Veuillez patienter...

Middenheim

Source : WJRF - Supplément Officiel WJRF - Pouvoir Derrière le Trône (Le), proposé par Fenryll.

Chargement en cours...

Latitude : 71.81021 | Longitude : -25.75521
Cité (13224 habitants)
Très riche (5) Centre de commerce
Middenland, Empire.
Commerce, Services, Gouvernement.
Garnison : 50 / Milice : 850.
Ventes : 13224 / Achats : 6.6

 

Selon la légende, Middenheim fut choisie par Ulric en personne pour être le centre de sa religion. Quelle que soit la part de vérité de cette légende, Middenheim fut érigée il y a plus de 2000 ans, avec l'aide des Nains et donc bâtie pour durer.

Middenheim est la cité située le plus au Nord de l'Empire et la deuxième de celui-ci par la taille (13224 âmes au dernier recensement). Construite pour être défendue, la cité avec ses murailles de 8 mètres de haut, est perchée au sommet des 150 mètres d'un rocher escarpé, véritable bastion contre les royaumes du Nord, les bandes de Gobelins et autres créatures du Chaos en maraude issues de la Drakswald.

On peut y accéder de deux façons : la grande majorité du trafic y pénètre par l'une des grandes portes, en bout de chacun des quatre viaducs en pierre qui descendent en pente douce sur le paysage environnant. Chacun de ces viaducs mesure près d'un kilomètre et demi de long pour 18 mètres de large et dispose de suffisamment de place pour permettre aux attelages de passer côte à côte. Cependant les disputes sont fréquentes (spécialement les jours de grands vent) entre les conducteurs qui préfèrent rouler au milieu de la chaussée - le muret de un mètre de haut qui borde chaque côté des viaducs ne leur inspire manifestement pas beaucoup confiance.
La seconde façon plus redoutée, d'accéder à la cité consiste à emprunter l'un des deux systèmes de chaises ascensionnelles. C'est un moyen rapide, même si quelque peu exposé, pour les piétons de pénétrer dans Middenheim.
Enfin, la rumeur veux que le Fauschlag, sur lequel la cité est perchée, soit criblé de mines et de tunnels creusés par les premiers nains de Middenheim.

Retour

Middenheim, la cité du loup blanc

Middenheim, 23 Vohexen 2503

Cher Maître Rognisen,

Votre missive datée du 14 Ulriczeit m'est parvenue hier et j'ai été comblé d'y lire que votre voyage auprès de nos cousins dans les Montagnes Centrales a été profitable à vous et votre Guilde. Je reste moi aussi persuadé que notre rencontre lors de votre ravitaillement à Middenheim est le fruit de la volonté des Ancêtres, grâce Leur soit rendue, puisque, comme vous le releviez perspicacement, nous sommes en mesure de nous apporter mutuellement aide et soutien.

Pour le commerce de votre joaillerie fine, dont je me dois de louer l'excellence, j'intercèderai en votre faveur lors du prochain Conseil, afin que notre communauté vous aide à contourner le honteux monopole de la Guilde des Marchands locale. Son directeur, Herr Gotthard Goebbels, est également le Konvenor de la Kommission pour le Commerce, les Métiers et les Impôts. Cette double position, certainement obtenue de manière retorse, assure aux marchands locaux des privilèges inadmissibles et pénalise grandement les honnêtes marchands étrangers. Cependant, cette manoeuvre étant particulièrement délicate, il est important que nous agissions de manière prudente et discrète.

En retour, grâce à votre estimée position de Maître Joailler, je vous serais gré de présenter à vos frères mon projet d'expédition. La population naine de Marienburg étant la plus nombreuse de tout l'Empire, j'espère que votre voix trouvera l'écho à mes besoins de valeureux colons volontaires et de généreux mécènes. Votre réputation devrait vous permettre d'obtenir audience auprès du prospère Arkat Fooger qui, selon la volonté de nos Ancêtres, ne manquera assurément pas de se rappeler les devoirs de notre peuple.

Comme vous me l'aviez demandé lors de notre mémorable soirée à la Lune Rouge[Auberge réputée de Middenheim], je vais vous présenter au cours des prochaines lignes notre honorable communauté de Middenheim. Avant toute chose, il me faut vous préciser que cette présentation restera partiale et succincte, puisque je ne réside dans ces murs que depuis deux années. Néanmoins, elle devrait être suffisante pour faciliter vos affaires lors de votre prochaine visite.

Il est fort dommageable que, lors de votre première venue, ce guide-racoleur vous ait conduit à la Kommission pour les Intérêts des Elfes (maudits soient-ils), Nains et Halfelings. Il n'est pas surprenant que ce vaurien de Yarnad Magradil qui nous y représente ne vous ait prêté aucune assistance, car il évite toute tâche contraignante et se contente de défendre ses petits privilèges. Que voulez-vous, à force de côtoyer la représentante elfe Estelle Dingeldon, il a hérité du dilettantisme de cette race !

Lors de votre prochaine halte à Middenheim, que je vous souhaite plus sereine, je ne peux que vous conseiller de vous rendre dans la partie nord du quartier de la Venelle, où réside la grande majorité de la population naine de la cité. Et pourquoi ne pas débuter par une offrande à Grungni que vous pourrez rendre à sa chapelle souterraine sise à la Wendenbahn. Elle est administrée par le Clerc Mungrim Dalrim et son Initié Jodur Gnagrum-le-Minutieux. Ne vous effrayez pas, car malgré leurs soins et l'intervention de ratiers, il est arrivé récemment que des rongeurs perturbent les cérémonies.

Nos coutumes veulent que tout dignitaire soit ensuite accueilli à la Guilde des Engingneurs par son Conseil, dont je vous avais parlé en détails lors de notre rencontre. Votre rang et votre réputation ne manqueront pas d'imposer une majestueuse réception. Le modeste bâtiment de notre Guilde, dont la devanture ne rend pas hommage à sa réputation, se trouve plus haut sur la Wendenbahn. Il s'agit, après le temple de Grungni, du deuxième foyer de notre communauté. Mon ami Skalf en assure la réception. Le malheureux a été oublié des dieux à sa naissance, mais comme dit un proverbe halfeling, « il y a toujours une place pour les petits », il s'acquitte avec zèle des simples tâches à sa charge.

Outre ma Guilde, la seconde autorité de notre communauté est, selon la volonté des Ancêtres, le Thongrink[Conseil des Anciens]. Il arbitre les conflits internes (qui ne peuvent être résolus au sein d'un clan ou d'une guilde), statue sur les questions de politique externe et conserve à jour notre Livre des Rancunes. Par contre, notre représentant auprès des autorités impériales reste par tradition le Directeur de la Guilde des Engingneurs, le respectable Maître Haakon Jurn. En plus d'une douzaine de membres honoraires, notre vénéré Conseil des Anciens se compose de quatre membres directeurs, qu'il me faut ici présenter en détails :

  • l'insondable Maître Erudit Drong Fremni : Son infini savoir lui apporte un profond respect. Bien qu'énigmatique, beaucoup viennent quémander ses conseils. Il conserve à mon égard une méfiance que je ne saurais expliquer.
  • le respectable Maître Artisan Ulfar Vihr : Sa prospérité assure se renommée. La famille Skandalk manoeuvre pour le faire destituer, mais ses généreux dons aux différents temples et guildes lui permettent de conserver sa popularité.
  • le Maître Engingneur Alric Tagzhan : Il est sans doute le plus avant-gardiste du Conseil, ce qui ne lui attire pas que de la sympathie. Cependant, son incomparable talent reste le garant de sa notoriété.
  • la doyenne Sigrid Alfehr : Particulièrement prudente depuis le décès accidentel de son époux dans l'incendie inexpliqué de leur demeure, elle sait tempérer les élans hâtifs du Conseil.
Tous siègent dans la Salle de l'Honneur, qui se trouve dans un édifice finement ouvragé jouxtant la Place des Valeureux.

Cette place pavée est encadrée par les plus belles réalisations de nos architectes. Bien que légèrement excentrée du quartier nain, elle reste le centre vivant de notre communauté. Dominée par l'imposante Statue du Souvenir, elle accueille chaque bezahltag le marché nain qui voit nos réputés artisans proposer leurs plus belles réalisations. Il arrive fréquemment que des acheteurs humains se battent pour les acquérir ! Je suis convaincu que vous ne résisterez pas aux vitraux colorés du Maître Souffleur Dern Zulian. C'est également l'occasion pour nos cousins des Montagnes Centrales de venir monnayer leurs excédents, comme la colonie de trappeurs Okstrag qui écoule ses chaudes fourrures. Et si l'agitation du marché vous donne soif, traversez donc la place pour vous désaltérer à la Fine Goutte du rieur Hargin Barn, qui distille de succulentes liqueurs acidulées. Pour les derniers ragots du quartier, adressez-vous plutôt à la boulangerie de Duree Snorak, dont le mari Oldor a fait la réputation en concoctant un pain de voyage impérissable.

En ce qui concerne les marchands nains du quartier, voici quelques noms qui pourraient vous intéresser :

- Dargo Bamin est un négociant pour le moins ambigu. Officiellement, il défend nos intérêts auprès de la Guilde des Marchands de la cité, mais plusieurs personnes le soupçonnent de jouer un double jeu. Dans tous les cas, son habile rhétorique lui a permis de glaner la confiance du Conseil des Anciens.

- Grâce à la veuve Alrika Jormund, nous conservons d'excellents contacts avec nos lointains cousins de Zhufbar. Malgré son chagrin, elle poursuit l'oeuvre de son regretté mari, puisse Gazul lui accordé le repos, en maintenant ses caravanes commerciales avec cette citadelle. Néanmoins, j'ai entendu que sa situation est devenue précaire, car elle subit de nombreuses pressions.

- Lars Argnar-du-Nord tient un comptoir pour nos cousins nordiques de Kraka Ravnsnake. Leurs précieuses marchandises, dont la célèbre okrinaduraz, atteignent notre cité après un long et périlleux voyage par la Mer des Griffes. Comme elles attirent la convoitise des voleurs, son comptoir est toujours fermement gardé par ses frères qui ont par ailleurs une réputation de bagarreurs en ville.

Pour votre prochaine venue, le mois le plus opportun serait Mittherbst, car le 17 correspond au Zagazdeg[Jour du Souvenir] des Nains de Middenheim qui célèbrent alors l'aide apportée par nos Ancêtres aux fondateurs teutons de la Cité, il y a plus de 2500 ans. Cette période festive est généralement propice aux rencontres et aux bonnes affaires. A cette occasion, tous les habitants nains se réunissent pour commémorer et festoyer dans le Hall de la Maîtrise, une vaste salle de banquet attenante à l'entrepôt de la Guilde des Artisans. Celle-ci est représentée par le clan Halbroj comptant les familles des patriarches Largs Nardum, Baragor Skandalk et Ulfar Vihr. Bien que ces deux dernières soient actuellement en profond désaccord au sujet d'un héritage, la Guilde défend inlassablement les intérêts des artisans nains contre le monopole de la Kommission pour le Commerce, les Métiers et les Impôts.

Nos autres évènements culturels de déroulent généralement à l'Auditoire, un amphithéâtre excavé, taillé dans le granit du Fauschlag. Des assemblées de citoyens s'y tiennent, les homélies des Anciens, ainsi que des débats animés entre le Comité pour la Préservation et le Directoire pour la Communion des Peuples. Ces deux groupes représentent les deux tendances antagonistes de notre communauté vis-à-vis de notre rapport aux Hommes.

L'Auditoire accueille également les représentations du Festival Trogaskud[Contraction de « trogg a skaud », littéralement « fête de chant » en Khazalid] au cours duquel une dizaine de chorales rivalisent. Allez savoir pourquoi, mais les Humains sont généralement rares à cet évènement.

Après ces festivités, si vous cherchez le sain repos de Valaya, l'adresse la plus indiquée de notre quartier reste la Chope de Pierre, l'auberge du dénommé Morek Garnardin-le-Sec, qui tient son surnom autant de son caractère rigide que de sa réticence à servir sa délicieuse et précieuse bière. S'il consentait à en augmenter la production, il pourrait sans aucun doute concurrencer celles des Bières du Dragon, mais il s'y refuse en arguant de la perte de qualité. Beaucoup pensent qu'il préfère éviter les ennuis de la concurrence.

Comme vos caravanes marchandes ne doivent pas manquer d'attirer l'attention des brigands, sachez que vous pouvez engager une solide escorte au Refuge du Combattant, l'enseigne de la Guilde des Guerriers. Cette petite bâtisse fortifiée offre aux aventuriers de passage un grand dortoir spartiate, un réfectoire sommaire, une salle d'entrainement et bien évidemment un autel dédié à Grimnir. Krudd Strungi-Forte-Main, un ancien combattant des tunnels manchot, en assure stoïquement l'intendance. Comme il offre protection à tout Nain, même ceux sortant d'une bagarre d'auberge, il s'est attiré l'inimité de la garde de la cité.

Les autres membres de cette Guilde se comptent principalement parmi les Perceurs (une unité composée de mineurs et de combattants des tunnels chargée de l'entretien des galeries et des égouts), ainsi qu'au sein des Protecteurs, la petite milice du quartier dirigée par l'intègre Harok Finbar.

A proximité se trouve la Galerie Originelle. Les vieux écrits proclament que nos Ancêtres ont aidé Arthur, le chef des Teutons, à atteindre le sommet du Fauschlag en perçant un tunnel depuis son pied. Bien qu'aujourd'hui condamnée pour des raisons de sécurité, elle n'en reste pas moins un lieu sacré de notre communauté, ainsi qu'une destination de pèlerinage très populaire pour les adeptes d'Ulric. La nuit, certains assurent avoir entendu les murmures des Ancêtres dispensant leurs conseils.

Dans le dédale sinueux des ruelles adjacentes, vous pourrez peut-être trouver le cabinet d'étude monétaire d'Olgir Almver-le-Reclus. Sa collection de pièces et médailles dépasse l'imagination, mais le sombre caractère de ce numismate solitaire rebute souvent le visiteur, à moins que ce ne soit les figures monstrueuses qui ornent sa façade.

Mais pour en apprendre plus sur notre histoire ou simplement vous divertir, rendez-vous chez notre captivant chroniqueur et poète Heganbor Snalon ; il connaît toutes les sagas de notre communauté. Son office remplie de vieux ouvrages est parfois difficile à trouver, alors dirigez-vous aux carillons de son voisin Drumin Axlor, le fondeur de cloches, à moins que ne résonne le doux chant se son épouse Sunni. En chemin, vous rirez assurément devant les jurons de Ragni Dawin, le tonnelier bougon et soliloqueur qui travaille dans la même ruelle.

A l'est du quartier, vous ne manquerez pas l'oratoire de Smednir, autour duquel résident une dizaine d'ateliers de maçons, sculpteurs et tailleurs de pierre. Le splendide marbre vert du Fauschlag[La montagne au sommet de laquelle Middenheim est bâtie] assure leur pérennité et je mettrais ma barbe à couper qu'il serait très apprécié par la noblesse de Marienburg. Si ce nouveau commerce vous intéresse, je vous conseille de vous adresser à mon honnête ami Cranneg Boremir, mais vous risqueriez alors de vous attirer les foudres de son populaire rival Mendri Gunar qui tente d'imposer son monopole. La prudence est de mise dans ce récent conflit interne à la Guilde des Artisans.

Tous ces ouvriers se retrouvent à l'Humecte, la taverne voisine d'Orek Olgur. Si la production de ce brasseur n'est pas de grande qualité, elle conserve cette saveur minérale que les autres peuples ne savent ni imiter, ni apprécier. La production conséquente et les prix abordables complètent sa popularité.

En remontant la Glissengasse, une arche ouvre sur une petite cour intérieure autour de laquelle est regroupée une communauté gnome. Composée d'une demi-douzaine de foyers, nous lui accordons notre protection. Cependant, leur tempérament facétieux s'accorde mal avec notre caractère, ce qui provoque parfois des tensions. A titre personnel, j'éprouve la plus grande méfiance envers ces lointains cousins qui n'ont pas hérité de nos nobles valeurs d'honneur et de respect.

Toutefois, l'enseigne du Carat devrait attirer votre attention puisqu'elle abrite un joaillier nommé Alraun. On le dit également magnétiseur, ce qui ajoute au caractère équivoque de ce personnage à la réputation douteuse. Tout comme celle de son cousin, le serrurier Guillaume, dont on dit qu'il serait capable de "réparer" n'importe quelle serrure de la cité.

En suivant le doux son du martèlement de l'enclume, vos pas vous mèneront à la Fournaise, dont le propriétaire Olgar Seknan-le-Farouche est unanimement reconnu comme le meilleur métallurgiste de la cité. Ses incomparables alliages sont jalousement recherchés. Le bouillonnant propriétaire, fier et indépendant, refuse toute affiliation aux nombreuses guildes qui le courtisent activement depuis des décennies. De plus, les rares places d'apprentissage sont âprement disputées entre les Knublstubi[Jeune nain en âge de commencer à travailler], ce qui a parfois conduit à des débordements comme des rixes entre familles ou des intrigues entre guildes.

En face, l'austère et massive demeure est connue sous le nom du Bastion. Elle abrite en réalité les bureaux et logis du clan Vori, dirigé par le vénéré Karugromtbi[Ancêtre vivant, Nain dépassant les 400 ans] Morn Argol et lié depuis très longtemps à l'Honorable Guilde des Législateurs. De ce fait, il peut vous être d'un précieux secours si vous endurez des problèmes administratifs. En réalité, c'est aujourd'hui son fils Kallon-le-Pugnace, un avoué borné selon les critères humains, qui s'occupe des affaires courantes. Il a pour tâche, entre autres, de préserver nos lois et de s'assurer qu'elles sont compatibles avec la législation des Hommes.

La majorité du clan est tournée vers cette activité, puisque son neveu Lunn tient une respectable petite imprimerie, sa nièce Helga est une talentueuse calligraphe et son cousin Careg Erslor un habile graveur.

Malgré le profond respect dont il jouit, le clan Vori reste en retrait des prises de décision de notre communauté, se contentant de statuer sur la conformité légale. Ils vivent dans un étrange isolement que seuls leurs nombreux - et parfois singuliers - clients brisent.

Non loin, vous trouverez, si besoin est, la preuve de notre incontestable maîtrise technologique en l'Abreuveuse, une complexe machine actionnée par un moulin à vent suppléé par un prodigieux moteur à vapeur. Pompant l'eau dans les entrailles du Fauchlag, son puissant débit approvisionne d'une part notre communauté, mais surtout les lavandières et les tanneurs de l'infâme quartier voisin de l'Ostwald dont les puits sont, selon la rumeur, bouchés par les cadavres des victimes de la pègre. Grâce à un astucieux système de canalisations souterraines, nous remplissons les fontaines de ces vauriens, ce qui nous en préserve car ils sont ainsi obligés de nous laisser en paix.

Ainsi, à l'ombre des pâles, la Zhufdrakk[Littéralement "torrent du dragon" en Khazalid] vous permettra d'étancher la soif de vos mules. Cette magnifique fontaine, chef d'oeuvre du Maître sculpteur Atemir Zadron, est également un lieu de rencontre pour les foyers venant y puiser leurs réserves d'eau.

Plusieurs devantures d'échoppes donnent sur ce chaleureux carrefour : La belle et farouche potière Karstin Onser, dont le toucher fait aussi bien virevolter l'argile de son tour que les coeurs de ses nombreux prétendants ; pour le malheur de Valaya, elle persiste à se refuser et à préférer le célibat. Egalement, le Conservatoire du vieil antiquaire Grindol Rundi, qui consacre sa vie au recouvrement des reliques de notre peuple ; son vaste réseau de contacts amène régulièrement des étranges voyageurs sous son toit d'ardoise. Finalement, Herbet Sazoner, un Humain maroquinier à l'âge avancé, qui s'est détourné des siens pour adopter nos coutumes ; sa persévérance et son talent dans le travail du cuir lui ont permis d'être accepté comme l'un des nôtres à part entière.

Plus au sud, le Puits de l'Oubli occupe l'extrémité d'une impasse. Outre le second approvisionnement du quartier en eau pure, il est la source d'une légende qui veut que toute personne tourmentée y jetant une pièce d'argent voit ses soucis disparaître. L'entretien en est assuré par le puisatier Elmrik Elsmund, une sommité dans la cité de par son savoir-faire et son courage, tant les rencontres dans ces conduits peuvent être dangereuses. Les ruelles voisinent sont calmes et ne s'agitent qu'à l'occasion d'un affrontement de tract-gob, une compétition locale dans laquelle quatre équipes de trois nains tirent simultanément sur une corde attachée à un membre de Gobelin ; le gagnant étant celui qui arrache son membre en premier. L'équipe championne est celle de Gorazin Arskor, ce qui provoque la jalousie des autres compétiteurs qui le soupçonnent de fréquenter des alchimistes.

Un autre lieu où j'aime vaquer est la Stèle de la Mémoire, un monument commémoratif sur lequel sont gravés les noms des personnalités disparues de la communauté. Obtenir le mérite d'y apparaître est un grand honneur que seul le Conseil des Anciens peut accorder. Ce monument sied dans une cour reculée, entourée d'alcôves supportant des riches demeures couvertes de bas-reliefs. L'une d'elle abrite le temple de Gazul, du Clerc Arek Nard, à partir duquel on peut accéder à la crypte de notre communauté.

La quiétude des lieux n'est troublée que par les nombreux pigeons qui souillent la stèle de leurs déjections. Nous les aurions déjà exterminés si un comité d'Elfes, soutenu par les autorités municipales, ne s'y était opposé. A proximité, la fromagerie du bavard Belgol Karik fournit les meilleures pâtes de la cité, quoi que puisse en dire le laitier halfeling Cyril Lameule du quartier voisin de l'Altmarkt.

Une dernière adresse utile est celle de mes amis Morek et Valma Badrin. En bordure du quartier nain, ils occupent un petit moulin et oeuvrent en tant que meuniers. Auparavant, durant de nombreuses années, ils ont parcouru les Montagnes du Bout du Monde avec une ligue de courageux prospecteurs. Ils se sont finalement installés à Middenheim pour y élever leurs deux enfants Durak et Kalea. Cette dernière est d'ailleurs en âge de s'unir et les prétendants se pressent, ce qui ne manque pas de causer quelques troubles parmi les Gnutrommis[Jeune adulte, cadet d'un clan]. Leur sage père préfère retarder la cérémonie en attendant que leurs problèmes cadastraux soient résolus. En effet, leurs voisins humains cherchent à les chasser pour s'approprier leur demeure, à moins que ce ne soit en réalité pour s'emparer du légendaire trésor qu'ils cacheraient prétendument. Mais je m'égare là en considérations qui ne doivent pas vous intéresser, ce dont je vous prie de m'excuser.

Ainsi, mes dernières recommandations iront à l'encontre de personnes que je vous conseille d'éviter :

Tout d'abord, le banni Brond Finbar. Il était un respecté membre de la Guilde des Engingneurs avant de nous trahir pour une obscure raison, antérieure à ma venue dans cette cité. Certains pensent qu'il l'a quittée depuis longtemps, mais d'autres craignent qu'il n'ait rejoint quelque obscure association et fomente un autre mauvais coup. Pour le moment, son nom reste gravé dans notre Livre des Rancunes.

Si votre chemin croise celui d'un solitaire dénommé Krugg, évitez le. Il était autrefois un tueur qui a sauvé la vie de notre Maître Erudit Drong Fremni. Il est devenu amnésique après le coup de tête qui a tué le chef orque, mettant ainsi en déroute sa bande d'assaillants. Il recouvre parfois brièvement la mémoire et rentre dans des accès de furie incontrôlables.

Le pauvre Enlag Tungn était un intrépide mineur jusqu'au jour où un éboulement a failli lui faire rejoindre Gazul ; mais s'il n'a pas perdu la vie, il y a laissé sa raison. Depuis, il erre dans les rues, divaguant sur des histoires de monstres et de trésors, et cherchant constamment à redescendre dans les tunnels du Fauschlag. Que Grungni nous aide à l'en prévenir.

Skag Narson est un de nos cousins nordiques. Nul ne sait exactement quand et comment il est arrivé à Middenheim, mais tous se méfient des histoires invraisemblables qu'il prétend avoir vécues. Et si certains ventent ses talents de guide, d'autres ayant fait appel à ses services n'ont jamais été revus.

Et finalement Furgil Lorek, un maçon qui, pour une raison de qu'ignore, ne cesse de colporter des rumeurs diffamatoires - et bien évidemment fausses - à mon encontre.

Voilà, je pense vous avoir présenté, cher Maître Rognisen, les différents aspects de notre communauté de Middenheim. Je ne manquerai pas de vous communiquer, par une prochaine missive, la décision du Conseil quant à notre affaire préalablement mentionnée. J'espère que vous me ferez également l'honneur de m'apporter bientôt des nouvelles pour l'organisation de mon expédition. Ainsi, par Grungni, je suis certain que nous pourrons à nouveau trinquer ensemble à la réussite de nos affaires respectives au cours d'une autre mémorable soirée à la Lune Rouge.

Votre dévoué, Biork Blumberg

En cache depuis le 06/01/2020