Ophélia & Irène
Nom Race Sexe Vocation Alignement
Ophélia & Irène Humain Féminin Guerrier Mauvais
Age Taille Poids Yeux Cheveux Expérience investie
20 ans 1m65 50 Kg Noisette Noir 6700 XP
Carrière actuelle Cheminement professionnel
Maître d'armes Spadassin, Duelliste, Assassin, Maître d'armes

Devise

Impulsives et patientes, téméraires et sages.

Religion

Inconnue
  M CC CT F E B I A Dex Cd Int Cl FM Soc
Initial 4 33 39 * 3 3 5 34 * 1 32 32 26 29 29 39
Bonus +40 +30 +1 +3 +6 +30 +3 +30 +20 +30 +30 +20 +20
Actuel 4 73 69 4 6 11 64 4 62 52 56 59 49 59

Compétences (35)

Adresse au tir, Ambidextrie, Bagarre, Camouflage rural, Camouflage urbain, Coups assommants, Coups précis, Coups puissants, Déguisement, Déplacement silencieux (rural), Déplacement silencieux (urbain), Désarmement, Détection des émotions, Endurance à l'alcool, Equitation, Escalade, Esquive, Etiquette, Filature, Joaillerie, Lutte, Préparation de poisons, Pyrophilie, Réflexes éclairs, Spécialisation : Armes à deux mains, Spécialisation : Armes articulées, Spécialisation : Armes d'hasts, Spécialisation : Armes de jet, Spécialisation : Armes de parade, Spécialisation : Armes de poing, Spécialisation : Combat à deux armes, Spécialisation : Escrime, Spécialisation : Lasso, Spécialisation : Pistolet, Spécialisation : Sarbacane.

Equipement

Consulter son équipement

Histoire

Ophélia et Irène...

Deux jumelles née à quinze secondes d'intervalle. La mère soufra toute une nuit, alors que les deux âmes soeurs battaient, tournaient, frappaient depuis l'intérieur de son abdomen, cherchant à sortir des contractions mécaniques. A peine sorties, elles tombèrent sur un lit de paille, l'une en face de l'autre, leurs corps formant un cercle. C'était le Konistag 13 Pflugzeit, à Delfgruber, une mine à l'ouest de Weissbruck, dans les collines de Skraag.

Elles grandirent ensembles, inséparables. Si l'une se faisait mal, c'était l'autre qui pleurait, lorsqu'une riait, l'autre était heureuse. De leur père, elles apprirent à tailler les pierres, lui qui était Joailler de profession. Leur mère avait fait du spectacle durant sa jeunesse, et elles apprirent à jouer avec le feu. Leur connivence parfait leur donna la faculté de comprendre les émotions des autres personnes. Ce lien presque télépathique faisait peur aux autres enfants, et elles furent plusieurs fois rejettées et même attaquées par des gueux de leur age. C'est ainsi que le goût pour la violence naquit dans leurs coeurs, alors qu'elles se protégeaient mutuellement.

Lors de leur dixième printemps, toute la famille alla au nord-est, dans la direction d'Altdorf, pour vendre les pierres précieuses taillées par leur père, et profiter d'un petit voyage. Au retour, ils se rendirent à Heltigen au sud d'Altdorf dans la Reikwald, au lieu de prendre le canal. Leur père voulait revoir un ancien ami à lui. Après quelques jours passés à se raconter leurs aventures, la famille repartit, suivant la route terrestre menant à Weissbruck. Malheureusement, le chemin ne se passa pas sans encombres...

Une troupe de mutants et de brigands attaqua leur carriole au crépuscule. Les deux jumelles purent se cacher dans les buissons, tout proches, mais ne purent qu'assister à la scène qui se livrait à leurs yeux d'enfant. Leur mère violée jusqu'à ce que le sang perdu lui fasse perdre connaissance, et toujours les mutants lui passaient sur le corps. Dans un dernier soubresaut, elle hurla à Mòrr de protéger ses filles, avant de lui rendre son âme meurtrie. Leur père fut forcé à assister à la scène, ligoté à la carriole. Il ne put rien faire lorsque les brigands mirent le feu au bois et à la paille. Il brûla sur ce bûcher insolite, lancinant des prières à Sigmar, patron de l'Empire.

Tard dans la nuit, bien après que les mutants soient partis et que le feu soit éteint, elles sortirent de leur cachette, et pleurèrent ensembles la perte de leurs parents, de leurs biens, de tout ce qui avait fait leur vie à ce jour.

Irène, qui était la plus sage des deux, fut la première à se ressaisir, et à réconforter sa soeur, seconde à sortir de sa mère à la naissance. C'est en pleurs qu'Ophélia parla de vengeance, de violence. Elle fouilla le cadavre calciné de son père, et trouva quelques pierres taillées, qu'elle savait d'une bonne valeur. Comprenant ses intentions, Irène s'y mit aussi, et elles parvinrent à reconstituer une partie de la fortune qu'il transportait entre les plis de ses habits. Elles jurèrent de devenir plus fortes, et prirent la direction d'Altdorf, ne prenant aucun repos avant d'y arriver.

---

Quatre ans plus tard, elles étaient toujours en vie, malgré les différents et les querelles journalières auxquelles elles furent mêlées. Côtoyant violence et brutalité, elles devinrent plus impitoyables, plus dures, plus résistantes. Se battant à deux contre des adultes, elles parvenaient à les détrousser de leur bourse. Encore en croissance, elles prenaient progressivement leurs formes féminines, ainsi qu'une bonne expérience du combat à mains nues. Elles firent plusieurs amis et ennemis, des voleurs, des coupe-jarrets, des marchands malhonnêtes, des spadassins, des enfants, des adolescents, des adultes.

Une nuit, alors qu'elles rentraient d'une soirée près de l'Université, elles passèrent par les Docks. Deux ombres se battaient, et le son de leurs insultes et du fer contre le fer se faisait entendre de loin dans la calme brise nocturne. Un peu éméchée par la quantité d'alcool, Ophélia partit devant, allant vers les duellistes. Irène lui dit de revenir, mais déjà elle était trop loin. A quelques pas des protagonistes, elles virent quelques passes d'armes, puis une erreur de jugement durant une contre-attaque mit les deux rapières au travers des corps respectifs. Une lame passait à travers la poitrine, l'autre par l'oeil et sortait par la nuque. Impressionnées, elles s'avancèrent pour examiner les deux hommes morts. Sans scrupules, elles les détroussèrent de leurs armes et effets personnels, avant de les traîner le long des quais, et de les pousser à l'eau. De retour à leur cachette, elles examinèrent leurs trouvailles.

Chacune avait une rapière avec sa Main gauche assortie, une ceinture d'où pendait les fourreaux de cuir, un pistolet simple et efficace, quelques balles et de la poudre. Une cinquantaine de couronnes et plusieurs centaine de pistoles se répartissaient dans les deux bourses.

Durant les quelques mois qui suivirent, elles s'entraînèrent à utiliser leurs découvertes. Trop longues, elles brisèrent les points de leurs rapières pour les adapter à leur taille. Elles eurent beaucoup de chance avec les pistolets, qui étaient d'une qualité exceptionnelle. C'est ainsi qu'elles entrèrent dans les cercles raffinés des duellistes, par leur charme naturel, leur talent, et leur chance. Après quelques années, et après être devenues très fortes, elles furent contactées par une Guilde d'Assassins. Elles bénéficieraient de la protection de la Guilde, en échange de quelques missions dangereuses à mener. Les questions d'argent ne se posaient même pas, il allait de soi qu'elles seraient payées pour chaque succès.

A l'âge de 18 ans, elles entrèrent conjointement dans la Guilde de l'Ombre Menaçante et depuis, elles travaillent à s'améliorer, tant dans la discrétion que dans l'utilisation de poisons et d'armes diverses. Elles ont réussit leurs trois premières missions il y a peu, leur permettant d'élire domicile dans une maison luxueuse d'Altdorf, et de prendre un congé de quelques mois, pour se détendre, mais aussi s'améliorer. Les jumelles ont entrepris un voyage, durant lequel elles s'entraînent au maniement des armes. Ensembles, elles développent leurs talents respectifs, et sont devenues encore plus redoutables qu'alors. Si elles le peuvent, elles massacrent les mutants qu'elles trouvent, et ceux qui cherchent des ennuis sont dans de beaux draps. Jusqu'où mènera ce voyage de perfectionnement?

---

Ophélia est impulsive, et tend à laisser couler ses envies de sang et de combats. Guerrière de nature, elle se fiche pas mal de la finesse et de la délicatesse, aimant la force brute et les victoires écrasantes. Cependant, elle sait se montrer calculatrice, froide et intelligente. Malgré son caractère agressif, elle peut être douce et compréhensive, bien qu'elle trouve que ce soit une perte de temps.
Irène est très calme, et pense toujours ses actions avant d'entreprendre quoi que ce soit. Calculatrice et manipulatrice, elle tend souvent à réfréner sa soeur. Malgré tout, elle ne se perd jamais dans ses pensées, et est capable de réflexions rapides et de décisions immédiates. Sa froideur naturelle peut facilement s'effacer en un instant, rendant la distinction entre les jumelles bien difficile.


[Ophélia et Irène ont le même profil et les mêmes compétences. Irène tend à avoir un alignement Neutre, tandis qu’Ophélia est Mauvaise. La Maison Luxueuse est à Altdorf, dans les quartiers riches. Il s'agit en réalité du QG de l'Ombre Menaçante, où elles ont pu élire domicile. C'est aussi pour me permettre d'avoir deux fois l'équipement, une fois par fille... ;) ]

Ophélia :
Gants à poche
Armes : Brise-lames, Coup de poing, Crochet, Garrot, Griffe, Rapière.
Armes à Feu : Balles (les 10), Pistolet, Poudre (les 10 charges).
Armes de Distance : Arbalète de poing, Carreaux d'arbalète (x5), Couteau de lancer, Couteau de lancer, Couteau de lancer.
Divers : Briquet, Epingles à cheveux, Fard à paupière, Fond de teint, Parfum (la fiole).
Equipement de Voyage : Bourse (pour 100 pièces).
Habillement : Bottes en cuir, Cape, Ceinture, Chemise, Echarpe/foulard, Gants cuir, Guêtres, Justaucorps.
Objets domestiques et personnels : Bague (ornée), Collier.
Plantes : Belle dame, Faxtoryll.

Irène :
Bottes de Dissimulation.
Armes : Epée à deux mains, Garrot, Main gauche, Rapière.
Armes à Feu : Balles (les 10), Pistolet, Poudre (les 10 charges).
Armes de Distance : Couteau de lancer, Couteau de lancer, Couteau de lancer.
Divers : Briquet, Fard à paupières, Fond de teint, Parfum (la fiole).
Equipement de Voyage : Bourse (pour 100 pièces).
Habillement : Bottes en cuir, Cape, ceinture, Chemise, Echarpe/foulard, Gants cuir, Guêtres, Justaucorps.
Objets domestiques et personnels : Bague (ornée), Boucles d'oreille.
Plantes : Faxtoryll.

Fermer