Veuillez patienter...

La pierre de violence

Ananthia
Ven 01 Fév 2019, 22:01
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
*Lassée d'attendre en vain l'elfe qui a peut être même déjà oublié leur avoir demandé quelque chose vu sa santé mentale, Ananthia remonte bredouille annoncer la nouvelle à ses compagnons.*

"Il n'est pas revenu, et pour ce qu'on en sait, il a peut-être même déjà oublié qu'on existait..."

*Elle hausse les épaules, avant de continuer :*

"Bon pas le choix, on va devoir déranger Veearond si on veut en savoir plus sur ces symboles... il saura peut-être..."
Ludwig
Ven 01 Fév 2019, 22:20
Ludwig - Conquistador (humain)
| Remonter
*Veearond, sollicité, regarde les symboles dessinés, à votre demande. Mais il n'a qu'une réponse vide à vous offrir.*

"Ce n'est pas une langue que je connais. Et ne me regardez pas comme si j'étais un illettré. Vous autres, humains halfelings et nains, avaient vous-mêmes développé un nombre de langage, alors imaginez un peuple plurimillénaire avant les vôtres. Je pense qu'il s'agit de haut-elfe, que je ne comprends pas. Les elfes d'Argwylon le pourraient peut-être, mais pour le coup et rien que par esprit de déduction, ça a l'air de valoir le coup, sinon pourquoi utiliser le Haut-Elfique. Après, sans savoir ce que veulent dire les symboles .... "
Ananthia
Dim 03 Fév 2019, 18:35
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
*Finalement ce bracelet et ses symboles restera un grand mystère. Ananthia est un peu déçue tant de ne pas avoir pu satisfaire sa curiosité que par le fait que "ça à l'air de valoir le coup" d'après Veearond. Mais... pas question de se mettre dans les ennuis sur de simples suppositions qui ne reposent que sur les dires énigmatiques d'un elfe qui a perdu l'esprit et une impression.*

"Bon bah... on en saura pas plus on dirait... et Klaus a raison on a pas le temps de s'attirer plus encore d'ennuis. Filons dès qu'ils rapporteront votre équipement... inutile de s'éterniser au cas où il se passerait vraiment des choses louches dans le coin..."
Friedrich Ocelot
Dim 03 Fév 2019, 21:42
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
* J'ai l'impression de nous retrouver dans une impasse, alors que le chemin se divise en deux face à nous. Il est hors de question de prendre des risques, mais... Tout de même ! Ce bracelet m'interpelle. Cet elfe m'intrigue. Et nous n'avons toujours pas été reçu par le Seigneur des lieux. Nous laisseront-ils au moins quitter la région sans encombre ? Devant l'hésitation de mes camarades, je prends la feuille et... la déchire. Mais proprement ! Je sépare le plan tracé, de la partie avec le dessin du bracelet. Je le montre ensuite aux autres : *

" Et si... Si je demandais à Falathar ce qu'est ce bracelet qui m'apparait en rêve et que j'ai su redessiner proprement ? Pensez-vous que cela nous attirera des ennuis ? Je passerai pour un fou, assurément. Mais... Il nous renseignera, ne serait-ce que pour nous mettre en garde. Je laisse la partie "plan" à Ananthia, bien entendu. "

* Je tends la partie grossière à Ananthia et me garde le dessin finement réalisé. Je termine en hausse les épaules et dissimulant le dessin dans une poche : *

" Cependant, si aucun de vous ne souhaite prendre de risque, alors... Attendons notre hôte patiemment. "

* Je garde quand même mon morceau précieusement. On ne sait jamais. *
Ananthia
Lun 04 Fév 2019, 16:47
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
"L'idée n'est pas mauvaise et on saura au moins si ce truc est dangereux... mais une chose encore... qu'est ce qui nous prouve que l'elfe cinglé en est le propriétaire légitime? Ou qu'il se rappelle encore de le vouloir? Et si on se retrouve avec ce truc sur les bras, pas dit que la forêt apprécie..."
James Steiner
Lun 04 Fév 2019, 18:04
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
Que faire ? Prendre le risque pour quelque chose qu'on ne connaît pas ou ne rien faire ?*
c'est une solution. Mais très risquer, je pense que c'est très difficile de duper un elfe. Surtout un seigneur dont sa capital est spécialisé dans la vente.
Ils doivent avoir un 6eme pour ce qui est de savoir si il y a l'Anguille sous roche.
Au pire. Si c'était vraiment important au yeux de l'elfe. Il aurait sûrement retenter quelque chose. Enfin vue qu'il pense que ces mouvements sont peut être surveillé...


*en croisant les bras*
Ananthia je ne comprend pas le
"Ou qu'il se rappelle encore de le vouloir"
Pense tu que c'est le bracelet qui la rendu fou ?
Ananthia
Lun 04 Fév 2019, 18:39
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
"Alors là aucune idée mais c'est pas impossible si l'objet en question a je ne sais quel pouvoir... mais peut-être aussi qu'il a perdu l'esprit pour d'autres raisons, et que dans son délire il ne se rappelle même plus nous avoir demandé de lui ramener cet objet...

Il a disparu on ne sait où d'ailleurs, alors rien ne prouve qu'il reviendra le prendre si on lui ramène ! Et sa récompense bah... je me demande bien ce que son esprit malade imagine être une bonne récompense pour les risques qu'il nous fait prendre !"
Friedrich Ocelot
Mar 05 Fév 2019, 12:40
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
* Ananthia est la voix de la sagesse, assurément. Et les propos de James ne sont pas dénués de bon sens, non plus. Je me range de leur côté et renonce finalement à ma curiosité. Je hoche la tête et reviens prendre un fruit, qui nous a été servi. Je m'assieds à la table et me mets à l'aise, en lançant : *

" Et bien... Profitons de ce confort pour nous remettre de notre marche, en attendant d'être reçus, si jamais nous le serons. Dans le cas contraire, je vous rejoins : prenons la route, dès que nous aurons récupéré notre attirail. "

* Je croque dans le fruit et le savoure, avant de reprendre, après avoir avalé ma bouchée à. Je m'adresse à Veearond : *

" Est-ce que nous trouverons des Elfes susceptibles de nous aider dans le Bois Sauvage ? Est-il au moins habité ? Parce que... Si l'on y va à l'aveuglette, je peux bien ratisser le terrain avec mes... "talents", je pense qu'on ne trouvera rien rapidement. Mes sens sont trop aux abois dans ces bois. "

* Je souris discrètement à mon trait d'esprit et attend la réponse de notre camarade Danseur. *
Ludwig
Mar 05 Fév 2019, 20:29
Ludwig - Conquistador (humain)
| Remonter
Soundtrack

*Faisant preuve de sagesse pour une fois peut-être, vous décidez de vous montrer raisonnables et de vous contenter de profiter de l'hospitalité que les elfes sylvains de Torgovann vous offrent. Vous ne savez pas vraiment à quoi vous renoncez, mais vous évitez également les ennuis qui l'accompagnent, tandis que Veearond perçoit la question de Friedrich. Il retient un rire nerveux avant de répondre.*

"Dans le Bois sauvage ? Nous n'y rencontrerons certainement pas d'elfes, hormis ceux que nous poursuivons ! Malgré ce que vous pouvez penser, Athel Loren n'est pas un endroit sûr pour les Elfes Sylvains et même aujourd'hui, des milliers d'années après le premier grand conseil, il y a encore des Esprits de la Forêt qui réprouvent notre présence. Ils sont enfermés grâce à la ligne des pierres gardiennes qui a donné naissance au Cythral et forme une prison pour les Esprits de la Forêt les plus maléfiques, bannis dans les recoins lugubres du sud-est d'Athel Loren qu'on appelle les Bois Sauvages. Mais ces esprits malins enragent et cherchent à éliminer les Asrai par tous les moyens, et ils comptent parmi eux des Hommes-Arbres et d'autres créatures colossales qui n'ont aucun mal renverser quelques pierres si l'envie leur en prend. La perte d'une ou deux pierres gardiennes n'a pas d'effet sur l'efficacité du réseau, mais quand un grand nombre de pierres adjacentes sont abattues, cela peut créer une brèche par laquelle les Esprits de la Forêt pourraient s'échapper. Les Elfes Sylvains doivent donc s'assurer que les pierres gardiennes restent debout, et la surveillance de la frontière entre cette prison ténébreuse et le reste d'Athel Loren incombe aux Rangers des Bois Sauvages.
Leur existence est aux antipodes de la gaieté et de la splendeur que connaissent les autres Asrai, car de même que les créatures des Bois Sauvages n'ont pas de repos, ceux qui ont juré de veiller à ce qu'elles restent entravées ne peuvent s'accorder aucun répit. La barrière de bornes gardiennes est constamment assaillie et souffre de perturbations plus fréquentes qu'on veut bien le croire. Les Rangers convergent vers ces brèches dans les instants qui suivent leur formation afin d'endiguer les esprits le temps que les Tisseurs de Charmes reprisent les mailles du filet, mais ils ne vivent pas a l'intérieur du Cythral et ne s'y aventurent qu'en cas d'extrême nécessité. Leurs halls se trouvent aux abords du réseau magique, et les intrus sont malvenus, les Gardiens des Bois Sauvages n'hésitant pas à les capturer et à les éliminer par simple mesure de précaution car pour eux, mieux vaut assassiner un innocent plutôt que de laisser un changelin s'échapper. Alors non, je ne pense pas que nous puissions trouver des elfes susceptibles de nous aider dans le Bois Sauvage, et mieux vaudrait ne pas nous faire repérer, mais nous pouvons toujours espérer que la Reine d'Athel Loren nous soutiendra et nous accordera un sauf-conduit pour les soldats de Dame Draya."


*Ainsi donc, votre objectif semble plus dangereux encore que tous les royaumes elfiques que vous avez traversés jusque là. Vous vous reposez et lorsque la chaleur des premiers rayons de soleil vous effleurent, Falathar est présent, silencieux et droit, alors que vous voyez sur la table, tout votre équipement littéralement ... remis à neuf. Les lames ont été reforgées et sont désormais mêlées d'un alliage brillant au tranchant qui vous semble éternel, et la cotte de maille de Klaus a été entièrement refaite, à l'identique, comme si chaque anneau de métal avait été remplacé à son tour pour que cela ne reste qu'une "réparation". Lorsqu'il s'en empare, l'impression de solidité n'a d'égale que sa légèreté ! *

>> Les armes sont de bonnes qualités désormais (équilibrée : pas de malus à la CC pour l'utilisation dans votre main non directrice, et l'encombrement est réduit de 10% (pour celles qui n'étaient pas déjà d'une qualité supérieure)), et la cotte de maille pèse la moitié de son encombrement initial.

*Falathar a compris que vous étiez pressés aussi, toutes vos affaires vous sont donc remises à la première heure et le temps de prendre une dernière collation, vous pouvez partir quand bon vous semble. En vous saluant et en vous remerciant, Falathar vous souhaite le soutien des Dieux de la part de son Roi, Sire Daith, qui l'accompagne, et vous reconnaissez alors "l'elfe étrange" qui s'en retourne à sa forge sur l'Enclume de Vaul en souriant.*

https://bibliotheque-imperiale.com/images/thumb/9/9a/Daith.jpg/300px-Daith.jpg
Sire Daith, le plus célèbre de tous les forgerons, est le maître de Torgovann.

*Veearond sourit, tandis que vous reprenez votre marche vers le Sud et le royaume de Talsyn, les Bois de l'Éternité.*

//////

CHAPITRE IV : TALSYN, LES BOIS DE L'ÉTERNITÉ.

//////

*La traversée des collines de Callach-mor vous demande un peu moins d'une semaine, alors que le charme que Klaus porte à l'oreille vous protège toujours aussi efficacement des créatures sauvages qui peuplent Athel Loren. Jusqu'à ce que la forêt semble se fermer devant vous, plus verte et plus dense que jamais, sans hostilité apparente mais votre itinéraire devient soudain moins sûr, ou moins direct, alors que ce voyage n'a que trop duré ... *

>> Faites-moi tous (ceux qui veulent j'entends) un test moyen orientation/FM svp.
Klaus der Blutiger
Mar 05 Fév 2019, 21:42
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*Les débats autour de la demande de l'elfe étrange se solde par une absence de consensus. Les arguments de Klaus concernant les risques de l'entreprise et les doutes au sujet de la conduite de cet elfe, pèsent plus dans la balance que l'appât d'une éventuelle récompense. Le groupe décide d'attendre sagement le retour de leur hôte et tôt le matin Falathar revient avec leur matériel, les amélioration apportées sont notables principalement en terme de poids ainsi qu'en apparence. Klaus à les yeux qui brillent en se saisissant de sa maille et de sa haché. Il se tourne alors vers Falathar.*

"Vous aviez raison, il s'agit là d'un travail exceptionnel, cette légèreté nous sera d'une aide considérable dans nos périple à venir. Je vous présente mes excuses pour les précautions que j'ai prise à votre égard. Remerciez l'Seigneur Daith pour son accueil. "

*L'équipe reprend alors la route, l'étape suivante se déroule sans encombre, une petite semaine assez calme, mais la forêt se met à changer graduellement devenant plus impénétrable, comment si la forêt hésitait à les laisser passer.

Klaus, s'adresse alors à sa divinité tutélaire le priant de lui indiquer la route vers leurs objectifs.*

"Taal, je suis ton outil dans la résolution de cette épreuve qui nous attend, viens moi en aide, montre moi le chemin."

Test d'orientation Résultat du jet (1D100) : 34./47(bonus compétence orientation?)
Ludwig
Mar 05 Fév 2019, 22:15
Ludwig - Conquistador (humain)
| Remonter
[Ok, bien joué emoticon ]

Soundtrack

https://i.pinimg.com/originals/fa/7c/2b/fa7c2bf69245dfee92d6dc413c3c713a.jpg

*La tension de la forêt est palpable, comme si votre présence l'inquiétait. Mais lorsque Klaus entonne sa prière, louant la nature et l'aide qu'il lui demande, un chemin semble s'ouvrir devant vous, dans l'ouverture que vous offre le tronc-même d'un arbre. Vous osez vous avancer, et pénétrez dans Talsin, les bois de l'éternité, et cette première ville qui vous semble surréaliste, comme si elle flottait au milieu des racines aériennes baignant dans les reflets verdâtres d'un fleuve qui vous inspire le respect, et la vie. Étrangement, personne ne vient à votre rencontre, vous ne faites l'objet ici d'aucun accueil ni d'aucune arrestation, comme si votre arrivée en elle-même suffisait à justifier et permettre votre présence. Les ponts et les chemins vous guident à travers l'enchevêtrement de lianes, de racines, et de maisons dont vous ne voyez aucune porte, et de longues heures d'un chemin paisible vous laissent avancer dans cette cité merveilleuse aux lueurs enchanteresses.*

http://immaginidivenezia.i.m.pic.centerblog.net/94defce9.jpg

*Vous apercevez de nombreux elfes durant votre traversée, et ils vous saluent tous avec sympathie mais étonnamment vos chemins ne croisent jamais les leurs ni ne vous en rapprochent, et vous mènent plutôt vers une autre partie de la forêt, vous craignez de repartir pour plusieurs jours de randonnée pénible mais au lieu de cela les sentiers qu'Athel Loren vous dessine s'ouvrent soudain sur un grand lac au milieu duquel un arbre gigantesque semble abriter toute une ville à lui-seul. Et cette fois par contre, des elfes en armures vous empêchent de passer, pour l'instant, mais ne vous adressent pas non plus la parole. Une voix s'élève alors dans la brume, elle est masculine quoique très claire, et vous demande la véritable raison de votre visite.*

"Étrangers, de nombreux royaumes d'Athel Loren vous ont déjà laissés passer, pourquoi pensez-vous mériter l'honneur de continuer plus avant sur ce chemin, et de rencontrer Ariel, la Reine d'Athel Loren ? "

https://i.pinimg.com/originals/2b/d9/62/2bd96295196eb24c4010e467beb83482.jpg
Friedrich Ocelot
Mer 06 Fév 2019, 12:01
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
* Cela fait du bien de se reposer tranquillement. Le soleil est revigorant. Après le discours inquiétant de Veearond, qui me permet de me remémorer certains détails sur les Bois Sauvages, il vaut mieux profiter de ce moment au calme.

Je fais l'inventaire de mon équipement et réorganise tout, bien méticuleusement. Je vérifie que ma dague est bien dissimulée dans un pan de mon manteau, que ma rapière sort aisément de son fourreau et vérifie que mes ingrédients n'ont pas pris l'humidité ou n'ont pas moisi.

Je somnole un peu, affalé sur une fauteuil, lorsque Falathar nous revient et nous montre notre équipement flambant neuf. J'inspecte avec précaution mes outils, un par un, et ouvre de grands yeux devant la précision du tranchant de mes scalpels et lames de chirugie. Je teste le tranchant d'un scalpel sur un fruit que j'ai l'intention de manger et c'est presque si l pomme s'ouvre avant même que la lame ne touche ma cible. J'adresse un hochement de tête et un sourire chaleureux à notre hôte. *

" C'est... tout simplement impressionnant ! Merci grandement pour votre travail. "

* Après les remerciements, nous empaquetons nos affaires, prenons une dernière collation et prenons la route. Après quelques pas, je me retourne et je suis surpris de voir l'elfe dégénéré derrière celui qui nous a accueilli. Ainsi, il s'agissait du Seigneur des lieux, lui même !
J'en reste bouche bée et reprend le morceau de parchemin sur lequel est dessiné le bracelet, alors que nous nous éloignons. Je l'inspecte et le montre à cet elfe avec un sourire amusé et un hochement de tête, en le levant au dessus de ma tête. Simplement pour lui indiquer que j'accueille avec amusement son épreuve que nous n'avons pas osé relever.
Puis, à mes compagnons : *

" Nous nous sommes faits avoir, Camarades ! Haha ! "

* Coup d'oeil à Veearond. Il était très certainement au courant...

...

Nous parcourons les bois pendant presque une semaine. Aucune mauvaise rencontre sur la route, que les dieux en soient bénis !
Jusqu'à arriver à un cul de sac. Nous sommes complètement perdus, sans aucun point de repère pour nous aider à nous orienter. Les bois ici sont encore plus inquiétants, plus sombres et plus touffus. Cela ne me dit rien qui vaille...
Notre nain s'adresse alors à Taal et après un court instant, la forêt s'ouvre devant nous, au moment où je commence à chercher du regard un moyen de passer, sans abîmer ne serait-ce que la plus petite fleur.

Le bois semble prendre vie autours de nous et nous invite à pénétrer dans cet arbre. Bien entendu, je ne suis pas rassuré et porte naturellement ma main sur le pommeau de ma rapière en déglutissant...

Ce qui se présente à nous semble irréel ! Et nous continuons notre route. Les elfes que nous croisons ne voient dans notre présence rien d'anormal. Je me détends un peu... Mais reste silencieux, comme pour ne pas troubler l'ordre naturel qui règne ici. Notre route à travers la forêt nous mène quelque part, sans jamais croiser la route de quiconque et j'en reste émerveillé. Je tache de graver dans ma tête, ces moments uniques...

Au bout d'un long moment, nous arrivons devant un arbre aux mensurations incommensurables dressé au centre d'un lac embrumé. Des elfes en armure nous barre la route, mais ne pipent mot.
Une voix profonde nous parvient.

Je prends une grande inspiration et invite Klaus à montrer le collier que Amaldrin nous a confié. J'avance d'un pas. Je prends alors la parole en Bretonien et parle clairement et distinctement à la voix au delà de la brume. *

" C'est avec humilité que nous avons pénétré Athel Loren, car nous sommes investis d'une mission bien précise et hautement importante. Il en va de l'équilibre du monde... Notre destination est les Bois Sauvages, car il s'y trouve un artefact qui, s'il tombe entre de mauvaises mains, pourrait apporter la ruine. Nos ennemis, que nous essayons de prendre de vitesse, sont les Elfes Noirs de Naggaroth, qui sont certainement en train de fouler du pieds les terres sacrées d'Athel Loren, car ils ont le même objectif que nous. Mais nos intentions divergent. Eux, suivent de sombres dessins, assurément. Nous, nous souhaitons mettre cet artefact en lieu sûr.
Ainsi, c'est le devoir et la pureté de nos intentions qui guident nos pas. "


* Une goutte de sueur perle sur le coin de ma tempe. Je n'ai pas le droit à l'erreur ou à des défauts d'interprétation, par le choix de mes mots d'une langue qui est encore nouvelle pour moi.
Je reste droit et fixe au loin, à travers la brume... Attendant une réponse, les mains jointes devant moi. *

James Steiner
Jeu 07 Fév 2019, 18:39
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
*on c'est donc finalement mis d'accord de ne pas intervenir. J'espère que C'etait le bon choix. Mais bon on ne peut se permettre de retourner en prison.
Surtout que je l'ai déjà été 2fois dans cette forêt (et dans presque dans toute les villes que j'ai visité d'ailleurs emoticon )

Le lendemain à notre réveilles il y a Falathar qui nous a apporté notre équipement. Il est si brillant. Je peux même apercevoir mon reflet entre les lames. Ils nous sont vraiment supérieur en tout points.

1an plus tôt je n'aurais jamais imaginé ce ce que suis entrain de vivre. *
merci du fond du c½ur. Rien quand voyant la lame, je peux sentir votre savoir faire et votre expérience. Je suis très honoré de pouvoir m'en servir.

*après nos dernier préparatifs et qu'on s'apprête à quitter la ville je crois distingué le fameux elfe. C'est encore une hallucinations ? Puis Friedrich me confirme que non*
je comfirme. Je ne m'y attendait pas du tout.
On peut dire qu'il on un certain humour


-----
Notre voyage ayant repris nous marchons plusieurs jours dans la forêt sans qu'il y est le moindre accident.

Puis nous tombons dans une impasse. Il semblerai que la forêt ne souhaite pas qu'on passe ici. Sa me rappel Annaroc quand il nous avais masqué le palais.

C'est ensuite grace à Klaus du moins sont interventions qui nous permet de continuer notre chemin.. Dans un arbre ?
Une fois dedans c'est comme si on était dans un rêve. tout semble merveilleux je ne peux m'empêcher de ralentir pour admirer ce spectacle. Avant de retourné à la réalité et de reprendre mon allure précédente.
C'est après plusieurs heures de marche qu'on arrive à un arbre gigantesque, il doit être si vieux. Soudain une voix nous parvient et c'est Friedrich qui y répond sur un ton respectueux et encore une fois dans une langue qui m'est inconnu..*

Ludwig
Sam 09 Fév 2019, 10:16
Ludwig - Conquistador (humain)
| Remonter
*Chacun est surpris de se rendre compte que c'était Sire Daith lui-même qui vous avez proposé, de façon fort original, un défi. Peut-être voulait-il tester vos aptitudes à agir discrètement, lui dont l'ouïe et les sens ont surcompensé la cécité ? Toujours est-il que Friedrich brandit le dessin de la récompense qu'ils ont laissé leur filer entre les doigts, qui sait de quelle utilité cet objet aurait pu leur être. Il jette un coup d'oeil à Veearond, le suspectant de savoir ce qu'il s'est passé, mais il lui fait un signe négatif de la tête, lui-même ne suspectait pas le sens de l'humour du Roi de Torgovann, mais la conclusion de vos doutes l'a simplement amusé l'espace d'un instant alors qu'il revient aussitôt au sérieux de votre expédition.*

[Doc : tu n'avais pas également filé ta rapière finalement ? ]

//////

*Alors que le sens de l'orientation et la foi de Klaus vous guident dans les enchevêtrements de la forêt enchantée, vous découvrez un passage qui s'ouvre à vous et vous accueille dans une partie de la forêt littéralement féerique, et pour le coup il n'y a pas d'autre mot pour le décrire. Vous traversez les merveilles d'une architecture issue de l'harmonie entre les elfes et la nature qui semble jouer une douce mélodie pour vous accompagner jusqu'à la sortie de cette cité où vous n'avez vu aucun elfe armé. Et au-delà des sentiers qu'Athel Loren vous dessine ensuite, vous parvenez à la rive d'un grand lac au milieu duquel un arbre gigantesque semble abriter toute une ville à lui-seul. Des elfes en armes vous empêchent de passer tandis qu'une voie lointaine s'adresse à vous, à laquelle Friedrich répond avec honnêteté.*

"Chasseur de morts, seule ta foi et la vraie raison de ta venue ici te permettront de parvenir jusqu'à moi. Pénètre dans ma demeure, et accomplis les épreuves, si tu arrives jusqu'à moi, j'en aurai la preuve."

*Les gardes s'écartent alors en deux lignes bordant le pont pour vous laisser avancer jusqu'aux racines de l'arbre géant où vous voyez une immense porte s'ouvrir pour vous permettre d'entrer. Alors que vous pénétrez dans l'immense tronc, des gravures fines en ornent le hall, et Friedrich est surpris d'en comprendre le sens car il s'agit en fait du langage Classique qu'il connait. Il s'agit de l'histoire d'un dieu nommé Earth, divinité elfique représentant symbole du combat contre le mal par la non violence et la voie de la rédemption car la solution serait d'accepter le mal qui est en nous mais refuser de le laisser prendre le dessus. Il découvre également les principes fondamentaux de ce culte, qui s'approche légèrement de celui de Mòrr :
- Prêcher la Rédemption ;
- N'utiliser la force que si nécessaire ;
- Aider les autres adorateurs ;
- Détruire les sources de corruption.
Alors que ses compagnons ne semble pas comprendre cette écriture, le calme ambiant lui laisse la possibilité de décrire ce qu'il a lu ou d'avancer vers les marches devant vous qui mènent à un couloir qui s'éclaire lorsque vous approchez.*

>> Faites-moi tous un test de FM svp.
James Steiner
Sam 09 Fév 2019, 19:14
James Steiner - Assassin : Adepte du Meurtre, de Khaine (humain)
| Remonter
J'avance prudemment une fois que les gardes nous laissent passer.
bon, les amis j'espère que vous êtes prêt surtout toi friedrich. Il semblerait que sa soit ton tour d'imposer ta vision à un seigneur.

*si il décrit*
ça a sûrement un lien avec les épreuves. J'espère que tu ne va pas devoir être possédé

Résultat du jet (1D100) : 33./51+20
Ananthia
Sam 09 Fév 2019, 20:51
Ananthia - Fournisseur de composants (halfeling)
| Remonter
*Alors ça ! Cet elfe c'est bien fichu de nous avec sa comédie ! Ananthia se sent vexée qu'il ai pu jouer avec eux de cette façon ! Mais ils ont probablement échappé au pire en ne tentant pas de voler leurs hôtes en cédant à la tentation.

Elle salue les elfes en serrant les dents pour dissimuler son énervement et se remet en route. Au moins ils s'en sortent bien, même si une fois de plus, les elfes leur ont fait croire n'importe quoi pour... les tester? Ou se moquer d'eux? Ce n'est pas parce qu'ils ont une longue vie ennuyeuse qu'ils doivent s'amuser à leurs dépends ! Alors qu'ils tentent de sauver le Monde !

Grâce à Klaus, ils parviennent à se trouver un chemin et arrivent en vue d'une ville qui semblent flotter dans les airs. Ils continuent leur route, jusqu'à arriver devant des elfes en armure qui leurs bloquent le passage. Friedrich prend la parole et Ananthia s'étonne une fois de plus de son aisance à parler le bretonnien. Elle en est tellement loin que ça en est déprimant ! Et il semble que cette fois, tout repose sur lui...*

Test FM : Résultat du jet (1D100) : 13. /50
Klaus der Blutiger
Dim 10 Fév 2019, 19:07
Klaus der Blutiger - Crocs du Froid (nain)
| Remonter
*La forêt présente un mur impénétrable au front de la compagnie, il semble
que la forêt répugne à les laisser avancer plus avant. Klaus s'adresse alors
à sa divinité tutélaire requérant sa bienveillance pour les guider dans cette
masse récalcitrante.
Rien ne se produit d'abord puis sur le fût d'un tronc s'ouvre une porte, le
groupe l'emprunte et guidé par une force invisible sur des passerelles,
il ne croisent jamais directement les elfes qu'il aperçoivent ci et là.
Personne ne leur adresse la parole, jusqu'au rive d'un lac ou se dresse
un arbre gigantesque. Un groupe de guerrier sylvain se place entre eux
et la berge sans piper mot. C'est alors qu'un voix s'élèvent les questionnant
sur les raison qui la pousserait à les laisser poursuivre plus avant à la rencontre
des monarques d'Athel Loren.
Friedrich prend l'initiative de la réponse et celle-ci semble convenir, au moins partiellement,
puisque les gardes s'écartent. Pour Klaus cela ne fait aucun doute, ils se tiennent au pied du
Chêne des Ages dont lui a parlé Veearond, le c½ur battant de la forêt.

Alors qu'ils s'approchent du vénérable géant, une nouvelle porte s'ouvre les laissant pénétrer
dans un immense hall gravé d'écriture cursive hermétique à Klaus, mais il ressent tout de
même le poids de la puissance contenue en ce lieu et palpant l'encolure de ReiBzahn, il
se concentre pour garder sa concentration sur le but de leur présence. Profitant
par la même occasion du spectacle dont peu de gens peuvent se targuer d'avoir été le témoin.


Test de FM Résultat du jet (1D100) : 18./60
Friedrich Ocelot
Lun 11 Fév 2019, 12:20
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
[HRP: Finalement, j'aurai bien aimé ! Haha ! Mais non, je ne l'ai pas donnée, justifiant que cette arme ne méritait pas un tel traitement de faveur. ]

* On m'appelle une nouvelle fois : "Chasseur de Morts". Je hausse un sourcil interrogateur. Je n'ai rien d'un chasseur et me définis d'avantage comme un chercheur... J'espère me pas décevoir leurs attentes.
On m'impose une épreuve et je me tourne vers mes companons en les interrogeant du regard, alors que les gardes s'écartent comme un seul elfe et forme une allée, nous menant directement vers l'Arbre millénaire. A la remarque de James, je hoche la tête et rassemble déjà mon savoir balbutiant du Bretonien, afin de trouver les mots qui se rapprochent le plus de ma pensée. Heureusement que la grammaire et la syntaxe de cette langue son sensiblement la même au Reikspiel et à la langue commune. Son usage m'en est simplifé. Bénéfice d'une vie de lettré, me prends-je à penser.
Nous pénétrons avec défférence dans le coeur de Athel Loren : entre les racines de cet arbre où une porte immense s'ouvre alors que nous approchons. J'ai pris la tête du groupe, car il semble évident que ce sera à moi de faire mes preuves ici. Je ne sais pas vraiment à quoi m'attendre et espère simplement ne pas avoir à me battre, puisque ma langue est plus affutée que ma rapière.
Avançant dans ce dédale de bois, je suis surpris de lire des inscriptions en Langue Classique, qui sont tracées sur les murs. Emerveillement, bien entendu. Je m'approche d'un phrase et la touche du bout des doigts, comme pour apprendre quand elle ont été tracées ici. C'est une découverte fascinante, qui dépasse l'entendement ! Je porte ma main devant ma bouche bée d'étonnement. A voix basse : *

" Mes amis... C'est... C'est de l'Occidental Classique ! On ne retrouve cette langue que dans les anciens documents ou... les textes religieux, comme il est question ici.
C'est absolument facinant de retrouver cette langue ici, au coeur des terres elfiques. Je ne suis pas un linguistes, mais la question m'intéresse. Vous n'imaginez probablement pas toutes les théories que cela peut engendrer. "


* Je prends un peu de temps pour déchiffrer les inscriptions, en les suivant du doigt. Je pourrai paraître un peu fou d'esprit, au vu de mon enthousiasme.

Test de FM : Résultat du jet (1D100) : 19. /61

Je prends le temps de traduire : *

" Il s'agit donc de l'histoire d'une divinité, nommée Earth. Une divinité elfique, a priori. Cet être prône la rédemption et le combat contre les forces du mal, mais sans violence... Mmmh... Sensiblement proche du culte de Morr, mais... Cette histoire de rédemption m'intrigue. "

* La remarque de James m'interpelle et je le regarde avec un air bizarre : *

" Je... Je n'espère pas non plus. "


* Etrange, que ce soit lui, qui évoque ce sujet. Je ne lui en tiens pas rigueur et les invite à me suivre vers le couloir qui s'allume à mesure que nous avançons.
Je réfléchis à mesure que nous nous enfonçons dans cet arbre séculaire. La Rédemption pour les créatures du Mal, du Chaos et de la Ruine ? J'émets quelques doutes... Mais je ne veux pas plonger dans un fanatisme destructeur, non plus.
Je tache de contrôler ma respiration pour trouver un peu de calme en moi. *
Ludwig
Lun 11 Fév 2019, 16:17
Ludwig - Conquistador (humain)
| Remonter
[Doc : dommage ! emoticon ]

*Sur les mots du chasseur de vampires, qui ne comprends pas pourquoi les elfes ont cette manie de l'appeler "chasseur de morts", lui qui se considère davantage comme un chercheur, mais les chercheurs ne restent-ils pas plutôt plongés dans leurs études, s'éclairant à la lumière chancelante des bougies pour retrouver la vérité d'anciennes écritures dans des bibliothèques poussiéreuses ou faire des liens improbables entre les fils du destin, tandis qu'un homme qui arpente des terres dangereuses avec courage et l'épée à la ceinture, à la poursuite d'une certaine catégorie de créatures, serait peut-être plutôt un chasseur ? La vision des elfes laisse planer le doute, tandis que les mots gravés dans le bois interpellent le médecin. Ce culte d'Earth lui fait penser à celui de Mòrr dans son respect pour les morts, mais la rédemption le convainc moins. C'est alors que la paroi d'écorce se met à se mouvoir, effaçant la porte derrière vous et les écritures sur les murs, pour ne plus laisser derrière vous qu'un corridor sombre qui se resserre et vous presse ! Vous avancez alors, mais sans paniquer, car votre épreuve n'a pas encore commencer. Soudain, des voix vous parviennent. Elles semblent venir de loin mais de partout autour de vous en même temps, psalmodiant des prières sans aucune animosité mais cette ambiance inspire à Friedrich le respect des messes de son propre culte. Dans son esprit alors, semblent raisonner les mots : "Prêcher la Rédemption" ... et soudain devant lui, une brise mystique commence à soulever poussières, racines et les toiles, tandis qu'un vrombissement approche rapidement.*
Friedrich Ocelot
Lun 11 Fév 2019, 17:15
Friedrich Ocelot - Chasseur de vampires (humain)
| Remonter
* Alors que nous prenons la décision de quitter cette pièce, après que j'aie pris le temps de traduire, nous remarquons les murs se resserrer de façon très organique et l'issue se fermer derrière nous. Je regarde mes compagnons et leur adresse un regard plein de détermination. Nous sommes arrivés jusque là, il faut continuer !
Nous entrons dans une nouvelle pièce. Des psalmodies nous parviennent et me font penser à celles d'une cérémonie en l'honneur de Morr.
Un crédo résonne dans ma tête. Justement sur ce qui m'interpellais le plus, quelques secondes plus tôt. Je m'arrête et fais signe à mes compagnons d'en faire de même, alors qu'un vrombissement parvient à nous rapidement et qu'une brume certainement magique soulève poussières, racines et toiles, dans ce lieu séculaire.

Je porte naturellement ma main droite sur le pomeau de la rapière qui pend à ma ceinture, après avoir placé sur mon bras gauche la rondache à l'effigie de Morr. Je fronce les sourcils et me mets en position défensive, attendant de voir ce qui arrive, avant de dégainer... *