Veuillez patienter...

Archive des aventuriers et anecdotes.

Blackat
Lun 19 Août 2019, 02:30
Blackat - 33
Citer Multi citations | Remonter
Pour ma part, Il faut d'abord savoir que je n'ai pas rencontré beaucoup de PNJ nommés et suffisamment présenté pour avoir un minimum d'importance, ce qui réduit grandement ma liste... En fait, je ne me rappelle précisément de presque personne...pour dire.

Je dois précisé que la majorité des JDR auxquels j'ai participé se sont fait avec un grand nombre de joueurs (7 ou 8 en moyenne), la parôle était limité et les joueurs se marchaient déjà dessus, alors les MJ n'avaient pas vraiment l'occasion de mettre en valeur des PNJ (car cela risquait je suppose trop de nuire au RP des joueurs déjà pas florissant à la base).

Il est en revanche un personnage qui fut assez marquant pour que je me rappelle son nom. C'était dans ce JDR où je jouait mon orc guerrier mort-vivant (voir anecdote précédente). nous rencontrâmes au bout d'une dizaine de séance un très jeune (12 ans) chevalier de la mort nommé Nazgrib. Il avait été créé par le MJ à la manière d'un personnage de joueur : avec des stats et des compétences. il démontra rapidement un intérêt pour notre groupe et nous suiva (et guida) un peu malgré nous, se montrant parfois insistant. une attaque de sa ville natale le privera de ses parents, alors notre groupe, peut être attendris par la tristesse de la situation, l'intégrèrent.

son rôle était celui d'un combattant (faire des dégâts en mêlée et résister un minimum). il pouvait faire gangrener l'ennemi, puis faire exploser la gangrène (et l'ennemi avec) ce qui était très fort. il était d'ailleurs plus fort que la majorité des personnages des joueurs, et était particulièrement frimeur. il était tombé sous le charme de la jeune voleuse (12 ans elle aussi) du groupe, la suivant partout et n'obéissant qu'a elle.

ce PNJ fut pour moi le plus important car celui qui restera le plus longtemps proche des joueurs de tout les JDR. il était également mémorable de part son caractère précis, sa force notable, et sa relation particulière avec un des membres du groupe. il aura également beaucoup aidé ce dernier, et son développement était digne d'un personnage jouable. je peut également ajouter qu'il fait partie des rares PNJ que je connaisse à ne pas avoir été ajouter dans le jeux pour des raisons scénaristiques (en effet par défaut un PNJ sert à faire avancer l'histoire). Ici, le MJ voulait juste ajouter un peu de fraicheur au groupe en incarnant lui-même un personnage.

il me faut toutefois rappeler que j'ai très rarement eus des PNJ mémorables en tant que joueur. mes partenaires MJ n'ont en effet que rarement été très ambitieux sur ce point.

PS : j'en profite d'ailleurs pour rajouter une précision sur mon nouveau thème de PNJ mémorable. Par PNJ j'entend des personnages, dans le sens où ils ont des interactions avec les joueurs autre que le simple combat. Cela exclus les PNJ que les joueurs n'ont fait que combattre, tels les brigands du bord de la route ou le dragon dans la caverne (et de la même manière les monstres, boss et autre ennemis). ces catégories là feront l'objet d'autres thèmes. emoticon
Fenryll
Mar 20 Août 2019, 11:12
Fenryll - 3873
Citer Multi citations | Remonter
Je n'ai pas vraiment souvenir de PNJs marquants dans mes parties en tant que joueur. En général le MJ adaptait la difficulté au groupe, évitant ainsi de nous assortir de PNJ pendant plus d'une session. Ils devenaient parfois des contacts occasionnels par la suite mais n'ont jamais été des personnages de premier plan.

Du coup le PNJ qui m'aura marqué (attention, risque de spoil si vous n'avez pas joué Quelque Chose de Pourri à Kislev) : Sulrin Durgul. Ce personnage rappel aux PJs qu'aussi puissants qu'ils puissent être, ils sont totalement anecdotiques face à certaines puissances de l'univers de Warhammer... un peu à l'image de Tom Bombadil du Seigneur des Anneaux, très au dessus de l'insignifiante guerre qui se prépare. Il était là bien avant, il sera encore là longtemps après... emoticon

Enfin c'est le cas si l'on s'en tient aux règles de création et d'évolution des personnages, mais certains MJ estiment vraisemblablement que leurs joueurs doivent être au moins aussi puissants que Teclis, Gotrek & Felix etc. et peuvent aller défier Nehekhara ou Malékith quand ça leur chante... c'est pas mon cas emoticon

Après j'ai une affection particulière pour un PNJ créé par Vince que je fais vivre sur le site et dans le forum RP, mais c'est en tant que MJ. On verra bien si quelqu'un mentionne son nom ici emoticon
Grandadais
Mar 20 Août 2019, 13:10
Grandadais - 1389
Citer Multi citations | Remonter
"Première mort"

Plus précisément :
Comment votre personnage est mort ?
Que cela vous a-t-il fait de perdre votre premier personnage ?
Cela a-t-il eu de l'effet sur votre équipe ?

Mon premier personnage décédé était une jeune vampire du clan Gangrel, je ne
sais plus par quel hasard elle s'est retrouvée entraînée dans l'effraction d'un musée
orchestrée par un le Nosfératu du groupe.

A un moment les choses ont dérapé et une alarme s'est déclenchée, résultat débarquement
de la police et tout le saint bazar, le Nosfératu utilise un de ses pouvoir pour se camoufler
et je me retrouve comme un con coincé dans le musée, si je me fait prendre je vais dévoiler
l'existence des vampire et la camarilla ne l'autorise pas.
Du coup je tente une sortie par une fenêtre, un toit ect pour me retrouver face à un groupe de policier
sur qui vérifiait le périmètre. Je décide de leur faire les gros yeux (pouvoir yeux rouges) et les gars prennent
peur, je parvient à m'enfuir.
Malheureusement il semble qu'utiliser ses pouvoirs devant des humains qui pourront par la suite en témoigner
soit également répréhensible. J'ai donc terminé pendu à des crochet à un plafond à me vider de mon sang (enfin
ce n'était pas a proprement parlé le mien), jusqu'à ce que je rentre en catatonie et que je soit placé dans un cercueil
pour dix ans comme punitions.

Mon perso n'est pas réellement mort mais c'est tout comme.
Je n'ai fait qu'un scénar avec ce perso (en convention me semble) du coup
pas d'attachement outre mesure, mais bon la punition est un poil sévère, mais
nul n'est censé ignorer la loi, celle de la camarilla n'échappe pas à la règle
semble t'il.
Blackat
Ven 13 Sept 2019, 21:21
Blackat - 33
Citer Multi citations | Remonter
Et c'est la rentrée !!! Youpi zouplazou m'enfin.... en vrai j'aime pas la rentrée...
Anyway ! ce nouveau mois est l'occasion pour moi de compléter à nouveau ce topic avec un nouveau thème pour lequel j'attend PLEIN de réponse !! emoticon

et c'est donc partie pour le thème du... :

''Meilleurs personnage jouable ''

J'entend plus précisément :
-un personnage joué par un joueur autre que vous.
-il vous a marqué pour son originalité, sa profondeur, ou son impact dans le jeux.
-parlons uniquement du personne et pas de son joueur (ou alors faite-le autant que possible, un autre thème sera consacré aux joueurs)

voilà, un topic avec de la matière à fournir ^^
Blackat
Ven 13 Sept 2019, 21:42
Blackat - 33
Citer Multi citations | Remonter
Pour ma part, contrairement au thème précédent je sais très précisément qui est de loin le meilleur personnage de mon histoire du jeux de rôle.
Il va me falloir un peu raconter ma vie et ça risque d'être long, désolé pour ceux que sa intéresse pas..

il s'agissait d'un personnage créé par une novice débutante (surnommée Nao) le jeux de rôle. j'étais son MJ et lui avait donner une liberté de personnage, avec un lore d'univers fantasy inventé aux petits oignons. Nao prend alors un légende de mon univers (à propos d'un monstre mystique vivant dans une montagne de glace), et se l'est appropriée pour faire son personnage.
Elle créa ainsi les bases pour tout ce qui entoure le personnage. elle invente une espèce d'humain des neiges (oui dans cet univers les humains peuvent être très différent selon les milieux) nommés les Vardules, résistants au froids et offrant chaque année un sacrifice au Wirwindel en échange de la paix. la créature est en fait un énorme dragon d'azur (comme dans la série de jeux Heroes), très à cheval sur les codes d'honneurs et demandant spécifiquement des jeunes femmes. alors qu'une enfant de 9ans lui est donnée, le dragon se sent insulté et massacre tout les habitants, puis recueille l'orphelin pour l'élever. à sa disparition une dizaine d'année plus tard, le dragon donne ses pouvoirs à la jeune femme, lui donnant des ailes de dragon et la capacité de cracher du feu.
ainsi doté d'un pouvoir formidable, Aria, fille du Wirwindel, se dote d'une lance courte et d'un arc et part à l'aventure.

Ce personnage est mémorable car pour un premier personnage, il est plutôt construit et assez original. également, il avait la particularité de posséder un caractère assez ressemblant à Nao sa joueuse, ce qui faisait qu'elle pouvait le jouer de manière assez naturelle malgré sa difficulté d'expression (joueuse très timide voyez-vous) et rendait son comportement crédible. entre autre, le personnage avait la particularité de mélanger pleins d'aspect de caractère d'un personnage de jeux de rôles (féminin principalement) : elle pouvait être à loisir mignonne, froide, sérieuse, classe ou sexy, ce qui lui donnait plein de couleur dans les différentes situations et ne la reléguait pas à un comportement cliché. Enfin, elle possédait une possibilité d'évolution énorme, pouvant à loisir améliorer ses armes, manipuler et augmenter ses pouvoirs, attaquer à distance comme en mêlée, améliorer ses capacités de dragon, et tout ceci cela.
Accesoirement, je faisait des JDR en tête à tête avec Nao dans le but de lui ''apprendre'' à jouer (et surtout à ne pas paniquer à chaque intervention). Elle était donc mon seul joueur et j'ai fait plusieurs séances avec un scénario purement réservé à son personnage, ce qui m'a beaucoup rapproché de ce dernier (et de sa joueuse aussi, mais ça c'est pas vos oignons).
et pour finir, c'est un personnage qui sera l'un des plus longtemps joués de ma carrière : plus de 50 heures de JDR (ça parait pas beaucoup pour certains d'entre vous, mais je rapelle que je fait pas du JDR depuis longtemps).
Il est encore utilisé par la joueuse aujourd'hui et demeure un personnage encore plein de potentiel, avec toute une histoire à venir.
Fenryll
Jeu 19 Sept 2019, 14:08
Fenryll - 3873
Citer Multi citations | Remonter
Un personnage mémorable autre que les miens ? Hmm... pas évident, j'ai souvent tendance à jouer avec des boulets emoticon

Il y en a quand même quelques uns qui m'auront marqués de leur RP.

Je pense avant tout à Korn Guerinme, l'inséparable compagnon de Fenryll, dont le seul défaut était sans doute d'être né nain. Korn est voué à devenir empereur. En tout cas, Korn est convaincu - et convainquant - quant au fait qu'il a de bonnes chances de le devenir. Il a après tout les soutiens non négligeables du Graaf de Middenheim et de la Comtesse de Nuln et a contribué plus d'une fois à sauver l'Empire. Nul doute que quand - attention spoil LCI V1 - Heinrich, laissera la place vacante, il sera en bonne position pour asseoir le loup blanc sur le trône. Il aurait d'ailleurs probablement déjà du l'être s'il n'y avait eu cette sombre histoire de lien de parenté et de choix divin qui ont sans nul doute favorisé l'opinion à l'égard de l'autre prétendant... Mais Korn n'est pas pressé, il sait que son heure viendra.
Et en même temps, il reste un nain qui lorsque une porte scellé magiquement refuse de s'ouvrir devant lui, il n'hésite pas à sortir son marteau et à enfoncer le chambranle. C'est fou comme les sorciers pensent à protéger les serrures, mais jamais les murs qui encadrent les portes... emoticon

J'ai également bien aimé le petit "Patacu", garnement exubérant d'une 12aine d'années à Troy. Chevalier blanc et défenseur d'un groupe de prostitués qui l'a élevé (si ma mémoire est bonne), qui se présente comme chef d'un groupe de mercenaires - ce que mon personnage doté d'une naïveté désarmante n'a pas eu de mal à croire. Et au final, les autres joueurs incarnant la bande de mercenaires étant plus réservés - y compris le véritable chef de la bande -, ils se contentaient bel et bien de suivre le petit bonhomme plein d'énergie sans trop rechigner emoticon

Et je ne peux terminer cette liste (ah, il en fallait qu'un seul ?) sans évoquer "Boum Boum Bruno", le nain spécialisé dans les bombes explosives à qui je dois ma survie lors de notre visite du château Drachenfels - que l'on a pas terminé hein, c'est juste que grâce à lui on a pu se tirer de là vite fait grâce à ses cadeaux explosifs emoticon .
Ocelot
Lun 23 Sept 2019, 14:46
Ocelot - 1873
Citer Multi citations | Remonter
Pour ma part, je citerai le nom de Bardok, le Pourfendeur de Troll de mon frère, qui, fidèle aux nains suicidaires de cette carrière, fonçait tête baissée vers la mort, pour connaître un trépas glorieux... Mais qui forçait, par la même occasion, son groupe à le suivre !
Par la force, s'il le fallait !

Et Bardok avait une sacrée chance dans tout ce qu'il entreprenait : c'était les autres membres de son groupe qui souffraient de sa témérité maladive.
Et mon frère, de hausser les épaules, en disant : "Ce qui ne tue pas, rend plus fort ! "

Le moins éclopés de la bande que j'animais. Un sacré personnage trop chanceux...
Blackat
Jeu 17 Oct 2019, 14:52
Blackat - 33
Citer Multi citations | Remonter
Bien le bonjour, populace !!
Pour ce moi-ci, je vous propose un thème très précis.
je ne part pas par quatre chemins, ici et maintenant, je vous propose votre anecdote à propos de votre :

''Plus gros carnage''

j'entend par là :
-quel est la Séance (en temps que joueur), dans laquelle le plus de PJ ont été tués ?
-plus particulièrement, si votre personnage est mort pendant cette séance, comment est-il mort ?
-pourquoi ce massacre ?
-comment l'ont pris les joueurs ?

Note : il existe des JDR dans lesquels la mort est commune (du genre où les personnages sont remplaçable à foison ou du genre où les joueurs perdent forcément), je propose surtout de parler de JDR qui ne sont pas de cette catégorie (bien que je n'exclus pas ce type de JDR).

Blackat
Jeu 17 Oct 2019, 19:53
Blackat - 33
Citer Multi citations | Remonter
Pour ma part, j'ai très peu connus de ''carnage'' au sens propre du terme. en temps que joueur, je n'en ait vécu qu'un seul véritable, mais il était marquant. surtout qu'il représentait pour moi la première véritable mort de mon personnage.

C'était dans le JDR où je jouais mon guerrier orc mort-vivant. nous étions une équipe composée de :
-1 guerrier orc mort-vivant
-1 (très) jeune voleuse
-1 (moins) jeune voleuse (ayant noué des lien d'amitié avec mon personnage)
-1 Faël (genre de fée de 30cm dotée de puissants pouvoirs magiques)
-1 nécromancien (doté d'une cape de furtivité)
-1 (ou une je sais plus) guerrier nain
-1 forgemage (guerrier enchantant ses armes)

nous étions en train d'accompagner un PNJ (forgemage également) jusque dans l'antre des Kormachs (des sortes d'orgres) au coeur d'une montagne. infiltré au coeur de la cité des géants, nous avons fait une succession d'actions désastreuse conduisant à la catastrophe.
Pour commencer, notre PNJ, à cause d'un usage intensif de sa magie, fait un genre de coma (je pense sincèrement que le MJ voulait juste s'en débarasser, l'ayant introduit à l'origine juste pour apprendre des choses à un personnage de joueur). Tentant de le réanimer, la (très) jeune voleuse tente de le réveilleravec de l'alccol fort, mais un échec critique étouffe le PNJ qui rend l'âme. le Naine s'énerve de cette situation, oubliant par la même qu'ils sont en mission d'infiltration. Sa réaction est suffisamment bruyante pour révéler le groupe et ramener sur lui une armée de Kormach en colère.
utilisant une arme magique volée au PNJ décédé, le Forgemage commence à creuser dans la roche pour faire un passage, mais il met plusieurs tours à creuser vers le bas (alors qu'il aurait fallut creuser vers le haut pour sortir). après un long moment, il perce la surface, mais au moment instant les ennemis arrivent dans notre dos.
La fuite directe s'impose comme seule chance de survie. les deux voleuses et le nécromancien se rendent furtif pour éviter d'être pris pour cible.
En revanche, la/le Nain(e), persuadé que tous ne pourrons survivre dans la fuite, décide de se sacrifier en se dressant contre la horde ennemie, espérant les retenir suffisamment pour sauver ses camarades. Cependant, le guerrier Orc (moi), dont le mode de vie interdit de tourner le dos à l'ennemi (mentalité orc tout ça tout ça emoticon ) décide de faire front avec elle, certain de son destin.
Cela aura put finir ainsi, mais la plus agée des voleuses, voyant nos deux personnages en perditions, se jette à notre secours en criant ''Non !! les amis !!!'' dans un geste digne d'un Shonen emoticon .
Nos trois personnages meurent dans l'instant, écraser par la masse. tandis que le reste fuis tant bien que mal.
Mais tout n'est pas finis. alors qu'ils fuient sur le flanc de la montage, les survivants sont attaqués par des Kormachs lanceurs de disques. la faël est prise pour cible par deux attaques. double échec critique pour chacune des esquives : son corps tombe à deux endroits différents sur la carte emoticon

Cette séance finis ainsi, sur un gros fiasco ayant conduit à la mort de 4 personnages sur les 7.
Elle fut pourtant très intéressante car tout les joueurs était à fond, et complètement abattus après le jeu. comme je l'ai dit dans un précédent post, la mort d'un personnage est selon moi presque aussi importante que ça vie, et cette séance était un bel exemple de mort dans le JDR.
Ce carnage aura d'ailleurs des répercussions intéressantes pour la suite du jeux. les joueurs referons des personnages, qui intégrerons l'équipe de survivant. il y aura alors une hiérarchie entre les membres Survivants, plus expérimentés et pour certains troublés par ce qu'il s'est passé, et les Nouveau, encore novices et ignorant nombre de choses.