Veuillez patienter...

Amour, gloire et beauté

Constance De Mazerolles
Jeu 02 Août 2018, 10:28
Constance De Mazerolles - Duelliste (humain)
| Remonter
[Éventuels dégâts supplémentaires sur ma première attaque réussie : CC : Résultat du jet (1D100) : 22. / 42 et dégâts : Résultat du jet (1D6) : 5. ]

[Le bonus de +10 en CC s'applique ?]
Slaya
Jeu 02 Août 2018, 18:49
Slaya - Apprenti Sorcier (humain)
| Remonter
[Les jets pour la suite des combats emoticon
Résultat du jet (1D100) : 57. ; Résultat du jet (1D6) : 2.
Résultat du jet (1D100) : 39. ; Résultat du jet (1D6) : 4.
Résultat du jet (1D100) : 42. ; Résultat du jet (1D6) : 6.
Résultat du jet (1D100) : 18. ; Résultat du jet (1D6) : 3.
Résultat du jet (1D100) : 60. ; Résultat du jet (1D6) : 6.
Résultat du jet (1D100) : 12. ; Résultat du jet (1D6) : 5.
Résultat du jet (1D100) : 79. ; Résultat du jet (1D6) : 3.
Résultat du jet (1D100) : 17. ; Résultat du jet (1D6) : 5.
Résultat du jet (1D100) : 67. ; Résultat du jet (1D6) : 5.
Résultat du jet (1D100) : 48. ; Résultat du jet (1D6) : 1.

Les descriptions qui vont venir suivent l'ordre basée sur vos initiatives. Je prends l'exemple de Pavel : 65 pour la première attaque, 49 (3/4*65) pour la deuxième, 33 (2/4*65) pour la troisième et 17 pour la dernière. J'applique ensuite les bonus/malus d'arme I +/- 10 ou autre. Ça vous va ? Ou dans les règles de base j'ai raté quelque chose ?]
Slaya
Jeu 02 Août 2018, 19:43
Slaya - Apprenti Sorcier (humain)
| Remonter
* Sue-Zann attaque au long couteau la bête à tête de bouc. La première attaque rate. Les trois chasseurs elfes font corps mais deux de leurs attaques ratent mais un coup porte (3+f3-e4=2/7). et la seconde attaque de Sue-Zann touche la bête au thorax (4+f6-e4=6/5). La bête a tenté d'éviter la lame mais Sue-Zann a été la plus rapide. La bête vacille mais ne tombe pas. Le sang abondamment, la bête semble presque à l'agonie. Tu te rends compte que son épaule droite s'affaisse. Tu viens de lui déboiter l'épaule avec la pointe de ta lame et de trancher des nerfs. Sa lame tombe de sa main. La bête hurle de douleur et de rage. Il charge vers toi mais il n'est pas difficile à esquiver.

De con côte, Pavel fait comme l'elfe. Sa première attaque ne fait que frôle la peau écailleuse mais la seconde porte là où les poils poussent, une partie plus tendre à la découpe (4+f12-e5=11/11). Le rat ne semble pas plus perturbé que cela. Peut-être ne sent-il pas la douleur. Mais la blessure est réelle car elle coule abondamment.

Pendant ce temps, Tunig tire ses armes et Constance frappe de nouveau. Emportée dans son élan, Constance frappe très fort (6+5+f5-1(rapière)-e4=11/11). Des plumes coupée volent, la créature hurle. Mais vouloir frapper après avoir fait pivoter ton cheval te déstabilise et tu lâches ta rapière qui reste coincée dans les plumes de la bête que tu avais frappé au round précédent. Mais Tunig en profite pour frapper mais la créature pare l'attaque et recule de deux pas (jet à 12 et j'autorise la récupération des armes puis l'attaque dans le même round à Tunig pour éviter que tu ne fasses rien).

Mais Pavel n'en a pas fini (encore deux A dont la dernière ratée). Il assène un dernier coup qui transperce le rat qui tombe raide mort.

Les deux miliciens ne sont pas en reste. Une attaque passe loin à côté de la bête écailleuse mais la seconde touche (5+f3-e4=4/10). La bête écailleuse frappe et lacère le plastron de cuir d'un milicien qui est plus choqué que blessé.

Le soldat accompagnant Constance s'apprête à frapper mais l'adversaire qu'il vise dévie sa lame.

Le cocher reste en retrait, une arbalète prêt à tirer si une bête vient vers lui.

Le combat tourne à votre avantage rapidement. Il reste le bouc blessé qui ne sera qu'une formalité à tuer, un caillou lancé par un enfant semble être assez pour le tuer (B à -1). Un emplumé semble aussi prêt à tombé (B à 0). L'autre emplumé est prêt à frapper Tunig et l'écailleux se jette sur le milicien égratigné. *

[Vous avez tous +10 en CC]

[@ tout PJ connaissant les règles : pour M, F, E et A, la limite n'est pas 10 ?]

@ vous de les finir emoticon
Pavel Ozhidayev
Jeu 02 Août 2018, 19:56
Pavel Ozhidayev
| Remonter
[Les descriptions qui vont venir suivent l'ordre basée sur vos initiatives. Je prends l'exemple de Pavel : 65 pour la première attaque, 49 (3/4*65) pour la deuxième, 33 (2/4*65) pour la troisième et 17 pour la dernière. J'applique ensuite les bonus/malus d'arme I +/- 10 ou autre. Ça vous va ? Ou dans les règles de base j'ai raté quelque chose ?]
Slaya
[Ça fonctionne sans soucis et je pense même que c'est la règle officielle mais personnellement pour faciliter les comptes, surtout dans le cadre de l'attaque à outrance, je détermine l'ordre des initiatives (complètes) et je fais la première attaque de tout le monde, puis la deuxième, puis etc, en gardant l'ordre. Sinon ça me fait faire avec Pavel 2 attaques avant qu'un adversaire avec une initiative inférieure à 49 ne puisse en faire une, voire 3 attaques avant ceux qui ont moins de 33, et c'est bourrin. Mais c'est vrai que c'est la règle de base. Après la seule vraie règle étant le mj, si t'as le courage de compter à chaque fois, c'est cool ! emoticon

Je rappelle aussi par rapport à la discussion sur le forum de discussion Warhammer, qu'un round contient une action, soit deux demi-actions, et que je ne compte pas les tours personnellement. Et que, toujours dans mon jeu, l'esquive intervient à loisir, dans la limite permise par les compétences du personnage. Parce qu'on est aussi ici pour s'amuser et qu'il faut un minimum de règles pour pouvoir jouer ensemble mais point trop non plus.

Et sinon pour les jets, tu les as tous faits en toute transparence, c'est vrai que je le fais aussi parfois. Mais tu peux tout aussi bien les faire chez toi, à ta discrétion, et poster uniquement la narration, ce qui revient au principe de l'écran de jeu du mj ! Voilà sur ce j'attends ton récit avec impatience. ]
Constance De Mazerolles
Jeu 02 Août 2018, 21:28
Constance De Mazerolles - Duelliste (humain)
| Remonter
[Simple rappel, Ô MJ, j ai F5 de base, -1 (rapière) mais +1 avec "Coups puissants", donc F5 au final. Le pigeon que j'ai latté est donc à B-1.]
Sue-Zann
Ven 03 Août 2018, 08:07
Sue-Zann - Débusqueur de Monstres (elfe)
| Remonter
[ Je pense que c'est moi qui ait l'initiative emoticon ]

* Après une tentative maladroite de riposte, l'homme bouc tente un dernier baroud d'honneur, et c'est à moi, sa bourreaude (je féminise le mot !) qu'il accorde son ultime charge. Il quittera ce monde avec dans les rétines l'image d'une superbe elfe vengeresse, qui lui assène coup sur coup ses deux lames Asrai : *

[ Esquive facile (on ne sait jamais) : Résultat du jet (1D100) : 64. / 98 ]
[ CC1 : Résultat du jet (1D100) : 26. / 67, D = 6+Résultat du jet (1D6) : 1. ]
[ CC2 : Résultat du jet (1D100) : 26. / 67, D = 6+Résultat du jet (1D6) : 4. ]
Tunig Bordizson
Ven 03 Août 2018, 16:10
Tunig Bordizson - Bandit de grand chemin (nain)
| Remonter
[Qu'est-il arrivé à mon bûcheron, seul survivant de la premère attaque ?]
Slaya
Ven 03 Août 2018, 20:27
Slaya - Apprenti Sorcier (humain)
| Remonter
@ Pavel : merci pour les infos

@ Constance : toutes mes excuses, je modifie un peu le résultat mais cela ne change pas beaucoup.

@ Tunig : merci de me rappeler la présence de Hank, j'ai oublié d'écrire à son propos.


### Fin du round précédent :

* Constance à blessé gravement l'emplumé qui s'est protégé avec son bras gauche. Ca lui vaut une aile cassée. Ou plutôt un gras brisé et des plumes qui volent.

Hans, le compagnon de Tunig, craque devant le carnage et s'enfuit avec son arbalète à la main. Il se dirige vers la confluence, vers le chemin de fuite prévu en cas de problème, celui qui longe la lisière du bois. *

### Début du round suivant :

* Sue-Zann, en chef de groupe, achève la bête impitoyablement et dans la plus pure tradition de son peuple. *

[@ Tunig, Pavel et Constance : à vous ! Comme ça tout le monde sera raccord. Il reste un emplumé avec un bras brisé et une masse qu'une attaque devrait suffire à tuer, une autre emplumé et une bête couverte d'écailles.]
Pavel Ozhidayev
Sam 04 Août 2018, 10:04
Pavel Ozhidayev
| Remonter
[Éventuels dégâts supplémentaires sur ma première attaque réussie : CC : ** Faux tirage ** : 22. / 42 et dégâts : ** Faux tirage ** : 5. ]

[Le bonus de +10 en CC s'applique ?]
Constance De Mazerolles
[Nope, pour la fureur d'Ulric, c'est la CC "brute", sans bonus ni malus. C'est Ulric qui juge ta valeur de guerrier. ]

[@ tout PJ connaissant les règles : pour M, F, E et A, la limite n'est pas 10 ?]
Slaya
[Je ne pense pas qu'il y ait de "limite" fixée dans les règles mais les démons les plus puissants ayant une force de 9, il semble logique de ne pas les dépasser. Après, il ne faut pas confondre force et puissance, où les compétences comme coups puissants ou les dégâts de l'arme s'ajoutent. Après la meilleure démonstration étant de montrer une exception, le dragon des sables a une force de 14, donc cela pourrait bien signifier qu'il n'y a pas de maximum. Du moins pour F et E car pour A, la limite est de 4 et pour M, je ne pense pas que quelqu'un puisse aller plus vite que les 9 du grand loup ou du coursier elfique ! emoticon ]

*Le combat contre les hommes bêtes touche à sa fin, mais un des miliciens est encore en mauvaise posture, je me rue à son secours pour prendre en charge la bête écailleuse. Puisse-t-elle être moins résistante que le demi-rat en pierre ! *

CC : Résultat du jet (1D100) : 4./100 (70 + 10 + charge accrue) pour Résultat du jet (1D6) : 5.+12 (en cas de fureur d'Ulric : Résultat du jet (1D100) : 53./70 et Résultat du jet (1D6) : 1.)

*Je me penche alors sur le milicien pour m'assurer qu'il va bien, en veillant que personne d'autre ne soit en danger immédiat, s'il en a besoin je lui tends une main puissante pour l'aider à se relever.*

"Ça va soldat ? "

[J'anticipe sur les derniers jets du tour de table.]

*D'un regard général sur la place, je m'aperçois alors que les hommes bêtes ont été vaincus, mais pas sans occasionner de dommages dans les rangs humains ou elfiques. Deux des bandits ont été tué dans la bataille, je m'approche alors des deux autres, en les toisant du haut de mes 1m87 et 100 kilos.*

@ Tunig & Frank : "Par Sigmar, rendez-vous ! Votre embuscade vous aura été plus coûteuse qu'à nous mais vous devez tout de même rendre compte de votre crime devant la cour de Justice ! Donnez-moi vos noms, et suivez-nous sans résister."

*J'imagine que le spectacle de leurs amis démembrés et des créatures difformes éparpillées sur la route suffira à leur ôter toute envie de tenter quoi que ce soit, surtout en direction de cette forêt malfamée mais au cas où, je suis prêt à m'élancer à leur poursuite. Lorsqu'ils seront maîtrisés, je laisse les miliciens se charger de les attacher et je m'adresse aux elfes, et surtout à celle qui semble être leur chef ou leur représentante. J'ôte mon casque, la chaleur de la bataille me coupe le souffle et j'ai besoin d'air, mon visage brûlé apparaît alors à la vue de tous, comme celui d'un vétéran qui en a déjà vu de belles ... et de moins belles.*

@ Sue-Zann : "Merci pour votre aide, il est rare de vous voir si loin de vos forêts, mais vous nous avez sans aucun doute bien aidés. Je me nomme Pavel, d'Erengrad, et de l'Ordre des Chasseurs de Sigmar. À qui ai-je l'honneur ? "

*Je me dirige ensuite vers les cadavres de l'Ablette et de Hank, qui n'ont pas survécu au combat mais sont tombés en se battant contre des créatures du chaos. Je recommande leurs âmes à Mòrr, en concluant par un sempiternel "Sigmar reconnaîtra les siens", puis je retourne vers le cocher pour taper amicalement sur le bois de sa diligence.*

@ cocher : "Merci de ne pas être parti, vous avez bien agi. Vous pouvez ranger votre arme, si quelqu'un devait encore nous tomber dessus, avec tout le raffut de ce combat il serait déjà là ! "

[PS : j'étais tout seul dans la diligence en fait ? Puisque les miliciens sont à cheval, et visiblement, la cadette et le jeune soldat aussi, si je ne m'abuse ? Si oui, je ferai monter les prisonniers, sinon, ils suivront à pied ! À moins que je n'avais aussi mon cheval attaché derrière l'attelage. Et je hisse également les corps de l'Ablette et de Hank sur le toi de la diligence pour qu'on les dépose au premier endroit qui permettra de les porter au temple de Mòrr.]
Tunig Bordizson
Sam 04 Août 2018, 10:49
Tunig Bordizson - Bandit de grand chemin (nain)
| Remonter
[@Pavel : Frank a fui pendant le combat]

* Le nain leva sa hache pour une nouvelle attaque sur l'emplumer en se disant qu'il est temps d'en finir. En même il se rendit compte que son dernier compagnon en vie a pris la poudrfe d'escampette. En attaquant il cracha "saleté de truc à plumes, ammené par des elfes qui ne savent pas tirer en plus..." *

[CC : Résultat du jet (1D100) : 86./56
Dégâts : F5 + Résultat du jet (1D6) : 4.
Tunig Bordizson
Sam 04 Août 2018, 11:26
Tunig Bordizson - Bandit de grand chemin (nain)
| Remonter
[@MJ : Où sommes-nous exactement et quelle direction la diligence prend-elle ? Ça pourrait me servir prochainement. ]
Sue-Zann
Dim 05 Août 2018, 06:12
Sue-Zann - Débusqueur de Monstres (elfe)
| Remonter
[@MJ : Où sommes-nous exactement et quelle direction la diligence prend-elle ? Ça pourrait me servir prochainement. ]
Tunig
[ Pour toi la prison, je pense emoticon ]

* Sitôt le dernier monstre tué, j'entreprend d'évaluer la valeur marchande des prises. Et force est de constater que les mutations chaotiques n'ont pas cours au marché officiel, et que si elles peuvent s'échanger assez cher dans quelques arrières-boutiques, il n'est jamais bon d'en transporter avec soi. Il arrive qu'elles contaminent leur porteur. Alors très peu pour moi ! *

* J'en suis là de mes réflexions lorsque l'humain Pavel m'apostrophe. Il a enlevé son casque et on voit au premier coup d'oeil qu'il ne s'agissait pas de son premier combat. Ses prouesses à l'épée m'avaient d'ailleurs déjà convaincue de la chose. *

" Mon nom est Zann. Sue-Zann. "
" Mes compagnons et moi-même libérons la contrée de tous les monstres et créatures cauchemardesques que l'on y trouve. Certaines fois nous sommes appelées par les populations locales, d'autres fois, comme aujourd'hui, nous chassons pour nous-mêmes. Les trophées que nous y prélevons nous fournissent notre salaire. On pistait ceux-là depuis le matin, et c'est un coup de chance (si je puis dire), qu'ils se soient interrompus dans leur fuite pour vous attaquer, ça nous a permis de les rejoindre. Sinon, c'est sûr qu'on y était jusqu'au soir. Mais là, pas de bol, j'ai bien peur qu'il n'y ait rien à prélever. "
" Je pense même qu'il faudrait faire brûler au plus vite ces abominations, avant qu'elles ne corrompent ce pays. "

[ @MJ : tu tiens là une occasion de séparer Sue-Zann de sa troupe. Si ses collègues veulent à tout prix prendre des trophées sur les monstres, Sue-Zann ne les suivra pas, et se trouvant sans engagement, pourra escorter Constance. ]

" Mais vous-même, qu'est qui vous amène par ici ? "
* Relevant la tête en posant cette question, je m'adresse autant à Pavel, qu'aux autres. "
Slaya
Dim 05 Août 2018, 20:10
Slaya - Apprenti Sorcier (humain)
| Remonter
@ Tunig et tous : si vous regardez la carte sur le site, la diligence est partie de Couronne direction plein sur en longeant la rivière sur la rive côté est. Vous êtes proche de la confluence. Il est prévu que Constance prendre la branche du sud alors que la diligence prendre vers l'est.

@ Pavel : dans la diligence il y avait un couple et Constance. Le soldat était à cheval avec les miliciens et un cheval libre pour Constance.

* A peine Sue-Zann a-t-elle abattu la bête que Pavel fait de même (5+f12-e5=12/6). Le coup de Pavel a failli manquer la bête mais la lame de son arme tranche la bête du bas de la cage thoracique jusqu'au cou. Le bras gauche tombe à terre accompagné d'une gerbe de sang. Le milicien auquel Pavel s'adresse est encore sous l'effet de l'adrénaline. Au moment où Pavel parle, il lève son arme et se ravise : *

"Euh ... oui, merci."

* Mais pas le temps de répondre plus car il reste les emplumés. Les soldats en abattent un, le plus amoché, le dernier fini entouré par le soldat qui accompagne Constance et les miliciens. Au moment où Pavel s'adresse au cocher, il tire alors de sous plumes un objet qu'il jette au sol. Un bruit assourdissant et une lumière intense surviennent brutalement. Tunig et Constance sentent le souffle de l'explosion qui reste faible. Un des miliciens tombe de cheval pendant que l'autre maitrise le sien difficilement. Le cheval du soldat qui escorte Constance tombe. Le soldat roule pour ne pas se retrouver coincé. L'équidé se redresse mais il semble blessé. Le soldat est inquiet : *

"Ma Lucie, tu vas bien ? Oh non, tu es blessée à la patte."

* La jument boite un peu de la patte arrière. Vous voyez la bête fuir dans la forêt. Après quelques instants pour s'assurer que le risque s'est éloigné, le cocher s'approche de la jument : *

"Elle ne pourra pas porter de cavalier avant un moment. Et il faudra la faire marcher à allure faible en la tenant par la bride. Le mieux est de l'amener dans un hameau à l'est. A une heure à cheval. Mais au moins trois heures avec la blessée.

Cadette, j'aimerais me remettre en route rapidement. Je devais vous arrêter un peu plus loin mais si vous le voulez bien, j'aimerais vous arrêter ici. La confluence est là-bas, à quelques centaines de mètres. Vous n'aurez qu'à suivre le bras qui va au sud."


* De leur côté, les miliciens se remettent en selle, du moins celui qui était tombé.

Vers la forêt, les elfes s'occupent de leur blessée qui se remet sur ses jambes. Plus de peur que de mal.

Le soldat qui accompagne Constance est mal à l'aise : *

"Cadette, pouvons-nous laisser ma Julie dans le plus proche village ? Je sais que ça va vous faire perdre une demi-journée mais je ne voudrais pas la laisser seule."


@ Tous : Je vous laisse faire les présentations. Surtout Tunig emoticon
Constance De Mazerolles
Lun 06 Août 2018, 10:00
Constance De Mazerolles - Duelliste (humain)
| Remonter
*Les derniers monstres tombent sous les coups des miliciens et de l'homme casqué. Je descends de ma monture et récupère immédiatement ma rapière. Je la pointe alors vers le nain, seul bandit rescapé.*

"Pose tes armes sur le champ et rends toi, nain, si tu ne veux pas mourrir ici et maintenant.*

*L'homme casqué l'interpelle de la même manière.
Une explosion retentit alors près de la diligence. Sous le coup de la surprise, je me retourne pour apercevoir un milicien jeté au bas de sa monture et celle du soldat clopiner vers les bois. Je me retourne rapidement pour garder le nain à l'oeil. *

Après avoir examiné la bête, le cocher me demande la permission de reprendre la route...
"Vous allez pouvoir repartir mais attendez quelques minutes que nous tirions cette situation au clair. Merci."

"Cadette, pouvons-nous laisser ma Julie dans le plus proche village ? Je sais que ça va vous faire perdre une demi-journée mais je ne voudrais pas la laisser seule."
Slaya
*Quel sentimentalisme... Pauvre type! Je n'ai que faire de sa jument. La Reine m'a bien ordonné de me rendre le plus vite possible à Chinon. Je ne peux me permettre de perdre une demi journée pour un stupide cheval! D'un autre côté, il n'est pas très prudent de traverser la fôret toute seule... Je doute que les elfes daignent m'aider mais peut être le chasseur de Sigmar pourrait-il m'accompagner contre rémunération? Ces hommes de foi sont généralement hommes de paroles et celui-ci est un guerrier hors pair.*

"Désolé soldat. Je ne peux me permettre un tel retard. Sa Majesté souhaite que cette mission soit executée le plus rapidement possible. Si je trouve une nouvelle escorte, je vous libèrerai de vos obligations et vous pourrez amener votre cheval au prochain village. Dans le cas contraire, vous devrez obéir aux ordres et venir avec moi, compris?"

*J'adresse un geste de la tête en guise de remerciement à celle qui semble être la chef des elfes. Je m'adresse ensuite à l'homme de Sigmar.*

@Pavel : "Bonjour Templier. Et merci pour votre aide. Votre épée nous a été d'un grand secours. Je me présente : Constance de Mazerolles, Mousquetaire au service de sa Majesté Anne de Bretonnie. Je dois me rendre prestement à Yremy à travers bois. Si toutefois vous n'êtes pas vous même en mission commandée pour votre ordre, accepteriez-vous de me servir d'escorte pour cette traversée? Contre rémunération bien entendu... J'ordonnerai à un des miliciens de vous donner sa monture. Il montera dans la diligence pour surveiller ce nain que nous allons attacher... à moins que je ne l'exécute ici même!"
Sue-Zann
Lun 06 Août 2018, 11:23
Sue-Zann - Débusqueur de Monstres (elfe)
| Remonter
* Il fallait s'y attendre. Mes trois compagnons veulent absolument trafiquer du monstre. Ces mâles et leur appât du gain, c'est quelque chose, tout de même. *
* En tout cas, il est hors de question que j'ai quoi que ce soit à voir avec ce trafic. Je crois que nos routes vont se séparer ici. Après tout, nous nous connaissons depuis assez peu de temps. Devenus alliés objectifs lors d'une chasse au troll, nous avions constaté que nous étions assez efficaces. Mais j'avais pu voir qu'ils avaient une morale élastique à laquelle je me sentais de plus en plus étrangère. *

* Je leur dis alors : *
" Prenez ce que vous voulez et brûlez le reste. Mais je ne veux rien avoir à faire avec ce trafic. Puisse les dieux vous protéger. Car la voie dans laquelle vous vous engagez n'est pas sans danger. Je n'ai pas à vous juger, mais cette fois ce sera sans moi. "

* Je m'approche alors de la jeune mousquetaire, qui revendique haut et fort une bien curieuse mission. *
" A travers bois, dites-vous ? Connaissez-vous bien la forêt que vous aurez à traverser ? Et mesurez-vous bien à quoi vous risquez de vous frotter ? "
" Je viens de reprendre liberté. Ma route pourrait devenir la vôtre, si le coeur vous en dit. "
" Peu m'importe un salaire de votre part, je ne vous demanderai qu'une chose en échange de l'aide que je pourrais vous apporter : la primauté des trophées pris aux créatures dangereuses que nous pourrions croiser. "
" Pavel, seriez-vous d'accord ? "

" Ah, une précision, je ne considère pas ce malheureux nain comme une créature dangereuse, et ne réclame pas la primauté sur sa dépouille. "


* Il y a une once de mépris dans le mot "malheureux", mais on ne décèle pas non plus une haine farouche. C'est plutôt que la situation m'amuse, comment ce maraudeur va-t-il se sortir des griffes de la jeune humaine, dont le caractère me semble bien trempé ... *
Pavel Ozhidayev
Lun 06 Août 2018, 16:26
Pavel Ozhidayev
| Remonter
... Mais pas le temps de répondre plus car il reste les emplumés. Les soldats en abattent un, le plus amoché, le dernier fini entouré par le soldat qui accompagne Constance et les miliciens. Au moment où Pavel s'adresse au cocher, il tire alors de sous plumes un objet qu'il jette au sol. Un bruit assourdissant et une lumière intense surviennent brutalement. Tunig et Constance sentent le souffle de l'explosion qui reste faible. Un des miliciens tombe de cheval pendant que l'autre maitrise le sien difficilement. Le cheval du soldat qui escorte Constance tombe. Le soldat roule pour ne pas se retrouver coincé. L'équidé se redresse mais il semble blessé. Le soldat est inquiet : *

"Ma Lucie, tu vas bien ? Oh non, tu es blessée à la patte."

* La jument boite un peu de la patte arrière. Vous voyez la bête fuir dans la forêt ...
Slaya
[Euh comment dirais-je .... ]

*Le combat contre les hommes bêtes touche à sa fin [ ... ] Je me penche alors sur le milicien pour m'assurer qu'il va bien, en veillant que personne d'autre ne soit en danger immédiat, s'il en a besoin je lui tends une main puissante pour l'aider à se relever.*

"Ça va soldat ? "

[J'anticipe sur les derniers jets du tour de table.]

*D'un regard général sur la place, je m'aperçois alors que les hommes bêtes ont été vaincus [ ... ] puis je retourne vers le cocher pour taper amicalement sur le bois de sa diligence.*
Pavel Ozhidayev
[J'ai donc bien dit que j'anticipais sur le RP APRES la fin du combat ... je ne vais pas aller faire la causette au cocher alors qu'il reste des ennemis !!! emoticon Mais soit, le MJ à toujours raison ... emoticon Et du coup si je peux me le permettre, je vais réordonner mon RP pour plus de cohérence.]

ROLLBACK SUR LE COMBAT

Le combat contre les hommes bêtes touche à sa fin, mais un des miliciens est encore en mauvaise posture, je me rue à son secours pour prendre en charge la bête écailleuse. Puisse-t-elle être moins résistante que le demi-rat en pierre !
Pavel Ozhidayev
A peine Sue-Zann a-t-elle abattu la bête que Pavel fait de même (5+f12-e5=12/6). Le coup de Pavel a failli manquer la bête mais la lame de son arme tranche la bête du bas de la cage thoracique jusqu'au cou. Le bras gauche tombe à terre accompagné d'une gerbe de sang.
MJ
Je me penche alors sur le milicien pour m'assurer qu'il va bien, en veillant que personne d'autre ne soit en danger immédiat, s'il en a besoin je lui tends une main puissante pour l'aider à se relever.

"Ça va soldat ? "
Pavel Ozhidayev
*Le milicien auquel Pavel s'adresse est encore sous l'effet de l'adrénaline. Au moment où Pavel parle, il lève son arme et se ravise :

"Euh ... oui, merci."
MJ
*Puis je retourne vers le cocher pour taper amicalement sur le bois de sa diligence.*

@ cocher : "Merci de ne pas être parti, vous avez bien agi. Vous pouvez ranger votre arme, si quelqu'un devait encore nous tomber dessus, avec tout le raffut de ce combat il serait déjà là ! "
Pavel Ozhidayev
* Mais pas le temps de répondre plus car il reste les emplumés. Les soldats en abattent un, le plus amoché, le dernier fini entouré par le soldat qui accompagne Constance et les miliciens. Au moment où Pavel s'adresse au cocher, il tire alors de sous plumes un objet qu'il jette au sol. Un bruit assourdissant et une lumière intense surviennent brutalement. Tunig et Constance sentent le souffle de l'explosion qui reste faible. Un des miliciens tombe de cheval pendant que l'autre maitrise le sien difficilement. Le cheval du soldat qui escorte Constance tombe. Le soldat roule pour ne pas se retrouver coincé. L'équidé se redresse mais il semble blessé. Le soldat est inquiet.*
MJ
*Le cocher jette son projectile explosif en direction du dernier adversaire, pris de panique dans la folie du combat. Par Sigmar, ils sont à six sur ce volatile et ne savent pas s'en débarrasser ? Et voilà que cette vermine s'enfuit ! Je n'ai pas le temps de m'occuper d'autre chose que cette priorité, je jette ma grande épée et je saute sur le cheval du milicien/de la cadette/un cheval libre sauf celui qui est blessé, il est hors de question de laisser vivre cette abomination.*

"Par Sigmar, combien vous faut-il être pour tuer un homme-bête ! "

*Je me lance à sa poursuite, dégainant mon épée pour le faucher en pleine course quand je le rattraperai.*

[Et au fait, le cheval blessé c'est Julie ou Lucie ? emoticon ]

Course poursuite :

[Je suppose qu'il me faudra au moins un test de CC ? Et peut-être un test de risque pour l'équitation ? Si d'aventure tu estimais que je n'ai pas mon épée simple, je tente de l'attraper par le cou pour fracasser sa tête contre un arbre. La compétence lutte me permet de ne pas avoir de malus pour se faire, je te laisse gérer les tests.]

Risque : Résultat du jet (1D100) : 64./60 (équitation)
CC : Résultat du jet (1D100) : 57./80 (position surélevée) pour Résultat du jet (1D6) : 6.+10

De retour de la course poursuite :

*D'un regard général sur la place, je m'aperçois alors que les hommes bêtes ont été vaincus, mais pas sans occasionner de dommages dans les rangs humains ou elfiques. Deux des bandits ont été tué dans la bataille, je m'approche alors de celui qui ne s'est pas enfui, en le toisant du haut de mes 1m87 et 100 kilos. La cadette le tien déjà en joue, en lui ordonnant de déposer les armes.*

@ Tunig : "Par Sigmar, votre embuscade vous aura été plus coûteuse qu'à nous mais tu dois tout de même rendre compte de ton crime devant la Justice ! Donne-moi ton nom, et suis-nous sans résister."

*J'imagine que le spectacle de leurs amis démembrés et des créatures difformes éparpillées sur la route suffira à leur ôter toute envie de tenter quoi que ce soit, surtout en direction de cette forêt malfamée mais au cas où, je suis prêt à m'élancer à leur poursuite. Lorsqu'ils seront maîtrisés, je laisse les miliciens se charger de les attacher et je m'adresse aux elfes, et surtout à celle qui semble être leur chef ou leur représentante. J'ôte mon casque, la chaleur de la bataille me coupe le souffle et j'ai besoin d'air, mon visage brûlé apparaît alors à la vue de tous, comme celui d'un vétéran qui en a déjà vu de belles ... et de moins belles.*

Pavel : "Merci pour votre aide, il est rare de vous voir si loin de vos forêts, mais vous nous avez sans aucun doute bien aidés. Je me nomme Pavel, d'Erengrad, et de l'Ordre des Chasseurs de Sigmar. À qui ai-je l'honneur ? "

Sue-Zann : " Mon nom est Zann. Sue-Zann. ... Je pense même qu'il faudrait faire brûler au plus vite ces abominations, avant qu'elles ne corrompent ce pays. Mais vous-même, qu'est qui vous amène par ici ? "

Pavel : "J'entends bien. Ce combat est également devenu celui de ma vie. Les chasseurs de Sigmar de Jerik Wildorn traquent le mal sans relâche dans le but de son éradication. Et tel que vous me voyez, je suis en pèlerinage pour ..... expier, je me rends dans les contrées éloignées de chez moi pour découvrir d'autres aspects du culte. Couronne était ma première étape, on m'y a assigné cette mission. Et je compte bien réserver aux hommes bêtes de ce pays le même sort que partout ailleurs."

*Ce disant, je nettoie mon épée avant de la ranger dans son fourreau, je me dirige ensuite vers les cadavres de l'Ablette et de Hank, qui n'ont pas survécu au combat mais sont tombés en se battant contre des créatures du chaos. Je recommande leurs âmes à Mòrr, en concluant par un sempiternel "Sigmar reconnaîtra les siens", et j'entends alors la conversation entre le soldat et la mousquetaire.*

Slaya au soldat : "Désolé soldat. Je ne peux me permettre un tel retard. Sa Majesté souhaite que cette mission soit executée le plus rapidement possible. Si je trouve une nouvelle escorte, je vous libèrerai de vos obligations et vous pourrez amener votre cheval au prochain village. Dans le cas contraire, vous devrez obéir aux ordres et venir avec moi, compris?"

*Je prends alors conscience de l'urgence de son message. C'est quand elle s'adresse à moi que j'en profite pour proposer mon point de vue sur la suite du programme.*

Slaya : "Bonjour Templier. Et merci pour votre aide. Votre épée nous a été d'un grand secours. Je me présente : Constance de Mazerolles, Mousquetaire au service de sa Majesté Anne de Bretonnie. Je dois me rendre prestement à Yremy à travers bois. Si toutefois vous n'êtes pas vous même en mission commandée pour votre ordre, accepteriez-vous de me servir d'escorte pour cette traversée? Contre rémunération bien entendu... J'ordonnerai à un des miliciens de vous donner sa monture. Il montera dans la diligence pour surveiller ce nain que nous allons attacher... à moins que je ne l'exécute ici même! "

Pavel : "Enchanté, cadette de Mazerolles. J'ai été précisément commandé par mon Ordre pour assurer votre protection. Alors je vous servirai d'escorte, et je n'ai pas besoin de rémunération. Les Ordres Sigmarites sont toujours étroitement liés avec nos dirigeants. Aussi, vous pourriez peut-être libérer votre soldat. Il pourra toujours nous rattraper plus tard, avec un bon cheval ! Quant à moi, je sais évidemment monter, alors vous pouvez organiser le convoi à votre guise, même si j'aurais aimé garder un oeil sur notre prisonnier mais vous avez raison, le milicien excellera dans cette tâche."

*Je ramasse alors ma grande épée sur le sol et la range parmi mes affaires sur la diligence, avant de remonter en selle. Attentif aux besoins du groupe, j'attache mon casque à une sangle de mon armure et j'attends patiemment une éventuelle conversation, ou le signal du départ, menant ma monture au pas à côté de celle de la cadette. Sue-Zann nous rejoint alors, et s'exprime en des termes qualifiables de son engagement.*

Zann : " A travers bois, dites-vous ? Connaissez-vous bien la forêt que vous aurez à traverser ? Et mesurez-vous bien à quoi vous risquez de vous frotter ? Je viens de reprendre liberté. Ma route pourrait devenir la vôtre, si le coeur vous en dit. Peu m'importe un salaire de votre part, je ne vous demanderai qu'une chose en échange de l'aide que je pourrais vous apporter : la primauté des trophées pris aux créatures dangereuses que nous pourrions croiser. Pavel, seriez-vous d'accord ? "

Pavel : "Je n'y vois aucun inconvénient, je sais que les vôtres ressentent une haine farouche envers ces créatures, donc je ne mets ni votre parole ni votre engagement en doute. Et votre équipement ainsi que votre agilité laissent entendre l'utilité dont vous pourrez faire preuve en cas de besoin ! Donc pour ma part, c'est d'accord. Cependant, je laisse la cadette de Mazerolles prendre cette décision, puisqu'il s'agit avant tout de sa mission."
Tunig Bordizson
Lun 06 Août 2018, 20:03
Tunig Bordizson - Bandit de grand chemin (nain)
| Remonter
* Après une bataille dans laquelle il considérait ses prouesses plus que discutables, il mit son bouclier dans dos et posa la double lame de sa hache sur le sol tout en conservant le bas de sa garde dans ses mains de manière à la tenir à la verticale. Il observa la situations et entendit aussi des brides de conversations, tout en voyant la diligence, des miliciens et des elfes reprendre la route. L'elfe méprisant lui faisait bouillir le sang et perdre son calme, il s'adressa donc à lui dans un premier temps. *

« Hey, l'truc aux oreilles pointues, vu que tu ne sais pas viser, tu as besoin d'aide pour tuer ces créatures chaotiques et ensuite récupérer l'butin pour toi ? Je ne vaux vraiment rien pour toi ? Tu as quand même tenter de me tuer d'une flèche d'ta l'heure bien que tu te sois raté. Tes p'tits copain t'ayant abandonné t'en cherches d'autres ? »

[ Je fais des tests pour orienter mon RP et mon nain a bien raté son test de calme, même si ce n'est pas échec critique ]

* Il était hors de question qu'il prenne la fuite, ne serait-ce que pour sa fierté de nain. En écoutant la conversation entre le mousquetaire et l'elfe, il s'adressa au mousquetaire directement. Bien qu'il n'appréciait guère la noblesse bretonienne et tout ce qui apparentait, elle s'était bien battue pendant que ses comparses trépassaient ou fuyaient. Il garda donc du respect pour elle. Il tenta de récupérer son calme mais les propos du templier l'exaspérait et il s'adressa donc directement à lui : *

« Hey, grand gaillard tu as beau savoir te battre le reste n'a pas l'air de te t'intéresser vraiment. Pour commencer bien que je sois membre de cette embuscade et le seul à être resté, je n'y suis pour rien pour les hommes-bêtes. Demande plutôt aux elfes pourquoi il les ont ramener ici et si j'ai bien compris tu es sous les ordres de Sigmar non ? Éliminer les créatures du Chaos ce n'est pas censé être ton travail ? »

* Petit à petit le calme revient dans le corps du nain, et il s'adresse directement à la mousquetaire *

« Soldate, bien que je ne sois pas vraiment en mesure de négocier, votre situation me semble quelque peu précaire. Vous êtes entourée d'une cohorte minime et vous devez traversé cette forêt infestée d'hommes-bêtes, de plus nous sommes proches de Pale sisters, une montagne infestée de peaux-vertes et vous me sembler prendre la route menant aux Montagnes grises, une zone aussi pleine de peaux-vertes et hors des lois humaines de l'Empire et de la Bretonnie, mais sous celles des nains. Je doute que vous maîtrisiez le Khazalide sans oublier que vous sembler maintenant être accompagnée d'une elfe. Je suis un nain gris, je pourrais vous aider mais je ne veux point la moindre somme d'argent de cette fichue noblesse bretonienne. »
Pavel Ozhidayev
Lun 06 Août 2018, 23:15
Pavel Ozhidayev
| Remonter
emoticon

*Devant la réaction du nain, j'hésite un instant avant de réagir, me demandant s'il est fou ou stupide. Qu'il s'exprime aussi violemment à l'encontre de l'elfe le met dans une situation qu'il devra gérer lui-même et je n'en ai cure, son arrogance me parait juste totalement disproportionnée mais ainsi soit-il. Qu'il fasse de même à mon égard par contre, je ne peux le laisser faire.*

Tunig : "Hey, grand gaillard tu as beau savoir te battre le reste n'a pas l'air de te t'intéresser vraiment. Pour commencer bien que je sois membre de cette embuscade et le seul à être resté, je n'y suis pour rien pour les hommes-bêtes. Demande plutôt aux elfes pourquoi il les ont ramener ici et si j'ai bien compris tu es sous les ordres de Sigmar non ? Éliminer les créatures du Chaos ce n'est pas censé être ton travail ? "

*Je repose pied à terre et tandis qu'il termine sa tirade à la cadette, j'arrive devant lui, le toisant avec une détermination qui me permet de contenir ma colère.*

"Le grand gaillard est un Templier de Sigmar, alors tu vas sur le champ apprendre le respect. J'ai combattu avec des nains qui te cracheraient au visage pour m'avoir parlé de la sorte. L'elfe et la cadette passe encore, mais ce qui m'inquiète le plus dans ton cas c'est que si je comprends bien, tu penses que je te reproche ... l'attaque des hommes-bêtes ? Alors je ne sais pas dire si tu es idiot ou totalement siphonné, il faut sans doute être pas mal des deux pour s'adresser ainsi à un Chasseur de Sigmar, mais est-ce que tu crois vraiment que celle-ci occulte ton propre crime, à savoir l'embuscade que toi et ta troupe de hors-la-loi minables avez tenté de nous tendre ? Ou alors as-tu la mémoire aussi courte que ta barbe ? Le problème des hommes bêtes a été résolu, et les elfes y ont grandement contribué. Le sujet de savoir d'où ils viennent m'intéresse, mais ça m'étonnerait que t'aies un élément de réponse quelconque ! Quant à toi, tu es un criminel, et le fait que des séides du chaos errent dans la région et nous attaquent n'y change rien. Tu devras être jugé ! Ce n'est pas la première fois que vous sévissez dans les parages qui plus est, les charges qui pèseront contre toi vont être lourde ! Mais peut-être préfères-tu t'en remettre sur le champ au jugement divin ? J'ai toujours ma qualité de champion de justice, et la cadette sera un parfait témoin. Et puis cette petite rixe m'a justement bien échauffé ! "

*Je me retourne vers la cadette pour avoir son approbation, soit pour que le nain comprenne mieux sa situation de prisonnier, soit pour qu'il se dissuade de prendre un risque aussi inconsidéré.*

"Sinon, tu peux aussi faire profil bas, monter dans ce chariot, et faire en sorte de te montrer docile et utile jusqu'à ce qu'on rejoigne notre prochaine étape, peut-être que des circonstances atténuantes pourront alléger ta peine. Je ne doute pas que le combat ait pu échauffer les esprits, mais si tu ne te décides pas tout de suite à mesurer tes paroles, elles risqueront bien d'être tes dernières."

*Je ne suis pas dans une période fière de ma vie, alors je fais preuve d'une considération qui ne me ressemble même pas. En d'autres temps, je l'aurais déjà raccourci d'une tête ! Ou alors j'aurais pris son verbe outrageant comme le signe d'une menace plus grand et je lui aurais posé la question pendant plusieurs jours, j'ai acquis une imagination relativement intéressante à ce sujet. Mais la vie donne des leçons et j'ai pris conscience que des menaces bien plus graves qu'un bandit de grand chemin pèsent sur le sort du Vieux Monde. Et qui sait, je devine que ses connaissances de la montagne pourront aussi nous être utiles ! *
Pavel Ozhidayev
Mar 07 Août 2018, 07:20
Pavel Ozhidayev
| Remonter
[Ah au fait j'ai oublié de tirer les dommages supp. Car même si mon test de risque occasionne un malus je pense que mon attaque passe quand même. Et j'aime bien l'idée d'attraper sa tête pour l'éclater contre un arbre emoticon
CC : Résultat du jet (1D100) : 97. /70 et Résultat du jet (1D6) : 2.
PS : c'est le seul test, de mémoire, qui ignore tout malus/bonus ainsi que les échecs critiques, des fois que certains auraient encore des doutes.
PS bis : dans ce climat particulièrement tendu entre nos personnages je tiens à préciser que le RP de mon personnage est purement contextuel et ne représente en rien mon opinion réelle, bien sûr ! emoticon ]
Sue-Zann
Mer 08 Août 2018, 07:35
Sue-Zann - Débusqueur de Monstres (elfe)
| Remonter
[ Test de calme : Résultat du jet (1D100) : 91./83 ]