Veuillez patienter...

Dans l'ombre d'un doute

Slannael Laurëlornalim
Lun 23 Mars 2020, 17:22
Slannael Laurëlornalim - Marin : Capitaine de navire (elfe)
| Remonter
[En ces temps de confinement subi, profitons de l'occasion pour ouvrir un nouveau chapitre scénaristique.

Alors voilà, j'invite les joueurs des personnages suivants à s'exprimer ici pour tirer leurs points de destin sur cette nouvelle aventure :

Adolf Pankraz,
Adric Arscheler,
Jildrey,
Owenderyl,
Pirlouitet,

Ce scénario se nommera donc "dans l'ombre d'un doute" et il sera la suite de 'Kislévite va loin !' On va le commencer tranquillement.
Ainsi, j'espère que vous allez bien et je vous dis à bientôt.

Dans mon prochain post, j'annoncerais mes consignes ainsi qu'un résumé de l'aventure précédente.]
Jildrey
Lun 23 Mars 2020, 20:59
Jildrey - Arpenteur des Domaines (halfeling)
| Remonter
*Un peu de temps s'est écoulé à arpenter le domaine de mon nouveau clan, et cette région n'a plus guère de secrets pour moi désormais. Mais j'entends à nouveau alors que je hume l'air vivifiant de la montagne, à travers les cris du bétail, l'appel du destin. Mon regard se plisse, et se tourne vers l'horizon.*

[[Points de destin pour l'aventure : halfeling = Résultat du jet (1D4) : 2.]]
Adric Arscheler
Lun 23 Mars 2020, 21:50
Adric Arscheler - Bibliothécaire (humain)
| Remonter
*Dans l'attente de pouvoir entrer plus avant au sein du culte et de suivre les traces de sa mère, mais soucieux de rendre service, Adric effectuait sans conteste l'un des premiers grand voyage de son existence. Et peut-être aussi une première grande aventure ? Qui sait, peut être que Shallya la bienveillante soutiendrait comme seuls les dieux savent le soutenir, son jeune fidèle. Ou peut-être le destin serait-il plus capricieux...*

[Points de destin pour l'aventure : humain = Résultat du jet (1D4) : 3. + 1=
Adolf Pankraz
Mer 25 Mars 2020, 16:15
Adolf Pankraz - Noble - Niv. 1 (humain)
| Remonter
"...
et puisse Sigmar nous guider éternellement."


*Le jeune Adolf ouvre les yeux et émerge de sa prière. Qu'il aime ces moments de recueillement, de calme, de sérénité ! Ce sont d'ailleurs les seuls dont il jouit, car sa vie n'est désormais que sollicitations et travail; il n'a plus un instant à lui. Oh, il regrette parfois sa modeste vie d'antan, simple boutiquier itinérant, mais servir Sigmar lui procure maintenant tant de joie qu'il en oublie toutes ses contraintes. Sa vie a enfin pris un sens.
Voici à peine quelques mois que lui et une poignée de fidèles colons se sont installés dans des ruines devenues Vossheimland. Alors que des murs se relevaient à peine, ils étaient déjà repartis à Grenzstadt pour recevoir les honneurs de la Comtesse, un adoubement et faire bénir son mariage. Mais les modanités furent brèves, car le Protecteur, nouveau Baron du Vossheimland, repartait déjà vers son fief avec sa jeune épouse Finette.
Grâce aux ressources des nains à qui il a accordé des privilèges, à l'approvisionnement du village sujet de Pankrazgrad et au soutien des templiers, Vossheim s'élevait. Une commanderie, un grenier, un temple, un relais, une enceinte en bois : les prémices du fer de lance de la future évangélisation sigmarite des Principautés Frontalières.
Adolf loue Sigmar pour les bonnes gens qui l'entourent. La brave Jildrey est restée auprès des nains et assure une bonne communication. L'intrépide Owenderyl explore les forêts frontalières à la descente du col. 'ancien écuyer Igor, devenu chevalier de Pankrazgrad, où résident également Ievgeni et Mikaïl.. Le fidèle Gustav est devenu le page attitré du baron.
Les pèlerins affluent, attirés par les exploits de la nouvelle bataille du col du feu noir. Une statue a été dressée sur le site de la bataille; une magnifique fresque orne le temple de Vossheim; des reliques sont vendues. La ferveur sigmarite résonne dans tout le col !*
Pirlouitet
Mer 25 Mars 2020, 22:12
Pirlouitet - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
[ Est-ce la récente noblesse ou le mariage, qui monte à la tête du Protector ? Le modeste Atolf n'eut pas dédaigné de tirer ses points de destin, lui emoticon ]

[ Tirage des points de Pirlouitet : Résultat du jet (1D4) : 2. ]

* Quelque temps a passé depuis que le modeste Atolf, touché par la grâce et aidé dans l'ombre par Pirlouitet l'Humble, est devenu Baron et Protector de l'Averland. *
* Si j'évoque avec quelque mélancolie l'éloignement d'un ami, je ressasse avec tristesse les chemins opposés que Jildrey et moi avons suivi. Il me semble que tout les deux on a loupé un chouette truc. Le genre d'okaze qui ne se présente qu'une fois, pour lequel tu fais le mauvais choix sans même te rendre compte de l'importance du truc. *
* Après avoir un temps cherché la consolation dans la bibine, et même essayé des substances plutôt illicites, heureusement en quantité modérée, j'ai été récupéré par Papa. Le grand homme m'a alors convaincu de m'accomplir dans un autre domaine. Comme lui l'avait fait des années auparavant, à vrai dire peu de temps après ma naissance. Sa légendaire modestie ne pouvait s'accommoder de la célébrité accrochée à son nom. Il avait opéré une incroyable reconversion. Qui aurait pu deviner que cet humble alchimiste avait été un redouté capitaine pirate, le légendaire roi de Sartosa. *
* Mais la sédentarité concluant une époustouflante carrière d'aventurier, ne pouvait me convenir. Ma jeunesse réclamait son tribut d'aventure. Aussi m'orientai-je vers un moyen terme : j'allais cheminer monts et vallée à la recherche des plus rares et des plus fameux composants. Je pourrais ainsi fournir à Papa, ainsi qu'à ses collègues de quoi parfaire leur art. Et qui sait, ne serait-ce pas dans les contrées les plus dangereuses, que j'aurais le plus de chance de retrouver ma Jill (heu pardon, Jill tout court) ? *

* Et depuis quelque temps, j'arpente le monde. Je ne dis pas que c'est l'éclate, mais un regain d'insouciance me pénètre à nouveau. Et à la suite de ça, l'optimisme. *
* Bon, maintenant, il faut bien dire que l'hypophyse d'un Troll, le coeur d'un Démon, l'écaille d'un dragon ou l'oeil d'un Basilic, c'est pas si facile à trouver. Et je me suis même laisser dire, que ce genre d'organe se trouvait rarement séparé de son hôte, bien vivant, et assez peu disposé à te le donner, même si tu lui demandes gentiment ... *
Jildrey
Jeu 26 Mars 2020, 06:40
Jildrey - Arpenteur des Domaines (halfeling)
| Remonter
[[Nota : les points de destin des humains sont à 1D3+1 et non pas 1D4+1. Mais c'était bien essayé ! Je vois qu'il faudra encore en garder un à l'oeil, la politique ne l'a pas rendu moins douteux lol ]]
Adric Arscheler
Jeu 26 Mars 2020, 08:06
Adric Arscheler - Bibliothécaire (humain)
| Remonter
[Ah, pourtant j'avais cliqué sur le dé 3 dans l'option pour lancer les dés XD, bon je réessaye emoticon .(Quoique, j'ai confond le dé 4, avec un dé 3 emoticon .)]

[Points de destin pour l'aventure : humain = Résultat du jet (1D6) : 2. / 2 + 1]
Slannael Laurëlornalim
Jeu 26 Mars 2020, 17:50
Slannael Laurëlornalim - Marin : Capitaine de navire (elfe)
| Remonter
[Alors dans l'attente du tirage d'Owenderyl et Adolf ,
Voici quelques consignes/rappels pour le bon déroulement du jeu pour tous.

Ce scénarii sera donc mon second et je le fais avec un peu moins d'appréhensions que le premier. Suite au premier ou j'ai pu avoir vos retours et je tacherais donc de faire mieux cette fois.
Cependant, je serais encore attentif à vos retours constructifs et bienveillants. Et je souhaite toujours vous rendre la chose conviviale et attrayante.

Quelques précisions sur le déroulement du jeu :

Il est important que vous sachiez que je dispose d'un emploi du temps chargé, déchargé et incertain. Attendez-vous donc à un rythme varié avec des phases lentes et rapides. Mais je serais vigilant pour permettre à tout le monde d'intervenir en temps sans que vous ayez besoin de trop faire de roll back de rattrapage.

Si vous avez des indisponibilités IRL, c'est sympa de prévenir pour que je puisse les prendre en compte. J'en ferais autant de mon coté.

Je souhaite que nous passions tous un bon moment, alors merci de pas trop revenir sur les décisions du MJ. N'étant pas moi-même un super pro des règles, je compte sur vous pour vous auto modérer et respecter une certaine cohérence dans les actions du jeu et l''univers du jeu.

(Et puis de toute façon, même si je reste à l'écoute n'oubliez jamais que j'aurais le dernier mot et toujours raison )
Et il n'est pas non plus impossible que je vous sollicite vous, mes joueurs expérimentés pour m'assurer de la marche à suivre sur certaines actions.
Mais comme pour le premier scénario, notez que je compte surtout privilégier les interactions RP.
Sinon, je ne suis pas un expert en grammaire ou en orthographe, même si je tente de limiter la casse. J'espère que ça ne va pas trop piquer des yeux quand même.
Merci et bon jeu.

Maintenant le résumé ? ]

/// Résumé de Kislévite va loin ///

*Alors que vous étiez en recherche d'emploi à la taverne des anciens, vous vous faites engager par un noble Kislevite qui désire s'adjoindre les services de quelques individus fiables pour se rendre de façon discrète dans les Principautés Frontalières, afin d'y livrer un message.

Embauché, c'est rapidement que vous en prenez la direction sous la couverture d'une confrérie sigmarite du Norland en pèlerinage. Vous êtes alors confrontés à un groupe de rebelles et bandits kislévite qui sévit dans la région.

A force de combats et d'investigations, vous arrivez à mettre à mal leurs projets de déstabilisation de la région plus ou moins liées à des divinités obscures qui consistait à générer un chisme dans la religion Sigmarite. Les rebelles kislévites restant s'enfuiront dans les Principautés Frontalières.

Remarqué par sa gestion de l'enquête, Adolf est nommé protecteur de l'Averland par les autorités religieuses du culte. Pirlouitet fut d'une grande aide pour Adolf, dans ses nouvelles fonctions. Mais fidèle à son père, il restera discret, agissant efficacement dans l'ombre pour s'assurer des intérêts de son dorénavant, très croyant, compagnon.

Le protecteur Adolf se verra par la suite confier la première ligne de défense de l'Averland à la passe du col du feu noir avant que le reste des troupes impériales soient mobilisées et puissent prendre le relais. En effet, une Waaaagh de peaux-vertes arrive des principautés. La seule chance possible de préserver l'Empire de l'invasion, sera de les bloquer dans la passe, au lieu nommé le couloir, jusqu'à l'arrivée des précieux renforts.

Ainsi, les accompagnants, Jildrey et Owenderyl auront l'occasion de briller en préservant le couloir d'une attaque anticipée des éclaireurs orcs avant l'arrivée des premières troupes de défenses sous les ordres du protecteur.

La bataille de la passe pour défendre l'Averland s'engage avec une issue trop incertaine pour les humains de l'Empire tandis que les renforts arriveront trop tard. Adolf se verra contraint d'accepter un duel face au grand chef orc, qui a la certitude de pouvoir battre facilement ce petit chef de guerre humain.

Mais le Protecteur Adolf, béni de Sigmar, par son acte de bravoure, sa dévotion ou les deux, arrivera à massacrer sans sourciller ou fioriture, le chef orc de cette waaagh. Cela engendrera la débâcle de l'armée des peaux vertes totalement désorganisée.

Après cette victoire et cette nouvelle notoriété de grand guerrier et de bon tacticien. Adolf est levé au rang de noble et devint baron de la région qu'il a libéré et qui est par la même, revendiquée par l'Averland. La baronnie du Vossheimland.

Le noble kislevite ira lui de son coté, terminer sa mission dans les principautés et deviendra le prince d'un village de colons kislévites, renommé Pankrazgrad en l'honneur des exploits d'Adolf. Ce lieu-dit intègrera la nouvelle baronnie afin de profiter de la protection impériale.*


[Et voila, dans mon prochain post, je vous proposerais les ellipses pour vos personnages avant que nous commencions réellement la nouvelle aventure.

PS : Bien vu Jildrey pour le tirage érroné d'Adric. Ce n'est pas comme si je lui avait envoyé l'image juste avant emoticon . Je t'octroie donc un petit bonus xp pour le coup.
Adric pour bien t'accueillir, en tant que jeune nouveau, je t'accorde 1 point de destin supplémentaire à ton jet de 2. ]
Owenderyl
Dim 29 Mars 2020, 23:31
Owenderyl - Tisseur d'arbres (elfe)
| Remonter
[Youpie, nous revoilà en piste !

Pour l'emploi du temps, je crois que je surfe un peu sur la même approche, reste plus qu'à espérer qu'ils s'entrecroisent bien ^^

Petite question : Est-ce qu'en fin de compte Owenderyl a la possibilité de se rendre à la pierre elfique qu'il avait repérée sur le chemin ?
Et, si oui, est-ce que Jildrey, tu l'auras accompagné ?
Pour la référence quant à la localisation, c'est près de Blutdorf et Ramsau (sur l'ancienne route naine): https://wjrf.bimondiens.com/forum/frm_message.php?id_forum=30&id_message=180354#msg-180354.

Les points de destin : Résultat du jet (1D6) : 1./2 - 1
C'est une remise à zéro à chaque aventure ?]

*Ce sont de nombreuses bornes qu'Owenderyl a parcourues depuis sa forêt d'Athel Loren. Entre les courses pour des missives à porter de par le monde, et une trève qu'il s'est accordée pour explorer celui-ci, histoire d'assouvir sa soif de curiosité, il a fini par arriver à Nuln. Quelle n'a pas été pour lui la surprise de se remettre à parcourir les chemins pour aller plus loin encore, jusqu'aux principautés frontalières, et non loin de territoires de montagne occupés par les nains. Mais aussi, des orcs, et des gobelins ! Après, une bataille harrassante pour protéger l'Averland d'une invasion qui se profilait, il s'accorde enfin un répit. Un répit qui n'est pas de longue durée, car le voilà déjà sollicité pour explorer les alentours des nouveaux fiefs de ses compagnons de route, le désormais Baron Adolf, et de leur ancien employeur, le Seigneur Manhoff, et tiraillé par l'envie de retourner voir cette pierre elfique qu'il a rencontrée sur son chemin. Au point qu'il en parle à Jildrey, sa compagne de voyage, qui semble porter un réel enchantement pour son peuple et ses confections depuis son voyage à Athel Loren. Quant à Pirlouitet, il a pris une autre route, il s'est remis en voyage. Ils avaient pourtant l'air de ne plus pouvoir se passer l'un de l'autre...*
Pirlouitet
Lun 30 Mars 2020, 07:54
Pirlouitet - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
Les points de destin : ** Faux tirage ** : 1./2 - 1
C'est une remise à zéro à chaque aventure ?]
Owenderyl


[ En ce qui te concenre, c'est effectivement une remise à 0 emoticon ]
Slannael Laurëlornalim
Mar 31 Mars 2020, 12:21
Slannael Laurëlornalim - Marin : Capitaine de navire (elfe)
| Remonter
[Dans l'attente du tirage d'Adolf , voici les ellipses que vous propose pour vos personnages avant de reprendre la prochaine aventure.
A savoir que je reste ouvert à d'éventuelles modifications.
J'ai taché de prendre en compte les attentes que vous m'avez formulé mais c'est aussi possible que j'ai zappé certains trucs.
Dans ce cas, n'hésitez à me le dire pour que je corrige cela le cas échéants.]


Jildrey, la veilleuse de vert-ami.

Engagée initialement par le culte de Sigmar pour surveiller les agissements du protecteur et dénoncer des dérives.
Elle participa activement à la réussite de la bataille du couloir pour empêcher l'invasion des peaux-vertes.
Ses flèches protègeront ou sauveront la vie de nombreux nains.
Spécialement reconnue par eux, elle devint une membre du clan des Frappes Marteaux dont le chef est un Brise Fer dénommé 'Birvun Barbe-Grise' .
Elle les accompagnera ensuite à l'exploitation minière ou elle participera activement à l'installation de l'exploitation naine dans cette zone.
Elle fera aussi le lien entre le baron et les nains.

A la mine, elle sera à l'initiative de la création d'un enclos et de l'élevage de chamois des principautés (une espèce de chèvre de la région) .
En amoureuse de la nature, elle arpentera régulièrement la région et tombera peu à peu sous l'influence de Taal ou/et Rhya.

Puis après avoir prêté serment au culte régional, elle commencera une errance dans l'objectif d'entretenir et protéger les différents sanctuaires saints dans cette région de la baronnie devenant ainsi une Arpenteuse des Domaines affectée à la nouvelle baronnie.


Owenderyl, Le tisseur d'arbres.

Cet elfe restera surement un mystère insoluble pour ces compagnons humains ou semi humains.

Il sera quand même sollicité pour être éclaireur dans la région. Mais après l'anoblissement d'Adolf, il décidera de retourner à la pierre elfe qu'il avait détecté dans le sanctuaire protégé ou ils avaient sauvés deux kislévites d'une attaque d'une créature bestiale du chaos..

Étudiant le rocher, il fit alors la surprenante rencontre d'un comparse elfique nommé 'Edhelharn'.
Ce dernier lui expliqua que ce lieu était jadis entretenu et que ce rocher permettait de canaliser les énergies magiques afin de les rediriger ailleurs pour servir un dessein plus grand et nécessitant énormément d'énergie.

Il apprit à Owenderyl que d'autres rochers de ce type existaient un peu partout, mais que leur connaissance disparaissait peu à peu avec le déclin eflique.
Edhelharn se présenta comme un tisseur d'arbres, qui avait pour objectif de s'installer ici afin de préserver ce lieu.

Se côtoyant alors durant plusieurs semaines, il fut satisfait de pouvoir montrer à Owenderyl comment il chantait et jouait de la flute, afin de donner aux arbres les formes ou aspects qu'il désirait.
Ainsi, Owenderyl constata la possibilité de pouvoir donner des indications aux arbres pour qu'ils poussent comme Edhelharn l'entendait.

Intéressé, Owenderyl commença lui aussi à en faire autant et rencontra rapidement un certain succès. Il lui restait désormais à trouver un lieu où il pourrait s'exercer à son nouveau talent. Assurément que la nouvelle Baronnie devrait apporter son lot de lieu adapté à cela.


Pirlouitet, le fournisseur de composants.

Pirlouitet est devenu membre d'une organisation discrète qui a pour objectif de défendre les intérêts de l'Humanité (et accessoirement de ses alliés déclarés comme tels. Le Mootland en faisant partie.).
Dans ce cadre, il a été affecté à la nouvelle Baronnie du Vossheimland ou il s'assure que le développement des intérêts humains se fasse sans encombre.
Toujours, dans ce cadre, il accompagne son compagnon baron, lorsque celui-ci le sollicite.
Mais il arrive quelques fois, sous couvert d'opération marchandes, que ses missions le fassent disparaitre plusieurs semaines avant qu'il ne réapparaisse.
Dans cette discrète organisation, l'halfeling trouva rapidement sa spécialité.
A savoir, être en mesure de dénicher les matières premières essentielles, mais rares, utilisées pour l'élaboration de produits manufacturés plus évolués.


Adolf 'Von' Pankraz, le noble

Protecteur de l'Averland et Héros de la bataille du couloir du Col du Feu Noir. Adolf a ainsi assuré son élévation dans la société.
Nouveau Noble avec une réputation à tenir, il doit désormais assurer son statut et son rang aux yeux de son peuple mais également envers la noblesse déjà bien présente et pas forcément en accord à la décision de la Grande Comtesse de l'Averland qui lui a octroyé ce privilège.

Mais des grands devoirs imposent de grandes responsabilités.
Ainsi, avant de le "lâcher" dans ses nouvelles fonctions, Adolf a été contraint par son seigneur lige (La comtesse) de suivre les leçons d'un précepteur expérimenté dans le château de villégiature des Von Altptraum, situé dans la région de la forteresse de Grenzstdat.

Les Héraldiques et leurs influences, la posture, l'histoire de l'Averland et de l'Empire, la gestion du domaine et de ses ressources.
Le choix des conseillers, la mise en place des taxes ou d'impôts, la conscription, la construction des bâtiments ainsi que son aménagement dans, ses nouvelles conditions occupent la majeure partie de sa journée.

Ainsi, il comprend aussi, que pour le moment, les décrets Averlandais l'élevant au titre de Baron n'ont pas encore été ratifié par l'Empereur lui-même.
Comme il y a déjà eu des antécédents ou l'on a retrouvé des cadavres de jeunes nobles avant que les documents soient validés par l'Empereur, Il a dû rester sous bonne garde au château des Von Alptraum... .


Adric Arscheler , le libraire ambulant. (Le nouveau venu)

On ne sait pas grand-chose de lui à part que c'est un jeune lettré compétent.
Il a été missionné par la guilde des savoirs littéraire de Nuln pour ouvrir une succursale littéraire dans la nouvelle capitale du Vossheimland.
Tandis qu'en tant que proche du culte de Shallya, il doit également s'assurer de la construction d'un petit hospice pour les voyageurs dans le besoin....
A cette fin une petite escorte lui a été octroyé.

///Fin ///



[Ainsi j'espère que cela correspond à vos attentes pour la suite.
Pensez à noter vos points de destin sur vos fiches. (Owenderyl tu as donc 1 )
J'attends vos retours et suite à cela, nous devrons pouvoir débuter la séquence de départ .
Ravi de vous retrouver également ! emoticon ]
Jildrey
Jeu 02 Avr 2020, 14:01
Jildrey - Arpenteur des Domaines (halfeling)
| Remonter
*Engagée initialement par le culte de Sigmar pour surveiller les agissements du protecteur et dénoncer des dérives, j'ai finalement activement participé à la réussite de la bataille du couloir pour empêcher l'invasion des peaux-vertes. Mes flèches ont protégé et sauvé la vie de nombreux nains, me valant une reconnaissance du clan des Frappes Marteaux dont le chef est un Brise Fer dénommé 'Birvun Barbe-Grise' . Je les accompagne alors à l'exploitation minière où je participe activement à l'installation naine dans cette zone, ajoutant à cela d'assurer le lien entre le baron et les nains.

A la mine, j'établis un enclos pour élever des chamois des principautés, revenant à mes activités de jeunesse lorsque j'étais pâtre dans les hauteurs de Parravon. Je tombe amoureuse de la nature de ces montagnes, et arpente régulièrement la région et pour succomber peu à peu à l'influence de Taal et Rhya. Puis après avoir prêté serment au culte régional, je commence une errance dans l'objectif d'entretenir et protéger les différents sanctuaires saints dans cette région de la baronnie, devenant ainsi une Arpenteuse des Domaines affectée à la nouvelle baronnie, cette tâche s'ajustant dans mes obligations d'élevage et d'émissaire.

C'est ainsi entre les montagnes, l'enclos de l'exploitation du clan des Frappes Marteaux et la salle de réunion de la baronnie dans la nouvelle capitale du Vossheimland que les semaines et les mois se succèdent, chaque retrouvaille avec Pirlouitet est l'occasion d'un festin bien arrosé et notre rapprochement reste tangible, avons-nous franchi un cap dans l'intimité durant cette longue période en attendant que les méandres du destin interrompent à nouveau la quiétude de cette nouvelle vie, loin de la Bretonnie, loin de Parravon et d'Athel Loren, loin des souvenirs douloureux ?

Parfois nous revenons sur notre périple, et j'essaie toujours d'en apprendre un peu plus sur qui était vraiment Atolf avant d'être le Protektor de l'Averland, de même que sur les secrets que Pirlouitet nourrit sur sa vie présente. Est-il le simple conseiller qu'il prétend être, ou tire-t-il dans l'ombre d'autres ficelles ? J'espère qu'un jour il m'accordera suffisamment de confiance pour tout me raconter, ce jour-là je le croirai et je serai prête à partager avec lui davantage que nos courtes rencontres ... mais en attendant, je ne peux pas lui donner le crédit qu'il me refuse.

Outre ces affaires intimes, je joue également très sérieusement mon rôle d'intermédiaire entre la baronnie et mon clan, ajustant toujours les tarifs pour satisfaire les deux parties mais je ne suis pas spécialement facile en affaires pour autant, respectant scrupuleusement les conditions minimales que Birvun Barbe-Grise impose. Ainsi, peut-être suis-je traitée avec de grands égards, dans l'espoir que je cède plus facilement ? Mais c'est mal connaître Jildrey, la halfeling qui a repoussé la mort. Et si un jour je croise à nouveau Owenderyl, je lui explique mon rôle ici pour qu'il ne m'en veuille pas de ne l'avoir accompagné.*

https://i.pinimg.com/564x/43/68/b3/4368b3951fabc9829c373a6e4c4a0923.jpg
Adric Arscheler
Jeu 02 Avr 2020, 19:19
Adric Arscheler - Bibliothécaire (humain)
| Remonter
*En ce monde particulièrement déchiré par la violence, la compassion était une valeur peut-être pas rare, mais essentielle, ainsi que la bienveillance plus ou moins désintéressée envers son prochain. Deux choses appréciées, peut-être moquées aussi, mais la popularité du culte de Shallya auprès de petites gens de tout l'empire et au-delà, notamment parmi les pauvres et miséreux qui trouvaient plus de secours chez les serviteurs de la déesse que ceux de Sigmar entre autre finalement.

Et c'est peut-être l'idée non pas d'apporter mort et destruction, mais réconfort et bienfaits qui avait motivé notre Adric à choisir la voie de sa mère, prêtresse du culte. Un peu tardivement, quoiqu'il avait encore la vingtaine, mais avec une sincérité qui toucha certainement assez le culte pour que celui-ci accepte de le tester. Le jeune homme était de caractère assez doux après tout, assez malin aussi, tenant plus de l'agneau au fond que du lion. Il reçut donc une mission pour prouver sa foi et surtout qu'il aurait les épaules pour.

Certains se diront sans doute qu'un homme dans le culte de Shallya, même aspirant, c'était assez curieux ? Ils n'auront pas totalement tort, pas que les hommes y soient interdits loin de là, mais la plupart du temps quand on pensait au clergé de Shallya, on pensait à ses temples peuplées de s½urs du cultes dévouées au soin de leur prochain, de même beaucoup de plus hauts membres de son clergé étaient des femmes. Et dans les faits oui les hommes dans le culte étaient assez rares, mais pourquoi n'en croisait-on que peu dans un temple ?

Dans les faits la raison était simple même si peu le dirons à voix haute dans le culte, les mères supérieures préféraient éviter que de jeunes prêtres assez beaux ou du moins jeunes et en pleine forme soient parmi les seuls hommes présents toute la journée au sein de temples peuplés de jeunes femmes souvent assez impressionnables. Ainsi, les prêtres de Shallya, voyageaient et ne restaient dans un temple que quand ils étaient trop vieux en général pour êtres attirants. C'est pour cela d'ailleurs qu'Adric avait très vite entendu sa mère lui expliquer, quand suivre la même voie que celle-ci l'intéressa, que s'il désirait devenir membre du culte, il devrait devenir un voyageur autant qu'un soigneur. Finit la vie de libraire assez sédentaire même si pas tant que ça qu'aurait offert la profession de son père. Sa vie de prêtre se ferait sur les routes avec leurs dangers et tracas.

Mais n'était-ce pas justement là où la bienveillance de Shallya serait la plus utile et appréciée ? C'était ce qu'il s'était dit et peut-être aussi le culte par rapport à la tâche qui fut la sienne. Il devait se rendre dans une nouvelle baronnie de l'empire pour s'y assurer qu'un petit temple y serait bâtit qui pourrait service d'hospice pour les voyageurs au passage.

Néanmoins, si la mission lui convint et qu'il l'accepta avec joie, un autre groupe lui demanda ses services au passage, un groupe d'amis de son père, des érudits de Nuln, à l'aide de fonds offerts par un mystérieuse mécène, désiraient qu'un lieu de connaissance soit ouvert aussi dans cette nouvelle baronnie. Une mission qui n'empêchaient absolument pas d'accomplir l'autre et qu'il accepte aussi, heureux de rendre service à sa façon et convaincu que le baron local apprécierait ce genre d'initiatives.

C'est ainsi munit de ces deux objectifs que notre jeune homme, guidé par un guide convoyeur entamera le voyage vers la nouvelle baronnie.*
Slannael Laurëlornalim
Ven 03 Avr 2020, 10:43
Slannael Laurëlornalim - Marin : Capitaine de navire (elfe)
| Remonter
[Alors après échanges et réflexions.
Je propose à mes anciens joueurs du scénario précédent de pouvoir garder leur tirage de point de destin, s'ils sont meilleurs que ceux fait ici .
Voila voila.
Je précise par contre que pour ceux qui ont été perdu, ils le sont bels et biens. ]
Adolf Pankraz
Ven 03 Avr 2020, 13:49
Adolf Pankraz - Noble - Niv. 1 (humain)
| Remonter
[Désolé de mon retour tardif, semaine bien occupée...
Alors j'opte pour la dernière option proposée par le MJ, à savoir conserver mon solde de points de destin de l'aventure précédente, donc 3. Je trouve en effet logique d'être dans la continuité.
Deux éléments que tu sembles avoir omis : où débutons-nous et combien de temps après la bataille du col ?]

*Adolf s'était prêté bon gré mal gré aux leçons du précepteur. A vrai dire, ce rôle de noble ne lui disait rien, même s'il en était flatté et honoré. Issu de la roture, il savait qu'il serait toujours dénigré par ses nouveaux pairs. Mais la fortune et les honneurs n'étaient pas son moteur. Maintenant, il voulait se consacrer à son service envers Sigmar. C'était son sacerdoce. Oeuvrer pour sa gloire ! Tout le reste n'était que des moyens pour y parvenir. Et justement, maintenant, établi dans le col, aux frontières des Principautés, une terre sauvage qu'il faut évangéliser, toutes les cartes sont dans ses mains.
Et il possède en plus de nombreux atouts : ses anciens compagnons, restés sur ses terres ou fraichement revenus, chacun auréolé de nouvelles prérogatives et de nouveaux talents. Adolf en est convaincu : à eux tous, ils peuvent encore réaliser de grandes choses !
Mais foncer tête baissée serait téméraire. Il faut d'abord glâner la meilleure connaissance possible de leur situation. Adolf compte encore une fois sur ses compagnons :
Jildrey assure le lien avec les alliés nains et sur la situation dans les montagnes.
Owenderyl inspecte les forêts des contreforts frontaliers.
Pirlouitet recueille les informations provenant de la route.
Et récemment, l'installation du jeune érudit Adric assure la collecte des connaissances livresques.*

*Les dons des pélerins assurant des rentrées suffisantes pour le développement de la baronnie, les excédents pourront bientôt servir à des projets d'expansion dans les Principautés...*
Slannael Laurëlornalim
Ven 03 Avr 2020, 15:34
Slannael Laurëlornalim - Marin : Capitaine de navire (elfe)
| Remonter
/// Introduction Préalable. ///

*Afin d'obtenir les documents nécessaires à son anoblissement, le nouveau Baron Adolf Von Pankraz fut contraint de rester à résidence dans le château de villégiature proche de Grenzdaszt de la Comtesse Von Alptraum.
Étant qu'un simple gueux, un précepteur fut donc chargé d'initier rapidement et promptement le désormais baron Adolf aux us et coutumes de la noblesse Averlandaise et plus généralement impériale. Tu reçois donc intensivement des cours théoriques mais pas que. Tu as également des cours pratiques de combats à pied et sur monture.

Ainsi avec ton anoblissement, tu as pu apprendre que tu étais automatiquement devenu un chevalier de ton 'Ordre de la fraternité de l'Ours marteleur'. Ordre qui a été rajouté au registre Sigmarite avec Vossheim comme secteur principale. A ce titre, tu as pu désigner un écuyer. Ce fut en l'occurrence Gustav, le jeune que tu as recueilli après l'attaque de son village.

Et puis un jour (enfin), tu apprends que les décrets sont enfin validés et rédigés par les officines de l'Empereur, tu es désormais le Baron en titre du Vossheimland.

En parallèle de cela, vous avez tous pu apprendre que le clergé sigmarite, la comtesse Avelandaise ainsi que la ligue des marchands Averlandaise ont engagés des ressources humaines et financières afin d'entamer la reconstruction de la ville montagneuse de Vossheim.
La capitale désignée de la Baronnie du Vossheimland ou des émissaires de ces différentes autorités vous y attendent.

Cependant en consultant le courrier, tu constates qu'il y a un prérequis à l'obtention de la paperasse impériale et de ton titre.

Le fameux mariage avec la fille Von Laar.
Ainsi, c'est à Laarburg que les documents ont été envoyés et vous avez tous été conviés au mariage du futur baron.
Les documents seront transmis au Baron une fois la cérémonie terminée et validée. *



//// Episode 1 : Le mariage des retrouvailles. ////

Vous vous retrouvez donc tous à Laarburg, deux jours avant le mariage du Baron du Vossheimland avec la fille du banneret Franz Von Laar, la dénommée Finette.

Le Banneret et sa famille ont bien anticipé et organisé les choses.
Tout est prévu, invitations et réceptions des invités, hébergements, banquets. Etc..... Aucun doute que le Banneret a fait les choses en grand pour marier sa fille unique.

Jildrey, Pirlouitet et Owenderyl ont peut-être accompagné le Baron et son escorte avant de se rendre dans les terres du banneret.

Quoi qu'il en soit, même Adric c'est vu remettre par ses commendataires, une invitation au mariage et a donc pu pénétrer dans l'enceinte fortifiée du village.
Accompagné de Tony RUTTA ton guide convoyeur, ce voyage s'est passé jusqu'à maintenant sans incidents notables.

Adolf en plus de ses compagnons d'aventure, est également accompagné d'une petite escorte. Un privilège de son statut pour éviter tous incidents malencontreux... .

Les voici, ainsi que leurs fonctions auprès du Baron.

Il y a Ievgueni Radko en tant que garde du corps et Mikhail Danitch en tant que guide convoyeur.
Ces deux ex-kislévites que tu as épargnés ont souhaité rester à ton service.

Ensuite, Eber Von Tasswinder en tant qu'agitateur et Edgar Von Tasswinder en tant que prêtre de Sigmar.
Ces deux jeunes frères issus de la noblesse Averlandaise et initiés du culte de Sigmar avaient été affectée à ta protection.
Eber, doué d'une certaine éloquence sert désormais tes intérêts auprès des foules, tandis que Edgar, dévoué fervent saura spirituellement te conseiller.

Et Enfin, il reste Gustav Jager ton écuyer pour qui tu es un exemple vivant.

A Laarburg, Adolf sera invité à séjourner dans la maison du bailli, sauf s'il émet le souhait contradictoire.
Ses compagnons eux seront hébergés dans la nouvelle et unique auberge fraichement reconstruite. "La cruche Pleine".
Cependant Adric, se verra affecter une tente peu après l'entrée du village.
L'Auberge n'ayant plus assez de places pour les gens comme toi qui n'ont pas les connaissances qui vont bien.

C'est donc en début d'après-midi que vous avez tous l'opportunité de vous retrouver et d'échanger sur vos différentes entreprises avant vos retrouvailles.
Vous profitez du temps qui est encore doux pour cette fin de période estivale.*

[Et voilà, je vous laisse donc jouer vos retrouvailles.
Je reste volontairement évasif sur le temps passé entre les deux aventures, afin de s'assurer que vous ayez tous eu les opportunités de faire ce que vous m'indiquiez.
Mais si besoin de précisions particulières, demandez-le.]
Jildrey
Ven 03 Avr 2020, 21:10
Jildrey - Arpenteur des Domaines (halfeling)
| Remonter
[[Comme échangé : Normalement les points de destin sont attribués à la création du personnage et il s'y tient, c'est le regard des dieux sur sa naissance. Retirer les points de destin à chaque partie se fait, c'est surtout envisageable dans une asso etc où le MJ n'est pas tout le temps le même mais c'est pas fidèle au background du jeu. Tirer les points avec un nouveau perso c'est normal mais sinon c'est pas censé être retiré. Ne serait-ce que parce qu'avec ce reset le décompte est bien moins précieux puisque même si tu crames tout dans une partie tu relances à celle d'après ! Bien moins effrayant. On est donc d'accord ! Je reviens à mon ancien solde (4). Jildrey favorisée par les dieux ! Survivante d'un doppleganger et des elfes mangeurs d'enfants d'Athel Loren ! emoticon ]]

Soundtrack

*Les jours, les semaines, les mois passent, je connais maintenant très bien chaque compagnon de mon clan mais c'est Hiirtgung avec lequel je passe le plus de temps, sans même le vouloir puisque c'est lui qui me rejoint le plus clair du temps quand je suis isolée avec mes chamois. Il vient toujours avec sa flute, et instaure dans l'écho de la montagne sa mélodie d'une quiétude sans pareil. Je rêve à chaque fois de savoir jouer comme lui ... et finalement au gré du temps il finit par me l'apprendre, saurais-je un jour m'en servir aussi adroitement que lui ? Et puis un jour, les décrets sont enfin validés et rédigés par les officines de l'Empereur, Adolf est désormais le Baron en titre du Vossheimland. Rien que ça ! Je me demande quel honneur il réserve à ceux qui dans l'ombre ont oeuvré à son accession. Je n'attends rien ! Mais je ne suis pas contre non plus, une gentille rétribution. Une somme ? Un titre ? Une terre ? J'en sais rien en fait, mais un truc ça serait bien. Et cette invitation au mariage baronnial... baronnique... du baron y remédiera peut-être ! En tous cas je représenterai avec honneur les couleurs et le tabar des Frappes Marteaux. emoticon D'ailleurs est-ce que je dois emporter un marteau ? Qu'est-ce que le clan veut offrir au baron comme présent en signe de son soutien ? *


//// Episode 1 : Le mariage des retrouvailles. ////


*Arrivée à Laarburg deux jours avant le mariage du Baron du Vossheimland avec Finette la fille du banneret Franz Von Laar, tout est prévu, invitations et réceptions des invités, hébergements, banquets. Etc..... Aucun doute que le Banneret a fait les choses en grand pour recevoir une halfeling de ma notoriété euh marier sa fille unique pardon ! emoticon J'arrive en ville comme un cheveu sur la soupe, accoutrée de ma tenue entendue avec Birvun, car je veux représenter mon clan avant ma propre personne. Les nains des Frappe Marteaux ont été les seuls à vraiment reconnaître ma valeur lors de cette bataille au Col du Feu Noir et pourtant mes flèches ont été meurtrières ! Mais il n'y avait qu'eux pour les voir, les humains s'y perdent trop facilement dans la nuée ... Mais quoi qu'il en soit, nous verrons bien, et ce n'est pas ce soir dans "La cruche Pleine" que j'aurai la réponse à quelque attente que ce soit ! Et c'est sans même une once de réflexion ou d'hésitation que je saute au cou de Pirlouitet dès que je le vois pour l'embrasser ... amoureusement. Nous serons l'amusement public et alors ! Je ne l'ai pas vu depuis si longtemps ! Et il est toujours si sombre ... alors je lui apporte un peu de gaité, de bonheur, de lumière ! Est-il au moins réceptif ? Avant qu'on aille se jeter suffisamment de pintes pour compenser toutes celles qu'on a manquées ! emoticon Ce n'est que plus tard dans la soirée, que j'apercevrai owenderyl dans un coin de la pièce. M'excusant auprès de mon Pipi et de tous les ivrognes qui nous entourent de leurs encouragements et de leurs rires, alors qu'on les battait déjà à plates coutures quelle que soit la boisson à laquelle ils voulaient nous provoquer, je rejoins l'elfe en m'appuyant de temps en temps sur les coins de table ou les piliers du bar. Étonnée de le revoir après tout ce temps, je reste ... surfacique, la soirée étant déjà bien entamée ! *

"Oh ça alors, Owendéryl ! Ils t'ont invité aussi ? Par chance, je suis la seule représentante de mon clan ici ce soir et je n'ai rien contre les elfes, en tous cas pas les comme toi ! C'est une chance hein ? emoticon Mais t'es arrivé en ville ya longtemps ? Attends, je m'assoie. Excuse-moi de pas t'avoir accompagné jusqu'à ta pierre, mais j'ai un clan maintenant. Je suis une Frappe Marteau ! Et puis après Athel Loren, au moins je suis proche de leurs trucs au mieux je me porte ... emoticon mais ça n'a rien contre toi hein ! emoticon "

------

Il y a Ievgueni Radko en tant que garde du corps et Mikhail Danitch en tant que guide convoyeur.
Ces deux ex-kislévites que tu as épargnés ont souhaité rester à ton service.

[[Alors là je dis rien mais ça pète la classe. emoticon ]]
Adric Arscheler
Sam 04 Avr 2020, 10:07
Adric Arscheler - Bibliothécaire (humain)
| Remonter
*Adric fut surprenamment invité au mariage qui concernerait le nouveau baron en titre et se retrouva à Laaburg où aurait lieu le mariage du baron du Vossheimland. Enfin, non pas vraiment, il reçut plutôt l'invitation de ses commanditaires qui avaient été très prévoyants, d'ailleurs il se demanda sans doute à quel point il l'avait été car il s'était surprit lors du voyage pour aller à la baronnie, puis Laaburg à tenter d'entretenir une conversation avec son guide convoyeur. Celui-ci était-il du genre un peu érudit ? Peut-être pas, mais au moins un peu expérimenté dans le domaine du voyage ? Après tout avoir les anecdotes de quelqu'un du genre pouvait être intéressant surtout pour quelqu'un qui visait à terme la carrière de prêtre itinérant en quelque sorte.

Quoiqu'il en soit lorsqu'il fut arrivé au village, loger dans une tente ne le gêna pas vraiment. Même si bien entendu il avait vécut une bonne partie de sa vie dans un certain confort, il s'était un peu entraîné à la perspective des conditions de logement modestes, après tout sa vie à terme connaîtrait souvent ce genre de choses, probablement. Tel était le lot des prêtres itinérants après tout.

Quoiqu'il en soit c'est dans le début d'après midi suivant que Adric put avoir l'occasion de croiser le baron, après une matinée passée sans doute à diverses occupations comme offrir son aide à divers blessés ou nécessiteux du crû comme l'exigeait les enseignements de la déesse. Baron qui l'avait peut-être déjà vu mais comme celui-ci avait été assez occupé...

Baron auquel le jeune homme s'introduit avec toute la déférence dont il pouvait faire preuve envers quelqu'un de ce rang. Mais qui était un peu plus accessible à ce moment là que les précédents et auquel le jeune homme dit avec bienveillance et amabilité. Ce après avoir esquissé un geste de salutation Shallya qui témoignait d'un grand respect envers son interlocuteur, se toucher les lèvres du bout du majeur et de l'index avant de désigner la personne concernée de ses doigts.*

« Bonjour seigneur Pankraz, Comme toujours c'est un honneur. Je tenais à vous souhaiter au nom des serviteurs de la mère de la compassion, mais aussi en mon nom propre. Bonheur et félicité dans votre future union. Puisse t-elle être bénit aussi bien par Sigmar le juste que Shallya la compatissante. »

*Ce avec une sincérité visible et pas le moins hypocrite du monde, mais était-ce étonnant de la part d'un membre du culte de Shallya ? En tout cas ils avaient au moins l'avantage d'être peu associables aux manigances religieuses quelconque comme ils étaient surtout dévoués à leurs divers buts altruistes. Il servait donc certes un autre dieu, mais un dieu amical envers le culte de Sigmar et qui en plus était probablement moins vecteur d'embêtements que bien d'autres et bien moins politiquement intéressé. Un atout possible pour le baron ?*
Pirlouitet
Sam 04 Avr 2020, 23:15
Pirlouitet - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
[ D'accord avec ma Jill : il faut garder son tirage initial, surtout quand il est meilleur emoticon . Donc j'ai 4 - 1 perdu au cours de "Kislévite va loin". ]

* Comment m'ont-ils retrouvés ? C'est un mystère qu'il me faudra résoudre plus tard. C'est que maintenant qu'il est baron, ou presque, il a le bras long le gars Atolf. Un jour un quidam en livrée est arrivé, sans un mot il m'a tendu une missive, et richement décorée encore. Tellement que moi qui sais lire, j'ai eu du mal à me débrouiller avec les enluminuers. *
* Toujours est-il qu'il était précisé que le presque Baron Pankratz épousait la fille Von Larr. Une réponse était attendue. Vite fait j'ai répondu au quidam que oui, il pouvait compter sur moi. A ma question de savoir si une certaine Jilldrey était de la fête, l'homme a fait montre de son ignorance. En tout cas, ça fait plaisir qu'il se soit souvenu de son acolyte, compagnon de galère d'abord, artisan de sa réussite ensuite. *
* Vrai j'ai hâte de revoir le Protector. Et qui sait, d'autres connaissances. *

* Bon c'est pas tout ça, mais qui dit noce dit cadeau. Mais qu'est-ce que je pouvais bien lui offrir, moi sans le sou, à lui qui possède tout ! Je suis allé dans le quartier commerçant, c'était jour de marché. Je vaquais d'échoppe en étal et d'étal en échoppe, et le désespoir commençait à me gagner lorsqu'au fond d'une rue je pénétrai dans un petite boutique qui ne payait pas de mine. Je n'aurais été en perdition comme je l'étais, je n'y aurais même pas jeté un oeil. Mais la situation devenait grave. J'en franchis le seuil, certain de l'échec. Et là, au milieu d'un indescriptible bric à brac où vases fêlés côtoyaient costumes défraîchis, grimoires prétendument magiques et armes de dixième mains (au moins), je tombe sur une caisse de pétards. Mais pas n'importe quels pétards, des feux d'artifice. Le vendeur me certifia qu'ils avaient appartenu à l'un des plus grands artificiers du pays qui, ruiné après une prestation en demi-teinte (j'appris par la suite que l'une de ses fusées avait explosé dans un groupe de spectateurs, causant morts et blessés), avait été contraint de se débarrasser de son matériel pour une somme modique. La caisse sommeillait dans la boutique depuis assez longtemps, attendant désespérément le connaisseur qui saurait l'apprécier à sa juste valeur. *
* Le prix modique se révéla toutefois assez élevé. Mais rien n'est trop beau pour un vieux copain, surtout pour son mariage. Et puis la dernière fois, ça m'avait plutôt bien réussi, lorsqu'il avait fallu mettre en valeur le discours du Protector une veille de guerre. J'y laissai la quasi totalité de mes économies, mais il me restait de quoi faire le voyage. Tout allait donc pour le mieux. *

* Il était temps de se mettre en route. *

[ ... ]

* Ca y est, nous y voilà ! Je reconnais le village de Laarburg. C'est clair que cette fois on est mieux reçu. La dernière fois, on n'avait du se contenter de l'écurie, tandis que Môssieur Atolf était l'invité d'honneur, et que non seulement il avait eu droit au gîte et au convert, mais qu'en guise de dessert il avait eu la fille du banneret. Tandis que je ressasse ce sombre souvenir, une jeune fille se jette à mon cou. Et pas n'importe laquelle : ma Jill. J'en pleurerais. *
* Et tout de suite je suis rassuré. Son séjour prolongé chez les nains ne lui a pas fait pousser la barbe. Elle est plus ravissante que jamais. Même si ses tendres bourrelets, chers à notre race, ont fait place à une musculature discrète, que l'on devine extrêmement efficace. En revanche, à leur contact, elle a acquis à leur contact une nouvelle compétence : le lever de coude. A la bière elle est imbattable, et au bout d'une heure, je suis tout chose. Je préférais nos roucoulades tranquilles lors de nos deux ou trois petits-déjeuners quotidiens, ou le partage de l'herbe à pipe en tête à tête. *
* Mais bon, on est là pour faire la fête. Sûr qu'on trouvera des occasions ... *

* Après un bon moment on sort de l'auberge prendre l'air. Mon pas est peu assuré, mais il me semble que mon esprit reste aiguisé. Je profite de ce moment d'intimité pour lui montrer mon cadeau : *

" Vois ! Demain lors du banquet, je leur offrirai un spectacle pyrotechnique. Tu sais, du genre élu de Sigmar. Tu en es ? Ca me fera plaisir. "

* Et la belle n'a pas le temps de me répondre. Et pour cause, l'ami Owenderyl est là. Un peu plus tard c'est le futur marié qui fait son apparition. Accompagné de ses gardes du corps, des kislévites qu'il épargna un jour de grande magnanimité. Il est interpellé par un jeune homme bien mis. Il a l'air intellectuel et son visage semble irradier la bonté. Intéressant ! *
* Bref, on dirait que la fine équipe se reforme. ! *

" Holà messire Pankratz ! Tu vois, on est tous venus ! "
Owenderyl
Lun 06 Avr 2020, 01:01
Owenderyl - Tisseur d'arbres (elfe)
| Remonter
[Oui, ça me paraît plus intéressant aussi de conserver les points de destin. Je reste donc avec mon unique point de départ emoticon
D'ailleurs, il me semble que certaines circonstances exceptionnelles pouvaient permettre d'en gagner. Ce qui prend aussi son sens dans l'optique de les conserver.]

*Cela décontenance un peu le Seigneur Manhoff et Adolf, mais Owenderyl affirme sa liberté d'agir en refusant de prendre en charge les rondes forestières pour l'immédiat.
Il a dans les tréfonds de son esprit, un souvenir qu'il entretient régulièrement et qu'il appelle. Celui de la pierre décelée au détour d'un sentier sur leur route.
En contrepartie, il promet avec loyauté de revenir et prendre en charge les explorations souhaitées à son retour.

Une fois sur place, le rocher reste un mystère pour lui. Bien qu'il en perçut l'émanation magique, il ne devine pas son usage.
Cependant, le temps passé à l'examiner et l'étudier l'amène à faire la rencontre de l'elfe Edhelarn. Il est tisseur d'arbres et veille à préserver ce lieu.
Voilà qui intrigue Owenderyl, et suscite un vif intérêt chez lui. Il apprend ainsi le rôle de la pierre et l'existence d'autres pierres, qui toutes auraient la capacité de canaliser des énergies magiques pour déployer une magie qui exigent de grandes forces, pour un grand dessein. Edhelarn lui raconte alors l'histoire des tisseurs d'arbre, leur rôle et lui montre son savoir-faire au chant et à la flûte. Après, un échange qui devient apprentissage et transmission, Owenderyl s'en repart rejoindre la baronie, remerciant du fond du coeur son nouvel ami pour cette rencontre et cet apprentissage. Ainsi, sa connexion aux arbres est devenue encore plus grande.

Lorsqu'il revient auprès d'Adolf, il lui indique qu'il est désormais prêt pour s'occuper à veiller sur les territoires aux alentours de sa baronie, tel que le souhaitait le Sire Manhoff.
Il ajoute juste qu'il trouve certaines parties de la région un peu arides, tout en cotoyant des zones de forêts profondes, et il insiste auprès d'Adolf de pouvoir prendre soin de la forêt. Qu'il aimerait oeuvrer à cela.
Comment, il n'en dira pas grand chose pour le moment. Selon une recette qui lui est propre, répondra-t-il.

Avec, ou non, cet accord, il prendra part à ses prospections forestières. Il veillera à l'équilibre de la forêt, et si la mission lui a été confiée, à revitaliser les zones qui le nécessitent.
Veillant tout de même à laisser aux nains, leur roche brute, il est conscient qu'un équilibre doit exister, et il ne serait pas judicieux de les froisser.

Il reçoit ensuite son invitation au mariage d'Adolf. Un peu éloigné de ces rites, fort absorbé par sa nouvelle tâche, il n'a pas d'intérêt tout particulier pour l'événement.
Il se dit cependant que cela devrait compter pour Adolf d'avoir sa présence, et, après tout, il s'était mis en route pour découvrir le monde, y compris le monde des hommes, alors, ce genre de célébrations fait partie de ce qu'il a à découvrir. Bien que l'attrait pour son désir initial se soit affaibli depuis sa nouvelle quête personnelle...

Il se mettra donc en route, profitant du voyage pour voir les paysages qui s'offrent à lui, et la forêt s'habiller différemment selon le paysage parcouru.

Peu au fait des coutumes, il se rendra compte un peu tard qu'il n'a pas prévu de présent... Lorsqu'il verra ses compagnons témoigner de leur geste. Qu'à cela ne tienne, il trouvera réponse à offrir.

La première qui vient vers lui, c'est Jildrey, à la taverne.
Un peu émêchée, elle a l'air toute confuse de n'avoir pas répondu à son invitation.*

"Oh ça alors, Owendéryl ! Ils t'ont invité aussi ? Par chance, je suis la seule représentante de mon clan ici ce soir et je n'ai rien contre les elfes, en tous cas pas les comme toi ! C'est une chance hein ? emoticon Mais t'es arrivé en ville ya longtemps ? Attends, je m'assoie. Excuse-moi de pas t'avoir accompagné jusqu'à ta pierre, mais j'ai un clan maintenant. Je suis une Frappe Marteau ! Et puis après Athel Loren, au moins je suis proche de leurs trucs au mieux je me porte ... emoticon mais ça n'a rien contre toi hein ! emoticon "
Jildrey

*Elle est toujours aussi enjouée la petite, même en se répandant en confuses.
Elle s'assied près de lui. Visiblement, elle a pris le goût à la bière des nains. Lui est au cidre, ce qui lui paraît plus rafiné.*
"Ah, ça content de voir ta petite frimousse !
Mmhhh, non, pas trop longtemps, je profitais de la forêt le plus longtemps possible.
Tu sais, l'agitation... Je suis là pour Adolf. Et pour vous. Content que vous soyiez là. Et, j'aperçois Pirlouitet aussi là-bas derrière ! Je vois que les retrouvailles sont au comble.
La cruche pleine se vide vite à Laarburg, dirait-on !

Pas de rancune pour la visite de la pierre. Je pensais que ça t'aurait plu, voilà tout.
Mais, tu me surprends, quelque chose aurait changé ? Qu'est-ce qui t'a impressionné à la grande forêt d'Athel Loren que tu ne tiens plus à approcher de sitôt ?
Tu m'avais parue toute enthousiaste sur notre forêt lors de nos échanges.

*Conscient que cela pourrait causer une tension de la tenir ainsi en interrogatoire, il change le ton pour se placer en curiosité.*
"Toutefois, s'il y a des mystères qui t'ont troublée, cela m'intéresse. Je fait preuve d'une curiosité infinie pour tout ce qui peut se passer au coeur de notre forêt !

Et, toi, as-tu fait bon voyage ? Comment est la vie au clan... Des montagneux ! Et, tes amis, ils ne seront pas contrariés d'apprendre que tu tailles bavette et vides chopines avec un elfe, ahaahh ! ?"