Veuillez patienter...

Objets Uniques : Le Sabre de l'éternelle agonie

Source : Création Personnelle, proposé par Elendoom.

A une époque passée il y a de là plusieurs siècles, une époque presque oubliée par les dégâts du temps, la magie était à son apogée et les adeptes la pratiquant se faisait de plus en plus nombreux. Le vieux monde fourmillait de magiciens de toutes les disciplines qu'étaient l'illusion, l'élémentalisme, la sorcellerie et la nécromancie. Une dizaine d'écoles de magie avaient été fondées pour permettre à de nombreux apprentis sorciers de se convertir dans la discipline de leur choix, la nécromancie restant redoutée par ses pouvoirs plus ou moins ténébreux. Certaines rumeurs prétendent que c'est à partir de cette facette obscure de la magie que sont nés la plupart des cultes chaotiques visant à s'approprier la pleine puissance ou purifier les espèces.
Tout ce savoir acquis depuis des millénaires réside dans les livres antiques créés par une civilisation disparue. Après en avoir pris connaissance, les magiciens de haut rang ont eux-même prit part à l'évolution de la magie, créant de nouveaux livres de sorts. Avec le temps les livres devenaient de plus en plus nombreux et toujours plus diversifiés, toujours plus puissants.
Durant cette époque de pleine magie, d'immenses bibliothèques ont été créées, dont la plupart résidaient dans les grandes écoles d'apprentissage. Mais ils étaient des livres d'une puissance trop importante pour les laisser à la portée du premier venu. Ceux-ci furent transportés dans un lieu secret à Nuln où seuls les magiciens les plus sages et les plus expérimentés pouvaient venir renforcer leur savoir apprendre sans cesse davantage. Cette puissante magie ne devait servir qu'un intérêt personnel, de justes intentions, et non à des fins malveillantes.
Seule une dizaine de magiciens pouvaient aller et venir à leur guise dans ce lieu secret protégé par de nombreux sorts et artefacts; des magiciens ayant l'âme assez pure pour y entrer. Les livres traitaient des 4 disciplines magique mais aussi de nouvelles comme la magie elfique, druidique ou encore cléricale.
Parmi ces puissants magiciens, un homme du nom de zécrolan, un élémentalisme de haut niveau passait le plus clair de son temps enfermé dans ces sous-sol. Puis avec le temps sa vision de choses s'élargit et il un attirement pour la nécromancie s'éveilla en lui. Il semblait prendre de plus en plus goût pour cette discipline obscure. Alors que les autres magiciens s'intéréssaient au monde alentour et aux choses qui se passaient à l'extérieur, Zécrolan, quand à lui, évoluait dans son propre monde, absorbé par les facettes sombres de la magie. Il alla même jusqu'à délaisser sa femme et son fils...
toujours plongé dans des livres de plus en plus sombres dont certain pouvaient même être qualifiés de démoniaques.
Car même une âme pure peut être corrompue par l'avidité la plus profonde.
Petit à petit, il devenait un autre homme et ne mangeait presque plus, que le strict nécessaire à la survie d'un individu.
Durant plusieurs années, il rassemblait des fragments de nombreux livres reliés par de nombreux calculs et formules incompréhensibles.
Zécrolan paraissait de plus en plus décrépis sous des cernes noires et le visage creux. Lui qui était sociable et généreux devenait agressif menaçant du regard tous ceux qui le regardaient d'une façon qui ne lui plaisait pas. Les autres magiciens étaient conscients d'un changement d'attitude radical chez Zécrolan et prirent la décision, après avoir lu certaines de ces notes, de lui interdire l'accès à la bibliothèque interdite pour stopper ce qu'il était en train de faire et d'essayer de créer. Cette révélation éveilla en lui une puissante colère et les magiciens tentèrent de l'en empêcher en ayant recourt à la force et à la magie.
Mais Zécrolan, depuis ces nombreuses années, avait acquis une puissance trop importante et réduisit en poussière 3 d'entre eux avant de s'enfuir et de quitter la ville. 4 des magiciens restant partirent à sa recherche pendant que les autres gardaient la bibliothèque d'une éventuelle intrusion. Zécrolan avait fait ce qui était formellement interdit sous peine de mort : sortir des sous-sol un des livres de la réserve.
Les 4 mages pratiquaient à eux tous l'illusion, l'élémentalisme et la sorcellerie. Ils recrutèrent de nombreux soldats de l'armée de l'Empire et firent route vers les montagnes du bord du monde où se trouverait Zécrolan. Ils n'avaient qu'un seul objectif, l’empêcher de créer une arme pouvant transformer la face du monde.
Dans les montagnes, à l'endroit où plus aucune plante ne poussait et où les nuages les plus noirs couvraient la lumière du soleil, Zécrolan consacrait toute sa force et son énergie à créer l'arme qu'il convoitait depuis déja plusieurs années dans les sous-sol de Nuln.
La confection de l'arme nécessitait la présence de nombreux ingrédients comme du sang de loup-garou, des racines de certaines plantes ou encore une essence d'âme d'un seigneur démon d'un passé oublié, et de nombreuses autres choses des plus effrayantes.
Alors qu'il réunissait le nécessaire, l'armée des 4 mages se rapprochait des montagnes à vive allure.
Une fois tous les fragments chaotiques réunis, les puissantes incantations éxécutés, un passage fut créé entre le monde et le plan du Chaos. Un amoncellement d'âmes sortit ce ce trou béant dans une tempête de brume et de magie transportant des fragments de haine. Tous fusionnèrent pour former quelque chose de physique et l'arme fut créée...le sabre de l'éternelle agonie. Puis le trou noir disparut. Le livre indiquait qu'il restait plus qu'une chose à faire pour obtenir la pleine puissance de l'arme: éliminer sa part d'homme qui lui restait, enfermer son âme dans un objet de son choix, tout en laissant couler une goutte de son propre sang sur la lame.

Zécrolan quitta son abri pour se diriger vers une des plus hauts sommets pour accomplir ce dernier rituel. Dès lors, le tonnerre tonnait par-delà les nuages obscurs et les éclairs zébraient le ciel illuminant la nuit noire. Le flux de la magie rententissait dans l'air ambiant pendant que Zécrolan éxécutait sa dernière incantation. Il enferma son âme dans une boîte qu'il scella.
C'est alors qu'il découvrit par-delà la colline un spectacle ahurissant. Une véritable armée se trouvait devant ses yeux et 4 puissants magiciens étaient à sa tête.
Mais à ce moment-là c'était déjà trop tard, Zécrolan était devenu un monstre et son enveloppe charnelle souillée représentait amèrement les âmes chaotiques ayant déferlé dans son corps.
C'est alors qu'une guerre commença: à 1 contre 5000. Zécrolan était intouchable et par la puissance de l'arme réduisit à néant des centaines de soldats de l'Empire en quelques secondes. C'était un véritable massacre et en l'espace que plusieurs minutes, il ne restait qu'un millier de soldats. De leur côté, les mages déboussolés assemblèrent leurs pouvoirs pour créer un écran de protection le temps d'établir une stratégie pour le terrasser. Mais le bouclier ne mis pas longtemps à être détruit et le massacre continua de plus belle. Les éclairs et tourbillons de magie se faisaient face dans les airs tel un spectacle d'apocalypse.

Un des deux sorciers fut tué. Il ne restait plus que le deuxième, l'illusionniste et l'élémentaliste. Mais ils avaient compris, quelque chose scintillait près de Zécrolan, une petite boîte...
En unissant leurs dernières forces, ils entreprirent de désactiver les barrières de protection et l'illusionniste parvint à venir dérober la boîte grâce à ses capacités d'illusion juste avant de se faire tuer à son tour. L'élémentaliste utilisa tout ce qui lui restait comme énergie pour créer une demi-sphère élémentaire enfermant Zécrolan devenu le représentant sur Terre de tous les seigneurs du Chaos.
Pendant que le sorcier désactivait les derniers sorts de la boîte, Zécrolan brisa le mur et invoqua un vent de l'outre monde qui balaya les derniers soldats restants. Puis l'élémentaliste succomba à son tour en se désintégrant sous les yeux de son ami. Ne sachant pas que sa boîte lui avait été subtilisée, il jouissait pleinement du massacre et le savourait.
Le puissant sorcier désactiva la dernière barrière protectrice quand Zécrolan lui envoya une série d'écairs noirs en pleine poitrine. S'effondrant au sol, le sorcier Aardin, le plus puissant des 4 mages, détruisit la boîte et tout ce qu'elle contenait. Le seul moyen d'anéantir Zécrolan était de détruire l'objet enfermant son âme et il n'avait pas pris le temps de penser à cette ultime faiblesse qui allait lui coûter la vie.
Zécrolan qui commençait à se décomposer sous une tempête de magie comprit que son heure était venue et fit ce qui lui restait à faire pour ne pas s'éteindre totalement: il enferma son âme dans le sabre.
Une onde de choc assourdissante retentit puis tout redevint calme.
Des milliers de corps jonchaient sur le sol aride et dans une lueur presque éteinte reposait le sabre. Aardin parvint à réunir tout son aura magique restante en lui pour sceller l'arme dans les montagnes pour qu'elle reste à jamais emprisonnée de celle-ci et qu'ainsi personne ne puisse s'approprier ce pouvoir destructeur.
Luttant contre la mort, Aardin détruisit l'abris de Zécrolan ainsi que le livre qui se consuma dans les flammes.
Sur le chemin du retour, il fut recueilli inconscient par un fermier qui passait son chemin. A son réveil, Aardin écrivit une lettre de son écriture tremblante qu'il remit au paysan. Puis il délivra son dernier soupir. Cette lettre était destinée au gouverneur de Nuln lui racontant tout ce qu'il s'était passé. A la fin de sa lettre il ordonnait de détruire tous les livres de la bibliothèque interdite et de consumer ce savoir à tout jamais.
Le fermier exécuta les dernières volontés d'Aardin et dans la journée qui suivit la réception de la lettre par le gouverneur, les livres furent tous brûlés sans exception.
Dans les années qui suivirent, le flux de la magie s'apaisa peu à peu pour revenir à un niveau à la normale. A cette époque l'humanité est passée à deux doigts de l'extinction.

"Certains savoirs ne devraient jamais être découverts car même l'âme la plus pure peut être corrompue par l'avidité la plus profonde."
Aardin Emos

Description

Cette arme prend l'apparence d'un sabre dont la lame est de couleur rouge sang, entourée d'un halo de fumée noire. Sur le manche du sabre sont gravées des runes démoniaques en lettres de sang.

Une personne d'un alignement loyal ou bon ne peut utiliser l'arme. L'âme de son possesseur doit être corrompue et l'avidité doit être si forte pour que la personne entame le rituel. Elle doit enfermer son âme dans un objet pour obtenir les plein pouvoirs de l'arme. On assiste alors à la naissance d'un démon
C'est à ce moment que le déferle en lui la puissance destructrice cédée par l'accumulation des âmes emprisonnées dans le sabre.

C'est la réincarnation des âmes dans le corps du démon.

Mais si l'objet où est enfermée l'âme du démon est détruit, le corps du possesseur du sabre est détruit et il peut choisir de verser son âme dans le sabre où de la laisser à tout jamais errer dans ce monde. Après quoi l'arme perd ses pouvoirs jusqu'à ce qu'une nouvelle personne prenne son contrôle.

En ce qui concerne les caractéristiques de l'arme, je laisse aux MJ le soin de les créer eux-mêmes car chacun à sa propre vision des pouvoirs démoniaques du sabre.

Nb: pour débloquer les pleins pouvoirs du sabre de l'éternelle agonie, il est nécessaire de connaître l'incantation permettant d'enfermer son âme, sans quoi l'arme ne reste qu'un sabre banal.

Retour à la liste