Veuillez patienter...

La Maisontaal

Source : WJRF - Supplément V1 WJRF - Seigneur des Liches (Le), proposé par Fenryll.

Chargement en cours...

Latitude : 62.02165 | Longitude : -36.37328
Village (68 habitants)
Aisée (3)
Parravon, Bretonnie.
Agriculture, Monastère.
Forces inconnues.
Ventes : - / Achats : -

 

Le monastère de La Maisontaal se trouve dans un petit bassin fertile entre les sommets de la montagne. Le coin est légèrement boisé, avec, autour du monastère, des champs clairsemés et de petits groupes d'habitations essentiellement occupées par les fermiers, les bergers, les chasseurs et les trappeurs qui fournissent le monastère en nourriture et autres denrées vitales. Tout près coule la Vaswasser, un affluent du Grismarie Supérieur. Dans la partie qui traverse ce bassin relativement plat, la Vaswasser est moins violente que par la suite, mais c'est toujours un torrent plutôt qu'une rivière et il est trop petit pour des bateaux.

Le monastère de La Maisontaal, comme l'on peut s'y attendre, est dédié à Taal, le dieu de la nature et des lieux sauvages. Les clercs de Taal et ses fidèles sont nombreux à venir y faire retraite de l'est de la Bretonnie et de l'ouest de l'Empire.

A l'intérieur des murs, une chapelle au toit circulaire avoisine le flanc est d'un batiment en forme de T et est entourée d'un potager, d'un poulailler et d'une porcherie. L'autre partie de l'enceinte est occupée par les écuries et l'entrée de la crypte où des générations de moines ont été enterrées. Les murs du monastère sont en pierres à chaux locales, le toit est en bois épais et les fenêtres sont fermées par de lourds volets.

Bien que La Maisontaal soit bien établie et possède des jardin, des enclos et d'autres installations, il n'y a pas de grandes zones agricoles aux alentours. Taal étant le dieu des lieux sauvages, les grands champs de culture n'attirent pas particulièrement ses faveurs. Tout forestier peut facilement deviner que les habitants de La Maisontaal laissent leurs animaux chercher leur propre pitance et qu'eux mêmes se nourrissent de ce que la nature fournit spontanément ; ils ramassent des fruits sauvages des baies, des noix et des tubercules plutôt que de les cultiver.

La Maisontaal est un endroit primitif dont les citadins pourraient considérer avec horreur sa simplicité spartiate, mais ce lieu est idéal pour les fidèles de Taal qui veulent se retirer en contemplation et s'instruire.

Retour