Veuillez patienter...

Armes : Etoile de Kahor

Source :  Casus Belli Magazine - Casus Belli Hors série n°14 ( mars 1995), proposé par Elketeuanetep.

Il y a longtemps Kahor, un célèbre forgeron nain originaire de Karaz al Karak, était confronté à un problème qu'il essayait de résoudre depuis plusieurs années. Sa maison, perchée à flanc de montagne, était constamment attaquée par des créatures volantes sur lesquelles les flèches les plus acérées ne perçaient même pas le cuir. C'est un soir d'été où les créatures de la nuit s'en prenaient encore à ses chèvres que l'étoile tomba du ciel dessinant derrière elle un sillon de feu vert. Cet incident fit fuir les créatures et Kahor, intrigué, décida d'aller voir de quoi il en retournait. Arrivé sur le lieu de l'impact il découvrit une petite météorite aux reflets verts. Il décida que c'était un signe du destin et passa la semaine entière à forger, à travailler à ciseler ce qui allait devenir l'étoile de Kahor. Il conçut cette arme comme une arme de jet tranchante comme un rasoir, et dont l'habilité du lanceur pourrait en faire l'égal de n'importe quelle arme de mêlée. Il fondit donc le métal et en fit un shuriken à trois branches travaillées comme de petites lames de sabre, légèrement recourbées afin de trancher plutôt que de se planter. Ensuite, sur le premier cercle intérieur il plaça trois sifflets travaillés directement dans le métal de l'arme de façon à terroriser l'ennemi qui entendrait l'arme voler. Sur le second cercle, il grava diverses runes dont il avait le secret. Une pour que l'arme revienne dans la main de son lanceur une fois que l'étoile a touché sa cible. La deuxième pour amplifier le son du sifflet afin de terroriser sa victime. La dernière, plus terrible que les autres puisqu'elle provoque une décharge d'énergie au contact. Kahor utilia cette étoile jusqu'à ce qu'il soit débarrassé des créatures de la nuit par un groupe d'aventuriers de passage. Il donna alors l'étoile à son neveu qui désirait partir à la recherche d'un trésor gardé par des morts. L'étoile disparut, et ne réapparut que soixante ans plus tard dans la collection d'un marchand qui disait l'avoir achetée à un ami très cher. Le marchand décéda de façon brutale peu de temps après. Nul ne sait ce que devint l'étoile jusqu'au jour où elle réapparut entre les mains d'Angel Krang.

Description

Cette arme représente un shuriken aux branches recourbées d'environ 30 cm de diamètre. Elle est faite d'un alliage léger et très résistant (disons même indestructible) dont les reflets verts font penser à ceux d'une émeraude. L'étoile peut être lancée jusqu'à 30 mètres et faits d'importants dommages lorsqu'elle touche sa cible. Si l'utilisateur rate sa cible l'étoile revient automatiquement dans sa main comme un boomerang. Si l'étoile se plante dans la cible alors cette dernière amorce un mouvement circulaire aggravant la blessure déjà existante afin de revenir dans la main de son utilisateur. Si son utilisateur obtient une réussite critique l'étoile blesse la cible en passant et revient vers cette dernière à la façon d'un boomerang pour faire une deuxième attaque. Les sifflets de l'étoile causent la peur chez la victime (car il entend le son augmenter jusqu'à l'insoutenable lorsque l'étoile fond sur lui), elle bénéficie donc d'un malus important à tous ses jets durant le round. La décharge d'énergie peut-être activée une fois par jour en prononçant le mot : « Gakraufff ».

Arme spécialisée: couteau de lancer : dégâts + 2; une attaque supplémentaire en cas de coup critique. Test de Peur à chaque round que l'étoile est lancée. La décharge électrique fait 2d6 de dégâts supplémentaires.

Retour