Veuillez patienter...

La pierre du changement

Adrastea
Jeu 11 Juil 2019, 10:42
Adrastea - Pirate : Flibustier (elfe)
| Remonter
À bord de la Perle Rare

*C'est lorsque c'est mon tour d'enrouler les cordages que le médecin, le "chasseur de morts" comme il semble qu'on puisse l'appeler, m'approche pour "faire mieux connaissance".*

"Han ! Oh ben ma foi je n'ai pas besoin d'aide mais je ne suis pas contre un peu de conversation, vous m'avez l'air ... intéressant. emoticon "

*Je lui montre alors une deuxième lourde corde à enrouler.*

"On les manipule tous les jours pour éviter qu'elles ne se déforment. En ville vous dites ? La plupart de ceux qui doivent parler de moi ne m'ont assurément pas fait la même forte impression ! Mais oui je pense que comparée à quelqu'un comme eux, ou vous, je dois sembler intrépide. Ceci dit, qu'est-ce qui m'en empêche ? Ils m'amusent. emoticon "

*Il enroule la corde n'importe comment, je prends ses mains sans aucune hésitation pour lui montrer comment faire une belle corde.*

"Mes voyages ont été beaucoup trop nombreux pour que je vous les raconte, ma vie entière est un long voyage à bord de ce navire. Norsca, Bretonnie, Empire, Araby, Lustrie ... il n'y a pas beaucoup de terres que je n'ai pas vues ou foulées, hormis celles qui sont interdites ! Je n'ai jamais vu Albion ni Ulthuan, mais je pense que vous en devinez les raisons ... et finalement je n'ai jamais eu besoin d'avoir la bougeotte pour explorer tout le monde connu ! En suis-je meilleure qu'une "Ocelot de Leicheberg" ? Je n'en sais rien mais je ne vois déjà plus ma vie autrement. L'aventure, les périls, les contrées sauvages et les grandes cités marchandes qui recèlent toutes autant de trésors et de dangers l'une que l'autre ... "

*Mais j'ai bien remarqué que tout son manège masque une gène à mon égard.*

"Et oui je suis au courant pour ma parentée et ne vous en faites pas je suis prudente à leur égard ! "

---

Plus tard

*Alors que je me repose en lisant un livre dans la cabine de mère, on frappe à la porte et elle permet d'entrer. C'est Friedrich, je lui adresse un signe de tête poli avant de me replonger dans ma lecture alors que je vois mère sortir de son buffet une de ses bouteilles préférées, elle semble se réjouir de cette visite. Je me fais la plus discrète possible, ça ne lui ferait clairement pas de mal de se relâcher un peu ! *

Friedrich : " Yelena, permets-tu à un vieil homme qui a l'air d'avoir encore moins de quarante ans de se joindre à toi pour cette soirée ? Après ces quinze années dans la forêt, je ne sais pas vraiment comment me considérer. Mais j'espère au moins rattraper un peu le temps qui s'est écoulé trop vite, depuis que je t'ai laissée avec une grande responsabilité sur les bras."

Yelena : "Volontiers Friedrich, et tu n'as en effet pas changé d'un pouce après ces quinze années d'absence ! Je ne te cache pas que chaque retour ici me pesait, j'espérais tant te revoir, et nous revoilà, j'ai vieilli et toi non et nous avons presque le même âge maintenant, quinze ans après que tu m'aies sauvé la vie."

Friedrich : " As-tu des nouvelles de Hrofrik ? La dernière fois que nous avons discuté, je lui avais demandé de veiller sur toi et t'aider à faire les bons choix. Ceux qui te permettraient de vivre le coeur léger. Est-ce bien le cas, finalement ? Je regrette de ne pas avoir été présent... "

Yelena : "De Hrofrik ? Oui j'en ai régulièrement ! Si tu le souhaites nous irons lui donner le bonjour mais tu risques d'être surpris en voyant ... l'homme qu'il est devenu. emoticon Et je te rassure, il a très longtemps veillé sur moi, jusqu'à ce que je le libère de cet engagement en me sentant assez forte moi-même. J'ai toujours ressenti l'amertume de ne t'avoir jamais remercié à la hauteur de ce que j'aurais aimé, mais à l'époque comme tu le dis, ma ... responsabilité était ma principale préoccupation. Maintenant, j'assume les choix que j'ai fait avec la tête haute, et cela grâce à toi qui m'a permise de reprendre le pouvoir sur cette destinée ! Elle est donc désormais comme je l'ai souhaitée, parsemée des épreuves inhérentes à mes propres choix et je te dois tellement pour ça ... que ce verre ne compte même pas dans toute la gratitude que j'espère pouvoir te montrer ! "

Friedrich : " Si je puis me permettre, tu dégages une telle force, que je suis heureux de pouvoir te compter parmi nous pour le voyage en Lustrie. As-tu quelques croquis de cette région à me montrer, ou bien as-tu laissé ce talent de côté pour te concentrer sur d'autres plus... meurtrier ? "

Yelena : " emoticon Oui j'ai entretenu ce talent, c'est moi qui ai dessiné les nouvelles voiles du navire ! J'ai dessiné quelques paysages de Lustrie en effet, une pyramide que j'ai pu observer de loin, quelques unes de ses plus impressionnantes créatures aussi ... mais pour les hommes-lézards je n'ai pu faire appel qu'à mon imagination ! "

*Du coin de l'oeil je la vois sortir de son bureau le classeur de ses croquis, que j'ai moi-même admirés de nombreuses fois même si désormais je préfère dessiner moi-même mais cela elle sait que je n'aime pas qu'elle en parle. Mais je remarque aussi comme elle rentre son ventre pour se cambrer et gonfler sa poitrine sous les yeux de l'humain qui l'a sauvée, est-ce de la fierté parce qu'il lui dit qu'elle est devenue forte ou une tentative de séduction mal assumée ? Je souris discrètement, aurait-elle finalement elle aussi des inclinations inavouées ? Je me le suis toujours demandée, elle qui n'a jamais montré d'intérêt pour un homme, ni pour autre chose que ce navire d'ailleurs. Alors que lui semble plutôt s'intéresser à son arsenal ... emoticon *
Adrastea
Jeu 11 Juil 2019, 10:43
Adrastea - Pirate : Flibustier (elfe)
| Remonter
Sur le pont

*Sur le pont je vois le guerrier schizophrène à l'alignement douteux donner quelques conseils de tir à son compagnon humain mais comme il le dit lui même, il semble plus spécialisé dans le maniement de l'arc que de l'arbalète. Alors d'un altruisme total et pur je m'approche d'eux et lui prends l'arbalète des mains.*

"Attendez Friedrich je vais vous montrer. Si vous voulez éviter de trop souffrir du recul, il faut que vous soyez le plus droit possible, de profil avec les pieds écartés à la largeur des épaules. Si vous prédominez légèrement sur la jambe avant vous gagnez en stabilité, et n'hésitez pas à avancer le bassin pour conserver votre équilibre. Ensuite ... " je me colle dos à lui, de biais par rapport à la cible et mon postérieur le plus contre lui possible pour qu'il ressente bien la position que je lui démontre, prenant sa main pour la poser sur ma hanche et je la fais glisser jusqu'à presque mon bas-ventre en sentant sa gène ainsi que l'insatisfaction du guerrier "vous tenez la tête haute et vous posez la joue sur le busc. Vous visez et vous tirez ! Mais ne tenez pas la position trop longtemps sinon vous fatiguerez et perdrez en précision, vous n'êtes pas un garde qui ne fait que ça à longueur de temps. Le reste ne sera que de l'entraînement ! emoticon "

*Je repose délicatement ma main sur la sienne avant de me dégager, et d'adresser à James un regard provocateur.*

---

Dans le Grismerie

*Dre'leth montre à la halfeling les bases de la nage mais elle ressemble plus à un petit chien qui agite ses pattes pour ne pas se noyer ! emoticon Mais petit à petit tout le monde veut se joindre à l'apprentissage alors je ne me fais pas prier pour les suivre. Au contraire de moi qui enlève l'intégralité de mes vêtements, il ne faudrait pas les mouiller j'observe avec intrigue le combattant sur la rive qui commence à défaire les sangles de ses gantelets pour mieux les resserrer, de même pour sa cuirasse comme si l'idée de les enlever lui avait traversé l'esprit avant de se raviser. Après tout sa musculature lui permettra largement de rester à la surface ! Et voilà qu'il se jette à l'eau avec les autres mais ... n'a d'yeux que pour mon corps au lieu des conseils de la soeur du capitaine. emoticon La gnome se mêle alors de notre complicité en l'éclaboussant pour le distraire de moi ! Je m'avance alors vers elle avec un air qu'elle comprendra facilement comme hostile, pour qu'elle sache qu'il n'est pas dans son intérêt de se dresser entre nous et mais elle fait demi-tour et retourne auprès de sa maîtresse de natation, m'a-t-elle vu venir sur elle ou s'est-elle satisfaite de sa malice incongrue ? emoticon Mais j'imagine qu'elle ne pourra pas me suivre sous l'eau alors je plonge et ... entreprends une approche plus physique, moins subtile de l'anatomie de James, pour refaire surface juste devant lui à sa surprise, ma poitrine nue contre son plastron et mon visage à quelques centimètres du sien avant de replonger en riant.*

"Hahaha ! Ne sois pas si timide, beau guerrier ! "

---

La nuit tombée

*Cette nuit est calme. Et si je n'ai pas la résistance au sommeil des elfes de sang pur, j'ai tout de même besoin de moins dormir que mère et une nuit sur deux me suffit amplement. Ce soir, je ne trouve pas le sommeil alors je suis sur le pont, regardant le ciel nocturne et les étoiles, accompagnée dans mon insomnie par la lumière et les bruits de la ville encore bien animée à cette heure avancée. Tous les membres du groupe à destination de la Lustrie sont sans doute couchés et il n'y a pas grand chose à faire alors qu'à cela ne tienne, je vais les retrouver quand même sait-on jamais si l'un d'entre eux est encore éveillé dans leur auberge !

Ce soir est agité à Parravon. Un groupe d'individus patibulaires sillonnent le quartier populaire, ils semblent chercher quelqu'un. Lorsque j'ai parcouru quelques mètres supplémentaires j'entends le cri d'une femme qui appelle à l'aide, et je devine le bon moment qu'elle va passer. Cela me donne plus d'idées encore et quand j'arrive enfin devant l'établissement, j'entre mais ils n'ont pas tous du moins veillé si tard, et surtout le guerrier n'est plus dans la grande salle. Il est allé se coucher ... alors je monte le rejoindre. Et dans son sommeil, je libère ses atours de l'entrave de ses vêtements pour le chevaucher, étouffant sa surprise lorsqu'il se réveille ... *

"Chuuuut, ne sois pas si timide, beau guerrier ... "

*Et je plonge mon regard satisfait dans ses yeux rouges. De quoi rêvait-il avant que la douceur de mon étreinte charnelle n'enserre sa virilité ? Il ne semble jamais complètement reposé, demain il saura pourquoi il est épuisé.*
Adrastea
Jeu 11 Juil 2019, 10:48
Adrastea - Pirate : Flibustier (elfe)
| Remonter
Sur les docks

*Finalement le nain sort de la forêt mais il ne ressemble pas beaucoup à ses semblables. Il a l'air beaucoup plus ... forestier ! Et accessible aussi, même s'il n'échappe pas à l'air inquiet de sa race. Il profite du temps d'un repas pour se mettre à jour des nouvelles et découvre à son tour le temps qui s'est écoulé depuis leur départ mais cela semble beaucoup moins l'atteindre que les autres, surtout le "chasseur de morts". D'ailleurs le sujet de ce nom est abordé lorsqu'un autre elfe nous rejoint aussi et ils semblent tous bien le connaître ! Je ne l'ai jamais rencontré, et je n'ai aucun doute là-dessus car jamais je n'aurais oublié un elfe aussi impressionnant ! Déjà par sa carrure, phénoménale pour un représentant de son espèce, puis par la singularité de son regard, entre la fierté et la pureté, comme si son âme était éclairée de la lumière de la magie qu'il prétend manipuler. Mais je ne suis pas la seule à le rencontrer pour la première fois.*

Antory : "C'est cela, je suis Antory Ronemarga, magicien de Hysh. Chasseur de morts...... c'est intéressant. Vous en avez déjà tués ? "

Friedrich : "À vrai dire, non. Je ne sais pas comment interpréter ce pseudonyme. M'appelle-t-on ainsi, car je chasse la mort avec ma médecine ? Parce que je suis un dévoué du dieu Mòrr ? Ou parce que je serai voué à en éliminer ? J'ai bien tué quelques engeance, mais jamais aucun vampire... Les ennemis naturels de la région d'où je viens."

" emoticon De ce que j'ai entendu dans notre langage, c'est bien à cause de vos origines, et de votre intention de vous battre contre ces vampires. Car après tout ne dit-on pas des nains déshonorés qu'ils sont les chasseurs ou massacreurs de monstres qu'ils n'ont pas encore affrontés, jusqu'à ce que ce soit fait et que leur destinée les contraigne à poursuivre un plus gros gibier ? "

*Soudain, rompant les réjouissances, on annonce des curiosités malveillantes. Ludwig est un prénom courant chez les humains de l'Empire mais celui dont ils parlent a l'air plus unique qu'il n'y parait. Mon regard se fait plus sérieux, et je le dirige vers mère qui acquiesce d'un signe de tête alors que j'emboîte le pas du nain nouvellement revenu et de ses compagnons. Mais c'est bien lui qui engage la conversation avec le jeune homme qui s'est laissé surprendre.*

Klaus : "Hep, z'êtes là pour nous ? C'est l'tavernier qui vous envoie ? On lui doit quelques explications et j'ai un truc pour lui ! V'nez donc à bord, on va lui écrire un rapport et régler ça une fois pour toute."

Garçon : "L'tavernier ? Quelle drôle de façon de parler ! Mpfff emoticon euh mais oui c'est ... plus ou moins lui. Un rapport ? Ben ... si vous voulez mais je crois qu'il préfèrerait une bourse bien remplie ! Je connais pas toute l'historie mais à ce que j'en sais, il estime que vous lui devait un petit paquet qu'il aurait pas pu gagner parce que vous avez pas su protéger sa meilleure fille. Héhé et ça, je dois dire que vous avez vraiment pas géré, c'est pas le genre à laisser passer ce genre d'affaire ! Enfin même si ça remonte à longtemps, on a toujours quelqu'un qui veille, à chaque endroit, et vos portraits sont toujours restés dans nos avis de recherche alors quand on vous a vu revenir, ben on lui a annoncé la nouvelle de suite et je pense qu'à l'heure qu'il est il doit être en train de se mettre en route pour venir ici ! Alors je sais pas si vous préférez pas l'attendre ? Après tant d'années, vous avez peut-être un peu de temps ! Sinon, suivez-moi plutôt si ça vous dérange pas, j'ai ... pas trop envie de monter à bord du bateau des elfes ... emoticon "

*Mais visiblement non ils n'en ont pas, nous n'en avons pas alors le garçon qui semble plutôt amène nous emmène vers une taverne proche qui a l'air assez malfamée pour rédiger ce fameux rapport. Main sur la garde de mon épée, je reste vigilante mais à la surprise du premier malandrin qui me touche les fesses, je ne m'offusque pas bien au contraire et c'est plutôt le regard intéressé et pervers que je lui adresse pour toute réponse qui le fait reculer et repartir. Aurait-il peur de ne pas être à la hauteur ? emoticon *

Garçon : "D'accord, ce message lui sera remis, mais si vous pouviez vous acquitter au moins d'une partie de ce qu'il attend de vous, peut-être qu'il relâcherait la pression, un mot ne lui suffira certainement pas ! "

*La requête est assez claire et si Antory s'étonne qu'il s'agit bien de cette vieille affaire sans qu'il ait eu le moindre contact pour sa part alors qu'il est toujours resté visible, il se souvient également que le parrain de la pègre n'avait requis de lui qu'une assistance sans contracter d'accord et que son attitude envers les elfes a toujours été particulièrement respectueuse pour un humain. Mais qu'espère-t-il, qu'ils sont ressortis d'Athel Loren avec une bourse remplie de pierres précieuses ? [ ] *
Klaus der Blutiger
Jeu 11 Juil 2019, 19:01
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Klaus interpelle l'un des hommes qui les surveillent et sa réponse confirme ses doutes, ce sont bien des hommes à Ludwig. Le nain n'est pas vraiment étonné que l'homme les ai fait surveiller, après tout il les considère comme ses débiteurs et ils ont effectivement échoués dans la mission qu'il leurs avait confiée, même si celle-ci c'est révélée bien différente du contrat initial.

Par contre que ce gamin qui avait à peine quitté le giron de sa mère à l'époque se permette de se foutre d'eux... *

"C'était pas vraiment une proposition, c'est sur le navire où pas du tout, je n'suis pas sur qu'il soit ravi de s'être déplacé jusqu'en Bretonnie pour des queue de cerises... Et vu qu'on ne sera plus là, sur qui passera t'il sa mauvaise humeur ?

Et tu ferais mieux d'garder ta langue dans tes dents si tu ne veux pas les perdre après avoir débité une nouvelle blague hilarante sur une affaire dont tu n'sais rien ! "


*Le nain fait demi tour vers la Selten perle, suivi de ReiBzahn quand il met le pied sur le pont ont il se retourne vers le garçon, sans doute bouche bée... *

" Alors tu rapplique on va pas y passer la nuit, on a d'autres chats à fouetter et pas de temps à perdre. Ton employeur sera satisfait de cette entrevue c'est tout ce pourquoi tu es là"

*Une fois, sur le pont si l'homme s'est décidé à le suivre, Klaus se dirige vers Amaldrin. *

" Capt'ain, j'peux emprunter vot' cabine quelques minutes ? "

*Si l'accord lui est donné le nain rédige un rapport de leurs aventures depuis qu'ils sont partis à la poursuite des elfes noirs. Une fois le courrier prêt l'homme lui fait savoir que ça risque de ne pas être suffisant. Klaus dépose alors sur le bureau une pochette de cuir, qui émet un bruit de choc sourd sur le bois du meuble. Il déballe le paquet et révèle un pistolet finement ouvragé. *

"J'sais qu'Ludwig est amateur de ce genre d'arme et celle-ci est particulière, cela devrait le satisfaire comme payement, ajouté à ce que lui a laissé Amaldrin à notre dernière rencontre.
Dites lui que nous poursuivons la chasse et qu'Herrade sera vengée."


*Une fois l'affaire réglée, Klaus tâche de se préparer au mieux au voyage à venir, en s'informant sur leur destination et en préparant un équipement adéquat. *

[Si l'homme refuse de le suivre à bord, Klaus l'ignore royalement il n'aura qu'à se débrouiller avec la colère de Ludwig.]
Adrastea
Ven 12 Juil 2019, 11:12
Adrastea - Pirate : Flibustier (elfe)
| Remonter
[[Léger rollback]]

Sur les docks

Garçon : "L'tavernier ? Quelle drôle de façon de parler ! [...] Sinon, suivez-moi plutôt si ça vous dérange pas, j'ai ... pas trop envie de monter à bord du bateau des elfes ... emoticon "

Klaus : "C'était pas vraiment une proposition, c'est sur le navire où pas du tout, je n'suis pas sur qu'il soit ravi de s'être déplacé jusqu'en Bretonnie pour des queue de cerises... Et vu qu'on ne sera plus là, sur qui passera t'il sa mauvaise humeur ? Et tu ferais mieux d'garder ta langue dans tes dents si tu ne veux pas les perdre après avoir débité une nouvelle blague hilarante sur une affaire dont tu n'sais rien ! "

*Le gamin blêmit, il déglutit, et Klaus se demande vraiment ce qu'il peut faire à mouiller dans les affaires sordides de ces manias du crime. C'est beaucoup s'il a mon âge et encore pour un humain du coup il a l'air plus jeune encore ! *

Klaus : " Alors tu rapplique on va pas y passer la nuit, on a d'autres chats à fouetter et pas de temps à perdre. Ton employeur sera satisfait de cette entrevue c'est tout ce pourquoi tu es là"

Garçon : "Euh oui si vous y tenez mais je vous préviens ne laissez pas les elfes m'approcher ! emoticon "

*Il y va fort quand même le nain. Je pense qu'il va me plaire, mais pas pour la même manière que James, forcément. emoticon *

Klaus : " Capt'ain, j'peux emprunter vot' cabine quelques minutes ? "

*Ledit capitaine se contente d'acquiescer d'un hochement de tête et nous pénétrons tous dans la pièce richement meublée et décorée, aux boiseries aussi luxueuses que ses tentures et ses oeuvres d'art. Le jeune voleur en semble autant séduit qu'impressionné mais le regard des elfes, ainsi que le mien, ne le mettent clairement pas à l'aise pour envisager le moindre détournement de ces biens précieux. Le nain prend alors une plume et devant le parchemin, il hésite ... avant de tendre la plume au capitaine. Ne sait-il pas écrire ? [ emoticon ] Et pendant que le capitaine rédige, il sort de ses affaires et pose sur la table un lourd objet métallique ... et je fais des yeux aussi ronds que le voleur ! *

Klaus : "J'sais qu'Ludwig est amateur de ce genre d'arme et celle-ci est particulière, cela devrait le satisfaire comme payement, ajouté à ce que lui a laissé Amaldrin à notre dernière rencontre. Dites lui que nous poursuivons la chasse et qu'Herrade sera vengée."

*Le satisfaire ? Mais ce pistolet doit valoir une fortune ! Sans compter les gravures qui l'ornent, et lui octroye sans doute des pouvoirs magiques comme les elfes noirs aiment en attribuer leurs armes. Est-il totalement inconscient de céder cet objet ? Mais Friedrich en voyant ma stupéfaction me fait signe de ne pas interférer, après tout Klaus peut bien gaspiller leurs ressources aveuglément semble-t-il. emoticon *

Garçon : " emoticon Ah ça oui avec ça je pense qu'il pourra vous accorder des délais ! emoticon "

*Il enfouit le pistolet bien profondément dans ses vêtements, un sourire jusqu'aux oreilles avant de repartir avec son trésor, et le rapport rédigé par Amaldrin, non sans regarder avec inquiétude les elfes qu'il croise mais la satisfaction clairement visible sur son visage m'insupporte. Une fois qu'il est parti, je me tourne vers le nain avec un air extrêmement interrogateur.*

#Whatthefuck? emoticon

[[Personnellement je trouve ça totalement démesuré, une bourse contenant une cinquantaine de couronnes aurait largement fait office de "gage" (ou les pierres d'Ananthia) mais ça m'apprendra à me casser le cul pour vous filer des items sympas ! emoticon ]]

*Une fois cet épisode clos, ils se remettent aux derniers préparatifs avant notre départ imminent, notre guide pour Athel Loren nous attendant sur le pont en discutant avec les autres elfes de l'équipage. Ils ne se connaissent pas mais le respect dont ils font preuve les uns envers les autres permet d'échanger quelques politesses et d'élargir en l'espace de quelques instants leurs cultures. Pour ma part, je suis prête depuis le début de la nuit dernière et il ne me reste qu'à les suivre une fois qu'ils auront rassemblé et ramassé leurs paquetage ! Par chance dirons-nous, le nain possède déjà un équipement adéquat, alors nous n'avons pas de perte de temps supplémentaire à déplorer ... et nous partons pour Athel Loren et la Lustrie.*

---

*La route à dos de cervidés à travers la forêt de Parravon et les premiers territoires d'Athel Loren leur semble familière, surtout avec un guide sylvain et il ne nous faut qu'une dizaines de jours pour rejoindre un grand palais blanc où des aigles géants semble servir de montures aux elfes sylvains. emoticon Ma foi pourquoi pas ! Et le retour dans ce monument grandiose ressemble à un événement auquel ils s'attendaient. Je n'ai pas connaissance de ce qu'ils ont fait pendant ces quinze années, ou plutôt ces quelques semaines à leur échelle dans la forêt ensorcelée où je n'arrive pas à me sentir aussi à l'aise qu'eux. Il me tarde que les rôles s'inversent dans la jungle de la Lustrie !

http://royaume-andoras.net/images/histoire/races/hauts_elfes/fort.png

Cela dit la nuit passée dans un tel confort restera longtemps gravée dans ma mémoire, ces elfes attachés aux valeurs d'Ulthuan m'accordent un avant-goût du raffinement de leurs ancêtres et me font un peu plus regretter de faire partie de ce voyage plutôt que l'autre ! Et nous reprenons notre chevauchée à travers des paysages forestiers plus variés que je ne l'aurais cru, nous approchant jour après jour de l'un des endroits les plus sacrés du Monde : C'est à Talsyn que se trouve le c½ur du réseau des racines du monde. Lorsque le monde était jeune, les esprits d'Athel Loren voyageaient à travers elles jusqu'aux forêts des autres continents. Aujourd'hui, la plupart des racines sont mortes, ou les forêts lointaines ont succombé aux haches des races barbares. Malgré tout, les Elfes Sylvains peuvent encore en emprunter certaines pour se rendre même jusqu'à Naggaroth s'ils le désirent, et c'est vers la Lustrie qu'elles vont nous transporter.

https://bibliotheque-imperiale.com/images/7/76/Ch%C3%AAne_des_%C3%A2ges.jpg

Nous avons croisé très peu d'elfes sylvains durant notre trajet de deux semaines à peine, une vitesse impressionnante pour voyager sur une telle distance. Mais je crois que la suite sera encore plus rapide, alors que notre guide nous avise désormais de galoper sans nous arrêter ni nous retourner pendant un petit moment pour ne pas trop nous exposer à la puissante magie des parcours interdits. Et il ne croyait pas si bien dire, nous ne chevauchons même pas plus d'un jour lorsque la lumière réapparait au bout de la galerie qui entourait la racine ! Et sortons nous à peine à la surface que je reconnais instantanément la nature luxuriante de la Lustrie.*

"Ahh, nous y sommes. emoticon "

*Mais nous ne sommes pas si nombreux finalement, à ce que je me souviens des récits des explorateurs il vaut mieux affronter la jungle en nombre et nous ne sommes pas même une dizaine ! Et où sommes-nous, alors que derrière nous le chemin par lequel nous venons d'arriver a ... disparu ? *

"Vous arriverez en plein territoire sauvage car nous avons préféré vous éviter de croiser les différents habitants de cette contrée mortelle. Vous pourrez ainsi vous orienter vers une colonie humaine et vous organisez avant d'affronter les hommes-lézards, les amazones, ou les skavens. Soyez sur vos gardes à chaque instant car la nature elle-même vous rendra la tâche difficile, même si elle n'est pas douée de sa volonté propre comme ici à Athel Loren ! Une fois sortis de réseau de la racine, dirigez-vous vers le nord, vous devriez y aboutir à un campement humain."

*Tels étaient les derniers mots de notre guide avant de nous laisser arpenter ses chères racines. Et nous y voilà, livrés à nous-mêmes, sans doute à un ou deux jours de marche de la première trace de civilisation. Mais d'abord, il nous faut trouver notre chemin, et faire connaissance avec la Lustrie et sa jungle sauvage, qui nous accueillent aux chants de ses oiseaux exotiques ... et au rugissement lointain de ses dinosaures.*

"Bon, eh bien allons-y ! Trouvons la piste de ces campeurs ! "

>> Vous pouvez me faire un test de pistage, ainsi qu'un test pour la météo pour le premier qui répond.

https://bibliotheque-imperiale.com/images/thumb/8/84/Jungle_study.jpg/600px-Jungle_study.jpg

[[Et bien sûr les RP précédents se poursuivent également.]]
Klaus der Blutiger
Ven 12 Juil 2019, 18:47
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Dans la cabine d'Amaldrin, le gamin dit que le pistolet nous accordera certainement un délais. *

"t'y connaît vraiment rien pas vrai ? T'est un bleu et c'est ta première mission... Cet objet règle largement la dette que nous avons envers Ludwig ! Il n'y aura aucun autre règlement et nous ne sommes plus ses débiteurs, je m'engage à le tenir informé du destin des responsables de la mort d'Herrade...mais ce pistolet vaut bien plus que ce qu'il a perdu. J'en profite pour t'faire remarquer qu'tu l'prend en charge pour le lui remettre avec pour témoins des immortels et quand à moi ma vie sera très longue, si l'objet venait à ne pas atteindre son destinataire je t'en tiendrais personnellement pour responsable avec toutes les conséquences liées. Alors tu t'sent à la hauteur d'la tâche gamin ? "

*Une fois les derniers préparatifs réglés, Klaus part avec la troupe pour un nouveau périple haletant dans Athel Loren, avec un guide et des montures qui les conduisent prestement vers le chêne des âges et en moins d'une dizaine de jours ils débouchent par magie dans une jungle luxuriante et humide. *

"Bien tâchons de trouver ces colonies"

Test de pistage Résultat du jet (1D100) : 28./35 (bonus avec orientation ?)

Test de météo Résultat du jet (1D100) : 62.
James Steiner
Sam 13 Juil 2019, 00:07
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
*Adrastea se fait de plus en plus présente et insistante, j'arrive à contenir mes ardeurs mais elle devrait en faire autant. Pour elle ce n'est qu'un jeu, dont je suis sa proie et elle la chasseuse mais Moi je prend très au sérieux la mission qui m'attend je n'ai plus le temps de passer du bon temps... surtout avec elle, enfin ce n'est pas sa faute.. Mais elle me rappel Cette part sombre qui entraîne cette lutte incessante envers moi-même qui me ronge à petits feu depuis cette rencontre dans le fort. Surtout que Je n'es pas envie d'attiser ce feu et de faire souffrir mes amis à cause de mes actes.

Mais cette nuit s'en est trop, elle a franchi la limite, elle ne c'est plus contenter de simple provocation,
alors que j'etais en train de dormir et de revivre encore ce cauchemar Je me réveil en sueurs, les yeux rouges .. Et sur moi il y a Adrastea qui me chevauche. La sensation que je ressens est intense et contraste avec ce que je ressentais juste avant mais toujours ce sentiment de jouissance.. Je commence à apprécier la sensation...mes mains se pose sur son cou et la tire vers moi de force afin de mieux la sentir et de la remettre à sa place. Je l'entend apprécié ce traitement ce qui me confirme ses goûts emoticon
mais Soudain ma conscience reprends le dessus légèrement, juste assez pour réaliser ce que je fais. OR je ne dois pas me laisser tenter..
Je l'attrape par les poignets que je serre puis je la retire et la fait tomber du lit
Puis je plonge mon regard froid dans le siens*
nan ... mais ça va pas !!.. sort d'ici .. MAINTENANT
*tout en étant sur la défensive

(Si elle se jete sur moi pour continuer j'esquive puis essai de l'immobiliser pour lui attacher les poignets avec ma ceinture avant de voir si il n'y a pas une corde qui traine près de mes affaires.
c'est pour notre bien)

Après cet événement je resterais à une certaine distance de Adrastea

Le grand départ est arrivé, je suis normalement bien préparé pour ce qui nous attends, que sa soit pour le climat ou les ennemis. Puis je suis les autres jusqu'à notre destination

Une fois arrivée en Lustrie, je suis complètement dépaysé, mais je ne suis pas là pour faire du tourisme et avec Klaus nous cherchons tout deux la pistes menant au colonies
Résultat du jet (1D100) : 94./56 pistage (+orientation? )

[sa sent la météo peu clémente emoticon ]
James Steiner
Sam 13 Juil 2019, 11:15
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
Résultat du jet (1D100) : 12./71FM pour resister à la tentation
Antory Ronemarga
Sam 13 Juil 2019, 14:20
Antory Ronemarga - Sorcier - Niv. 2 (elfe)
| Remonter
*Sur les docks, je reste à distance mais je suis quand même Klaus et le gamin. Il s'agissait quand même de cette vieille affaire. Mais l'elfe se repose la question, pourquoi Ludwig n'est pas entré en contact avec lui ? Certes il a du respect par les elfes en général, certes je ne faisais que les accompagner, je n'étais pas sous contrat ou quoi que ce soit, mais c'est moi qui l'ai tué, et il le sait. Alors pourquoi ? Il ne voit pas la réponse.... Est-ce vraiment en raison du respect qu'il porte aux elfes ? Je ne dirais rien, mais si notre chemin nous reconduit à Ludwig, je ne manquerai pas de lui demander, peu importe les conséquences, je dois savoir. Puis, Klaus et l'homme de Ludwig sortent de la cabine d'Amaldrin. Le jeune homme a l'air content, trop même pour simplement écrire un rapport.Enfin, ce n'est pas mon problème actuellement. Nous partons demain pour Athel Loren. Il me semble ne rien avoir oublié.

Aujourd'hui nous partons.Depuis combien de temps n'ai pas monter de cervidés ? Il me semble que c'était lorsque j'ai tout perdu. Mon regard s'assombrit lorsque je repense à ce jour. Je reste en arrière du groupe. Lorsque nous arrivons au palais, je suis ébloui et mon visage s'éclaircit. Je n'avait jamais vu ce genre de chose. La palais était magnifique, et tout le monde semblait apprécier la vie ici. J'essaie d'en faire de même lors de cette nuit. Je profite du confort pour méditer ou pour lire. Mais je ne parle pas, je garde le silence pour l'instant. Je ne veux pas troubler le bruit du vent qu'on entend si bien ici.

Le lendemain nous nous remettons en route vers l'Arbre Monde. Je ne repousserais personne si quelqu'un vient me parler, mais je resterais néanmoins silencieux si personne ne vient. Au bout du tunnel conduisant à la Lustrie, une lumière apparaît, puis une jungle s'ouvre à nous, mais une chose est sûre, nous devons retrouver un groupe, comme nous l'as demandé le guide.*

Test de pistage : Résultat du jet (1D100) : 23. /66
Friedrich Ocelot
Dim 14 Juil 2019, 15:16
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
Au briefing :

* Amaldrin accepte de me donner quelques précieux conseils. Nous pouvons utiliser les deux lunes pour nous orienter, ainsi que l'astre diurne, qui se lève à l'est et se couche à l'ouest. Cela pourra au moins nous pernettre de trouver le nord, en cas de pépin...
Et d'après la réponse d'Amaldrin, nous allons en avoir. En plus de la race des hommes-lézards, nous allons devoir traiter avec les hommes-rats ? Cependant connaissant leur réputation, ça sera au fil de l'épée et non de la diplomatie, qu'il faudra les gérer : ces engeances poilues et puantes. *


***************


À bord de la Perle Rare :

* Je rejoins Adrastea sur le pont, lorsqu'elle est affairée. *

" Han ! Oh ben ma foi je n'ai pas besoin d'aide mais je ne suis pas contre un peu de conversation, vous m'avez l'air ... intéressant. On les manipule tous les jours pour éviter qu'elles ne se déforment. En ville vous dites ? La plupart de ceux qui doivent parler de moi ne m'ont assurément pas fait la même forte impression ! Mais oui je pense que comparée à quelqu'un comme eux, ou vous, je dois sembler intrépide. Ceci dit, qu'est-ce qui m'en empêche ? Ils m'amusent. "

* Sa réponse est intéressante et me permet de mieux la comprendre. Lorsqu'elle m'attaque, sans s'en rendre compte je suppose, sur mon manque d'intrépidité, je souris. Quelle fougue ! Ses mots résonnent tout de même de façon étrange. Comme une impression de déjà entendu. *

Friedrich : " Tu sonnes vraiment comme mon petit frère... Même trempe, même fougue. Et peur de rien, si c'est la déception de ne pas profiter de chaque aventure et expérience qui se dressent devant lui. Enfin, je dis ça... C'est ainsi qu'il parlait quand il avait treize ou quatorze ans.. "

* J'essaie de me concentrer sur l'enroulage de corde, mais visiblement, je fais n'importe quoi. Ce n'est clairement pas un travail pour moi ! Adrastea n'hésite pas une seule second à me prendre les mains pour me montrer et elle continue à se dévoiler d'avantage. *

Adrastea : " Mes voyages ont été beaucoup trop nombreux pour que je vous les raconte, ma vie entière est un long voyage à bord de ce navire. Norsca, Bretonnie, Empire, Araby, Lustrie ... il n'y a pas beaucoup de terres que je n'ai pas vues ou foulées, hormis celles qui sont interdites ! Je n'ai jamais vu Albion ni Ulthuan, mais je pense que vous en devinez les raisons ... et finalement je n'ai jamais eu besoin d'avoir la bougeotte pour explorer tout le monde connu ! En suis-je meilleure qu'une "Ocelot de Leicheberg" ? Je n'en sais rien mais je ne vois déjà plus ma vie autrement. L'aventure, les périls, les contrées sauvages et les grandes cités marchandes qui recèlent toutes autant de trésors et de dangers l'une que l'autre ... "

* Je l'écoute et affiche une mine impressionnée. A seize ans, elle a vu plus de territoire que moi en presque quarante ans ! Elle ne semble pas être sédentaire, alors il ne servirait à rien de lui demander où elle se verrait s'installer à long terme.
Mais avant que j'ai pu poser une autre interrogation, elle devine le fond de mes pensées... *

Adrastea : " Et oui je suis au courant pour ma parentée et ne vous en faites pas je suis prudente à leur égard ! "

* Je suis soulagé. C'est au moins quelque chose que nous n'aurons pas à gérer et elle semble également comprendre l'importance de cette parenté. Finalement, sous ses airs provocateurs, elle est responsable. Je lui souris et lui pose une main sur l'épaule. *

Friedrich : " Tu lis en moi, comme dans un livre ouvert. Suis-je si mauvais à cacher ce que je pense ? Ou bien est-ce toi qui a des facultés particulières ? "

* Je me moque de moi-même et de cette réflexion avant d'enchaîner : *

Friedrich : " Tu fais bien de rester prudente, concernant tes origines. Tu es indubitablement une être d'exception et la rareté attisent les convoitises. Mais d'un autre côté, tu peux également fier du nom que tu portes. Ta mère est une femme forte, d'une lignée extrêmement talentueuse... Surtout dans le maniement de la rapière. "

* Le souvenir du père Illitch me transperçant de son arme dans l'abdomen me laisse un arrière-goût amer dans la gorge. J'ai bien failli y passer ce jour-là... Mais se tient devant moi sa petite-fille, qui le dépassera de loin, j'en suis certain. A moi de m'assurer qu'elle prenne la bonne voie. *

Friedrich : " De par cette ascendance, tu es destinée à de grandes choses, Adrastea. Et... ton tempérament fera le reste, j'imagine ! " * Clin d'oeil * "Hehe... Mais si je puis me permettre un conseil : un peu d'humilité et une tête froide t'assureront une vie longue !


*****

Plus tard

* Je jette un regard à Adrastea en entrant dans la cabine de Yelena, qui fouille dans le buffet pour en sortir une bouteille d'exception. La jeune demi-elfe semble plongée dans un livre et, depuis notre discussion, je sais que je peux parler à sa mère devant elle sans faux semblants.
Le verre est servi et en écoutant Yelena, j'observe le liquide vermeil qui laisse sur la paroi une trace liquoreuse du plus bel effet. Conjugué au bouquet qui s'en échappe, ce vin augure un réel plaisir pour les papilles.
Je redresse la tête, lorsqu'elle évoque le fait que je lui ai sauvé la vie. Je n'était pas seul et ce sauvetage était un travail d'équipe. Il est vrai qu'à l'époque, je l'avais traitée avec affection et tendresse. Plus que mes autres compagnons, en tout cas. Je suis content qu'elle se souvienne de cela...
A mon autre question : *

Yelena : "De Hrofrik ? Oui j'en ai régulièrement ! Si tu le souhaites nous irons lui donner le bonjour mais tu risques d'être surpris en voyant ... l'homme qu'il est devenu. emoticon Et je te rassure, il a très longtemps veillé sur moi, jusqu'à ce que je le libère de cet engagement en me sentant assez forte moi-même. J'ai toujours ressenti l'amertume de ne t'avoir jamais remercié à la hauteur de ce que j'aurais aimé, mais à l'époque comme tu le dis, ma ... responsabilité était ma principale préoccupation. Maintenant, j'assume les choix que j'ai fait avec la tête haute, et cela grâce à toi qui m'a permise de reprendre le pouvoir sur cette destinée ! Elle est donc désormais comme je l'ai souhaitée, parsemée des épreuves inhérentes à mes propres choix et je te dois tellement pour ça ... que ce verre ne compte même pas dans toute la gratitude que j'espère pouvoir te montrer ! "

* Quelle assurance ! Quelle intelligence ! Et quelle fierté dissimulée sous cette grande modestie ! Je lui souris franchement, car elle met du baume sur mon c½ur et ses paroles apaisent ses quinze années perdues. Je lève ainsi mon verre et souhaite porter un toast : *

Friedrich : " Tes paroles sont encourageantes et pleine d'espoir, Yelena. Buvons ! Buvons à la personne que tu es devenue ! "

* Je trinque avec elle volontiers et trempe mes lèvres dans ce breuvage enivrant, sélectionné avec soin. *

Friedrich : " Si je puis me permettre, tu dégages une telle force, que je suis heureux de pouvoir te compter parmi nous pour le voyage en Lustrie. As-tu quelques croquis de cette région à me montrer, ou bien as-tu laissé ce talent de côté pour te concentrer sur d'autres plus... meurtrier ? "

Yelena : " Oui j'ai entretenu ce talent, c'est moi qui ai dessiné les nouvelles voiles du navire ! J'ai dessiné quelques paysages de Lustrie en effet, une pyramide que j'ai pu observer de loin, quelques unes de ses plus impressionnantes créatures aussi ... mais pour les hommes-lézards je n'ai pu faire appel qu'à mon imagination ! "

* Elle sort de son bureau un carnet et me montre les premières pages... J'ouvre de grands yeux d'admiration et hoche la tête en signe d'approbation. Je pose mon verre et tourne moi-même les pages, caressant délicatement le vélin, comme pour m'imprégner de ces images par le toucher. Je murmure un "Splendide...", en découvrant ses croquis et les merveilles que nous allons découvrir. Je ne peux m'empêcher de penser à ce que ces dessins pourraient apporter aux érudits du Vieux-Mondes qui s'intéressent au Nouveau. *

Friedrich : " Ces pages sont précieuses ! J'y vois un puits de science et de connaissance extrêmement intéressant ! "

* J'ai les yeux qui brillent, assurément. Mon esprit analytique et scientifique est en ébullition. Je lui demande de me parler un peu de ses voyages et de ses découvertes, sirotant notre bouteille et prenant tout notre temps pour refaire connaissance.
Je lui raconte également notre voyage en Athel Loren... Les heures s'écoulent, mais converser avec elle me fait le plus grand bien. Et lorsqu'arrive l'épisode de la Dame du Lac, je lui présente mon épée. *

Friedrich : " Voici donc la fameuse Epée de Courage, que la Dame du Lac m'a remise. Je l'ai rebaptisée Veearond, l'Epée de Courage. Un hommage à l'elfe qui nous a sauvé, en sacrifiant sa vie pour nous permettre d'accomplir notre mission et revenir ici, saufs. C'est... une arme exceptionnelle, je dois dire. Elle semble avoir sa propre conscience et répond à l'ardeur que je mets dans le combat. "

...

* Plus tard, vient l'heure où je prends congé. Il est très tard, ou très tôt. La tête me tourne un peu et je lâche, à demi-mots : *

Friedrich : " Vous êtes la seule famille qu'il me reste... Merci pour ton accueil et tes paroles. J'étais perdu à l'annonce de ces quinze années passées, mais tu m'as changer de perspective. Merci "

*****

Sur le pont

* Lors de mon entraînement avec James, j'essaie de suivre ses conseils. Il est plutôt expert à l'arc, mais m'indique qu'une certaine fermeté pourrait m'aider à gérer le problème de recul. S'en vient alors Adrastea qui détaille plus précisément ce point. Elle se montre très entreprenante et je ne semble être qu'un jouet entre ses mains. Je suis assez gêné par ses provocations et fait mine d'avoir compris avant que ça n'aille plus loin... Dans une direction qui me déplairait de prendre avec elle, sous le regard de James. *

Friedrich : " Ha oui, oui. Merci, merci. Je crois que j'ai compris... "


*****

Sur les docks

Antory : "C'est cela, je suis Antory Ronemarga, magicien de Hysh. Chasseur de morts...... c'est intéressant. Vous en avez déjà tués ? "

Friedrich : "À vrai dire, non. Je ne sais pas comment interpréter ce pseudonyme. M'appelle-t-on ainsi, car je chasse la mort avec ma médecine ? Parce que je suis un dévoué du dieu Mòrr ? Ou parce que je serai voué à en éliminer ? J'ai bien tué quelques engeance, mais jamais aucun vampire... Les ennemis naturels de la région d'où je viens."

Adrastea : " De ce que j'ai entendu dans notre langage, c'est bien à cause de vos origines, et de votre intention de vous battre contre ces vampires. Car après tout ne dit-on pas des nains déshonorés qu'ils sont les chasseurs ou massacreurs de monstres qu'ils n'ont pas encore affrontés, jusqu'à ce que ce soit fait et que leur destinée les contraigne à poursuivre un plus gros gibier ? "

* La réponse de Adrastea m'interpelle. Je n'avais jamais pensé à cela. Je hoche la tête d'approbation, laissé à mes réflexions...
Klaus interpelle le gamin qui nous surveille depuis quelques jours et l'invite à bord du navire. Je laisse faire. Il parle pour l'ensemble du groupe et plus particulièrement ceux liés à cet étrange contrat qui les lie avec ce fameux Ludwig, le tavernier.
Je suis ce beau monde dans la cabine de Amaldrin, en restant silencieux. Gardant mes mains dans mon dos et arborant un air froid, dénué d'expression. Je ne quitte pas le jeune homme du regard, alors que la discussion suit son court. Klaus présente alors le pistolet gravé qu'il avait récupéré à Kislev. Je remarque les yeux ronds de Adrastea. Et avant qu'elle ne tente de l'en dissuader, je lui indique d'un bref mouvement de la main que le nain sait ce qu'il fait. Le gamin s'apprête à repartir avec un grand sourire aux lèvres, mais Klaus, en bon négociant le rappelle à l'ordre : ce don couvre bien plus que le perte endurée par le tavernier.
Je suis un peu l'émissaire de Ludwig sans me cacher, lorsqu'il quitte le navire. Juste pour lui rappeler l'avertissement du nain... Lorsque je suis assuré qu'il a bien compris le message, je reviens sur le navire et termine mes préparatifs, en rassemblant mes armes, mes vêtements et mes diverses potions, concoctions et herbes séchées... *

*****

Dans Athel Loren :

* L'heure du départ à sonner. Nous repartons pour Athel Loren. Je n'aurai finalement pas revu Hrofrik, préférant laissé derrière moi ce passé, afin de me concentrer sur l'avenir. Pendant la chevauchée, je reste auprès de Yelena et lui raconte avec d'avantage de détails les épreuves que nous avons traversées. Je m'étonne de ne rien reconnaître de cette forêt vivante : les sentiers semblent avoir changé du tout au tout, en l'espace de quelques jours... Mais cela ne m'empêche pas d'abreuver ma chère amie de descriptions intéressantes et surprenantes. *

Friedrich : " C'est ici, que nous avons eu affaire avec un Doppleganger, que j'ai occis... Celui-ci avait pris mon apparence : c'était donc ma responsabilité de l'éliminer. Heureusement que Klaus était là pour soigner mes blessures, par la suite... [...] Un peu plus loin à l'est, nous avons vécu un été très long... Trop long. Un été maintenu par un rituel sacré dont il vaut mieux taire les détails... Klaus a encore une fois fait preuve de courage pour nous sortir de ce pétrin... [...] Pendant notre traversée, nous devions faire attention aux moindres de nos pas et chaque respiration ou mouvement se devaient d'être murement réfléchi. Veearond était là pour veiller. Nous étions extrêmement vigilants, je dois avouer. Nous ne souhaitions en aucun cas perturber l'équilibre de ces bois. "

...

* Adrastea montre un certain intérêt aux Grands Aigles d'Argwylon. Afin de satisfaire sa curiosité et lui donner de quoi nous envier, je lâche en hausse les épaules : *

Friedrich : " La chevauchée sur les Grands Aigles d'Argwylon est... unique en son genre ! De là-haut, on domine le monde, à des kilomètres à la ronde. Le sentiment de liberté et de puissance est grisant. Mais il ne faut pas oublier, qu'ils restent maîtres des airs et de la situation. Nous n'étions finalement que des spectateurs chanceux et je doute que nous revivrons une telle expérience un jour... "

* Nous retrouvons l'art et le raffinement des elfes qui nous accueillent chaleureusement. Difficile de s'en habituer, mais je reste tout de même plus à l'aise que Adrastea qui découvre tout cela pour la première fois. Je profite une dernière fois de l'hospitalité du maître des lieux que je remercie avec gratitude, si nous parvenons à la croiser. Puis je me repose et profite avec parcimonie des mets offerts, avant de reprendre notre route vers Talsyn, l'Arbre des Âges.
...
Nous ne prenons que peu de repos, chevauchons beaucoup et cela me permet de me préparer psychologiquement à ce qui nous attend. Je profite également du voyage pour faire le point avec les trois nouvelles personnes qui nous ont rejoint : *

Friedrich : "J'ai cru comprendre que notre séjour en Lustrie allait être... difficile et humide. Pour mettre les choses au clair et que vous n'en soyez pas étonnés, je préfère vous prévenir : je souffre d'un mal incurable qui pourrait rendre l'organisation de notre voyage un peu plus complexe. En cas de stress intense ou d'humidité trop élevé, je perds l'ouïe. La cause en est qu'un choc a brisé un os essentiel près de mes conduits auditifs. Si je semble perdu ou ne vous répond pas, c'est que... Je ne vous entends simplement pas. Je suis désolé pour ce désagrément... "

* J'ai ce qu'il faut de prévu dans ma trousse et Klaus ou Ananthia sauront me faire retrouver mon sens perdu... Je rassure tout de même mes interlocuteurs : *

Friedrich : " Mais tout va bien. Je suis bien préparé. Préparé pour l'ensemble du groupe, d'ailleurs. "

...

* Combien d'années se passe-t-il pendant notre chevauchée ? Impossible à dire...Mais après ce qui nous ne semble pas plus d'un jour, la galerie nous mène à notre destinée et nous arrivons à destination. *

Adrastea : "Ahh, nous y sommes. "

* Je jette un regard à notre cadette. Elle semble réjouie. Je peux sentir que l'atmosphère n'est pas la même. L'humidité est déjà plus élevée, les sons différents et le vent plus chaud. Je porte une main à ma gourde, bois une gorgée et la range et vérifiant que j'ai bien fermé le bouchon. Je regarde autours de moi et suis quelque peu émerveillé. La moindre fougère ici fait deux fois ma taille ! La nature semble plus sauvage que dans la plus sauvage des forêts du Vieux Monde. J'ai l'impression d'être un corps étranger dans un organisme qui me dépasse complètement et je trouve tout cela... fascinant !
Mais je reste concentré et analyse déjà l'endroit où nous avons atterri... Car il n'y a maintenant plus de retour arrière possible. L'entrée de la galerie a disparu ! *

Adrastea : " Bon, eh bien allons-y ! Trouvons la piste de ces campeurs ! "

Friedrich : " Et n'oubliez pas de vous hydrater... Par petites gorgées et régulièrement. Faites moi savoir le moindre symptôme inahabituel... Et tout devrait bien se passer. "

* Je laisse mes camarades pister le campement. Je fais le guet et les surveille. Notamment les insectes et les moustiques. Mieux vaut être trop prudent. *
Ananthia
Dim 14 Juil 2019, 17:19
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
*Finalement Ananthia voit partir l'homme qui les surveillait avec un air des plus satisfaits sur le visage. Elle se dit que Klaus a du trouver un arrangement avec, ou qu'Amaldrin à simplement payé suffisamment pour calmer une nouvelle fois la colère de Ludwig.

Bon débarras, ils vont pouvoir partir sans retard et avec un peu de chance, quand ils reviendront, le tavernier et leurs obligations envers lui seront morts et oubliés !

Le retour dans les territoires d'Athel Loren lui semble bien plus rapide, et facile qu'à leur premier passage. Et avant même qu'elle ne s'en rende vraiment compte, ils sont arrivés à destination. Elle est surprise par le changement instantané de paysage, d'ambiance et même d'humidité dans l'air lorsqu'ils se retrouvent dans la jungle. Ces voyages en racine c'est vraiment quelque chose d'impressionnant !

La petite peste qui nous accompagne semble particulièrement enthousiaste, probablement à l'idée de tous nous voir nous faire bouffer par l'une ou l'autre bestiole... à moins qu'elle ne soit encore occupée à tourner autour de James !

Ananthia ajuste ses vêtements pour laisser le moins possible de surface de peau à l'air libre. Elle n'a pas oublié que tout ici est dangereux, même les plantes immobiles ou les minuscules insectes...

Elle voit ensuite Friedrich examiner l'endroit où aurait du être l'entrée de la galerie et lui dis à voix basse :*

"J'espère que quelqu'un a prévu un autre moyen de rentrer..."
Adrastea
Lun 15 Juil 2019, 16:03
Adrastea - Pirate : Flibustier (elfe)
| Remonter
À bord de la Perle Rare

*Le chasseur de morts parle avec moi, mais oui je lis en lui comme dans un livre ouvert.*

Friedrich : " Tu lis en moi, comme dans un livre ouvert. Suis-je si mauvais à cacher ce que je pense ? Ou bien est-ce toi qui a des facultés particulières ? "

- "Ce n'est pas difficile à deviner, vous n'y connaissez rien aux cordages et je vais devoir tout refaire derrière vous alors vous venez forcément pour assouvir votre curiosité devant moi. Mais je ne m'en offusque pas ne vous inquiétez pas.

Friedrich : " Tu fais bien de rester prudente, concernant tes origines. Tu es indubitablement une être d'exception et la rareté attisent les convoitises. Mais d'un autre côté, tu peux également fier du nom que tu portes. Ta mère est une femme forte, d'une lignée extrêmement talentueuse... Surtout dans le maniement de la rapière. "

- "Je ne me suis pas intéressé à ma lignée humaine davantage que sur celle que j'hérite des elfes noires. Je n'ai pas la tête à cela et de nombreuses aventures m'attendent d'abord ! Cependant, j'ai bien sûr pris connaissance des bases à ma disposition sur les sujets. Mère a une confiance aveugle en mon jugement ... mais un peu moins en mes agissement ! emoticon "

Friedrich : " De par cette ascendance, tu es destinée à de grandes choses, Adrastea. Et... ton tempérament fera le reste, j'imagine ! " * Clin d'oeil * "Hehe... Mais si je puis me permettre un conseil : un peu d'humilité et une tête froide t'assureront une vie longue ! "

- "Longue et ennuyeuse je n'en doute pas un instant ... " emoticon

*À la troisième fois que je le reprends dans son enroulage, il comprend qu'il vaut mieux qu'il arrête de me donner plus de travail encore même si cela ne bousculera pas tellement mon emploi du temps, et s'en retourne à ses occupations. Je le regarde partir, dubitative et espérant qu'il ne se mêlera pas trop de ma vie. Quand bien même Mère ne tarit d'éloges sur son aménité, je ne lui ai rien demandé ! *

---

Plus tard

[[Les dessins sont des grands pages de papier rangées dans un classeur à lien de cuir davantage qu'un carnet.]]

Friedrich : "Ces pages sont précieuses ! J'y vois un puits de science et de connaissance extrêmement intéressant ! "

*Mais c'est qu'il va la faire rougir, surtout que ses croquis ne seront jamais officiellement reconnus mais ses compliments vont forcément toucher droit au but ! emoticon *

Yelena : "Oh allons, ne te moque pas. Ce ne sont que des représentations, elles ne sont pas forcément réalistes et qui plus est elles n'apporteraient pas grand chose à la science qu'elle ne sache déjà. Mais c'est très gentil de ta part, merci ! " emoticon

*Qu'est-ce que j'avais dit. emoticon Cependant le récit d'Athel Loren est autrement plus intéressant et je ne lis plus, me concentrant sans le montrer sur son écoute. Ainsi les elfes sylvains sont organisés en "clans", et les elfes noirs sont si tenaces ! Quel résumé passionnant ... *

Friedrich : "Voici donc la fameuse Epée de Courage, que la Dame du Lac m'a remise. Je l'ai rebaptisée Veearond, l'Epée de Courage. Un hommage à l'elfe qui nous a sauvé, en sacrifiant sa vie pour nous permettre d'accomplir notre mission et revenir ici, saufs. C'est... une arme exceptionnelle, je dois dire. Elle semble avoir sa propre conscience et répond à l'ardeur que je mets dans le combat."

*Cette fois je ne peux que tourner mon regard vers l'arme qu'il tire. Le fil chante finement et rien n'aurait su m'empêcher de me tourner vers son sifflement, comme un réflexe entre la curiosité et le formatage combattif. Les artisans qui l'ont forgés sont en tous cas assurément doués mais s'il s'agit d'un cadeau divin, c'est sans doute même bien au-delà de ça encore ! Mais avant qu'il s'en aille, il fait une confidence surprenante.*

Friedrich : "Vous êtes la seule famille qu'il me reste... Merci pour ton accueil et tes paroles. J'étais perdu à l'annonce de ces quinze années passées, mais tu m'as changer de perspective. Merci "

*Est-ce qu'il ... m'inclut dans ses considérations ou bien parle-t-il de l'équipage ? Mais je comprends peut-être un peu, à ses mots, l'épreuve de la perte de sa propre famille. Mais les humains sont éphémères et il est bien l'un des seuls à avoir la chance de pouvoir s'en rendre compte ! Peut-être verra-t-il les choses différemment désormais, alors qu'il repart en laissant mère avec son intérêt pour lui totalement ignoré. Est-il aveugle ou vraiment désintéressé ? C'est un mélange de doutes et d'incompréhensions à son sujet qui se lisent dans mon regard tandis qu'il laisse mère déçue.*

---

La nuit tombée

James : "nan ... mais ça va pas !!.. sort d'ici .. MAINTENANT"

emoticon

*Ni une ni deux je saute à nouveau sur lui, qu'il finisse ce qu'il m'a laissée commencer ! Mais il n'y cède davantage, se refusant à la douce sauvagerie de l'étreinte que je lui offre. Et cela m'amuse plus encore ! emoticon Il a beau être plus fort que moi, il ne s'attendait pas à ce que ma silhouette fine lui oppose autant de résistance et finalement alors qu'il me tient les mains, je lui mords la joue à l'en faire saigner avant de me relever en riant.*

- "Haha tu me résistes ! Très bien James, nous verrons cela plus tard ... " emoticon

*Rassemblant mes affaires, je me rhabille tandis qu'il s'assied sur le bord de son lit en cherchant son souffle, tant par l'effort du rapport que nous avons commencé avec une telle hardiesse que par celui que je lui ai demandé pour me repousser. Je me délecte encore à la vue de son anatomie avant de ressortir comme j'étais venue.* emoticon

[[La marque de morsure sur la joue sera visible pendant Résultat du jet (2D10) : 4. jours.]]

---

Sur les docks

*Finalement le garçon nous a suivi à bord de la Perle Rare, cerné et sans autre choix réel. Mais alors qu'il admire le remboursement proposé par le nain, il se ravise à ses mots.*

Klaus : "t'y connais vraiment rien pas vrai ? T'est un bleu et c'est ta première mission... Cet objet règle largement la dette que nous avons envers Ludwig ! Il n'y aura aucun autre règlement et nous ne sommes plus ses débiteurs, je m'engage à le tenir informé du destin des responsables de la mort d'Herrade...mais ce pistolet vaut bien plus que ce qu'il a perdu. J'en profite pour t'faire remarquer qu'tu l'prend en charge pour le lui remettre avec pour témoins des immortels et quand à moi ma vie sera très longue, si l'objet venait à ne pas atteindre son destinataire je t'en tiendrais personnellement pour responsable avec toutes les conséquences liées. Alors tu t'sens à la hauteur d'la tâche gamin ? "

*Il repose le pistolet sur la table.*

Garçon : "Euh ... non. C'est trop dangereux, je me ferai tuer au premier coin de rue pour transporter un truc pareil, que ce soit par un voleur ou un répurgateur ! Si vous voulez lui donner ce paiement il faudra le lui apporter vous-même, en attendant je porterai votre lettre et ce que vous pourrez proposer d'autre comme gage de votre bonne volonté qui soit moins ... risqué."

*Autant il était intimidé devant notre groupe, puis émerveillé devant l'arme enchantée, autant cette fois il semble bien déterminé. Peut-être la menace de mort par les elfes millénaires lui a rappelé que les humains qui vivent moins longtemps et pour qui il travaille ou non peuvent lui en faire tout autant ? En tous cas, cette arme reste en notre possession et j'en suis fort aise et c'est un soulagement que mère et Friedrich lisent sur mon visage. Il attend donc le rapport, et un éventuel complément en gage de leur respect, pour s'en aller suivi par le médecin qui reviendra quelques temps plus tard pour finir de se préparer.*

[[Je vais vous demander vos préparatifs et équipements détaillés pour ce voyage, merci de ne pas vous copier les uns les autres et de respecter les capacités de vos personnages en sachant que votre paquetage sera immuable pour cette aventure ! ]]

---

Mais je ne parle pas, je garde le silence pour l'instant. Je ne veux pas troubler le bruit du vent qu'on entend si bien ici.
Antory

[[Un peu de poésie !!! https://www.facebook.com/images/emoji.php/v5/f6c/1/16/2764.pnghttps://www.facebook.com/images/emoji.php/v5/f6c/1/16/2764.pnghttps://www.facebook.com/images/emoji.php/v5/f6c/1/16/2764.png ]]

*Après la traversée d'Athel Loren avec un accueil inattendu de la part de la forêt maudite et de ses habitants, je me dis qu'ils ont vraiment dû s'illustrer dans ce périple de quinze années, ou plutôt de quelques semaines en ce qui les concerne. Les créatures et les phénomènes auxquels ils ont été confrontés auraient eu raison de la plupart du commun des mortels ! Mais en arrivant dans cette jungle, ils ne se sentent pas particulièrement fiers ou présomptueux, car notre adversaire cette fois n'est pas la magie d'une forêt qui pouvait ressembler à celles qu'ils connaissaient mais une jungle sauvage où la nature pourra être un ennemi plus impitoyable encore car elle n'émet pas de jugement, elle est aussi rude pour tous ceux qui la brave. Et si elle n'est pas directement hostile, la pluie qui nous accueille nous annonce déjà un voyage difficile alors que nous constatons chacun notre tour la disparition du chemin qui nous a permis d'arriver ici en un temps improbable. Nous sommes huit il y a Ananthia, James, Friedrich et Klaus puis Antory, Leszek, mère et moi-même et chacun vérifie que son sac est bien fermé avant que nous ne nous mettions en marche.*

Ananthia : "J'espère que quelqu'un a prévu un autre moyen de rentrer..."

Yelena : "Oui, comme nous l'avons dit à bord de la Perle Rare, nous retrouverons le capitaine Amaldrin et son navire à Skeggi une colonie prospère situé tout au nord de la Lustrie. Mais ... nous devons d'abord savoir où nous sommes. Les elfes nous ont annoncé un campement au Nord, mais ce n'est que cette nuit en espérant une éclaircie que nous pourrons nous situer avec plus de précision. Ceci dit vu la densité de la végétation qui nous entoure, je dirais qu'on a atterri au beau milieu de la grande jungle."

- " Bon, eh bien allons-y ! Trouvons la piste de ces campeurs ! "

Friedrich : " Et n'oubliez pas de vous hydrater... Par petites gorgées et régulièrement. Faites moi savoir le moindre symptôme inahabituel... Et tout devrait bien se passer. "

*Ainsi débute notre périple à travers la Lustrie, sans la moindre certitude d'y survivre que leur obligation de cette destinée devant les plans d'anéantissement qui se dessinent dans les Plaines de Zharr.*

[[On recolle tous les morceaux, je valide votre équipement, et on est partis !
PS : pas de nouvelles du nouveau, dommage pour lui. ]]
Klaus der Blutiger
Lun 15 Juil 2019, 22:46
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Le gamin se dégonfle, comme prévu devant le poids de la responsabilité qui lui incombe. Ça lui apprendra à se gausser d'autrui, il aurait sans doute souillé ses chausses dans les sous sols du fort... *

"C'est c'que j'pensais, c'est simple de s'moquer d'autrui hein ? Et si je n't'avais pas rapellé ce qui t'attendais en cas d'échec tu serais partit avec cette arme, malgré le fait que tu pensais n'pas survivre à son transport !
Pourquoi donc ? Pour ta peine, tu expliquera à Ludwig quel est son payement et le fait qu'il va devoir l'attendre, tout ce que tu aura pour le satisfaire sera notre rapport et la description de cette sombre chose.
Nous n'avons rien d'autre dont nous pouvons nous passer, mais ma parole devra lui suffire après tout nous aurions pu vous fuir aisément. "


*Bien équipé nous effectuons très rapidement la distance qu'il nous aurait fallu des mois à parcourir de manière conventionnelle. Quand nous parvenons sur place, Yelena nous annonça qu'il était probable que nous soyons au milieu de la grande jungle.*

"Et cette grande jungle, est censée s'trouver où par rapport à la côte ? Histoire que j'cherche des repères pour voir si c'est l'cas. Quels indices à ton déjà concernant la pierre, les noirs doivent pas en manquer."

*Klaus pose un regard inquisiteur sur Yelena, sa fille et leurs compagnon qui ont assisté au briefing complet.*

" Dans tout les cas, si on trouve pas le camp rapidement, faudra trouver un endroit à peu prêt sur pour la nuit, une petite butte facile à défendre."
Klaus der Blutiger
Mar 16 Juil 2019, 22:59
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
Equipement :
Anneau d'Empathie Sauvage : les animaux sauvages n'attaquent pas le porteur de leur propre chef.

- Double-lance d'Enchevêtrement : 50% de chance de déclencher un sort d'Enchevêtrement qui immobilise l'adversaire au lieu d'une Fureur d'Ulrick en cas de dégâts critiques.

- épée de lumière sinueuse, qui cause 1 point de dégât supplémentaire pour le drainer vers son porteur si l'adversaire est mauvais ou chaotique.

- pistolet d'inflammation, qui enflamme la balle pour ajouter 1d4 dégât de feu et les règles additionnelles sur une cible inflammable.

- Cape de chaleur d'Arranoc : ajoute 20% au test d'endurance contre le froid même d'origine magique.

-Hache de qualité exceptionnelle +5 cc
(Gagnée dans la Pierre de Sang)
-arc et 25 flèches
-Chemise de maille (manche longue) pèse la moitié de son encombrement
normal (la pierre de violence)

-Veste en cuir
-Briquet
-torche
-Bourse (vide)
-sac à dos
-outre 4l
-gants cuir
-manteau
-pantalon de cuir
-pull
-Tunique
-Corde et grapin
-Lanterne
-Matériel de pêche
-Armure pour ReiBzhan

-Tente une personne
-Conserve 1 Semaine (2)
-Couverts
-Couverture
-Gamelle


Friedrich Ocelot
Ven 19 Juil 2019, 21:38
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
Sur le chemin vers le coeur de Athel Loren :

* Depuis que nous sommes partis, un détail me chiffonne sur le visage de James. Lorsque j'arrive à sa hauteur, je jette un regard circonspect vers sa joue et remarque une grosse marque de morsure ! Mais qu'a-t-il donc fait, encore ?
Je me penche vers lui et, en fronçant les sourcils : *

Friedrich : " James... Qu'est-ce que cette marque ? Tu t'es battu ? Juste avant le départ ? J'espère au moins que ce n'est pas avec les hommes de ce Ludwig, le tavernier... On n'a clairement pas besoin de ça ! "

* Je le sermonne ! Et ne le lâche pas tant qu'il ne m'a pas donné une réponse satisfaisante ! Je ne veux rien laisser au hasard pendant notre périple... *

//////////

Dans la jungle de Lustrie

* Je regarde les grands arbres qui nous entourent... De leur cime, nous pourrions peut-être avoir une vue intéressante. Je m'approche de James, me souvenant avec quel dextérité il avait escaladé l'arbre près de la demeure des Illitch. *

Friedrich : " James, penses-tu pouvoir monter à un de ces arbres pour avoir une vue plus dégagée ? J'ai emprunté cette longue vue, qui pourrait être utile... " [HRP : Si le MJ m'autorise cette longue-vue, bien entendu ! Bien conscient qu'il peut s'avérer d'un article rare et cher.]

* Je la lui tends [si je l'ai], uniquement s'il pense pouvoir grimper sans risque. A moins que d'autres de mes compagnons aient trouvé une piste intéressante ?Je regarde autours de moi et n'y voit que des nuances de verts et de bruns.
La végétation est ici impressionnante et fascinante ! J'aimerai prendre des échantillons de tout ce que je vois, mais je m'avise. Il vaut mieux se mettre en marche le plus rapidement possible, après avoir trouvé dans quelle direction aller... *
Friedrich Ocelot
Ven 19 Juil 2019, 22:25
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
EQUIPEMENT POUR LE VOYAGE EN LUSTRIE

ARMES

- Veearond, l'Épée de Courage - donnée par la Dame du Lac
Confère un bonus en CC et en dégâts équivalents aux paliers de réussite d'un test de Calme effectué avant le combat. Si le test échoue, les attaque sont tout de même considéré comme magiques.
- Fourreau attaché à la ceinture

- Rondache peinte à l'effigie de Morr

- Dague dissimulée dans la botte droite

- Scalpel aiguisé dissimulée dans la manche gauche

---

VÊTEMENTS ET ARMURES

- Tiare de Pénétration mentale
Le Mentat peut pénétrer l'esprit d'une victime en transe afin de visualiser ses pensées superficielles et ses rêves (sans les contrôler, le Mentat n'est qu'un spectateur). Une seule fois par jour.

- Gland du Chêne des Âges en pendentif dissimulé

- Chemise en lin
- Veste en cuir
- Long manteau en cuir avec capuche et multiples poches intérieures
- Pantalon en cuir
- Bottes montantes en cuir
- Masque de médecin à bec
- Ceinture en cuir
- Écharpe grande en laine sombre
- Chaussette en laine
- Grand sac à dos (le plus imperméable possible)
- Sacoche rembourrée à la ceinture contenant les potions de santé
- Sacoche à la ceinture contenant la trousse de survie
- Gants en cuir



---

OUTILS

- Matériel d'écriture (plume, encrier, encre, pointes en métal)
- Plusieurs feuilles de parchemin roulées
- Carnet avec couverture en cuir contenant des fleurs séchées aux diverses propriétés
- Outils de chirurgien-barbier (scalpels, scie, pinces, écarteurs, poire à lavement, drains, lame aiguisée, compte-goutte, fusil d'aiguisage)
- Trousse de premier secours (fil, aiguilles, bandage, antiseptique, alcool pur, compresses en lin propre, divers flacons avec mixtures aux propriétés diverses)
- Longue-vue (?)
- Divers flacons
- Gamelle
- Couverts en métal
- Bouilloire
- Sablier

---

NECESSAIRES DE SURVIE
- 4 Potions de santé
- Lanterne
- Flasque de 2 L
- Petite flasque de 0,3 L d'alcool fort Bretonien
- Sachets de thé aux herbes relaxantes
- Briquet
- Bourse avec 1 PO / 20 PA
- Conserve pour 5 jours
- Viande séchée pour 3 repas
James Steiner
Sam 20 Juil 2019, 13:14
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
James... Qu'est-ce que cette marque ? Tu t'es battu ? Juste avant le départ ? J'espère au moins que ce n'est pas avec les hommes de ce Ludwig, le tavernier... On n'a clairement pas besoin de ça ! "
friedrich

*en regardant du coin de l'oeil Adrastea*
ne t'inquiète pas c'est juste que... disont que je n'es pas caresser un chat dans le sens du poiles mais sa partira vite

*En Lustrie, j'écoute attentivement les conseils de Friedrich puis lorsque qu'il me demande quelque chose (alors que j'essayais de trouver des traces en vain) *
James, penses-tu pouvoir monter à un de ces arbres pour avoir une vue plus dégagée ? J'ai emprunté cette longue vue, qui pourrait être utile...
friedrich


peut être bien mais je ne peux rien te promettre, même si il y a plein de branche, celle si sont surement très glissante, tu devrais m'assurer avec une corde au cas ou
*puis je regarde autour de moi pour envisager le meilleur point d'escalade*
James Steiner
Sam 20 Juil 2019, 13:32
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
équipement pour quête

ARMES

Couteau de lancé *3
Arc dvasia qualité exceptionnel (et... )
Sarbacane (jambe gauche)
Hache du comte qualité exceptionnel(côté gauche)
Griffes kislev bonne qualité (coté droite)
longue dague profilé qualité exceptionnel (dans le dos)
Carquois pour 30 traits

ARMURES

casque complet
chemise de maille (manche longue)

VÊTEMENTS

-long manteau en cuir (elfe noir)
-botte de cuir
-pantalon de cuir
-ceinture
-foulard ( pour dissimuler visage)
-capuche
tenue intégrale de rechange en lin

ÉQUIPEMENTS DE VOYAGE

craie
plantes (salicée)
une corde
Briquet
Gourde 2L
Couverture
Gamelle
lanterne tempête
Fiole d'huile
Grand sac à dos (le plus imperméable possible)
-Pierre a affûté
-crayon de charbon
-anneau en argent (récupéré sur la dépouille de son ami)
Antidote contre son poison?(grâce à Céam)
4fioles de poison de Camporana de 3doses

La potion est une substance épaisse, sombre et goudronneuse dont l'odeur ressemble à celle de l'huile de lampe. Lorsqu'elle est utilisée comme poison enductif, elle agit comme deux doses d'humanicide. (WJRF p.82 : 1 dose provoque l'inconscience , 2 doses provoquent la paralysie, 3 doses provoquent la mort.)

ÉQUIPEMENTS MAGIQUE

- gantelets noirs de poigne(Khaine): donnent à une arme simple l'attribut d'une arme à 2 mains (percutant), l'alignement du porteur est mauvais

- Armure d'immunité mortelle(Khaine), qui diminue de 1 la valeur des coups critiques. C'est un plastron insensible aux dégâts non magiques et apportent une armure de 2 contre les dégâts magiques

- le bracelet de sort de Vision d'horreur : impose une vision infernale à un personnage situé dans un rayon de 24 mètres, la cible se retrouve assommée pendant 1 round à moins de réussir un test de Force Mentale,
une fois qu'elle n'est plus assommée, la cible doit réussir un second test de Force Mentale sans quoi elle reçoit 1 point de Folie (une utilisation par jour et neccesite une description RP convaincante)

-collier de griffes d'ocelot : +20 FM.

- cape en peau d'ocelot : empathie sauvage soumise à une réussite à un test de FM.

-Le gland du Chêne des Âges qui accorde un point de destin supplémentaire mais qui ne se décline pas en point de fortune.

Sabre d'abordage Commun venant du passé (rester sur le bateau exceptionnellement)
Ananthia
Lun 22 Juil 2019, 20:29
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
Equipement :
- Amulette de fer
- Mitaines de dissipation de sort
- Anneau d'Adamantine
- Bracelet de cheville
- Montre familiale cassée par l'affreux Pavel
- Bijoux
- Sac à dos des elfes noirs
- Bourse avec je ne sais plus cb dedans emoticon
- Crochet
- Dague
- Veste en cuir
- Porte bonheur en argent
- Lanterne
- Gourde X2
- 2 grands sacs
- Couverture
- Gamelle
- Corde
- Pied de biche
- 2 tenues complètes (coton ou lien pour le côté respirant?)
- Un beau chapeau d'exploratrice
- Casserole + louche + herbes aromatiques
- Casse croûte (pain, fruits secs, viande séchée)
- Une machette parce que James l'a oubliée emoticon
- Un sachet de lavande
Adrastea
Mer 24 Juil 2019, 14:52
Adrastea - Pirate : Flibustier (elfe)
| Remonter
À Parravon

*Le nain récupère son pistolet et affirme davantage encore son assurance en injectant ses conditions.*

Klaus : "C'est c'que j'pensais, c'est simple de s'moquer d'autrui hein ? Et si je n't'avais pas rapellé ce qui t'attendais en cas d'échec tu serais partit avec cette arme, malgré le fait que tu pensais n'pas survivre à son transport !
Pourquoi donc ? Pour ta peine, tu expliquera à Ludwig quel est son payement et le fait qu'il va devoir l'attendre, tout ce que tu auras pour le satisfaire sera notre rapport et la description de cette sombre chose.
Nous n'avons rien d'autre dont nous pouvons nous passer, mais ma parole devra lui suffire après tout nous aurions pu vous fuir aisément."

*Mais le rappel du danger a eu l'effet d'une douche froide sur le voleur qui ne manque plus d'aplomb devant ses interlocuteurs, il semble même bien plus impressionnant peut-être s'est-il rendu compte que l'équipage n'attentera pas à sa vie et qu'il porte la parole de son leader.*

Garçon : "Vous me croyez vulnérable et que vous êtes à l'abri, ne jugez pas trop rapidement. Je ne ferai pas de vieux os si j'emporte votre ... truc. Vous avez l'air vantard mais vous avez de la chance, Ranald aime les audacieux alors je vais quand même vous avertir que les elfes ne sont pas le seul danger dans le monde. En réapparaissant après toutes ces années vous avez prouvé que beaucoup de choses sont possibles, mais n'oubliez pas ceux qui vous observent dans l'ombre. Si vous partez avant qu'il n'arrive, nul doute qu'il trouvera cela déplaisant et lui seul décide de ce qui lui suffit ou non. Beaucoup de choses ont changé en 15 ans, je n'étais même pas né quand vous avez disparus et pourtant j'en ai vu des changements au sein de la guilde ! Un paiement de substitution aurait été bien perçu mais j'emporte votre message comme convenu."

*En quittant le navire suivi par Friedrich, il laisse un blanc derrière lui et je ne sais pas de quelles affaires il est question mais on dirait que le sort du Vieux-Monde ne fait pas partie des priorités de tout ses habitants ! La surprise est partagée dans la cabine luxueuse avant que chacun ne retourne à ses préparatifs. Par expérience je sais quoi emporter et je m'intéresse à leurs paquetages pour les compléter si nécessaires, même si certains produits utiles ne sont pas faciles à trouver dans cette région du monde. Aussi de donner un pot de crème au médecin alors qu'il tient l'inventaire de ses équipements de soin.*

- "Tenez Friedrich, c'est une crème à base de miel et d'une plante qu'on appelle citronnelle, originaire des régions tropicales et qui tient à distance les insectes les plus voraces ! Je n'en ai plus beaucoup mais nous pourrons nous en procurer lorsque nous trouverons un village habité, c'est un produit courant en Lustrie même s'il est introuvable ici. Et pensez surtout à prendre des tentes et des linges de rechange que vous garderez au sec ! "

*La quantité est en effet relativement faible mais devrait pouvoir servir à Résultat du jet (1D10) : 1. applications.*

---

En Lustrie

*Le passage s'étant refermé derrière nous, nous n'avons plus d'autre choix que d'aller vers l'aventure. Et la Grande Jungle ne nous accueille pas sous les meilleurs hospices avec cette pluie fine mais incessante qui nous détrempe depuis notre arrivée. Les sacs dégoulinent déjà et ce qu'ils contiennent ne doit plus être en bien meilleur état alors que cela fait une demie journée que nous marchons dans la végétation hostile. Ouvrant la marche avec le nain, je taille un chemin à la machette pour les suivants en file indienne, en demandant à chacun de vérifier régulièrement que son suivant soit toujours là.*

Friedrich : " James, penses-tu pouvoir monter à un de ces arbres pour avoir une vue plus dégagée ? Peut-être avec une longue vue, qui pourrait être utile... "

*Je me tourne alors vers mère et si elle cache sa joie, je la vois bien s'illuminer en tendant à l'homme l'objet convoité.*

Yelena : "Tiens Friedrich, prends la mienne ! emoticon "

*Conscient de ses capacité, James grimpe sans mal un arbre qui monte assez haut dont les branches et les lianes sont nombreuses et il atteint le sommet en quelques minutes mais ne voit que l'immense océan de verdure, surmonté de ci de là par les reliefs et quelques immenses bâtiments dont il ne comprend pas l'architecture. L'un d'eux ne semblent pas très éloigné, il estime qu'il doit être à quatre ou cinq jours de marche.*

https://www.thetrvlblog.com/wp-content/uploads/2017/08/Tikal_Guatemala-13.png
Quelques édifices lointains émergent de la grande jungle.

- "D'après les elfes, on ne devrait plus être très loin mais avec cette pluie et les détours, on va peut-être devoir bivouaquer avant quand même ! "

*En effet si Klaus n'a pas perdu le nord, surtout avec l'aide de l'elfe silencieux mais alerte, les doutes que James a semés ont fait perdre plusieurs fois un temps précieux et la boue glissante autant que les fougères ralentissent passablement notre progression. Du coup j'estime à presque une grosse journée de marche le temps nécessaire pour rejoindre les humains indiqués par les elfes sylvains et l'état de fatigue de certains d'entre nous me fait douter de l'idée de la faire d'une traite. Je fais presque office de guide dans cette jungle, mère elle-même n'ayant pas parcouru cette terre autant que moi lors de nos escales et lorsque j'émets des commentaires elle ne les discute pas.*

- "Bien ! Nous n'arriverons jamais avant la nuit et la marche suffit pour aujourd'hui, une pleine journée nous attend encore avant d'arriver au point que les elfes ont décrit si j'en crois le relief que nous avons arpenté cet après-midi. Notre marche est lente et il vaut mieux nous arrêter là pour la nuit ! "

*Je regarde tour à tour les membres du groupe, surtout la gnome qui ralentit tout le monde avec ses petites jambes ridicules.*

- "Montons les tentes."

*Sous la pluie qui ne cesse, mon aide et celle de Klaus ne sont pas de trop pour aider chacun des autres aventuriers dans l'établissement de son campement, et une heure plus tard nous sommes installés alors que les vrombissements nocturnes remplacent bientôt les chants du jour. Nous pouvons nous installer pour nous nourrir de nos conserves et tandis qu'à l'abri je sors de mon sac un étui en cuir dans lequel j'ai roulée très serrée une tenue de rechange, je peux revêtir quelque chose de sec pour la nuit alors que je constate que les autres n'ont pas suivi tous les conseils savamment distillés et seule la gnome a eu la chance d'avoir un sac suffisamment imperméable pour que ses affaires ne soient pas mouillées, les autres vont devoir faire avec leurs linges humides car les bagages n'ont pas retenu l'humidité ... *

>> Vous pouvez tous me faire un test d'Endurance, ainsi qu'un test de Rencontre (1d100) et un test d'observation correspondant.
Adrastea : Résultat du jet (1D100) : 29.
Yelena : Résultat du jet (1D100) : 42.
Leszek : Résultat du jet (1D100) : 7.