Veuillez patienter...

Kislevite va loin !

Alexis Manoff
Lun 26 Août 2019, 12:53
Alexis Manoff - Chevalier errant (humain)
| Remonter
[Et voila , c'est la reprise, j'espère que vous avez passés du bon temps estival et que vous êtes frais pour repartir dans cette aventure.

Pour commencer, un petit résumé de la situation.
- Toujours à la poursuite des partisans du Nouveau Tsarat, vous vous approchez des Principautés Frontalières.
En parallèle, une menace de peaux vertes s'est déclarée et il faut les stopper dans la passe du col du feu noir, le temps que des renforts impériaux puissent arriver.
C'est donc l'armée du Protecteur de L'Averland ,Adolf Pankraz, qui a le courage de remplir cette mission. Pour cela, il peut compter sur ses compagnons de voyage pour l'aider, ainsi que les troupes qui lui ont été mises à disposition.
L'armée est en chemin, ils doivent atteindre un goulet d'étranglement construit exclusivement pour ce type de situation.

De son coté, Owenderyl mène un groupe d'éclaireur afin d'obtenir toutes les informations possibles sur l'armée ennemie.

Voila, désormais place à l'Aventure ]

*Dans la passe :

- Owenderyl dans la passe, se souvient bien ou il a déja vu ce type de médaillon, Ce sont ceux portés par les partisans du Nouveau Tsarat ? Y aurait'il un lien entre eux ou simplement cet éclaireur l'a récupéré sur le cadavre d'un partisan malchanceux ?
Ensuite, tu tentes de suivre la piste du Loup, mais très rapidement, les traces de blessures n'apparaissent plus. Que décides-tu ? continuez ta recherche ou joindre le point de rendez-vous fixé avec les autres éclaireurs qui sont en avancent sur vous ?

- L'armée d'Adolf avance de son coté dans l'ordre indiqué par lui.
Les explications données en valent bien d'autres et personne n'a insisté pour changer l'ordre. Le groupe avance et plus le temps passe et plus une lassitude s'installe dans les troupes. Mais ton armée te semblent résignée à répondre et remplir sa mission de protection de sauvegarde de l'Empire.
Tandis que tu passes régulièrement en revue tes troupes, tu constates que ta présence est satisfaisante pour eux. Mais il va falloir les faire tenir le rythme, tes troupes commenceraient à avancerai trop lentement pour arriver à temps dans les objectifs que vous vous êtes fixés .

Au préalable, les nains vous ont confirmé que passer par les tunnels seraient trop dangereux et surement aussi trop long et pour un avantage pas du tout acquis au final.*
Adolf Pankraz
Lun 26 Août 2019, 15:50
Adolf Pankraz - Faussaire (humain)
| Remonter
[Chouette, la reprise ! Merci au MJ pour le résumé, bien utile après une telle pause.

J'espère qu'Ownederyl arrivera à quelque chose avec son loup, je trouve l'idée chouette. La comp pistage devrait lui fournir un bonus. Et le loup doit saigner, donc une chance supplémentaire de le rattraper.]


*Chevauchant tant bien que mal, Adolf suit ses troupes de près. Régulièrement, il se rend à l'avant pour s'assurer que les chasseurs tiennent scrupuleusement leur rôle d'éclaireurs afin d'éviter toute mauvaise surprise sur la route:*
"Tes nouvelles tes éclaireurs partis auparavant ? Envoyez régulièrement des estafettes au tevant ! Vous êtes les yeux de Sigmar, guitez son armée ! Soyez bénis !"

*Au centre, le coeur des Sigmarites et l'autel doivent inspirer toute la troupe :*
"Hartis, héritiers de Sigmar, chantez ! Hauts les coeurs, entonnez les saints cantiques ! Que vos voix fassent trembler les montagnes ! Les orcs qui nous ententront toivent téféquer tans leurs chausses ! Et toi, mon frère, astique l'autel, qu'il brille, comme la comète qui s'abattra sur nos ennemis !"
*Ses chevauchées laissent toujours une distance raisonnable avec les kislévites réquisitionnés. Prudence est mère de vertu. Au passage, il décoche un petit signe au meneur des chasseurs de primes pour s'assurer qu'il garde un oeil sur les suspects.

*En queue de colonne, il houspille les trainards et enjoint les nains à 'pousser vers l'avant':*
"Allez du nerf, on ne lambine pas ! Si les orcs arrivent avant nous, nous sommes morts, alors c'est marche ou crève ! Allez, fils de la montagne, montrez aux humains que votre pas est aussi leste maintenant que votre marteau sera percutant temain !"
Alexis Manoff
Mer 28 Août 2019, 22:47
Alexis Manoff - Chevalier errant (humain)
| Remonter
[Bonsoir, et désolé pour l'attente, mais j'attends de savoir ce que va faire Owenderyl. Son choix aura en effet des conséquences pour la suite. emoticon . ]
Owenderyl
Dim 01 Sept 2019, 17:51
Owenderyl - Coureur des Bois (elfe)
| Remonter
*Dans la passe :

- Owenderyl dans la passe, se souvient bien ou il a déja vu ce type de médaillon, Ce sont ceux portés par les partisans du Nouveau Tsarat ? Y aurait'il un lien entre eux ou simplement cet éclaireur l'a récupéré sur le cadavre d'un partisan malchanceux ?
Ensuite, tu tentes de suivre la piste du Loup, mais très rapidement, les traces de blessures n'apparaissent plus. Que décides-tu ? continuez ta recherche ou joindre le point de rendez-vous fixé avec les autres éclaireurs qui sont en avancent sur vous ?
Alexis Manoff

[Woopps, désolé de vous avoir fait traîner.]

*Mince, la piste du loup lui échappe. Après avoir empoché le médaillon, Owenderyl se tourne vers les éclaireurs qu'il avait alertés au moment de l'altercation avec l'orc.*
"C'était un éclaireur orc. Sa monture, un de leurs wargs a filé, j'ai perdu sa trace. Il est blessé, il saigne, il y en a jusque là.
Vous m'aidez à retrouver sa piste ?
S'il nous mène à leur campement, nous pouvons en apprendre beaucoup.
Par contre, il va falloir jouer la prudence, notre survie sera en jeu, ils auront l'avantage de la vitesse avec ces montures-là, elle sont passe-partout.
Vous en êtes, fiers éclaireurs ?"


*Qu'est-ce que font ces orcs avec les enseignes du Nouveau Tsarat ? Leurs projets de résitance les auraient-ils poussé à une alliance avec ces créatures bestiales ? Ou, ont-ils été assaills par les orcs qui auront récupéré un trophée ? Quelle chance qu'Owenderyl s'en soit aperçu. Dans son engouement à suivre la piste du loup, il a failli ne pas prêter grande attention à l'éclaireur abattu.*
Alexis Manoff
Dim 01 Sept 2019, 21:23
Alexis Manoff - Chevalier errant (humain)
| Remonter
[Avec l'armée du Protecteur Adolf]

*Les mots du protecteur ne furent pas vains.
Cela donna un coup de boost suffisant.
L'armée est dans la passe et arrivera au premier point de rendez-vous prévu pour se reposer après cette longue et éprouvante journée de marche.
Si demain, les troupes gardent le rythme, vous devriez arriver sans trop d'encombres dans les délais indiqués au goulet.

Il va cependant falloir monter le camp pour cette nuit et déjà les différents responsables viennent rapidement solliciter Adolf pour prendre ses consignes.
Les différents groupes qui composent ton armée te semblent assez autonome, mais Adolf ou ses compagnons ont sûrement des idées pour le campement.
D'ailleurs, il paraît que certains responsables ont demandés à ce que les Halfelings s'occupent de préparer le repas des gradés... .
Et bien sur, tout le monde veut qu'un recueillement sigmarite ai lieu.

Les chasseurs qui étaient en avance reviendront au camp, et indiqueront n'avoir pour le moment rencontrés aucun éclaireurs.*

[Et justement, du coté des éclaireurs]

*Owenderyl convainc ses deux compères éclaireurs de poursuivre la piste du loup blessé au lieu d'aller au point de rendez-vous... .
N'étant pas des novices non plus, un des éclaireurs retrouvent la piste et des traces de sang encore fraîche.
Vous bifurquez vers une petite ouverture dans la falaise que vous n'auriez pas forcément remarqué si vous ne suiviez pas les traces du loup.
Alors que depuis la passe, ce creux vous semblait fermé, il s'avère être plus profond et s'élargit même au fur et à mesure que vous avancez dans sa pente montante.
Prudemment, vous continuez d'avancer.
Après quelques minutes de marche, vous entendez des bruits de grognements. Puis ensuite, très vite, une odeur de fumée arrive à vos narines, puis les grognements se font plus distinct.
Vous vous approchez alors discrètement et lorsque vous arrivez à la cime de votre passage, vous apercevez un campement d'orcs.
Difficile de savoir combien, ils sont mais ça doit dépasser la centaine d'individus et en plus vous apercevez de nombreux « Wargs » au moins autant que les orcs.
Comment ça se fait qu'ils ne vous ont pas encore aperçu ? Vous n'en savez trop rien... .

Ils semblent attendre car les différents groupes, se reposent, discutent, jouent aux osselets ou prient devant un autel en l'hommage d'un dieu qui ne vous dit rien.

Ces orcs sont des sombres, les plus craints de leurs espèces. Ils sont bizarrement calmes, car selon vos connaissances en peaux-vertes, ils devraient passer leurs temps à se chamailler. Et la ce n'est pas le cas.

Un des éclaireurs te chuchote, tremblotant un peu quand même devant ce spectacle :* "C'est sûrement la tribu des orcs qui a attaqué Vossheim et tué les mercenaires Tiléens. Demain notre armée passera devant eux sans les voir et ils pourraient ensuite nous prendre en étaux... . ou partir attaquer la vallée... Il faut que que.. l'on prévienne l'armée.. .."

[A vous emoticon ]
Owenderyl
Mar 03 Sept 2019, 00:19
Owenderyl - Coureur des Bois (elfe)
| Remonter
*Les éclaieurs qui accompagnent Owenderyl retrouvent le fil de la piste !*
"Vous l'avez retrouvée ! Je savais que je pouvais compter sur vous. Voyons où cela nous mène..."

*À l'approche, les bruits qui leur parviennent n'augurent rien de bon. Et, en effet, un véritable campement de guerre se présente devant eux.
C'est avec une tension palpable qu'ils observent la scène, restant sur le qui-vive pour éviter le moindre faux-pas ou détecter quoique ce soit qui puisse les alerter.
L'un d'entre eux fait état de la scène. Owenderyl le complimente et organise le départ.*
"Bien joué. Nous avons ce qu'il nous faut, replions-nous. Effaçons les traces, là."

*Une fois une distance de sécurité installée, il reprend.*
"Partons sur le champ, nous retrouvons l'autre équipe et ferons passer l'info.
Effaçons bien nos traces sur le départ. Marquons une fausse piste. Nous brouillerons aussi les odeurs avec des plantes odorantes un peu plus bas lorsque nous aurons regagné la végétation.
Ça perturbera les wargs et évitera qu'ils retombent sur notre vraie piste.
Une fois le masquage fait, nous avancerons à marche forcée pour créer de la distance.
Nous soufflerons après."
Pirlouitet
Mar 03 Sept 2019, 06:51
Pirlouitet - Espion (halfeling)
| Remonter
* Alors il faut choisir : la cuisine ou le temple. *
* Cuisiner pour les gradés (ça doit bien chercher dans les 20 personnes) ou assister à l'office prodigué par the Protector. *
* Je me rapproche vivement de Jil: *

" Bon, on sèche la messe ? "
" Franchement, je préfère la corvée de patates. Pas toi ? "
" D'autant que la cuisine, c'est l'assurance de tout goûter. "
" Alors ça te dit ? "


* Sans attendre sa répondre, je prends la main de la belle et l'attire vers la roulotte aux vivres. J'ai présidé à son chargement. Alors j'en connais les moindres recoins. *
* Je m'y assois, en quasi-extase. *

" On est bien ici.. Tu ne trouves pas ? "
" Difficile d'imaginer qu'on part à la guerre. "


* Et puis c'est l'heure d'officier. parce que quand deux halfelings, et des meilleurs, se mettent en devoir de régaler une assemblée, la fête des papilles est assurée. *
* A la qualité se joint évidemment la quantité. Il ne faudrait tout de même pas que nos officiers manquent d'énergie demain. *
* Et bien sûr, ne pas oublier les aides de camps, savoir les vaillants Jill et Pipi, yeux et oreilles du Protector. *

" Dis-moi Jill. Tu ne vois pas qu'on le trahisse le Protector. "
" Je te propose d'observer les officiers lors du repas. Etre sûr qu'ils sont fidèles. Qu'ils ne complotent pas. "
" On mange avant (ça tombe bien, je meurs de faim), et après on fait le service. Comme ça, on espionnera. Pour faciliter les choses, je te propose de dresser plein de petites tables, propres aux conciliabules. Sûr que si'l y a deux comploteurs, il s'installerons ensemble à l'écart, et le vin aidant, ils devraient se dire des choses. "
" Qu'est-ce que t'en penses ? "
Adolf Pankraz
Mer 04 Sept 2019, 11:23
Adolf Pankraz - Faussaire (humain)
| Remonter
[Désolé pour le retard.]

*L'allure a été bonne, les hommes ont bien marché. A la halte, Niels attend chaque troupe, comme pour un bref passage en revue avant leur repos, dispensant des tapes amicales pour certains, des sourires d'encouragement à d'autres ou encore des signes de bénédiction. Le Protecteur est conscient qu'une armée aussi disparate et assemblée en hâte devra son succès à son moral.
Puis il lance quelques ordres de circonstance à son état-major, chargeant chaque capitaine de les relayer à la troupe et d'en soigner les détails :*
"Tressez le campement, repos maximum ! Que les chariots soient alignés comme palissate face à nos côtés les plus exposés ! Que les chevaux de nos templiers soient regroupés au centre de notre campement pour être bien protégés. Toublez les tours de garte ! Pour tous les autres soltats, c'est repos. Les sergents veilleront à empêcher les fêtes et les tébortements. Intentant, veillez à ce que les hommes aient te solites rations.
Pour les officiers, repas en commun tans une heure. Pour tous, exceptés les vigies, culte tans teux heures. Une journée sans tévotion et une journée de viciation. Que les tévôts et les initiés préparent une installation sommaire."


*Puis il glisse quelques mots au chef des chasseurs de primes:*
"Campez à côté des kislévites. Gatez un oeil sur eux. Surveillez-les tiscrètement toute la nuit. Vos hommes seront tispensés de garte. Je donnerai des ortres tiscrets pour cela. Bien compris ?"

*Au repas des officiers, Adolf se montrera austère. Aucun festin n'est commandé. Aucun abus de vin ne sera toléré. La mission pour Sigmar doit primer. Tous doivent être des exemples d'austérité et réserver leurs excès et leurs forces pour l'ennemi.*

*Une heure plus tard, les troupes sont appelées à se rassembler devant le chariot-autel. Des hauts chandeliers ont été allumés, des parfums se répandent depuis les encensoirs et des tentures drapent une scène improvisée. Adolf est toujours intimidé par l'audience, mais une force nouvelle le soutient, le porte, et le transporte même au-dessus du parterre de questions et d'hésitations qui grouillent en son for intérieur:*
"Soltats, miliciens, tévôts, citoyens... Qui que vous soyez, t'où que vous veniez, vous voici rassemblés. NOUS voici rassemblés. Tous. Ensemble. Ici. Mais pourquoi ? Pour quelle raison ? Le savons-nous ? Y avons-nous vraiment réfléchi ? Non, pas besoin. C'est notre instinct qui nous a mûs ! Notre tévotion !! Nous savons que nous sommes tous fils de l'Empire de Sigmar, notre grante famille. Et lorsque notre famille est en péril, nous savons que nous tevons la téfentre ! Même au péril de notre vie !!
Temain, nous rencontrerons nos ennemis. Temain, nous serons face à la mort. Mais nous n'aurons pas peur ! Nous savons que nous tevons téfentre notre famille, téfentre l'Empire te Sigmar !! Tous nous regarteront. Tous nous atmireront. Et lorsque nous aurons vaincu, tous nous acclameront ! Les survivants seront des héros accueillis par l'Empire !! Les morts seront des martyrs recueillis par Sigmar !!
Chantons tous ensemble le cantique enfantin tu joyeux pélerin. Puis allez en paix, reposez-vous. Temain sera une ture journée. Que Sigmar vous bénisse."


*Adolf a jeté ses dernières forces dans ce sermon. Après la cérémonie, il ira s'effondrer sur sa couche après que son écuyer l'aura aidé à retirer son armure.*
Alexis Manoff
Mer 04 Sept 2019, 13:07
Alexis Manoff - Chevalier errant (humain)
| Remonter
[Du côté des éclaireurs]

*Owenderyl et ses compères font donc un repli discret et stratégique.
Mais après avoir redescendu le chemin et récupérer vos montures.
C'est sans somation qu'un de tes compagnons se prend une flèche au niveau de l'estomac.
Gémissant de douleur et courbé en dos, il arrive malgré tout à rester sur son cheval.
Regardant alors aux alentours, vous apercevez un orc sombre qui surveillait l'entrée du passage de l'autre coté de la passe. Puis un bruit de Cor se fait ensuite entendre d'un autre endroit.
Plus de doute pour vous, vous êtes repérés et ils appellent des renforts.
Une deuxième flèche est tirée dans votre direction mais elle ne touche personne.

Après cela, ton second acolyte indemne attrape les rennes de la monture de votre compagnon blessé et commencent à partir au galop en direction du site du campement prévu pour votre armée.
Flèche, ta jument, voyant ses compagnons équidés partir, prends l'initiative de les suivre et tu as juste le temps de t'agripper à sa crinière pour ne pas tomber à la renverse.
Une course poursuite au galop s'engage entre vous et des orcs montés sur des loups.
Un coup d'½il rapide t'informe que deux cavaliers ennemis sont pour l'instant à votre trousse.
Mais l'arrivée au camp vous semble compromise car les loups sont plutôt rapides.*
[Test de Dex pour Owenderyl]

[Au campement]

*Le camp est positionné selon les instructions du Protecteur Adolf.
Les collations sont organisés et tout le monde reçoit sa ration.
Alors que les « officiers «  sont réunis à table. Pirlouitet proteste du peu de temps que tu lui laisses pour préparer ce repas. Le temps de préparer les ingrédients et d'en faire la cuisson. c'est 'achement juste une heure.
Il faudra qu'il trouve une mise en bouche pour les faire patienter... . Mais Jildrey en aide, peut-être qu'elle aura une idée pour ça. ?

Pendant le repas, tu prends la température. Les Fanatiques vont être compliqués à gérer cette nuit, ils sont bruyants et assez indisciplinés.
Il faudra peut-être les positionner un peu à l'écart pour moins incommoder le reste des troupes.
De son coté, le chef désigné des Kislevites t'indique avoir remarqué ta défiance à leur égard.
Il veut des explications, car désormais qu'ils sont avec vous, ils ont bien l'intention de participer à cette bataille et occire le plus de peaux-vertes possibles.
Un responsable des miliciens, lui, s'inquiètent d'éventuels désertions. Il voudrait que tu ailles préciser à ses troupes qu'ils risquent la potence s'ils font cela.
Pour info, durant tes différents déplacements, tu seras toujours accompagnés de Alexei et Gustav.
Alexei pour ta protection et Gustav en tant que petite main dévoué à tout faire.*
Adolf Pankraz
Jeu 05 Sept 2019, 16:47
Adolf Pankraz - Faussaire (humain)
| Remonter
*Durant le repas, Adolf aura répondu au capitaine kislévite:*

"Oui, par Sigmar, je me méfie te vos hommes ! Je suis un Protecteur de l'Averlant, rappelez-vous ! Et mon rôle est tonc de lutter contre tous les tangers, grands ou petits, externes ou internes.
Avant t'arriver à Grenzstatt, figurez-vous que je suis passé par Averheim. Et là, plusieurs avis te recherches annonçaient une bante de rebelles kislévites aperçus au sut. Alors vous pensez bien que je me méfie des kislévites qui se trouvaient à Grenzstatt... Rien de personnel, ni de précis, juste des soupçons. Mais, Sigmar soit loué, Il nous offre à tous l'occasion de Lui prouver notre loyauté et notre ferveur. Oui, nous allons ensemble exterminer beaucoup de peaux-vertes. Et turant ce combat-jugement, Sigmar saura reconnaitre et épargner les Siens ! Avez-vous quelque chose à ajouter ? Tes révélations à me faire, peut-être... Les âmes allégées s'élèvent plus rapidement, vous savez..."


*Il y a bien un petit mensonge, puisque les affiches proviennent de Streissen et non d'Averheim, mais Adolf espère ainsi brouiller un peu les pistes. Comment savoir qui est impliqué ? A quel Kislévite peut-on se fier ?
Mais pas le temps de gamberger que déjà d'autres plaintes s'élèvent.*
"Quoi, mais qu'est-ce que c'est que ces jérémiades ?
Que les fanatiques campent à l'écart, vers l'arrière ! Sigmar leur ortonne le silence comme pénitence ! S'ils sont de vrai tévots, ils toivent pouvoir appliquer ce voeu monastique.
Quoi, tes risques de tésertion parmi les miliciens !? Amenez-moi à eux, que je les éveille ! Je leur tirai que fuir ici signfiera fuir pour le reste de leurs vies ! Non seulement tevant la justice des hommes, mais aussi la justice tivine, à laquelle PERSONNE ne peut échapper ! Faisons-nous accomagner par des scribes; ils consigneront les noms de tous les miliciens. Ceux qui manqueront à l'appel et qui ne seront pas retrouvés sur le champ de bataille après notre victoire seont consitérés comme téserteurs. Ils seront recherchés et leurs familles connaitront l'opprobre. PERSONNE ne peut refuser de servir Sigmar !"
Alexis Manoff
Mar 10 Sept 2019, 12:48
Alexis Manoff - Chevalier errant (humain)
| Remonter
[J'attends un retour d'Owenderyl et éventuellement une réaction de Jildrey. Si pas de nouvelle d'ici Jeudi, je continuerais.]
Owenderyl
Mer 11 Sept 2019, 00:17
Owenderyl - Coureur des Bois (elfe)
| Remonter
[Il peine un peu, Owenderyl, pour l'instant, ça va revenir...]

*Ouch, le vil orc ! Owenderyl était persuadé qu'ils avaient pris toutes les précautions pour rester vigilants, mais leur attention a dû s'égarer en se focalisant sur leur découverte.
Nos montures décampent à vive allure. Ouhlaaah, Owenderyl n'est pas encore bien à l'aise !

Il s'efforce de s'agripper à sa jument qui file comme une flèche.
Les cavaliers filent vers le campement. Ce n'est pas forcément une bonne idée.
Les loups nous rattrappent, il faut qu'Owenderyl tente quelque chose.
Pourvu qu'ils comprennent.*

"Pas par là ! Pas de repli possible !!
On reserre la mâchoire ! À droite, Gunter. Seul !"

*Et, Owenderyl vire à gauche, le plus sec possible. En espérant qu'à deux, ils pourront leur faire face.
Et, pourvu que les renforts ne suivent pas de trop près. Quant au blessé, il faut qu'il continue vers le campement !*

[Test de Dex: Résultat du jet (1D100) : 82. / 41

Si la distance lui permet d'ajuster un tir à l'arc après avoir bifurqué, c'est ce qu'il fait.
Mais on va déjà voir le résultat du jet de Dex.]
Alexis Manoff
Jeu 12 Sept 2019, 11:14
Alexis Manoff - Chevalier errant (humain)
| Remonter
*Owenderyl tente de maîtriser son cheval tout en indiquant des consignes.
Mais tu arrives juste à ne pas tomber dans cette folle cavalcade.
Ta jument accélère de plus belle et dépasse même tes compagnons de galère.
Un des éclaireurs, celui qui tenait la bride, t'indique alors de continuer et qu'il s'occupe de les ralentir. Vous n'avez pas d'autres choix !

Et alors, dans un cri plein d'entrain, il stoppe sa monture, puis se retourne pour faire face aux cavaliers orcs.

« Pour Sigmar et pour l'Empire !!! » cri-t-il l'arme en main et décidé à en découdre jusqu'à ce que mort s'en suive. Cela fonctionne car les orcs se concentrent sur lui avec prudence.

De ton coté, ne maîtrisant pas ta monture qui continue de plus belle, tu te vois obligé de te laisser « aller ». Flèche ayant sa volonté propre, tu ressens qu'elle a décidé de t'emmener vivant vers un lieu sécure. Tu es suivi bon gré, mal gré, par celui qui porte l'éclaireur blessé. Vous continuez votre haletant galop. Plus tard ta monture étant meilleure et toi plus léger aussi, tu prends tellement d'avance que tu perds de vue ton compagnon blessé. T'es injonction n'y feront rien Flèche soufflant sa désapprobation lorsque tu tentes régulièrement de reprendre le contrôle sur elle.
Tu réfléchis alors au courage de cet humain qui force le respect. Est-il toujours en vie ? Une chose surprenante étant que son courage t'a sûrement sauver d'une fin horrible aux mains des peaux-vertes. Ces orcs sombres, sont des guerriers solides et redoutés même pour les elfes.... .

Après environ plus d'une heure de galop, vous arrivez en vue du campement de l'armée des protecteurs. C'est la nuit.
En t'approchant, tes facultés elfique naturelle, te permettent d'entendre les chasseurs prévenir les vigies qu'un éclaireur est en approche rapide.
« enfin, nous allons avoir des nouvelles »  souffle même de soulagement un des gardes en faction..

Te voila arrivé au camp et déjà quelques curieux s'approchent de toi pour glaner des nouvelles.*

« T'as vu l'armée ennemi ? Ils sont nombreux ? Ils sont loin ? Tu penses qu'on peut les battre ? Etc... »

*Alors que tu es sollicité de questions ? Que fais-tu ?*

[A Owenderyl toujours d'intervenir pour indiquer ce qu'il compte faire.
Désolé pour les autres, mais vous allez pouvoir entrer en scène très prochainement emoticon ]
Jildrey
Ven 13 Sept 2019, 19:28
Jildrey - Veilleur (halfeling)
| Remonter
*Mon avis ayant été, comme je pouvais m'y attendre, totalement occulté, je me tiens à la place qu'on m'a assignée dans les rangs de "l'armée d'Adolf" [[parmi les archers ou les éclaireurs donc ? ]] mais au final mettre les nains en queue permet qu'il ne laisse personne ralentir devant eux, sans doute impatient de combattre les orcs ! Leur discipline n'en exclut pas pour autant leur motivation. Jusqu'à ce qu'il soit finalement l'endroit et l'heure d'établir le campement, où on me sollicite pour cuisiner aux officiers ? Soit, c'est toujours un plaisir, et nous pourrons expérimenter de nouveaux mélanges de saveurs avec Pirlouitet entre mes aromates et ses épices ! Et il semble d'accord avec moi. emoticon *

P. : " Bon, on sèche la messe ? "
" Franchement, je préfère la corvée de patates. Pas toi ? "
" D'autant que la cuisine, c'est l'assurance de tout goûter. "
" Alors ça te dit ? "


J. : "Et comment ! Allons-y vite, nous finirons d'installer notre tente une fois le ventre plein, nous n'en serons que plus consciencieux ! emoticon "

*Pirlouitet m'emmène alors avec un empressement inattendu vers la réserve de vivres. Que ... veut-il me faire ici à l'abri des regards ? emoticon *

P. : " On est bien ici.. Tu ne trouves pas ? "
" Difficile d'imaginer qu'on part à la guerre. "


J. : "Oui, s'il n'y avait pas toutes ses armes on pourrait croire que c'est juste une grande caravane ! Mais justement, il ne faut pas baisser sa garde, on pourrait bien se faire surprendre et comme tu dis on part à la guerre et à la guerre comme à la guerre on dit ! Il faut être sur ses gardes en permanence ! Enfin ... du moins après avoir préparé, et mangé, un bon repas." emoticon

*Pirlouitet me fait alors part de ses inquiétudes et de ses recommandations.*

P. : " Dis-moi Jill. Tu ne vois pas qu'on le trahisse le Protector. "
" Je te propose d'observer les officiers lors du repas. Etre sûr qu'ils sont fidèles. Qu'ils ne complotent pas. "
" On mange avant (ça tombe bien, je meurs de faim), et après on fait le service. Comme ça, on espionnera. Pour faciliter les choses, je te propose de dresser plein de petites tables, propres aux conciliabules. Sûr que si'l y a deux comploteurs, il s'installerons ensemble à l'écart, et le vin aidant, ils devraient se dire des choses. "
" Qu'est-ce que t'en penses ? "


emoticon

J. : "Sérieusement, tu crois vraiment avoir besoin de me dire ce genre de consigne ? " emoticon "Bon, occupons-nous d'abord de ce repas. Hummm ... du pain, de la volaille, du fromage ... j'ai trouvé. En plus en se partageant les tâches ça ira vite. Prends une meule de fromage et coupe-la en dés, coulé dans un fond d'eau il fondra plus vite ! Je mets le pot à chauffer. Tu le mélangeras avec du cerfeuil haché, et pour l'agrément je te laisse le choix des épices mais ne sale pas trop le fromage l'est déjà beaucoup. Pendant ce temps je vais émincer la volaille, avec notre dextérité on gagnera sur le temps de cuisson par rapport à une rôtisserie ! Je le ferai roussir dans cette grande poêle. On n'aura plus qu'à présenter notre crème de poulet sur une miche de pain coupée en deux et voilà, un repas simple, facile, copieux et délicieux. Et on ne peut pas vraiment appeler une tartine de poulet un "festin" n'est-ce pas ? " emoticon

*Et alors qu'on côtoie le gratin de la troupe, j'en profite pour prêter une oreille indiscrète à leurs discours [[Résultat du jet (1D100) : 7.]] même si je doute que d'aucun ne prend la situation à la légère, la situation d'Adolf et son ascension fulgurante peuvent vite lui être jalousées. S'ensuit l'office du culte, toujours impressionnant, puis les rapports des différents responsables de l'armée. Adolf pourrait être débordé mais sa verve m'impressionne, je doute qu'il trouve le sommeil cette nuit excité comme il est ! Mais pour ma part, et j'espère celle de Pirlouitet, il est d'ailleurs temps d'y songer.*

J. : "Eh bien, quelle folie ce campement ! Heureusement que Sigmar veille sur nous, c'est déjà le chaos alors je ne te dis pas s'il nous avait abandonné ! " emoticon "Allez viens allons nous coucher, il commence à rafraichir dehors ... "

*Et alors que je m'imaginais déjà collée à la chaleur de son corps courageux, un nouveau tumulte agite le campement : les éclaireurs d'Owenderyl sont de retour. Partagée entre la joie de les voir revenir sains et saufs, et la déception de reporter notre coucher, j'accours écouter son rapport en tirant à mon tour cette fois Pirlouitet par la main ! *

J. : "Owenderyl ! Quelle joie de vous revoir ! Vous tous ! Alors, quelles sont les nouvelles du front ! " emoticon

*Mais le tableau prochainement dépeint effacera bien des sourires sur les visages heureux de cette retrouvaille.*
Pirlouitet
Sam 14 Sept 2019, 12:16
Pirlouitet - Espion (halfeling)
| Remonter
[ @MJ : tu ne nous a pas dit si durant le service Jill ou moi avions surpris des attitudes ou des paroles suspectes. ]

* Le calme précédant la tempête, je m'apprête à céder aux sirènes ensorcelantes de la troublante Jilldrey, lorsque notre éclaireur à grandes oreilles fait son retour. *
* Franchement celui-là, on l'attend toute la journée et personne. A croire que Môssieur passait du bon temps. Et pile comme c'est pas le moment, le voilà qui rapplique, comme un cheveu sur la soupe. Vraiment, les manières se perdent. *
* Enfin, allons-y. Espérons que les informations compenseront le dérangement. *

* Mes récriminations cessent immédiatement lorsque je vois nos compagnons, portant les stigmates d'un éclairage qui ne fut, semble-t-il, pas de tout repos. *
* Toutes questions ayant été posées, Pirlouitet le Misécordieux, évite de rajouter sa couche, bien que cela le démange fortement ... *
Owenderyl
Il y a 9 minutes
Owenderyl - Coureur des Bois (elfe)
| Remonter
*Owenderyl voulait tenter une embuscade, mais Flèche, sa jument en a décidé autrement.
Elle file droit devant vers le refuge. Elle a dû sentir l'importance du danger, duquel il comptait faire fi.
N'ayant d'autre choix, il finit par cesser de lui imposer sa volonté pour lui faire confiance et se concentre de toutes ses forces pour tenir bon durant la cavalcade.

Pendant ce temps-là, Gunter [je l'ai baptisé ainsi ;] fait volte-face pour affronter seul les deux orcs sombres.
Owenderyl a une pensée pour lui, même si leurs vies sont d'ordinaire courtes, ça le perturbe que cet éclaireur combatte pour que lui et son compagnon aient la vie sauve ; intérieurement, il lui souhaite courage et force pour tenir bon à cet affrontement.

Déboulant au campement, leur arrivée repérée par les chasseurs, ils y sont attendus avec impatience et sollicités de toutes parts.*

*[..] Te voila arrivé au camp et déjà quelques curieux s'approchent de toi pour glaner des nouvelles.*

« T'as vu l'armée ennemi ? Ils sont nombreux ? Ils sont loin ? Tu penses qu'on peut les battre ? Etc... »

*Alors que tu es sollicité de questions ? Que fais-tu ?*
Alexis Manoff

"Il est blessé, occupez-vous de lui !"

"Avec moi, une douzaine d'hommes ! Dont quelques archers.
Porter secours à Gunter s'il est encore en vie. Et s'apprêter à rencontrer ses poursuivants.
Il faut les empêcher de faire du repérage jusqu'ici."


*Puis, avisant un vigie responsable.*
"Annoncez au Protecteur qu'une centaine d'orcs sombres et de wargs, sont planqués dans la passe.
Ils nous auraient repris à revers.
Je retourne pour Gunter et me rendre compte jusqu'où nous avons été suivis.
Si certains de mes compagnons veulent me rejoindre, qu'ils me rattrappent en route !
Ceux qui viennent, sachez qu'il y a risque d'affrontement.

Apprêtez une défense ici. Si jamais.
Je ne crois pas, mais si jamais, soyons prêts.
Voyez avec le Protecteur et les responsables des armées.
Quand notre ami blessé ira mieux, vous pourrez lui demander des informations."


*À moins qu'il soit retenu par une intervention pertinente, il ignorera les bavardages et clameurs qui surgiront nécessairement.
Une fois la bonne dizaine de guerriers apprêtée, Owenderyl lance le départ, laissant les retardataires finir de s'apprêter et les rejoindre en cours de route, il ne les attendra pas.*