Veuillez patienter...

La pierre du changement

Jacob Endwer
Jeu 21 Nov 2019, 09:33
Jacob Endwer - Sorcier - Niv. 1 (humain)
| Remonter
Dés de fortune
Jet de magie : Résultat du jet (2D10) : 8.+2/13
Jacob Endwer
Jeu 21 Nov 2019, 09:35
Jacob Endwer - Sorcier - Niv. 1 (humain)
| Remonter
[j'ai essayé... Mais ça veut pas passer...]
Jacob Endwer
Jeu 21 Nov 2019, 17:09
Jacob Endwer - Sorcier - Niv. 1 (humain)
| Remonter
[Erratum]
Alors que James lance son couteau sur un homme-rat, je lance mon sort "Flèches d'argent d'Arha" sur la première créature que je vois:

Jet de magie : Résultat du jet (1D10) : 5.+Résultat du jet (1D10) : 10.+2 /13
Jet de dégâts :
Flèche 1 [1d10]+3
Flèche 2 [1d10]+3
Jacob Endwer
Jeu 21 Nov 2019, 17:10
Jacob Endwer - Sorcier - Niv. 1 (humain)
| Remonter
Flèche 1 : Résultat du jet (1D10) : 1.+3
Flèche 2 : Résultat du jet (1D10) : 1.+3
Ananthia
Jeu 21 Nov 2019, 19:24
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
*Pendant la marche, Ananthia observe les alentours, tant pour repérer un danger éventuel que pour se distraire et à plusieurs reprises elle aperçoit le "poulet". Pendant les longues marches, elle s'occupe comme elle peut pour oublier la fatigue et la douleur dans ses jambes... alors elle s'amuse à chercher parfois le "poulet" du regard. Quand elle le repère, elle sourit, en se disant que c'est probablement la seule créature du coin qui semble bien les aimer.

Une fois la nuit tombée, elle se couche et tente de passer une bonne nuit reposante malgré le confort bien trop rudimentaire à son goût. Hélas elle est réveillée par les gémissement d'une traînée et de... probablement James vu comment elle l'allume depuis des jours ! Qu'ils ne viennent pas se plaindre d'être fatigués ceux là !
:
Le lendemain à son réveil, elle lance un regard noir à James mais s'abstient de tout commentaire. Vu les sautes d'humeur de l'assassin autant ne pas l'énerver... *

Pendant l'attaque :

*Très vive, elle s'éloigne de la sphère et de ce qui s'en échappe avant de regarder autour d'elle pour déterminer d'où vient le danger.*

Gustav : " Barrez-vous ! Ou battez-vous ! Jacob ! Derrière moi ! "


*Bonne suggestion, elle se dit que ce sera plus sûr de ne pas rester en première ligne et recule derrière les autres. Elle sort sa fronde, espérant pouvoir au moins blesser ceux qui tenteront de venir vers elle...*
Klaus der Blutiger
Jeu 21 Nov 2019, 21:29
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
petit roll back

"Z'avez fait votre possible au moins on sait dans quel coin du monde chercher."

*Entre en possession des documents elfes noirs, Klaus profite d'une heure ou deux de libre pour les examiner. Il ne pense pas réussir la ou des experts se sont cassés les dents, mais peut être qu'un ½il non avertit tombera sur un élément intéressant que leur expertise aura écarté d'un revers nonchalant.

Test d'intel Résultat du jet (1D100) : 56./35*

L'attaque des skavens

*Tout les membres du groupe à l'exception d'un malheureux porteur réagissent avec vivacité et s'extraient de la zone toxique. Le porteur se met à vomir ses tripes. ReiBzhan lui aussi est touché mais il se gère lui même. Klaus sait qu'ils ont peu de temps avant d'être submergé. *

"Regroupez vous et protégez les mages, ce sont eux qui feront la différence face au nombre. Friedrich occupe toi de la sécurité d'Antory, Yelena protège Letzek, Jacob restez avec Gustav ! Adrastea avec James, ReiBzhan et moi on va prendre la première ligne trois pas devant les autres préparez vous à l'assaut. Feu à volonté, par Taal ! "


*Voyant Ananthia se saisir de sa fronde en prenant place derrière derrière Gustav, Klaus souris sauvagement et se tasse derrière son bouclier prêt à réagir aux actions ennemies, contournement ou autre.*

" Souvenez vous de la Selten Perle, ne laissez pas les ennemis atteindre les mages et regroupez vous tant qu'on a le temps."
Adrastea
Jeu 21 Nov 2019, 23:30
Adrastea - Navigateur (elfenoir)
| Remonter
Petit rollback de Klaus

*Ces notes sont précieuses et le nain prend un peu de temps pour les examiner attentivement lorsque la pause le lui permet. Un oeil nouveau et néophyte peu parfois déceler des détails que l'adepte ne voit plus, mais non. Et pendant les haltes, Ananthia perfore James de regards noirs sans chercher à s'expliquer avec lui. Il doit lui faire un peu peur et à raison ! Même moi au final, je m'inquiète de certains de ses regards. Mais malgré les aléas, les avis et les préjugés, nous continuons d'avancer dans la Grande Jungle de Lustrie.*

L'attaque des skavens

*C'est le chaos. Les skavens ont lancé l'assaut et le premier globe de peste fait déjà sa première victime. Le porteur vomit une bile épaisse tandis que tout le reste du groupe s'éloigne de l'épicentre de l'infection. Pourtant, certains sorts permettraient de purifier la zone en une incantation ! Mais nos mages ne semblent pas le connaître [[ ]] alors que les plus aguerris ne perdent pas un instant pour coordonner notre stratégie de défense.*

Gustav : "Barrez-vous ! Ou battez-vous ! Jacob ! Derrière moi ! "

James : "Leszek! Est-ce que tu peux tous les brûler ou crée un mur de feu pour limiter leurs déplacements ? "

Klaus : "Regroupez vous et protégez les mages, ce sont eux qui feront la différence face au nombre. Friedrich occupe toi de la sécurité d'Antory, Yelena protège Letzek, Jacob restez avec Gustav ! Adrastea avec James, ReiBzhan et moi on va prendre la première ligne trois pas devant les autres préparez vous à l'assaut. Feu à volonté, par Taal ! Souvenez-vous de la Selten Perle, ne laissez pas les ennemis atteindre les mages et regroupez vous tant qu'on a le temps."

*Et chacun prend alors la place qu'il considère comme la sienne. Il n'est pas question de hiérarchie ou de commandement mais de survie. James se rend compte du surnombre mais également des deux prêtres lanceurs de globes. Et si un seul a fait son lancé pour l'instant, l'autre s'y prépare ; mais il n'en a pas le temps, le couteau de lancer de l'assassin se fiche entre ses deux yeux et l'aumônier s'effondre en laissant tomber à terre le globe qu'il tenait en main pour qu'il se prise. Et bien que la maladie les ronge visiblement de longue date, certains skavens n'ont pas l'air de résister à la toxicité du gaz qui s'échappe. Jacob pour sa part, récite les mots et signe les gestes de l'incantation des flèches d'argent d'Arhia. Les projectiles magiques fileront droit vers l'autre prêtre qu'il avait lui aussi repéré, mais ces créatures doivent être prémunies à la magie car il n'en souffre pas ! Ananthia se prépare au combat en se cachant derrière les combattants les plus forts, tandis que les autres exécutent au mieux qu'ils peuvent les tactiques exposées. Friedrich et Antory se resserre, le chasseur-de-morts dégainant son épée sainte tandis que l'elfe choisit le sort le mieux adapté à la situation. Yelena s'est emparée de sa rapière tandis que Leszek, fort d'une nouvelle jeunesse grâce au régime alimentaire soigné par Ananthia, acquiesce à la requête de James et ferme les yeux pour se concentrer.*

Leszek : "Je vais prendre le temps de concentrer plus de puissance, ne les laissez pas m'approcher ! "

*Une bourrasque d'air chaud, presque brûlant passe entre les jambes de ceux qui ressentent les vents magiques, alors que Klaus prend une position de défense et Nikolaus charge son arbalète. Les skavens quant à eux, se ruent vers le groupe acculé.*

Test de Cl de Nikolaus : Résultat du jet (1D100) : 17.
Test de focalisation de Leszek : Résultat du jet (1D100) : 69.
Test de sort de rideau de feu : Résultat du jet (1D10) : 5. + Résultat du jet (1D10) : 9. + Résultat du jet (1D10) : 5. + Résultat du jet (1D10) : 10.+2/14
Test de Cl du porteur 1 : Résultat du jet (1D100) : 27.
Adrastea
Jeu 21 Nov 2019, 23:42
Adrastea - Navigateur (elfenoir)
| Remonter
Echos mineur du chaos : Résultat du jet (1D100) : 58.

*Dans l'agitation, la concentration de Leszek n'est pas parfaite mais il sait que le sort est lancé, même si quelque chose semble ne pas lui satisfaire. Et les skavens sont stoppés net dans leur charge, instantanément pris dans les tourments des flammes d'un rideau ardent qui tombe du ciel pour leur barrer la route. Une partie d'entre eux [Résultat du jet (1D6) : 5.] est tellement avancée dans le feu qu'ils sont consumés sur place, tandis que d'autres [Résultat du jet (1D6) : 5.] ne subissent que des brûlures mais cela dit il n'en sortent pas indemnes non plus. En tous cas le sursis n'est pas négligeable et les rangs se forment avec plus de conviction au sein de notre groupe. Le premier rang est constitué de Klaus, James, Gustav, Friedrich, mère et moi ; derrière nous les mages sont prêts à faire pleuvoir leurs arcanes ; et Nikolaus, Ananthia et le dernier porteur sont à l'arrière et s'assure que nous ne soyons pas pris à revers. Et à travers les flammes, Nikolaus décoche un carreau en direction du prêtre qu'il a pu repérer avant que les flammes de Leszek ne s'abattent.*

CT-20 : Résultat du jet (1D100) : 3.

[[Tous les tests de CT ou de perception à travers le rideau de feu se font à -20%.]]
Adrastea
Jeu 21 Nov 2019, 23:50
Adrastea - Navigateur (elfenoir)
| Remonter
*La moitié des rangs ennemis semble avoir été décimées ou fortement atteinte par la magie de Leszek, mais à quel prix. Ceux qui se tournent vers lui le voit regarder sa main avec inquiétude, figée dans une position peu naturelle par l'énergie du Chaos. Et bien que cela ne semble pas douloureux, les os et les muscles ainsi paralysés l'empêcheront d'incanter à nouveau dans ce combat ... espérons que son intervention ait suffit à nous donner l'avantage et la victoire ! Tandis que derrière les flammes, un nouveau bruit de verre brisé se fait entendre, et un sourire satisfait éclaire le visage inquiet et en nage de Nikolaus.*

Nikolaus : "Prends ça, maudite créature ! "

>> Vous pouvez développer une stratégie ou attendre que le feu fasse ses ravages et réagir devant ce qu'il restera de la troupe de skavens. Très bonne idée et interaction de la part de James : +2 XP. emoticon
PS : je précise que si vous voulez traverser les flammes, pour surprendre et submerger les skavens par exemple, vous en subissez également les dégâts.
James Steiner
Ven 22 Nov 2019, 12:17
James Steiner
| Remonter
*le sort de Leszek à encore mieux fonctionner que ce que j'imaginais.
Avec ça il ne doit en rester qu'une dizaine. Peut être moins avec les explosions de leurs globe de leurs côtés.
Mais ce n'est pas le moment de se relâcher.
Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué, surtout que cette race est imprévisible
Je tiens donc ma position avec les autres à moins que l'un d'eux est une meilleure idée *

bien joué Leszek.
Dites les mages est ce que l'un d'entre vous à un sort de vent pour pousser les flamme sur eux ou quelque chose de similaire ?

Les tireurs visé en priorité les fuyards si vous en voyez, pour ne pas qu'ils ramènent du renfort
Klaus der Blutiger
Ven 22 Nov 2019, 13:48
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
"Sort ton arc James ! Si on arrive à encore à prélever quelques vies avant que le mur de flamme ne faiblisse c'est ça de pris."

*Joignant le geste à la parole, Klaus plante son épée et son bouclier à ses pieds à portée de main et empoigne son arc. Il est très rouillé car il l'utilise très peu mais sur un malentendu et pour le moment les rats ne peuvent pas approcher et eux non plus. *

Tir Résultat du jet (1D100) : 72./40-20et dégâts Résultat du jet (1D10) : 2.+3
James Steiner
Ven 22 Nov 2019, 14:04
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
*J'aquiece à l'idée de klaus et enfonce ma griffe et ma hache dans le sol, prêt à les reprendres à tout moment, puis je dégaine mon arc et tir (si possible un qui me tourne le dos) .

Résultat du jet (1D100) : 9./90-20 CT
Résultat du jet (1D10) : 9.+4
Friedrich Ocelot
Ven 22 Nov 2019, 14:31
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
* Je m'éloigne à temps, alors que l'un des porteurs tombe à genoux, atteint par la fumée toxique. Je dégaine Veearond et place ma rondache dans mon poing gauche. Suivant la recommandation de Klaus, je me mets entre Antory et la horde qui nous menace, car il est le plus proche de moi et je me tiens prêt à recevoir une charge... *

Test de Cl pour Veearond : Résultat du jet (1D100) : 72. /51

* Tout le monde se met en ordre de bataille. James est le plus prompt à riposter, suivi de l'action de Jacob. La position de nos adversaires est comme une invitation à les rejoindre. J'enjoins mes camarades de ne pas se précipiter : *

Friedrich : " Restons groupés ! La zone est peut-être piégée ! "


* Nous adoptons une position défensive et ce sont finalement nos opposants qui s'élancent. Je resserre ma poigne sur le pommeau de mon épée... Un courant d'air chaud parcourt alors mes jambes... La magie va être à l'oeuvre dans quelques secondes... Nous tenons tous nos positions jusqu'à ce qu'un rideau de feu s'abatte alors sur ces maudites créatures ! Je plisse les yeux, mais ne recule pas. La moitié de nos adversaires sont pris dans le rayon de ce puissant sort igné. Je sens un frisson parcourir mon échine. Quelle puissance dévastatrice !
James demande alors de se débarrasser des fuyards en priorité. Excellente stratégie ! Je reste muet, afin de ne pas noyer mes compagnons dans un flots d'informations. Je jette un regard à mes compagnons, afin de prendre la température. Le moral semble haut, grace à l'intervention de nos mages. Klaus s'arme d'une arme à distance et invite James à l'imiter. Je hoche la tête : *

Friedrich : " Feu à volonté, mes amis ! Yelena et moi gardons l'épée au poing, prêts à vous défendre ! "

* Je jette un regard à ma compagne et lu souris malicieusement, avant de revenir sur la situation. *
Adrastea
Sam 23 Nov 2019, 19:02
Adrastea - Navigateur (elfenoir)
| Remonter
*Plusieurs minutes s'écoulent sans plus aucun danger imminent grâce au sort puissant de Leszek et les projectiles pleuvent à travers le rideau de feu et de fumée, sans vraiment savoir si les cibles sont atteintes mais dans tous les cas pour les mages, les prêtres ont dû être vaincus sinon ils auraient dissipé le sort du mage de feu depuis longtemps ! Et lorsqu'il s'estompe enfin, il n'y a derrière que les carcasses calcinées des premières victimes, il semblerait que les autres aient pris la fuite avant la pluie de flèches et de carreaux. Nous ramassons nos projectiles, et James est quelque peu surpris de voir sa flèche fichée d'un morceau de tissus non ensanglanté. Il a touché mais a-t-il vraiment blessé ? En tous cas la fumée et les flammes ne lui permettent pas de savoir autre chose ... lorsqu'un javelot se plante dans le sol au beau milieu du groupe. Tout le monde se retourne, et c'en est visiblement trop pour le dernier porteur qui laisse tomber sa charge avant de s'enfuir en courant dans la Jungle dont il ne réchappera jamais et les mots traduits par Gustav en apportent la raison : *

Gustav : "Les amazones ... posez vos armes."

https://i.pinimg.com/564x/49/e8/66/49e866a0e56e43bc845b6039756101f1.jpg

*Celle qui avance la première a des airs qui ne nous sont pas si étrangers mais ses peintures et la façon dont elle nous agresse sont purement locales. Qui sont ces nouvelles adversaires face auxquelles notre guide pourtant valeureux ne tente même pas de se défendre alors qu'il n'a même pas reculé devant les skavens ? Et ce n'est que lorsque toutes les armes sont au sol que les filles des Dieux se montrent. Elles sont moins nombreuses que nous, une dizaine tout au plus, mais elles semblent si impétueuses et létales qu'aucun d'entre nous n'ose leur résister. Les caractères de Klaus et de James entre autres sont assurément mis à l'épreuve mais est-ce pour cela qu'ils sont les premiers à voir une lance pointer vers leurs cous ? Et l'une d'elle prend alors la parole dans un dialecte clairement incompréhensible, alors que nous pouvons encore une fois nous réjouir d'avoir sauvé Gustav qui échange avec eux quelques courtes phrases qui semblent nous sauver la vie.*

Gustav : "Ne ramassez surtout pas vos armes et suivez-les, nous avons peut-être une chance d'en sortir vivants, j'ai dit que la forêt était en danger. J'espère que vous aurez une bonne histoire à leur balancer ! "

>> test d'intelligence pour ceux qui ont déjà entendu/parlé Norscan ! Auquel cas vous pourrez parler à cette femme qui a échangé dans un dialecte local avec Gustav.

*Les amazones ramassent nos armes une fois que nous nous sommes déplacés, et tout le groupe se déplace d'un pas militaire vers l'Est mais où nous emmènent-elles ? *

- "Mère ! Qu'est-ce que c'est que cette mascarade on va se laisser mener par le bout du nez sans réagir par ces ... sauvages ? "

Yelena : "Attendons de savoir ce qu'elles nous veulent, ou comment elles peuvent nous aider, avant que les mots ne dépassent encore une fois ta pensée, Adrastea."

* Remise à ma place sans aucune forme de délicatesse, je suis stupéfaite .... même si j'imagine que mère a raison. Mais ces femmes ont intérêt de valoir ce que je souffre ! Et nous avançons presque tout le reste de la journée avant d'atteindre la destination de cette déviation, qui nous apparait comme une dizaine de plans d'eau paisibles, couverts de lotus, dont les eaux luisent d'une radiance intérieur verte qui leur a donné leur nom : *

Gustav : "Les étangs d'émeraude ... Ils existent donc vraiment ! Il n'y a rien à piller ici hormis une mort certaine et douloureuse mais ... les mortels qui les ont contemplés ne sont qu'une poignée. Quel honneur ! Yelena, si vous ne saviez plus quoi dessiner, retenez bien ce paysage car personne d'autre que nous ne le verra jamais ... "

*Lieu de pèlerinage, une fois par siècle, des Prêtres-Mages Slanns, ces étendues d'eau ne sont fréquentées hormis par eux que par les amazones qui se baignent dans leurs eaux régénérescentes. Mais d'un coup de bouclier dans son dos, Gustav est tiré de sa rêverie et nous avançons encore une petite heure avant de rencontrer celle qui, visiblement, décidera de notre sort. La femme à l'allure de l'Ancien Monde nous adresse alors la parole comme une interprète tandis qu'un groupe de ses congénères encadrent une personnalité qui nous rejoint.*

Amazone : "Voici Eolia, inclinez-vous sinon je vous tue ! "

http://allday2.com/uploads/posts/2019-08/thumbs/1565122288_001-111.jpg

*Et Eolia semble parler notre langue comme si elle lui était natale. Mais sa tenue et son regard ... semblent venir d'un autre monde.*

Eolia : "Je suis Eolia, et voici mes amazones. La Grande Jungle nous appartient alors que faites-vous ici ? Vous avez repoussé les rats, c'est intéressant, mais cela ne vous vaut pas un droit de passage si près des étangs d'émeraude ! QUI parle pour vous ? "

*Gustav se tourne alors vers Jacob ... qui lui-même se retrouvera peut-être démuni d'éléments de réponses et il pourra tenter des palabres à moins qu'il ne délègue cette tâche à Friedrich ou à Klaus qui semblent mener l'autre équipe ... dont il fait de plus en plus partie à force de perdre tous les membres de sa propre expédition. Nous sommes encore en pleine jungle, mais la toilette impeccable de notre interlocutrice laisse deviner des installations autrement plus confortables à proximité. Vivement que les bassesses prennent terme pour se réjouir de leurs agréments ! *

>> Celui/ceux qui prend ou prennent la parole me font un test de Sociabilité svp.
Klaus der Blutiger
Sam 23 Nov 2019, 20:52
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Quelques traits sont lancés à travers les flammes, mais uniquement à sens unique et
quand le rideau des feu s'estompe c'est pour découvrir que nos adversaires ont pris la
poudre d'escampette. Mais les aventuriers n'ont même pas le temps de se féliciter,
qu'une lance se fiche au milieu d'eux...quel charmant endroit.
Gustav nous avertit aussitôt de déposer nos armes, l'agresseur se nomme amazones.
Par sécurité chacun dépose ses armes au sol, non sans un regret, mais Gustav
semble sur de lui.

Une dizaine de femmes apparaissent alors et l'une d'elle qui ne semble pas aussi
étrange que les autres s'adresse à Gustav qui lui répond dans le même idiome
incompréhensible pour Klaus.

Deux femmes menacent directement le nain et l'assassin, peut être les observait
elles déjà durant l'affrontement avec les skavens, elle se disent alors sans doute
que ce sont eux qui dirigent le groupe.

Après un bref échange, Gustav nous intime de ne pas ramasser nos armes et de suivre
les guerrières, il leur a dit ce que nous leur avons laissés savoir : la forêt est en danger,
ce sera à nous d'assurer la suite.

La gamine s'exclame, mais pour une fois sa mère la remet à sa place sans ménagement,
tout en lui donnant de bonne raisons de se tenir tranquille.

Le reste de la journée se passe sous la menace des armes et nous finissons par atteindre
plusieurs plans d'eau couvert de lotus. Gustav s'exclame qu'il s'agit là d'une merveille que peu
de personnes ont vu, klaus note dans un coin de sa tête de le questionner sur la question, si l'occasion
se présente. Nous n'avons en effet guère le temps de nous extasier, brutalement remis
en route, nous progressons pendant une nouvelle heure, finalement nous sommes introduit sans ménagement
auprès d'une femme qui semble être le symbole d'autorité ici. La guide qui à parlé à Gustav :

"Voici Eolia, inclinez-vous sinon je vous tue ! "

Klaus s'exécute sans aucun soucis, il a appris que la vie vaut beaucoup plus qu'une estime de soi
froissée. Le passage chez les elfes sylvains rendrait n'importe qui humble, même si lui même n'a
jamais eu la folie des grandeurs.

Eolia : "Je suis Eolia, et voici mes amazones. La Grande Jungle nous appartient alors que faites-vous ici ?
Vous avez repoussé les rats, c'est intéressant, mais cela ne vous vaut pas un droit de passage si près des étangs d'émeraude !
QUI parle pour vous ? "


Les membres du groupe se regardent les un les autres, il n'y a pas d'autorité désignée au sein de notre groupe, autant
mettre les choses au clair de suite.

Le nain avance d'un pas et d'une voix assurée, mais dans une posture humble.*

"Nous sommes tous égaux ici, mais puisque nous avons des explications à
fournir, je peux m'en charger si cela vous convient."


*Klaus tente de jauger la réaction de la femme et de ses Amazones et si elle lui
donne son accord ou tu du moins n'exprime pas d'avis contraire, il poursuit.*

"Nous avons été envoyé dans votre jungle par les elfes sylvains d'Athel Loren,
ce voyage est la suite d'un long périple à la poursuite des vils elfes noirs, dont les
dessins menaces tout les peuples des différents continents. Nous somme une fois
parvenu, par chance à contrarier leur plan et par la même occasion, nous avons
mis la main sur des notes concernant leur futurs projet. C'est pourquoi nous sommes
ici, les empêcher de nuire plus qu'ils ne le font chaque jour.
Malheureusement, nous n'avons que peu d'informations concernant cette jungle,
nous avons déjà failli contrarier les occupants de Chaqua sans le savoir.
Et maintenant, vous! Ce n'est en aucun cas volontaire de notre part, nous n'avions
pas idée que nous approchions de lieux sacrés.
Malheureusement nous n'avons guère le choix, les noirs sont ici pour récupérer
un objet qui leur permettrait de relâcher un fléau sur ces terres.
Je jure par Taal que nos objectifs sont pur et que nous sommes de bonne foi."


*Klaus s'incline à nouveau avant de regagner le rang. Il espère qu'elles sont prête
à les entendre, c'est probable sans quoi elle les aurait attaqués sans autre forme de
procès.*

Test de soc Résultat du jet (1D100) : 74./30

Klaus der Blutiger
Sam 23 Nov 2019, 20:54
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Klaus lance une courte prière à Taal pour que sont discours aie fait mouche*

relance de fortune Résultat du jet (1D100) : 51./30
James Steiner
Sam 23 Nov 2019, 21:30
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
Après avoir tirer à travers le rideau de feu. Celui-ci s'estompe finalement, nous permettant de récupérer tout nos projectiles. Mais l'une de mes flèche m'étonne. Il semblerait quelle n'est touché que les vêtements du skaven et pas une seule tache de sang .

Cependant, il y a d'autres priorités d'un coup, un javelot se plante entre nous.
Je suis Sur la défensive et je regarde autour de moi. Si ça se trouve les Skavens sont déjà de retour.
Mais alors que je suis prêt à me battre. Gustav nous dit de baisser nos armes.

C'est alors que pendant une fraction de seconde J'aperçois Svenja. Mais juste après avoir cligner des yeux. Je vois une autre femme. Cette derrière lui ressemble beaucoup, surtout au niveau du caractère je dirais.
C'est donc en baigaiyant que je dépose les armes, malgré la lance au niveau de mon cou*

Résultat du jet (1D100) : 49./56 int
*sur le trajet ces femmes nous emmène dans un lieu inconnu nous éloignant de cette cité maudite. Sur le chemin j'essaye de comprendre à peu près ce qu'elles disent tout en progressant Avec les autres dans ce lieu magnifique

Une fois dans leur repère sacré nous arrivons devant celle qui les dirigent.
Je m'incline donc comme demandé, puis je me tourne vers friedrich et Klaus. Apres tout c'est eux qui arrivent à trouver les bons mots à chaque fois. A croire que c'est une habitude d'arriver devant une autorité suprême et d'expliquer notre présence sur leur territoire *


Friedrich Ocelot
Sam 23 Nov 2019, 21:54
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
* Je reste sur mes gardes, alors que le mur de flamme se dissipe peu à peu... Nos adversaires ont pris la fuite, c'est une victoire. Espérons qu'ils ne ramènent pas des renforts... Mais il y a plus urgent ! Un de nos porteurs a subi les affres des gaz toxiques. J'accours alors à lui, rompant les rangs pour lui offrir les premiers soins et l'aider à se remettre de cette attaque pernicieuse. Je sors une gourde d'eau de mes affaires pour le faire boire, mais avant que je puisse aider d'avantage le pauvre Harry Porteur, une lance vient se ficher entre nous.
Je reprends mon épée et observe de tous côtés avant que Gustav nous somme de déposer les armes au sol. Nous sommes face à un nouveau peuple : les Amazones... De peur, le deuxième porteur prend la tangente et fuis à toute jambe. Je me pince les lèvres et hésite à partir à sa poursuite, mais cette jungle est trop dangereuse... J'espère seulement qu'il ne tombera pas sur les Elfes Noirs...
Je suis les directives, avec un pincement au coeur. Laisser Veearond et ma rondache ici ne me plait guère, mais nos assaillantes sont aussi nombreuses que nous et semblent redoutables. Si Harry est encore en vie, je l'aide à se relever et suis le groupe sans broncher. Gustav nous indique qu'il a réussi leur faire comprendre que la forêt est en danger... Et il ne croit pas si bien dire ! Je jette un oeil en arrière et constate que nos armes sont ramassées. Si nous parvenons à leur faire comprendre que nos intentions sont bonnes, j'ose espérer qu'elles nous les rendront.

Adrastea se plaint de nos conditions, mais est rapidement remise à sa place par sa mère. La jeune hybride ne semble pas comprendre l'urgence de la situation et pour éviter une éventuelle prochaine bourde de sa part, j'ajoute : *

Friedrich : " Laissons notre fierté de côté pour le moment... Et pas un mot. On nous demande de marcher, alors marchons. Arrivera alors le temps de la négociation et alors, Klaus ou moi-même nous exprimerons. Nous sommes familiers de ce genre de situation et l'avons vécu en Athel Loren... Silence, respect et déférence. Valable pour tous. "

* Mes paroles me valent sans doute une réprimande, mais je préfère cela à ce que l'un de notre groupe sabote nos maigres chances de nous en sortir entier.
Nous marchons toute la journée et je dois avouer que je commence à fatiguer. Je ne prête plus vraiment attention à notre environnement et me sens en sécurité parmi ses femmes, sur qui je porte mon attention, afin d'en apprendre plus sur leur culture.
Nous arrivons à un lieu qui laisse pantois Gustav, notre guide, et que l'on nomme les Etangs d'Emeraude. C'est absolument magnifique et je reste bouche bée devant cette merveille naturelle. J'en mémorise toute la beauté avant que l'on nous emmène, là où il était prévu depuis le début de nous emmener, semble-t-il.
Une femme aux allures étranges nous observe. Elle porte comme une couronne sur le front et j'en déduis qu'il doit s'agir de la figure d'autorité. L'Amazone parlant notre langue exige que l'on s'incline. Je pose un genou à terre et incline la tête, avant de jeter un regard à mes compagnons pour m'assurer qu'ils suivent le mouvement.
La femme parle parfaitement notre langue et je l'écoute avec attention. Chaque mot a son importance et je reste concentré. Elle nous demande de répondre et nous présenter. Nous nous regardons et Klaus décide alors de prendre l'initiative. J'acquiesce.
Il expose clairement et simplement les objectifs de notre venue sans donner d'avantage de détails. Je décide alors de m'avancer à mon tour et de répondre à la seconde question, restée sans réponse. Je m'incline avec respect, posant une main sur le coeur pour témoigner ma sincérité et m'exprime alors : *

Friedrich : " Pour répondre à votre seconde question, permettez que je prenne la parole. Je me nomme Friedrich Ocelot, je suis le médecin de ce groupe et les Elfes d'Athel Loren m'appellent le "Chasseur de Mort". La nain qui a pris la parole est Klaus et son compagnon canin, ReiBzahn. Voici Yelena, notre navigatrice. Adrastea, notre experte en survie. James, notre homme à tout faire, experts en arts martiaux. Ananthia est mon assistante et notre cuisinière. Leszeck, notre guide spirituel, ainsi que Antory, notre guérisseur des maux magiques.
Voici également Jacob, Gustav et Nikolaus qui nous ont rejoint dans cette quête à l'importance capitale pour la sauvegarde de l'équilibre de la Grande Jungle et du Monde dans son ensemble.
Nous ne voulons aucun mal à votre peuple. Nous souhaitons simplement récupérer et mettre en lieu sûr, cet artefact maudit et dangereux. "


* J'observe Eolia et sa réaction à mes paroles. Je sens qu'il faut la convaincre mieux que cela. Nous devons nous rendre utile. Une idée me vient alors : *

Friedrich : " Pour vous prouver notre bonne foi, je vous invite à inspecter mon épée que vos Amazones ont récupérée. Elle m'a été remise par la Dame, une divinité Bretonienne bonne qui croit en la justesse de nos actes.
Egalement, nous sommes prêts à vous aider contre les rats qui ont profané la cité que nous souhaitions fouiller. Nous pensons que l'artefact que nous recherchons s'y trouve... Sans en être certain. Mais si, avec votre concours, nous pouvons éradiquer cette vermine, alors nous accomplirons plus que ce pour quoi nous avons été envoyé. "


* C'est risqué. Très risqué. Mais si nous parvenons, par ce biais, à nous faire des alliées de ce peuple, alors nos recherches s'en trouveront facilitées. De plus, elles pourront nous aider à mettre des bâtons dans les roues des Elfes Noirs. Je pense que ce pas en avant vers ces Amazones est nécessaire. J'espère simplement qu'il ne nous mènera pas à notre mort. *

Test de Soc : Résultat du jet (1D100) : 27. /53
Adrastea
Dim 24 Nov 2019, 10:54
Adrastea - Navigateur (elfenoir)
| Remonter
*La marche est longue à travers la jungle et c'est davantage à cause de l'ignorance de l'endroit où ces sauvageonnes nous emmènent que la durée en elle-même qui est devenue une fatalité. Et mère qui ne s'offusque pas qu'on soit traités de la sorte ? Je ne lis que dans le regard de Gustav la même indignation, même si sa connaissance de nos adversaires le résigne à suivre sans opposer de résistance. James par contre est troublé. Cette femme n'est pas une norsque mais elle en a pourtant certains usages, même si sa fierté semble venir d'ailleurs. Mais sa coiffure ou encore sa posture lui fait penser aux femmes du peuple de Svenja. Mais pourquoi est-elle si différente des autres qui l'accompagnent et ne prennent pas part aux échanges verbaux ? Lorsqu'enfin nous rencontrons leur cheffe après que l'horizon nous ait révélé quelques ... flaques sacrées, c'est le nain qui prend la parole en premier, à l'accord de la femme étrangement vêtue, aussitôt appuyé par l'amant de mère.*

[[James si tu le souhaites pendant le trajet tu peux tenter de baragouiner quelques mots en norscan. Elle te répondra qu'elle a appris les usages de ce peuple sous la contrainte lorsqu'elle était enfermée à Skeggi par les norsques qui l'avait réduite en esclavage, et qu'elle en parle sans honte parce qu'elle a obtenu sa vengeance quand ses soeurs sont venues la chercher ainsi que d'autres dans la même situation qu'elle.]]

Klaus : "Nous sommes tous égaux ici, mais puisque nous avons des explications à fournir, je peux m'en charger si cela vous convient."
" [...] Je jure par Taal que nos objectifs sont purs et que nous sommes de bonne foi."

Friedrich : "Pour répondre à votre seconde question, permettez que je prenne la parole. Je me nomme Friedrich Ocelot, je suis le médecin de ce groupe et les Elfes d'Athel Loren m'appellent le "Chasseur de Mort". [...] Nous ne voulons aucun mal à votre peuple. Nous souhaitons simplement récupérer et mettre en lieu sûr, cet artefact maudit et dangereux."

*Il marque un temps d'arrêt pour observer Eolia et sa réaction mais elle reste impassible, comme si elle réécoutait intérieurement chaque mot prononcé avant de répondre et Friedrich poursuit alors.*

Friedrich : "Pour vous prouver notre bonne foi, je vous invite à inspecter mon épée que vos Amazones ont récupérée. Elle m'a été remise par la Dame, une divinité Bretonienne bonne qui croit en la justesse de nos actes.
Également, nous sommes prêts à vous aider contre les rats qui ont profané la cité que nous souhaitions fouiller. Nous pensons que l'artefact que nous recherchons s'y trouve... Sans en être certain. Mais si, avec votre concours, nous pouvons éradiquer cette vermine, alors nous accomplirons plus que ce pour quoi nous avons été envoyés."

*Eolia éclate alors d'un rire puissant et incroyablement moqueur.*

Eolia : "Hahahahaha !!! Vous, des hommes, vous pensez pouvoir vaincre l'ennemi qui a chassé les Sauriens de Quetza ? Mais cela fait des centaines d'années qu'il n'y a plus que l'ombre de leur invasion dans ces ruines ! Et seules la maladie et les vermines qui la propagent y résident encore. Je doute que votre objectif soit là-bas mais seul un Prêtre-Mage Slann pourrait vous en apporter la certitude ! Et je doute que vous obteniez jamais son audience ; les Gardes Saurus sont intraitables. Mais je ne perçois pas le vice de vos prédécesseurs dans vos propos ni dans vos coeurs alors je vais vous accorder le bénéfice du doute et en référer à ma prêtresse. Ne suis-je pas d'une grande clémence ? Hahahaha ! Allez mes soeurs, emmenons-les au campement où ils passeront la nuit avant que je ne décide de leur sort ! "

*Nous sommes encore trimballés sous leur maudite menace jusqu'à un campement ... qui n'en est pas vraiment un ou alors je dois revoir toutes mes échelles de confort ! emoticon *

https://i.pinimg.com/474x/8c/ce/5b/8cce5bc1327e4e280c6d248f582ca1f7--fantasy-girl-fantasy-women.jpg

*L'endroit est occupé par une population exclusivement féminine, et guerrière. Mais chacune de ces amazones est d'une beauté qui ne semble avoir d'égale que leur férocité. Je vois bien le regard de Gustav se perdre entre leurs formes voluptueuses et malgré leur orientation martiale, chacun de leur pas est gracieux et pousserait au vice le plus sage des hommes, et je dois bien avouer ne pas y être si indifférente moi-même. Mais à la fin qui sont-elles et que nous veulent-elles réellement ? Nous n'aurons aucune réponse ce soir, alors qu'elles nous conduisent finalement dans une de leurs "huttes" pour nous y enfermer [[la boucle est bouclée emoticon ]] et la première amazone à nous avoir adressé la parole nous expose la situation.*

Amazone : "Vous êtes nos prisonniers pour cette nuit. Notre cheffe va réfléchir sur vos intentions jusqu'à demain et en attendant l'arrivée de notre prêtresse nous allons vous apporter de quoi vous nourrir et vous allez passer la nuit ici. Demain, Eolia vous convoquera pour vous annoncer si nous allons vous aider ou vous exécuter."

* emoticon Charmante. Mais pour qui elle se prend cette pétasse, qu'elle m'affronte en face à face et on verra qui exécutera qui ! J'ai du mal à contenir ma rage mais mère est intransigeante et je lis dans son regard sévère que si je la ramène je vais passer un sale quart d'heure. Et en plus cette nuit dans cette chambre commune, impossible de faire passer ma colère en passant à autre chose ! Décidément, cette nuit sera la plus mauvaise de toute ma vie, mais étrangement les autres ne s'inquiètent pas et semblent même familiers du principe de réclusion ... emoticon La nuit est interminable avant que nous ne soyons enfin sortis de leur prison pourrie. Nous traversons quelques ponts et gravissons l'escalier qui mène à la plus haute "hutte", où la cheffe est côtoyée cette fois de celle qui a tout l'air d'une chamane ou d'une prêtresse. Et c'est ... une elfe !!! emoticon *

https://i.pinimg.com/564x/dc/b6/db/dcb6db945a2891f252813f35a65fc92d.jpg
Les Amazones se sont alliées aux Elfes pour combattre les Elfes Noirs qui tentent régulièrement des incursions en Lustrie, en quête des artefacts dissimulés dans les Cités-Temples parfois oubliées de tous.

Amazone : "Inclinez-vous devant Eolia et notre prêtresse."

*Eolia reste assise tandis que l'elfe à sa droite tient l'épée de Friedrich et le regarde en souriant.*

Eolia : "Étrangers, nous ne vous tuerons pas." (Voilà qui est rassurant emoticon ) "Nous avons conseillé sur votre récit et il semblerait que nous ayons un ennemi commun. Alors si vous possédez vraiment un moyens de contrarier les desseins des elfes noirs, nous sommes disposées à vous accorder une chance de nous le prouver. Mais avant cela, vous exécuterez une tâche pour nous. Si vous acceptez de nous servir, en échange je vous conduirai dans les étangs d'émeraude où un Prêtre-Mage Slann pourra statuer sur votre quête. Oh et bien sûr si vous refusez, votre voyage s'arrête ici ! " (Ah ben ça on s'en serait pas doutés. emoticon )

*L'elfe murmure alors quelques sons à l'oreille d'Eolia, comme une brise qui soufflerait délicatement entre les feuilles des arbres séculaires de la Grande Jungle.*

Eolia : "Homme Friedrich, l'arme que tu m'as présentée comme provenant d'une divinité des elfes d'Athel Loren possède bien les propriétés que tu as dites. Elle t'est restituée, dès lors que tu acceptes de nous servir ; et il en va de même pour toutes vos armes. Mais aucune pitié ne sera accordée au premier d'entre vous qui fait mine de se retourner contre nous. Nous sommes les Amazones, et nous ne pardonnons pas. Alors, quel est votre choix ? "

*Comme si on en avait vraiment un ! Et forcément commençant à connaître de quoi sont faits mes équipiers, notre propre expédition est mise de côté afin d'obtenir le soutien de ces guerrières farouches. Peut-être que la rencontre promise nous fera gagner un temps précieux, si la Pierre ne devait pas se trouver à Quetza ? Et nous éviter par là même de fâcheuses complications ... sanitaires.*

Eolia : "Très bien ! Alors voilà pourquoi je vous sollicite. Cette partie de la Grande Jungle nous appartient, bien loin de notre île mais les Sauriens n'en sont pas tributaires. Néanmoins ils ne troublent pas notre quiétude, mais depuis peu les centaures le font. Ils ont toujours été des voisins paisibles ou du moins pacifiques mais récemment voilà qu'ils se sont faits plus territoriaux et belliqueux. Trouvez-en la raison et résolvez ce soucis et vous obtiendrez notre soutien ! "

*Nos regards se croisent et nous aimerions pouvoir en débattre mais les Amazones ne semblent pas enclines à nous laisser hésiter, il va falloir accepter de les aider. Nous ferons le point entre nous une fois sortis de leur village ! *

-----------

FIN DE LA PARTIE B - CHAP. 1 : L'AMAZONE.

------------

PARTIE C - CHAP. 2 : LES CENTAURES.

------------

[[Le chapitre 1 a été plus narratif et court que prévu, du fait d'un certain rideau de feu qui a écourté le coeur de l'action, et d'une sociabilisation correcte des échanges. Dire la vérité est parfois le moyen le plus simple de s'en sortir ! Mais ce chapitre sera peut-être un peu plus long, comment parviendrez-vous à résoudre ce conflit entre les centaures et les Amazones, ferez-vous usage de la force ou de la persuasion ? Et ces créatures qui vous sont totalement inconnues vous en laisseront-elles seulement le choix ? Ou encore, préférerez-vous revenir à votre propre mission ? L'aventure continue dans la chaleur étouffante de la Grande Jungle de Lustrie. ]]

*De retour dans la jungle, nous avons récupéré l'intégralité de notre équipement, mais plus aucun porteur, le second ayant rapidement succombé au poison des prêtres de la peste alors que le dernier a fuit à travers la végétation ... pour ne plus jamais en revenir. Nous avons pour toute indication une direction dans laquelle nous rencontrerons les centaures hostiles, et l'appréhension est complète en ne connaissant rien de cet ennemi que les Amazones ne désirent pas affronter elles-mêmes. Est-ce qu'elles en ont peur ? Ou est-ce qu'elles préfèrent ne pas prendre part directement au combat pour éviter de ternir les chances d'un retour possible à la paix entre ces deux peuples ? Nous sommes dans tous les cas, livrés à nous-mêmes, et la tension est palpable. Certains d'entre nous montrent de grand signe de faiblesse mentale, alors que d'autres s'impatientent de parvenir à l'objectif fixé de leur expédition.*

Nikolaus : "Je ne sais pas si c'est une bonne idée d'affronter encore des nouvelles créatures dont on ne sait strictement rien. Elles sont peut-être bien plus fortes que nous ! Elles nous ont relâchés, profitons-en pour reprendre notre recherche des Cités-Temple, vous avez parlé de Xahutec, allons-y tout simplement ! "

Leszek : "À ce que j'ai compris, les Hommes-Lézards gardent bien leurs cités. Si ce ne sont d'autres fléaux pires encore. Alors si ces femmes ont un moyen de nous permettre d'approcher de cette Cité sans nous opposer à ses défenseurs, c'est une solution à envisager très sérieusement."

Gustav : "Elle a parlé de Gardes Saurus, c'est quoi encore que ces bestioles, des plus gros Hommes-Lézards ? Ça me plait pas mais s'ils ont des armées complètes de ce genre de monstres, Leszek a peut-être raison. Mais par Sigmar, j'ai horreur d'être mené en bateau ! Ces Amazones ont intérêt à tenir leur parole sinon je ne donne pas cher de ma patience."

Yelena : "Il faut avant tout garder la tête froide. Foncer tête baissée, quelle que soit la direction qu'on décidera, ne pourra causer que notre perte à tous. Mais il faut choisir ensemble ! Qui préfère avancer vers Xahutec, et qui préfère aider les Amazones ? Personnellement, ces femmes ne me rassurent guère mais elles ont l'air de bonne foi alors je serais plutôt pour rencontrer ces Centaures et découvrir la raison de ce trouble dans leur entente initiale. Friedrich ? Klaus ? James ? Et les autres ? Qu'en pensez-vous ? "

Gustav : 'Entre les Saurus et les Centaures, je ne vois pas trop la différence, ce sont dans tous les cas des adversaires bien plus forts que nous ! Alors quitte à mourir, peu m'importe l'ennemi qui me fera face."

*Nikolaus n'est pas du tout rassuré par les propos tenus mais n'ose plus se prononcer devant le charisme des intervenants. Il n'est qu'un contremaître attiré ici par les promesses d'or et de richesse et voilà qu'il rencontre des ennemis plus dangereux à chaque détour de cette Jungle maudite ! Pour sûr, il comprend que les explorations de ce continent ne soient pas plus nombreuses ! Combien ont pu être mise à terme prématurément ? Combien de cadavres d'aventuriers sisent dans cette nature inflexible, rongés jusqu'aux os par les vers et les insectes avant d'être aspirés dans la terre acide ? *
Klaus der Blutiger
Dim 24 Nov 2019, 12:49
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Finalement, Klaus avait vu juste, la rencontre ne se passe pas si mal,
après tout ils finissent la conversation avec la tête sur les épaules.
Les amazones vont tenir conseils et nous seront leur prisonniers
pendant ce temps. Le groupe est conduit vers une hutte et l'interprète
nous annonce que notre sort nous sera révélé le lendemain. Le nain
s'installe aussi confortablement que possible et ReiBzahn viens se
blottir contre lui.*

"Bon et bien on s'en sort pas si mal! On est encore vivant, on va
pouvoir dormir dans un lieu où on n'aura pas à s'inquiéter de la faune
locale, ni de chercher de la nourriture. Profitons de c'te nuit pour nous
reposer. A mon avis si elles avait du nous tuer ce serait déjà fait et à
moins qu'elles n'aient des intentions maléfiques elles n'ont aucune
raisons d'nous barrer la route."


*Metant en pratique ses propos le croc se met à l'aise, profite du repas
et dés que possible, s'endort pour profiter du repos offert par une nuit
sans tour de garde, puisque les guerrières dehors s'en chargerons pour
eux, afin d'éviter toute tentative de fuite de leur part.

Le lendemain, reposés nous sommes extrait de la hutte et conduit devant
Eolia qui est accompagnée d'une surprise, une elfe qui fait penser par
ses atours aux vieux chaman qui à préparé le colifichet de James.
Après le traditionnel salut aux autorités (qui à besoin que l'on exige un
salut quand il est sur de son pouvoir.)*

Eolia : "Étrangers, nous ne vous tuerons pas." Nous avons conseillé sur votre récit et il semblerait que nous ayons un ennemi commun. Alors si vous possédez vraiment un moyens de contrarier les desseins des elfes noirs, nous sommes disposées à vous accorder une chance de nous le prouver. Mais avant cela, vous exécuterez une tâche pour nous. Si vous acceptez de nous servir, en échange je vous conduirai dans les étangs d'émeraude où un Prêtre-Mage Slann pourra statuer sur votre quête. Oh et bien sûr si vous refusez, votre voyage s'arrête ici ! "

*Elle n'attend pas vraiment, notre acquiescement avant de poursuivre.*

Eolia : "Très bien ! Alors voilà pourquoi je vous sollicite. Cette partie de la Grande Jungle nous appartient, bien loin de notre île mais les Sauriens n'en sont pas tributaires. Néanmoins ils ne troublent pas notre quiétude, mais depuis peu les centaures le font. Ils ont toujours été des voisins paisibles ou du moins pacifiques mais récemment voilà qu'ils se sont faits plus territoriaux et belliqueux. Trouvez-en la raison et résolvez ce soucis et vous obtiendrez notre soutien ! "


*Klaus s'avance à nouveau d'un pas et s'incline. Puis jetant un oeil à la chaman.*

"La Reine Ariel, elle même nous à accordé de poursuivre notre quête, je
suis sur que vous savez que si nous avons survécu à cette entrevue c'est
que nos intentions sont bonnes. Puis-je me permettre de vous poser
quelques question concernant vos voisins."


*Une fois l'autorisation obtenue.*

"Si j'ai bien compris vous viviez en bonne intelligence jusque là chacun respectant
le territoire de l'autre. Vous dites que ces "centaures" sont devenus territoriaux et
belliqueux. C'est à dire qu'il protège plus fermement leur territoire ou qu'ils essaient
également d'envahir le votre? A quand remonte ce changement? Est-il advenu
brutalement ou subrepticement? Et d'ailleurs qu'est ce qu'un centaure?
Comment communique t'il? Dans quelle langue?

Sont 'ils nombreux? J'imagine que si vous nous envoyez c'est
que vous n'avez pas réussis à régler le problème par vous même, mais qu'avez
vous tenté, afin que nous en perdions pas de temps à reproduire ce qui à déjà échoué.

Notre chasse aux elfes noirs est une course contre la montre chaque minute perdue
pour nous leur laisse de l'avance. Aussi tout les détails que vous pourrez nous donner
concernant votre relation avec les centaures et son évolution, nous permettrons de
gagner du temps."


*De retour dans la Jungle avec tout notre matériel, chacun y va de son avis, sur la suite à
donner à notre aventure. Klaus écoute les arguments de chacun, puis.*

"Je pense que si on peu mettre ces amazones de notre côté nous augmenterons,
grand'ment les chances d'réussite de notre quête. C'est leur territoire ici, on pourrait
éviter pas mal d'embrouille avec un guide qui connait bien le terrain. N'y voyez pas
d'offense Gustav, z'êtes très bon, mais les locaux sont toujours meilleurs que le
meilleur des érudits, en tant que guide.
Si nous décidons de leur fausser compagnie, j'pense qu'on les retrouvera dans not'
dos au pire moment! Ce sont leurs mots : les Amazones ne pardonnent pas..."