Veuillez patienter...

Archives : Août 2012

Warhammer
 

Août 2012[V3 - Jours Pluvieux à Stromdorf ]

V3 - Jours Pluvieux à Stromdorf

Préview de La Tempête Approche pour Warhammer, le Jeu de Rôle Fantastique.

La ville de Stromdorf, et ses pluies permanentes, peut être utilisée comme un décor très pratique pour tous les évènements qui surviennent tout au long de La Tempête Approche, mais les détails et les informations peuvent facilement être réutilisés par le MJ pour l'aider à donner vie à une ville, à un village ou à toute autre communauté de l'Empire. Les écrivains Dave Allen, Steve Darlington, Dylan Owen, Clive Oldfield, et Gary McBride ont créé une histoire fascinante se déroulant dans un endroit particulier et unique tout en respectant l'univers de Warhammer. Voici un bref aperçu de Stromdorf.

A propos de Stromdorf

Stromdorf est une petite ville commerçante dans la partie sud du Reikland, à environ cent-cinquante miles d'Altdorf à vol de corbeau. Elle se situe près du confluent de trois rivières, l'Ober, Tranig et Teufel, qui viennent toutes des lointaines Montagnes Grises jusque dans les ombres de la Fôret de Reikwald. Les plaines marécageuses et les collines de pierre au sud de ce confluent sont connues sous le nom de Fleuchtschussel, une terre humide connue pour être l'endroit le plus orageux du Reikland. Même au beau milieu de l'été, des nuages gris cachent le soleil et répandent pluie et éclairs.

La population de la ville a baissé jusqu'à atteindre moins de sept cents âmes. Les habitants des environs sont très perplexes devant le fait que la population ne se soit pas exilé à cause du climat humide. Mais les origines de la ville date d'avant Sigmar, et les habitants de Stromdorf sont très attachés à leur histoire et sont fiers de leur ville. Ils voient leur obstination comme une marque de ténacité et sont persuadés que cela montre leur capacité à survivre malgré un climat hostile. Toutefois, les autres habitants du Reikland y voient plus de la bêtise que de la bravoure.

Le climat de Stromdorf fait que peu de voyageurs s'attardent en ville, et personne n’y va sans avoir quelque chose de précis à y faire. Ainsi, Stromdorf reste un coin perdu, un endroit bien pauvre comparé aux autres villes prospères du Reikland. Il n'est pas étonnant que, comme le ciel de leur ville, les habitants de Stromdorf soient des gens orageux, enclin à la colère et difficile à calmer. Ils se plaignent de tout, trouvant des bouc-émissaires partout sauf, étrangement, dans le temps, que les habitants de Stromdorf ignorent avec un stoïcisme héroïque : "Venez, il s'agit seulement de quelques gouttes".

Economie

La Rivière Teufel relie Stromdorf à l'Uberseik à l'ouest et au Reik au nord, mais la ville n'est jamais parvenue à retirer les avantages du trafic fluvial. Les voyageurs préfèrent se dépêcher de passer, s'empressant de fuir le rideau de pluie. Bien sûr, le fait que Stromdorf ne produise pas beaucoup de produits de qualité n'aide en rien. Les récoltes sont mauvaises à cause des champs détrempés, la laine et la viande, des moutons assez courageux pour paître dans les collines, est de mauvaise qualité. La ville produit juste assez pour générer des profits qui la préservent de la famine. Stromdorf avait l'habitude d’envoyer ses troupeaux dans la montagne mais depuis une centaine d'années, des tribus de gobelins ont forcé la plupart des fermiers à quitter les collines.

Toutefois, les terres marécageuses et les eaux boueuses des rivières sont un terrain idéal pour l'anguille Reik, une variété d'anguille assez grande, très vorace et avec des dents aiguisés comme des rasoirs. Son corps luisant est musclé et sa chair très gouteuse. De nombreux Stromdorfers pêchent l'anguille, draguant la rivière avec de grands filets. Les anguilles sont ensuite préparées, fumées et stockées dans des tonneaux pour constituer un des rares produits d'exportation de la ville.

Administration

Le bourgmestre Phillip Adler dirige l'administration de Stromdorf depuis presque dix ans. Adler a été nommé à ce poste par Von Jungfreud, l'aristocrate le plus influent de la région, espérant qu'un sang nouveau donnerait un coup de fouet à l'économie ridicule de la ville.

Phillip Adler est un homme autodidacte, qui a fait sa fortune dans le commerce du textile dans son Ubersreik natal, et qui s'est marié avec un membre éloigné de la famille Von Jungfreud. Dès le départ, le conseil de la ville, un ramassis de vieillards bourrus à barbes blanches, ont désapprouvé l'arrivée d'un étranger pour diriger leurs affaires car il était de tradition de choisir le bourgmestre parmi les habitants de la ville.

Au début, Adler s'avéra populaire, encourageant le commerce entre Stromdorf et les autres régions du Reikland. Au commencement de son mandat, les recettes augmentèrent ainsi que les impôts.

Cependant, Adler s’est isolé depuis des mois. Il s'est enfermé, empêchant l'accès à la mairie, congédiant ses serviteurs, et vivant totalement seul. Il conduit ses affaires derrière des portes closes, utilisant le capitaine de la garde, Arno Kessler, comme intermédiaire. Kessler est un militaire avec très peu d’éducation. Ses manières brusques ont mis en colère certains habitants avec qui il était en affaire. Certains évènements récents ont rendu Adler très impopulaire - quelques habitants ont même demandé son remplacement, prétextant que son comportement nuisait au commerce.

Si on en croit les ragots locaux, Adler est en deuil suite au décès de sa femme, Else, morte peu après son arrivée en tant que bourgmestre. Mais une enquête plus poussée révèle que cela s'est produit deux ans auparavant, soit bien longtemps avant qu'il ne décide de se cloitrer chez lui.

Une brève renaissance

Stromdorf connut une brève renaissance pendant les premières années du mandat du bourgmestre Adler grâce aux contacts qu’il avait auprès de la Guilde du Commerce d'Ubersreik. Malheureusement, depuis la "retraite" d'Adler, de nombreux marchands étrangers ont perdu tout intérêt pour la ville. Il semble que le seul commerce profitable pour les commerçants étrangers soit l'importation de bois sec et de charbon pour servir de combustible à Stromdorf, des denrées rares au vu du climat local pluvieux.

En dépit de ces difficultés, la tannerie locale est un brillant exemple d'un commerce qui continue de fonctionner. La tannerie est tenue par Marcel Gerber, le bourgeois local le plus riche après Adler. La tannerie est une entreprise peu ragoutante, et dans de nombreuses villes, les tanneries sont reléguées aux faubourgs extérieurs mais ce n’est pas le cas de Stromdorf, où les habitants sont à la recherche du moindre travail, même le plus répugnant. La pluie continue aide à disperser les odeurs de la tannerie, mais un arôme subtil et nauséabond perdure dans la ville.

La seule exportation de luxe que connait la ville, et la seule dont la réputation égale le temps humide, c'est la bière Thunderwater, brassée par la famille Brenner depuis des générations, et vendue aux amateurs de tout l'Empire. Il y a même des nains près de Karak Azgaraz qui ont fait le pèlerinage jusqu'à Stromdorf pour gouter le breuvage, un mélange puissant ayant un arrière-gout de tourbe, sur son lieu de production.

Consulter le site