Veuillez patienter...

Quenelles

Source : WJRF - Livre de Règles WJRF - Livre de Base, proposé par Fenryll.

Chargement en cours...

Latitude : 55.25694 | Longitude : -44.04031
Cité ( habitant)
Aisé (3)
Quenelles, Bretonnie.
Inconnue
Inconnues.
Ventes : - / Achats : -

 

Quenelles se situe à 80 km de la forêt de Loren, sur les rives de La Brienne. Les bateaux de mer peuvent accéder à la ville mais, au-delà, seules les plus petites embarcations et les péniches à fond plat peuvent naviguer sur le fleuve étroit et peu profond.

Quenelles est une cité sombre, sordide, où les maisons se serrent les unes contre les autres et où les rues négligées sont utilisées comme décharges d'ordures et de corruptions de toutes sortes. Autrefois, la ville était ceinte de murs mais des générations de négligence et d'expansion désordonnée les ont laissés s'effondrer parfois en écrasant du même coup quelques maisons adjacentes. Des constructions ultérieures ont étendu la ville hors de l'enceinte primitive créant un certain nombre de bidonvilles à peu près aussi sordide que les taudis de la ville originelle.

L'aristocratie de Quenelles vit dans de grands manoirs dont les hautes tours, parfois brisées, surplombent la cité depuis les collines au nord. Ils sont aussi complaisants et décadents que n'importe quel aristocrate de Bretonnie mais leur réputation de cruauté est très bien établie, même dans des régions où ce comportement est courant. Malheureusement pour la population, le gouverneur et la milice sont les pires de tous. La criminalité est, bien entendu, très forte au sein de la population oppressée pour qui la nourriture est rare et la monnaie quasiment inconnue. Les châtiments sont sévères pour ceux qui se font prendre, plus spécialement si l'infraction tend à léser la classe supérieure. Il n'est pas rare que des mutilations et des tortures viennent châtier des crimes mineurs. On rencontre souvent, dans les rues, des gens défigurés ou marqués aux fers rouges. Ce sadisme inhérent des habitants de la cité dénonce une corruption interne des plus hideuses, qui, elle-même, constitue une preuve de la présence dévorante du Chaos dont le mal est en train d'imprégner toute la société Bretonnienne

Retour