Veuillez patienter...

Chernozavtra

Source : WJRF - Supplément Officiel V1 WJRF - Il y a Quelque Chose de Pourri à Kislev, proposé par Thingrim.

Chargement en cours...

Latitude : 73.77588 | Longitude : 37.53064
Ville (1 habitant)
Pauvre (1)
Terres Fertiles, Kislev.
Auto-subsistance.
Inconnues.
Ventes : 1 / Achats : -

 

Située sur une île de la rivière Zapadryeka aux pieds des montagnes du bout du monde, Chernozavtra n'est plus reliée au royaume de Kislev depuis que sa population a été décimé par la peste.

A l'époque de sa fondation en 2252 CI, la colonie de Chernozavtra disposait de tous les atouts nécessaires au succès. Lîle sur la Zapadryeka était un emplacement parfait - pratique à la fois pour les voyages fluviaux et le commerce, facile à défendre contre les attaques des Dolgans ou des GobelinoIdes et entourée du sol sombre et fertile qui inspira le nom de la colonie - "Sombre Lendemain". Le nom fut bien choisi, mais pas dans le sens attendu.

A la fin du siècle, Chernozavtra faisait partie des colonies des Terres Fertiles les plus riches et les plus florissantes. Sa position fur renforcée par un traité avec les tribus Dolgans avoisinantes, qui autorisaient les rassemblements traditionnels de clans sur l'ile, à condition que les relations avec les colonisateurs restent bonnes.
Mais en 2302, le Chaos s'est déversé depuis le nord. Les Terres Fertiles et les steppes étant isolées du reste de Kislev, les tribus Dolgans proches demandèrent la protection de la cité. Les colonisateurs et les Dolgans unifiant leurs forces, résistèrent pendant quatre mois, jusqu'à ce que les hordes du Chaos submergent les murs de la cité, il n'y eut aucun survivant.

Le Chaos fut refoulé au cours du 23ème siècle, mais les ruines de Chernozavtra restèrent vides. Une colonie finit par se réinstaller cent ans plus tard et au bout de dix ans, Chernozavtra semblait avoir retrouvé les chemins de la réussite. C'est alors que, au cours de l'hiver 2478, la peste a frappé. La population entière de la cité fut décimée. L'isolation de la cité empêcha la propagation du mal, mais la colonie fut de nouveau abandonnée. Les morts restèrent là où ils étaient tombés...

Retour