et le nain le lui confirma peu de temps après. Intrigué de sa nouvelle découverte, Berkrag se dévétit et regarda longuement l'armure; il n'y avait aucune égratignure, à part deux endroit légèrement enfoncés, mais encore brillants comme neuf. Il prit une pierre et frappa de toute ses forces. L'armure s'enfonca très légèrement, mais aucune autre trace de coup n'était visible; l'armure paraissait intacte. Enchanté d'avoir découvert une armure si exceptionnelle, il s'empressa d'aller la montrer à sa forteresse. Et beaucoup de temps passa. Berkram fut très utile au nains lors des batailles contre les peaux-vertes. Pendant que ses compagnons frappaient, il attirait tout les projectiles des alentours, qui lui frappaient le torse, mais sans aucun dégats infligés. Il devint très connu, lui, ainsi que son armure, rebatisée "L'Aimant de Berkram". Il gagna de nombreuses batailles à travers toutes les montagnes du bout du monde. Finalement, il décida de s'aventurer dans l'Empire, afin de montrer ses talents aux hommes. Il arriva, patienta, et enfin une bataille se présenta. Il était dans les premières lignes et allait prouver aux hommes son utilité pour contrer les projectiles.
Son histoire s'acheva quand les canons impériaux tirèrent.

Description

L'aimant de Berkrag est une cuirasse argentée et très solide. Elle est assez cabossée mais pas éraflée du tout, ce qui lui donne un aspect inhabituel. Sa taille équivaut à celle d'un torse de nain assez grand; elle peut par conséquent être portée par un humain de petite taille ou un halfling. Elle possède une grande solidité, autant qu'une armure de plates, ce qui confère à son porteur 3 points d'armure sur le torse. Mais sa plus grande propriété est qu'elle ne peut être percée, par n'importe quel moyen. Par conséquent , tout coup considéré comme percant n'infligera aucun dégat. Le seul danger relatif au port de cette armure réside dans ses autres attributs magiques. L'armure a une force attractive qui attire tout projectile matériel lancé offensivement, quelque soit la cible, à moins de 20 m du porteur. Les projectiles atterrissent alors dans tous les cas sur le torse du porteur.

Retour à la liste