Veuillez patienter...

L'Ordre de la Torche

Les prêtres de l'Ordre de la Torche protègent les âmes des populations de l'Empire. Dans l'Empire, le culte de Sigmar est universellement reconnu.

Chaque jour de fête, toutes les classes sociales se retrouvent dans ses temples pour l'office de Festag au cours duquel les prêtres de l'Ordre de la Torche, du haut de leur chaire, prient pour l'unité et psalmodient la sainte parole du livre. Les temples de Sigmar sont souvent le point focal des communautés ; ce sont leurs prêtres qui préparent les rituels saisonniers, qui conseillent les gens du peuple, forment des chorales et organisent les milices locales destinées à la défense de l'Empire.

Les cultistes

Aucun membre du culte de Sigmar ne ressemble à un autre. Les ordres et les temples sont tous différents et les traditions locales extrêmement variées, ce qui fait que les représentants de Sigmar peuvent revêtir toutes sortes de tenues liturgiques et arborer des coiffures réellement bizarres.

On rencontre encore plus de diversité dans l'immense Ordre de la Torche. Les robes noires sont la tenue la plus habituelle et l'on voit également beaucoup de gris et de brun, mais certains temples ont adopté le blanc, l'orange, le rouge ou même le pourpre, suivant ce que leur dictent les traditions ou les superstitions locales ; naturellement, chacune de ces variantes doit être approuvée par le grand théogoniste. Là encore, les hauts cols évasés sont courants, mais pas universels, tout comme les têtes rasées. Les symboles usuels, tels que marteaux, comètes, griffons, sceaux sanctifiés et autres parchemins de prières sont généralement arborés d'une manière ou d'une autre, bien que la doctrine de certains temples enseigne que de telles démonstrations de foi se rapprochent plus de l'idolâtrie des objets que de la véritable glorification de Sigmar. Une autre tradition très courante consiste à transporter des livres saints, parfois à la ceinture, parfois dans le dos, ainsi que des fardeaux symboliques. Certains prêtres poussent ces pratiques à l'extrême en portant des reproductions miniatures des textes saints ligaturés sur le front par un bandeau de cuir afin de protéger leur âme de l'hérésie.

Structure

Le grand théogoniste trône au sommet de la hiérarchie monumentale et terriblement complexe du culte de Sigmar. Il détient une puissance prodigieuse. En plus de l'autorité absolue qu'il exerce sur le plus important et le plus puissant culte de l'Empire et du fait qu'il nomme les chefs de tous ses ordres majeurs, il exerce également une influence considérable sur le monde séculier.

Le grand théogoniste dirige personnellement l'Ordre de la Torche, l'ordre le plus important du culte, dont l'effectif dépasse ceux de tous les autres ordres sigmarites combinés.

C'est lui qui désigne tous les officiers supérieurs de l'ordre, parmi lesquels les deux archilecteurs, les dix-huit lecteurs, les six grands capitulaires, les douze capitulaires, un certain nombre de théogonistes et une foule de grands prêtres. Il existe de nombreux autres postes d'importance dans cet ordre, tels que ceux de grand confesseur, de maître du scriptorium, de gardien de la cloche sacrée et d'archiadjudant, pour la plupart basés dans l'immense complexe du grand temple d'Altdorf ou dans ses environs immédiats.

L'Ordre de la Torche administre la quasi-totalité des temples et oratoires de l'Empire. La plupart des temples sont dirigés par un grand prêtre nommé par le lecteur local ou par le grand capitulaire. Ce grand prêtre est responsable de tout ce qui touche à la foi sigmarite dans son secteur ; il nomme des prêtres pour gérer les petits temples locaux et veiller au bon entretien des oratoires les plus importants.

Les ascètes

Non contents de penser que les dévotions à Sigmar doivent se dérouler sans intervention extérieure, les ascètes professent la même conviction vis-à-vis du culte. Ils affirment que toutes les influences non sigmarites sont dangereuses et doivent être écartées et ils se montrent particulièrement préoccupés par l'influence du gouvernement qu'ils estiment beaucoup trop importante sur les principaux hiérarques du culte. C'est un courant de pensée très apprécié au sein de l'Ordre de la Torche dont les prêtres s'efforcent presque tous de préserver jalousement la moindre miette de pouvoir ou d'autorité dont ils disposent. Ainsi, même si la philosophie individuelle des ascètes n'est pas très populaire en dehors de l'Ordre de l'Enclume, leur point de vue protectionniste est largement soutenu dans le culte.

Circonvolutions de la hiérarchie

Le grand théogoniste dirige le culte de Sigmar. De même que les deux archilecteurs, il détient un vote au Conseil Électoral impérial, ce qui assure au culte un contrôle direct sur trois des quinze votes exprimés lors de l'élection d'un nouvel Empereur. Les deux archilecteurs chapeautent chacun un tiers des lecteurs de l'Empire et le grand théogoniste est responsable du dernier tiers bien qu'il désigne traditionnellement un adjoint, l'archiadjudant, qui remplit les obligations liées à cette charge. En dessous des archilecteurs et de l'archiadjudant, on trouve dix-huit lecteurs qui constituent le Collège des lecteurs, la chambre qui conseille le grand théogoniste et choisit son remplaçant.

Six grands capitulaires viennent s'ajouter aux dix-huit lecteurs pour diriger le Domaine de Sigmar, parfois appelé le lectorique, un découpage territorial de l'Empire plus ou moins calqué sur les divisions des anciens territoires des douze tribus que Sigmar regroupa sous sa bannière. Douze capitulaires, parmi lesquels les grands capitulaires, sont chacun à la tête d'un petit « chapitre » de prêtres chargés de prendre soin d'un site ayant une signification particulière pour le culte. Ces capitulaires se reportent au grand théogoniste en personne pour toutes les questions concernant leur domaine d'influence particulier. Viennent ensuite les théogonistes qui se reportent eux aussi au grand théogoniste ; ils gèrent les intérêts sigmarites dans les pays étrangers. Pour finir, on trouve les innombrables grands prêtres qui dirigent chacun un ou plusieurs temples, tous peuplés par un certain nombre de prêtres et de novices.

Évidemment, bon nombre de ces hautes fonctions sont traditionnellement liées les unes aux autres pour former des titres aussi solennels qu'impressionnants. Le grand théogoniste, par exemple, porte également les titres de théogoniste de l'Empire, archilecteur de l'Ouest et grand prêtre d'Altdorf, parmi de nombreux autres. Il ne faut pas s'étonner si certaines de ces obligations entrent en contradiction avec celles des nombreux grands prêtres d'Altdorf.

extrait de méditations sur le culte de Sigmar, par le grand chantre Sigo Benetele

Magie

Chacun des principaux ordres de Sigmar s'attache à différentes prières. Les ordres de l'Enclume et de la Torche, les plus importants du culte, pratiquent des rites défensifs, s'attachant à un catéchisme qui protège le corps et l'esprit des coups et de toute influence (Sigmar l'Enclume). 

Source : WJDR - Supplément Officiel V2 WJDR - Tome de la Rédemption
En cache depuis le 06/11/2020