Veuillez patienter...

La garde éternelle (The eternal guard)

Thème : Aventure

Joueurs : 3 / 5

Difficulté : Modéré

Lecture : ~22mn. (5292 mots)

Découverte Gestion de personnes Organisation Poursuite

Source : Warpstone magazine Magazine - Warpstone n°5, proposé par Fenryll.

La Garde Eternelle est un scénario qui se déroule à Marienburg. La ville est la porte d'entrée de l'Empire vers le reste du monde et une grande variété d'objets étranges y sont apportés. Cependant, l'aventure peut se dérouler n'importe où, simplement en faisant remonter les marchandises le long du Reik depuis Marienburg.

Douze ans. Douze ans de sa vie, il avait servi ce fou. Il avait durement travaillé et était resté totalement fidèle. Ce n'était pas non plus comme si cela payait bien. Pas pour ce qu'ils avaient à faire - de longs voyages en mer, des habitants insensés et des maladies meurtrières sans parler des jungles humides et des plantes qui pouvaient manger les gens. Peu de gens y croyaient. Qu'est-ce que c'est que ce bruit ? Des saletés d'ivrognes.
Drexol avait toujours été déraisonnable mais cela l'avait envoyé au-dessus du bord. Imbécile. J'aurais quand même dû garder ma bouche fermée, ce n'est pas ma place après tout. Eh bien, ce sera bien de sortir de Marienburg, je trouverais mieux dans l'Empire. Après tout, ils ne sont pas aussi brillants, hein. Hmm... Voilà que ça recommence. Qu'est-ce que c'est ? On dirait la porte... Non ! Ça n'est pas possible ! Non !
Carlos criait tandis que les mains enserraient sa gorge et lui arrachaient la vie.

Introduction

Il y a des siècles, un puissant empire régnait sur l'Araby. Ces gens ont construit de grands monuments pour leurs rois-dieux, d'énormes pyramides et des mausolées où ils ont enterré leurs dirigeants, entourés de leurs serviteurs, de leurs objets préférés et de tout ce dont ils pourraient avoir besoin lorsqu'ils atteindraient le monde suivant.
L'un des plus longs règnes a vu le roi promettre la main de sa fille au prince du royaume voisin afin de mettre fin à une guerre longue et sanglante. Cependant, la princesse était amoureuse de l'un de ses gardes, le bel Omar . Les autres gardes veillaient pendant que le couple se retrouvait, sachant que s'ils venaient à être attrapés, ils seraient tous tués. Mais, à mesure que le mariage arrangé se rapprochait, l'un des autres gardes a eu peur et trahi le secret. De rage, le roi massacra les gardes jusqu'au dernier - y compris celui qui avait apporté la nouvelle.
Lorsque la jeune princesse Ofra entendit cela, elle eut le coeur brisé. Dans son chagrin, elle demanda à sa loyale servante de lui procurer du poison. Alors qu'elle reposait mourante, son père refusa sa dernière requête d'enterrer Omar avec elle. Ses fidèles serviteurs cependant, se faufilèrent dans le tombeau avant qu'il ne soit scellé pour y déposer le corps, et finalement, dans la mort, ils reposèrent ensemble.

Pour finir, le Royaume tomba en poussière, presque totalement oublié, si ce n'est pour les immenses monuments de pierre qu'il laissa derrière lui. Les sables montaient parfois autour d'eux, les cachant à la vue de tous, de sorte que même eux furent oubliés. Toutefois, des explorateurs finirent par venir en quête des reliques de cette ancienne civilisation.
Arno Cloos et Fredrick Drexol sont de vieux amis et partenaires commerciaux. À l'origine, Drexol fournissait l'argent tandis que Cloos apportait l'expertise. Avec le temps, Drexol a commencé à aimer l'aventure et l'exploration, et ils participaient tous deux aux différentes expéditions. Lors de leur dernier voyage, ils découvrirent le tombeau d'Ofra et d'Omar . Ils y prirent tout, y compris les deux sarcophages contenant les corps momifiés des amants.

Comme ils le faisaient habituellement, les deux partenaires choisirent les articles qu'ils souhaitaient conserver. Chacun pris un sarcophage. Ce n'est qu'après le partage des objets que Drexol devint obsédé par le besoin de posséder les deux sarcophages, et pendant le voyage de retour, il devint réfractaire. Les deux hommes commencèrent à s'affronter.
Cloos était tombé amoureux et avait épousé une fille de la région, qui voyageait avec eux, et à bord du Far Swan, elle et Johannes Jaegaer (son ami et employé) le soutenaient contre Drexol. Cela n'a fait qu'aggraver la situation. Le second de Drexol, Carlos, avait vu sa transformation et avait été renvoyé pour avoir pris la parole.
Au moment où le navire arrivait au port, les deux hommes s'apprêtaient à en venir aux mains. Les deux hommes rentrèrent chez eux et commencèrent à décharger les articles. Pendant le déchargement, Drexol menaça Johannes (qui supervisait). Johannes craignit que Drexol ne tente de voler le sarcophage et entreprit d'embaucher des gardes. C'est là que les PJ entrent en jeu.

Introduction des joueurs
Les joueurs sont tranquillement assis dans une auberge, venant de terminer leur dîner. Ils se détendent dans la pièce presque vide, les gens s'agitant à l'extérieur. L'un des joueurs a sommeil et est allongé, les jambes dépassant de sous la table. À ce moment, un homme à l'air rude butte (délibérément) sur le pied du personnage et trébuche, renversant son propre dîner et sa propre boisson. Il se retourne avec colère et menace le personnage.
C'est Pablo Divillo , un spadassin à la recherche de problèmes. Il sera évident qu'il ne s'intéresse qu'au combat. Il demande au personnage de sortir pour répondre de cette insulte. Pablo travaille actuellement à une arnaque avec son partenaire Mikhail, un pickpocket, et dès que le combat aura commencé, Mikhail en profitera pour agir dans la foule qui se rassemble. L'une des bourses qu'il tente de soutirer proviendra de l'un des PJ.

Le greffier
Quelle que soit l'issue de cette situation, les PJ auront attiré l'attention de Johannes Jaegaer . Johannes est un homme bien habillé et agréable qui leur proposera de leur payer un verre. Une fois réunis autour de la table, il se présentera. "Je suis Johannes Jaegaer , commis pour les explorations de Maîtres der Cloos de Cloos et Drexol ... em, désolé. Maître der Cloos de Cloos.". Il continue pour leur proposer un petit boulot rapide (10 Guilders pour 2 heures), qui, selon lui, pourrait conduire à "plus de travail".

Le Far Swan

Johannes emmène les PJ sur les quais, leur disant en chemin qu'il veut simplement qu'ils gardent certaines caisses. Il ne donne pas plus de détail. Ils arrivent du côté du quai très fréquenté, où trois navires sont en cours de déchargement. L'un d'eux est le Far Swan, un navire impressionnant. Quelques membres d'équipage aident les débardeurs à décharger. Johannes marche droit sur la passerelle, faisant un signe de tête à deux hommes. Il se dirige vers la cale, s'assurant que les personnages le suivent.
Ce faisant, il se retrouve face à face avec deux Voyous , qui ont été payés par Drexol pour surveiller la caisse (contenant le sarcophage) pendant qu'il revient avec le chariot (utilisé pour emporter son propre sarcophage). Johannes ordonne aux personnages de ramasser la caisse. L'un des Voyous fait un pas en avant, montrant ses poings américains et dit : "Vous devrez passer par nous". Une fois que les PJ en ont terminé avec les deux Voyous , Johannes leur demandera (ou les arrimeurs s'ils se plaignent) de porter la caisse dans un chariot. Celle-ci mesure neuf pieds de long (2'75m), construite de planches de bois et fermée par deux sangles de fer.

Drexol
Alors que la boîte est chargée sur le chariot, un homme d'âge moyen richement habillé (Drexol) se dirige droit vers Johannes et se lance dans une attaque verbale contre lui en arabe. Tout personnage qui comprend l'arabe entendra qu'il se disputent la propriété légitime de la boîte. Drexol met fin à la conversation et s'en va furieux.
Le voyage de retour à la maison se déroule sans incident, même si Johannes regarde constamment autour de lui avec nervosité.

Cloos
La charrette s'arrête devant une grande maison aisée, et Johannes descend, juste au moment où une femme d'âge moyen (la gouvernante de Cloos) ouvre la porte, visiblement désemparée. Elle se précipite vers Johannes, expliquant : "Maître Cloos s'est effondré, Herr Jaegaer ! Vous devez appeler un chirurgien ! ". Johannes demande à l'un des personnages d'aller chercher Herr Auben, le médecin personnel de Cloos.
À l'intérieur, Cloos est allongé sur le sol de son bureau, sa femme lui versant l'eau d'une gourde dans la bouche. Il a l'air pâle et tremble, regardant fixement au loin. N'importe quel personnage avec la compétence Soin des blessures ou Traumatologie pourra l'apaiser. Ils pourront également dire qu'il a eu une crise cardiaque.
Quand Herr Auben arrive, il vérifie rapidement Cloos et demande ensuite aux PJ de le transporter dans sa chambre. Une fois sur place, il envoie tout le monde hors de la pièce à l'exception de la femme de ménage. Cependant, Ofra refuse de partir et une dispute effrénée a lieu entre elle et le médecin. Celle-ci tourne court rapidement et la jeune femme reste dans la pièce.
Pendant que le médecin accomplit son travail, Johannes demande aux PJ de terminer le leur. Il leur demande de porter la boîte au sous-sol. Pendant qu'ils le font, Johannes répondra avec plaisir à toutes les questions sur Cloos et le voyage.
Cependant, si on lui demande ce qu'il y a dans la boîte, il dira simplement "divers objets" (le culte de Morr ne voit pas d'un bon oeil le pillage de tombes anciennes. La fine différence entre le vol de tombes et l'archéologie ne leur apparait pas toujours évidente.). La cave est immense (Cloos a également acheté le sous-sol du voisin et a bloqué leur entrée), et est remplie d'un énorme éventail d'objets des Terres du Sud, de Cathay et d'Araby. Johannes leur demande de placer la boîte au milieu du sol. Lorsqu'ils ont terminé, il les remercie mais leur explique en s'excusant qu'il ne peut pas encore les payer car Cloos a la clé du coffre-fort. Il leur demande de revenir le lendemain matin, lorsque Cloos aura suffisamment récupéré pour remettre la clé, et ils seront alors entièrement payés.
Si les PJ décident de surveiller la maison, ils seront arrêtés / chassés par une patrouille de garde dirigée par le Sergent Lhimes . L'incarcération se terminera par une amende de 5 Guilders pour avoir troublé le calme et l'ordre public.

Le lendemain matin

Alors que les PJ se dirigent vers la maison le lendemain matin, ils croisent une voiture, allant dans la direction opposée. Quiconque réussit un test d'I reconnaîtra l'occupant comme étant Fredrick Drexol .
La porte est ouverte par un Johannes visiblement bouleversé. Il les regarde un moment, mais avant de pouvoir parler, le Sergent Lhimes les interrompt. Lhimes les invite à entrer et ils voient trois autres gardes debout. Lhimes commence à interroger les PJ - qui sont-ils, ce qu'ils font ici, etc. Johannes confirmera leurs histoires en hochant la tête.
Une fois convaincu que les PJ ne savent rien, il expliquera ce qui s'est passé. "Herr Cloos a été retrouvé mort dans son bureau tôt ce matin. La porte a été enfoncée, mais lui ne portait pas de marques.". Lhimes rejettera toute explication impliquant des momies mortes qui se déchaînent pendant la nuit comme en les qualifiant de simplement stupides.
Johannes sera d'accord avec lui. Si les PJ insistent pour qu'ils vérifient le sous-sol, ils constateront que la boîte est toujours verrouillée avec les sangles de fer fermement en place. "Alors vous voudriez que je croie que ce... ce truc, aurait jailli de la boîte, tué Herr Cloos puis aurait remis les clous pour se renfermer à l'intérieur, hmm ?"

"Il veut ma mort"
Une fois qu'il aura interrogé les PJ, Lhimes leur demandera de partir, et s'en ira à son tour. Johannes leur remet l'argent qui leur est dû et les remercie. Alors qu'ils sortent, le veuve Ofra apparaît en haut des escaliers, un homme plus âgé se tenant derrière elle.
Elle a l'air bouleversée et interpelle Johannes en arabe. Il se tourne vers le groupe et traduit : "Frau Cloos aimerait que vous restiez. Elle aimerait vous parler à tous.". Ofra disparaît à nouveau et Frau Steper descend les escaliers pour préparer le déjeuner des joueurs. S'ils n'ont pas encore découvert toute l'histoire de Cloos, Drexol & Ofra, la femme de ménage complètera les trous.
Ils devraient savoir qu'Ofra et Cloos se sont récemment mariés et qu'elle était beaucoup plus jeune que lui. En outre, il convient de préciser que Drexol et Cloos s'étaient disputés. Cependant, Steper et Johannes supposeront que la vraie raison du différend était Ofra, plutôt que la propriété de la boîte.
Peu de temps après le déjeuner, Steper annonce qu'Ofra est prête à les recevoir dans le salon. Johannes se tient à son épaule. Elle est calme et regarde fixement le groupe. Un homme plus âgé est assis de l'autre côté de la pièce. Il se lève à l'entrée des PJ, se présente comme Oswald Kant , avocat de la famille Cloos et dit que Frau Cloos a une proposition commerciale à leur soumettre. Il s'assoit et Ofra commence à parler. Elle fait des pauses toutes les deux phrases pour que Johannes puisse traduire.
Elle veut engager les PJ comme gardes du corps, pour la protéger jusqu'à ce que le testament ait été lu. Elle croit que Drexol souhaite sa mort et qu'il a assassiné son mari. Son mari avait changé son testament, elle a donc tout hérité, y compris la moitié du partenariat Drexol-Cloos (qui n'a jamais été officiellement dissous). Cependant, si elle devait mourir avant la lecture du testament, alors sous la loi de Marienburg (une loi obscure) Drexol en gagnerait le contrôle total. Il pourrait également faire valoir ("comme dans le cas de van Deert contre van Deert", intervient Kant) que les possessions de Cloos étaient le résultat d'un commerce mutuel, et donc détenues par Drexol. Si on lui demande pourquoi Cloos et Drexol se sont disputés, elle blâmera le sarcophage.
Si les PJ acceptent, ils auront les deux chambres d'hôtes à partager. Ils seront bien payés pour les trois jours (montant à la discrétion du MJ) jusqu'à la lecture du testament et auront tous leurs repas fournis. Kant et Johannes partent, tandis qu'Ofra se retire dans sa chambre.
Si les PJ essaient de visiter Drexol, il ne sera pas disponible. À ce stade, ils ne pourront en aucun cas le voir. S'ils persistent, la garde sera appelée sans hésitation.
Si les PJ souhaitent ouvrir la boîte, ils devront le faire en secret - Johannes ne donnera pas la permission. Une fois les sangles de fer cassées, il ne sera pas possible de les remettre en place.
Une fois ouverte, ils découvriront qu'en plus du sarcophage, il y a une tablette de pierre qui raconte l'histoire d'Ofra et d'Omar . Elle est écrite en hiéroglyphes et il faudra un expert dans ce domaine pour le déchiffrer.
Remarque : vous ne voudrez peut-être pas que les PJ connaissent toute l'histoire d'Ofra et d'Omar jusqu'à ce qu'il soit évident qu'il y a deux sarcophages. Cependant, une fois les noms appris, les PJ peuvent croire que Ofra Cloos est possédé par l'esprit d'Ofra (en raison du même nom), ou qu'ils peuvent être en mesure d'utiliser Ofra Cloos pour contrôler Omar (ce qu'elle ne peut pas). Si vous pensez qu'avoir des noms identiques ressemble trop à un film de « Hammer House of Horror », n'hésitez pas à changer l'un des noms en Akasha, ou un autre nom arabe.

L'amour va nous déchirer
Alors qui a tué Cloos ? Omar l'a fait. Lorsque les deux sarcophages furent séparés, Omar fut réveillé. Il est poussé à se venger de ceux qui l'ont séparé de sa bien-aimée. En plus de Cloos, il a déjà tué Carlos, le second de Drexol. Les biens de Carlos ont été volés par son propriétaire (qui a trouvé le corps) et l'a enterré dans la tombe d'un pauvre. Ses amis ne trouveront pas sa disparition surprenante - après avoir été limogé, il avait l'intention de quitter la ville de toute façon. Omar a toujours l'intention de tuer Drexol, Johannes et Ofra.
Drexol a réussi à l'éviter jusqu'à présent simplement en ne se trouvant pas à proximité du sarcophage de la princesse Ofra. Omar a été attiré par la présence de sa bien-aimée, mais quand il est arrivé, il a été entendu par Cloos qui a ouvert la porte pour savoir d'où venait le bruit. Il pourchassa Cloos jusqu'au bureau, enfonçant la porte, faisant lâcher le coeur encore faible de Cloos qui mourut avant qu'Omar ne le touche. Ofra a été sauvée par le passage de la patrouille de quart de Lhimes, qui a effrayé Omar . Cependant, Lhimes a choisi de ne mener l'enquête que plus tard.
Si les PJ décident à quelque moment que ce soit de détruire le corps de la princesse, ils sont ajoutés à la liste d'Omar . Réunir les deux sarcophages ne satisfera pas la momie ; la vengeance sera exercée sur tous ceux qui ont offensé.

Dans la chaleur de la nuit
Plus tard dans la nuit, tous les PJ qui sont restés éveillés entendront des sons - c'est un gang de quatre Voyous embauchés par Drexol pour voler le sarcophage. Drexol leur a dit que seule une femme vivait dans la maison et qu'ils ne devraient avoir aucun problème à récupérer la boîte pour lui.
Une fois qu'ils se rendront compte qu'il y a plus qu'une femme seule dans la maison, ils essaieront de s'enfuir. Ils se battront, mais préfèrent s'échapper s'ils le peuvent. S'ils sont capturés, ils diront qu'ils cambriolaient simplement la maison. S'ils pensent que cela les aidera à s'enfuir, ils donneront le nom de Drexol aux PJ.
S'ils sont remis à la garde, ils se tairont. Ils savent qu'ils vont simplement les faire comparaitre devant un magistrat.

Les funérailles

Le lendemain matin, ce sont les funérailles de Cloos. Cela a lieu dans le cimetière Deedesveld qui sera très fréquenté. Ofra se lève tôt pour se préparer (avec l'aide de Frau Steper ). Johannes arrive à huit heures et Kant une heure plus tard. Quand Kant arrive, il demande à deux PJ de garder la maison pendant que les autres escortent Ofra à l'enterrement.
Kant a arrangé deux voitures et ils sont les derniers à arriver au cimetière. Un initié de Morr accueille Ofra et l'escorte sur le site, où l'attend le clerc. Une soixantaine de personnes en deuil se sont rassemblées, dont des membres de l'équipage du Far Swan. Drexol est également là, et regarde Ofra tout le long du service.
Quand ce sera fini, beaucoup de personnes en deuil présentent leurs condoléances à Ofra (Johannes traduit) et le capitaine du Far Swan lui présente un talisman de Manann pour la protéger. Drexol attend que tout le monde ait fini (et que les clercs disparaissent) avant de s'approcher d'Ofra et de proposer d'acheter le sarcophage. Quand elle refusera, il augmentera le prix plusieurs fois, puis partira en colère.

Suivi
Alors que le groupe rentre chez lui, Ofra demande à la voiture de s'arrêter et demande à un PJ de l'escorter pendant qu'elle voit quelque chose de Marienburg. Johannes se propose de les accompagner, mais elle refuse, et part.
Ofra veut juste s'éloigner de la maison et voir la ville. Peu importe où le PJ l'emmène, elle sera satisfaite. Marienburg ne ressemble à rien de ce qu'elle a vu auparavant et elle en est fascinée.
Elle paiera toutes les dépenses. Si vous le souhaitez, vous pourriez la faire disparaître brièvement, alors qu'elle ne s'est arrêtée que pour voir un artiste de rue.
À la tombée de la nuit, le PJ commencera à se sentir mal à l'aise, comme s'il était observé. Il sera tard dans la soirée quand Ofra sera prête à rentrer, s'agitant jusqu'à ce que le PJ se rende compte qu'elle souhaite rentrer. À présent, le PJ devrait être certain qu'ils sont suivis, chaque ombre devenant une menace. Ofra le sentira aussi et commencera à paniquer. Cela se transformera en un grand soulagement à leur retour.
Ils sont, en fait, suivis par la momie. Si d'autres personnages suivent les PJ, la momie devrait attaquer l'un d'entre eux sans être vue, le laissant inconscient.

Le lendemain
Le seul incident notable le lendemain est une visite de Drexol, qui arrive avec deux costauds et demande à voir Ofra. Quand elle refuse, il devient exigeant puis abusif. Une partie de sa colère sera dirigée vers les PJ. Finalement, il s'en va en disant : "Dites-lui que je la verrai demain.".
Oswald Kant arrive dans la soirée avec Johannes pour expliquer la marche à suivre pour la lecture du testament le lendemain. Ofra demande une explication des points juridiques, et les traductions s'étendent jusqu'au petit matin. Ofra insiste pour que l'un des PJ escorte Kant chez lui. La ville est couverte par la brume matinale et il y a peu de monde, même si le joueur peut être inquiet.

Cette nuit
Pendant la nuit, Omar attaque Drexol. En se levant, il rencontre deux serviteurs et un garde, qu'il entreprend de déchirer. Drexol entend les cris depuis sa chambre ; regardant au dehors, il voit des murs couverts de sang et une forme sortant de l'ombre. Pris au piège, il panique et s'échappe en sautant par la fenêtre. Malheureusement, c'était le premier étage et il fut blessé par la chute.

Le jour du testament

Alors que l'aube se lève sur la ville, la maison Cloos est approchée par vingt membres de la garde. Ils sont dirigés par le Sergent Lhimes , qui est prêt pour le combat. Drexol a accusé les PJ d'avoir tenté de le tuer, et Lhimes a décidé qu'ils étaient probablement responsables des trois meurtres et de la tentative de meurtre de Drexol (un noble).
Ce qui se passe dépend de la réaction des PJ et de la manière dont ils ont traité Lhimes auparavant. Ofra et Kant peuvent leur donner un alibi. Si les PJ décident de courir ou de se battre, il y a douze hommes à l'avant et huit à l'arrière. Une telle action est garantie de les mener en prison.

Prison

C'est la pire issue possible pour les PJ. Si la momie est autorisée à mener ses attaques, les PJ ne seront pas excusés pour les crimes déjà commis. Si cela se produit, il y a une possibilité très réelle qu'ils finissent par se balancer au bout d'une corde.

La lecture du testament

Les PJ escorteront Ofra au bureau de Kant. Drexol a engagé un homme de main désespéré nommé Otto pour la tuer. Si les PJ sont avec elle, il se dégonfle. Sinon, il la poignarde et court. Cela entraînera seulement une blessure mineure ; Ofra assistera toujours à la lecture.
À l'intérieur du bureau, les PJ devraient prendre du recul. Sont présents Oswald Kant , l'avocat de Drexol ("Kappatt de Kappatt, Kappatt, Kappatt & Kappatt"), deux cousins au second degré et Frau Steper .
Une fois que Ofra et Johannes ont pris leurs sièges, Kant commence. "Ce testament a été rédigé par feu Arno Cloos alors qu'il était sur le Far Swan. Il a été vu par le capitaine et premier compagnon, et est conforme à la loi de Marienburg.

Il se lit comme suit :
Moi Arno Cloos de Marienburg, étant sain d'esprit et de corps, je laisse mes biens matériels comme suit. A Ernst Cloos, Ingo Tager et Nadja Cloos, je laisse 100 Gu chacun. A Frau Steper je laisse 100 Gu et le tableau de Jorgen Korff qui est suspendu dans le salon. À mon fidèle ami Johannes Jaegaer , je laisse 250 Gu, et dix pour cent de ma part dans l'entreprise. A Oswald Kant , mon plus vieil ami, je laisse 500 Gu. Enfin, tout ce que je possède, je le laisse à ma femme Ofra Cloos .
À ce moment, Drexol fait irruption dans la pièce, en colère et couvert de bandages. "Je m'oppose à ça ! La société est à moi ! Je l'ai créée, et elle n'y participe pas. Cette femme a retourné mon ami contre moi et l'a ensuite assassiné. C'est évident. Je veux dire, elle a même amené ses Voyous laquais à pénétrer dans ma maison et à m'attaquer ! ". Ce qui se passe maintenant dépend beaucoup des réactions des PJ. Il y a peu de choses que Drexol peut réellement faire à ce stade, en dehors de parler fort et de façon véhémente. Drexol devient abusif et ignore les demandes de départ de Kant. Alors que la situation devient incontrôlable, Kappatt se lève et chuchote à l'oreille de Drexol. Drexol a l'air surpris et Kappatt sourit et hoche la tête. Drexol éclate de rire et s'en va.

Cela devrait inquiéter tout le monde.
Kappatt a trouvé une faille dans la loi qui signifie que Drexol prendra le contrôle complet de l'entreprise. Une loi sur l'héritage archaïque oblige les femmes de moins de 25 ans qui héritent d'intérêts commerciaux à signer un formulaire et à prêter serment au bureau des archives. Ce serment est de dire que, si elle est jugée inapte à diriger l'entreprise, le rôle sera confié aux associés de l'entreprise pour la gérer « en son nom ». De plus - et c'est ce qui ravit Drexol - ce serment doit être prêté le jour de la lecture du testament, ou les droits de la femme à l'héritage sont perdus, ce qui signifie que Drexol serait propriétaire de toute l'entreprise.

On vous laisse partir
De retour à la maison, Johannes demande aux joueurs de s'asseoir dans le salon, comme Frau Cloos souhaite leur parler.
Ofra entre quelques minutes plus tard et dit, dans un occidental hésitant, "Merci pour tout ce que vous avez fait. Cela signifie beaucoup pour moi." Elle continue ensuite en arabe, avec Johannes traduisant. Elle explique qu'elle a embauché un garde du corps professionnel, à partir de demain. Elle paie ensuite l'intégralité des PJ, y compris l'argent pour ce soir (ils devront rester jusqu'à l'arrivée du garde). S'ils se sont bien entendus avec Ofra et ont été efficaces, elle accordera jusqu'à 25% de bonus. Aussi, à votre discrétion, elle leur remet à chacun une "Fazti". C'est une pierre que le donneur sculpte, remplissant les lignes de colorant rouge. Il est donné aux amis qui se séparent et est censé porter chance. C'est simplement un cadeau d'amitié ; il n'a aucun avantage dans le jeu bien que, si vous le souhaitez, vous pouvez lui permettre d'affecter le jet de dés d'un joueur de la même manière qu'un point de chance (une fois).

Une sous clause
Que quelqu'un demande ou non à Kant d'examiner le testament après l'incident de la lecture, il prend sur lui de le faire. Après avoir trouvé la faille, un commis sera envoyé pour livrer un message à Ofra et aux PJ, leur demandant de se rendre immédiatement au bureau des archives. Malheureusement, un autre commis est depuis longtemps à la solde de Drexol et prévient son patron, qui en profite pour tendre une embuscade.
Le jeune employé arrive avec le message (document 1) vers dix heures. Il part ensuite pour la maison. Il s'adresse au personnage qui a agi de la manière la plus responsable.

Le message dit :
Une question urgente s'est posée concernant le testament et le transfert de la société. Nous devons présenter certains papiers signés aux greffiers, avant minuit. Ceux-ci doivent être signés par Frau Cloos. Elle doit également prêter serment. Je suis en train de préparer les documents. Veuillez ramener Frau Cloos à mon bureau dès que possible. Aussi, récupérez Johannes en chemin. Nous avons besoin de lui pour traduire. Dépêchez-vous.
"O. Kant"
Johannes, Omar et quelques brutes
Dehors, dans la nuit, la pluie tombe. Après une minute ou deux à l'extérieur, les PJ seront trempés. Le moyen le plus rapide d'arriver à Johannes est en calèche, mais ce n'est pas trop loin pour marcher. Dans les ruelles (hors de vue) se trouvent les Voyous de Drexol (deux de plus qu'il n'y a de PJ). Leur chef surveille la maison, prêt à signaler le moment où les PJ entrent. Ce faisant, une charrette jaillira devant la voiture et les bandits attaqueront. Leur objectif principal est de tuer Ofra.
Une complication supplémentaire est qu'Omar est entré par effraction dans la maison de Johannes et l'a attaqué. Lorsque les PJ arrivent, ils entendent un crash et des cris à l'étage. Quand ils montent à l'étage, Omar se tient au-dessus de Johannes (tests de terreur).
À un moment donné, les Voyous attaquent. Ce qui se passe maintenant est fondamentalement du chacun pour soi. (Si seulement un ou deux joueurs se précipitent à l'étage, séparez-les des autres.).
À moins que les joueurs ne distraient immédiatement la momie, il tuera Johannes puis, sentant Ofra, tentera de la tuer aussi. Il s'enfuira si les choses semblent trop dangereuses. Les Voyous fuiront également si la bataille commence à se retourner contre eux.

Et maintenant ?
Les PJ peuvent se retrouver dans une bataille à trois. S'ils ont du mal à détruire la momie, la fuite sera probablement la meilleure option.
Les PJ n'ont qu'une heure pour se rendre au hall des archives afin qu'Ofra puisse signer les papiers. Johannes sera (à tout le moins) inconscient, et le MJ doit décider si les joueurs ont besoin de trouver un autre arabophone. Vous pouvez même demander aux PJ d'expliquer par la langue des signes.
Conduire la momie au temple de Morr est une autre option. Si les PJ réussissent à faire cela, les clercs pourront s'occuper de la créature. Cependant, un seul initié est en service et (à moins qu'on ne lui présent des preuves) il faudra un peu de temps pour obtenir des clercs plus âgés.

L'avenir
Si la momie n'est pas détruite, elle continuera son plan de tuer Ofra et Drexol. Si Ofra est en vie et a signé les papiers, elle prendra le contrôle de la moitié de l'entreprise. L'entreprise sera alors gérée avec succès. Si elle ne signe pas les papiers, elle fera toujours partie de l'entreprise, mais seulement après une très longue bataille juridique. Drexol, quant à lui, devient de plus en plus instable. Il blâme les PJ pour son échec et a assez d'argent pour rendre leur vie misérable.

Points d'expérience : il appartient au MJ de décider.

Par John Foody

Personnages non joueurs (PNJ)

  • Pablo Divillo, Humain - Spadassin

    MCCCTFEBIADexCdIntClFMSoc
    44223448452402424304130
    Un immigrant estalien qui traverse une période difficile. Haut de six pieds, il semble débraillé et légèrement déséquilibré. Sa barbe mal rasée ne parvient pas à cacher une masse de cicatrices autour de son visage. Il parle peu, incertain du peu d'occidental qu'il connaît. Il se tourne vers Henri pour obtenir des avis et des conseils, lui faisant totalement confiance. Il est heureux d'accepter cette arnaque actuelle, car il sait que son talent est le combat.
    Compétences : Désarmer, esquive, bagarre, coup puissance, spécialisations : armes à deux mains, armes de parade
    Équipement : épée, poignard gauche, chemise en chaîne
  • Henri, Humain - Voleur : Tire-laine

    MCCCTFEBIADexCdIntClFMSoc
    32846226571552031263540
    Henri est un pickpocket local qui travaille en partenariat avec Pablo. Il a passé sa jeunesse dans des gangs de rue mais était toujours trop petit et faible pour la violence associée.
    Mesurant 1,50 mètre de haut, il est malade et a l'air faible. Il souffre également d'asthme, ce qui signifie qu'il s'essouffle très rapidement. Il s'habille toujours bien, ce qui signifie que les gens l'ignorent souvent.
    C'est un très bon pickpocket, avec un oeil aiguisé pour les victimes potentielles. Il est devenu un très bon ami de Pablo et se sent beaucoup plus confiant lorsqu'il est présent. Si les PJ l'attrapent mais le traitent gentiment, Pablo ne leur en voudra pas.

    Compétences : Esquive, réflexes éclairs, vol à la tire, sixième sens, jargon des voleurs.
    Équipement : couteaux de lancer
  • Johannes Jaegaer, Humain

    Johannes mesure 1,70 mètre mais marche légèrement penché. Ses cheveux sont lissés sur le côté et il porte toujours de simples vêtements noirs.
    Il a été un employé fidèle et un ami de Cloos au fil des ans. Il est à la fois intelligent et loyal, parlant couramment plusieurs langues. Il adore voyager et est un expert de la culture d'Araby.

    Johannes est célibataire, n'ayant jamais trouvé le temps de s'installer. Ce n'est pas quelque chose qu'il regrette et est heureux de passer sa vie à travailler et à faire de la recherche.
    Il est également un adepte d'un dieu arabe, bien que seul Cloos le sache.
  • Arno Cloos, Humain

    Arno Cloos est un homme distingué au début de la quarantaine. Ses cheveux sont blancs et chauves, son visage décharné. C'est le résultat d'une maladie tropicale qu'il a subie il y a six ans alors qu'il se trouvait dans les Terres du Sud. Il a eu la chance de survivre et en a été affaibli en permanence.

    Il s'habille simplement mais élégamment et est rarement vu sans son chapeau à larges bords. Il porte également une épée courte et une main-gauche. Le seul bijou qu'il porte est une alliance. Ofra en a une identique.

    Cloos est un homme gentil et honorable. Il est également très fier et déteste que quiconque l'aide. Il est profondément amoureux d'Ofra, mais est également attristé par la rupture de sa relation avec Drexol. Il espère résoudre leurs différends après une pause loin des limites du navire.

    Dès l'âge de seize ans, il s'aventure à travers le monde. Cinq ans plus tard, il rencontre Roberto Pieri, un explorateur expérimenté. Pendant dix ans, Roberto est devenu son mentor et a enseigné à Cloos de nombreux secrets et leçons. Lorsque Roberto fut tué par des pirates, Cloos s'est rendu à Marienburg où il a rencontré son vieil ami Fredrick Drexol et a fondé leur partenariat.
  • Fredrick Drexol, Humain - Explorateur

    Fredrick vient d'avoir cinquante ans, mais est souvent pris pour un homme plus jeune. Il porte ses cheveux courts, avec une barbe bien taillée (pas de moustache). Il s'habille avec les plus beaux vêtements, portant souvent des costumes élaborés garnis de dentelle dans le style bretonnien. Il porte également de nombreux bijoux, notamment des bagues et des boucles d'oreilles élaborées. Il porte un bâton de marche finement sculpté, surmonté d'une pierre d'un volcan qu'il a escaladé (cela compte comme une masse).

    Drexol est né dans une petite famille noble de l'Empire. Bien que son titre ne signifie officiellement rien à Marienburg, il lui donne toujours une certaine autorité. Cependant, il ne se vante pas de ce fait.
    Il a passé les premières années de sa vie à faire la fête. De la lecture, son désir de voir le monde a grandi. Il a rencontré Cloos pour la première fois lorsqu'il l'a engagé pour régler le problème d'un mari jaloux. Lorsque le duo s'est rencontré à nouveau des années plus tard, il y a vu une opportunité.

    Drexol est opiniâtre, mesquin, odieux et de plus en plus paranoïaque. Son seul amour dans la vie a été l'exploration, ce qui a toujours fait ressortir le meilleur de lui. Lors des expéditions, il est courageux, débrouillard, fiable et généralement un parfait compagnon.
  • Ofra Cloos, Humain

    Ofra est la fille d'un officier de port en Arabie. Elle est vraiment belle, ayant l'air presque fragile. Bien qu'elle ait décliné de nombreux prétendants, elle est immédiatement tombée amoureuse de Cloos, et les deux se sont rapidement mariés. Bien que très intelligente et émotionnellement très forte, elle a un peu peur de la ville. Elle se sent également écartée car elle ne parle pas encore la langue. Elle n'aime pas Drexol, mais fait entièrement confiance à Johannes.

    Afin de faire face à la mort de son mari, elle s'impliquera complètement dans l'entreprise. Elle portera du noir pendant un an après sa mort. Bien qu'elle connaisse une grande partie de l'histoire de son pays, elle en sait peu sur les pyramides qui l'ont précédée. On parle d'elles comme appartenant aux « Anciens ».
  • Frau Steper, Humain - Domestique / Valet

    Edith Steper est la gouvernante d'Arno Cloos depuis douze ans. Elle croit fermement au maintien d'une distance professionnelle, même si le temps les a rapprochés plus que la plupart des maîtres et serviteurs. Elle a la cinquantaine et est petite, avec un visage usé. Elle porte une broche de Shallya. Elle vit avec son mari et sa plus jeune fille ; les quatre autres enfants ont déménagé ailleurs dans la ville.
  • Oswald Kant, Humain - Avoué

    Oswald est un homme digne de soixante-deux ans. Il est toujours calme et rapide dans son adoption et est complètement fidèle à ses clients de longue date (dont Arno Cloos fait partie). Il étendra cette fidélité à Ofra. Loin du travail, il vit seul - la mort de son fils il y a trente ans a jeté une longue ombre sur sa vie. Il ne s'implique pas dans le droit pénal.
    Il a l'intention de continuer à pratiquer jusqu'à ce qu'il n'en soit plus capable.
  • Sergent Lhimes, Humain - Soldat : Sergent

    MCCCTFEBIADexCdIntClFMSoc
    44342447342293736323726
    Le sergent Lhimes est un sergent de garde de longue date. Avec son énorme moustache et ses manières brusques, il est difficile de l'imaginer être autre chose. Il a construit toute sa vie d'adulte avec la garde locale, et est complètement fidèle et incorruptible. Il a tendance à traiter tout le monde comme des enfants et croit fermement que la vie est soit noire soit blanche. Bien qu'il croie en l'existence des morts-vivants, il rejette fermement l'idée que de telles choses puissent jamais être trouvées dans sa ville.

    Compétences : esquive, désarmer, coups puissants, coups assommants.
    Équipement : épée, cuirasse, chemise de mailles, jambières de mailles.
  • Omar, Momie

    MCCCTFEBIADexCdIntClFMSoc
    343-45254022489634389-
    Le seul but de la momie Omar est de traquer et de tuer ceux qui l'ont séparé de sa bien-aimée. Une fois cela fait, il reviendra à ses côtés. Ses actions ne sont pas tout à fait rationnelles - il est, après tout, mort depuis des siècles et a eu la cervelle enlevée.

    Les capacités d'Omar ne sont pas entièrement standard, ce qui devrait laisser les joueurs sur leurs gardes. Certaines de ses faiblesses ont également été supprimées (mais pourraient être réintroduites), et l'inflammabilité pourrait être évitée en lui faisant porter une coiffure et une robe de cérémonie (qui ne sont pas inflammables), ou en faisant ruisseler la pluie et la brume de Marienburg sur ses bandages.

    Bien que la plupart des momies soient sujettes à la stupidité, Omar ne l'est pas. Il a un objectif très clair et va simplement le réaliser.

    Spécial : Provoque la terreur.
  • Voyous, Humain

    MCCCTFEBIADexCdIntClFMSoc
    44225347401432429244343
    Ce sont des brutes locales, embauchées par Drexol (directement ou indirectement) pour faire son sale boulot. La plupart sont des ouvriers au chômage, des marins, des dockers, etc.
    Leur première loyauté est envers leur propre peau, et généralement ils sont méchants et vicieux.
    - Compétences : comme bon vous semble.

    Aux quais : gourdin, poignard, veste en cuir
    Dans la maison : épée, poignard, veste en cuir
    En embuscade: épée, bouclier, veste en cuir